Odieux : Pour Alain Minc, soigner les « très vieux » est un luxe !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mai 2010

Publié sur : http://www.barloc.org/

Soigner les vieux : « C’est un luxe qui coûte cher » ?


Écrit par JF CHALOT
Pour parler net, Alain Minc parle net !  

 

N’a t-il pas déclaré le vendredi 7 mai 2010 au cours du rendez-vous « Parlons net » co-organisé par France Info, Rue89, LePoint.fr et Dailymotion :«Il y a un problème dont on ne parle jamais(…) c’est l’effet du vieillissement sur la hausse des dépenses d’assurance maladie et la manière dont on va le financer»…. «Moi j’ai un père qui a 102 ans, il a été hospitalisé 15 jours en service de pointe. Il en est sorti», rassure-t-il. «La collectivité française a dépensé 100.000 euros pour soigner un homme de 102 ans. C’est un luxe immense, extraordinaire pour lui donner quelques mois ou, j’espère, quelques années de vie». Alain Minc en arrive ensuite à faire la proposition suivante qu’il juge comme une avancée : «Je trouve aberrant que quand le bénéficiaire a un patrimoine ou quand ses ayants droits ont des moyens que l’état m’ait fait ce cadeau à l’oeil. Et donc je pense qu’il va bien falloir s’interroger sur le fait de savoir comment on récupère les dépenses médicales sur les très vieux en ne mettant à contribution ou leur patrimoine quand ils en ont un ou le compte patrimoine de leurs ayants droits».

 

Enfin voici une solution pour enrayer le déficit de la branche maladie… On fait payer les vieux ou leurs héritiers…On prend sur leur patrimoine…Hop, le tour est joué, la sécurité sociale récupère ainsi des fonds importants!

Martin Hirsch, l’ancien haut commissaire aux solidarités actives trouve l’idée intéressante!?

Il ne s’agit pas là d’un dérapage .!

Effectivement de plus en plus d’économistes aux ordres du systèmes, de plus en plus de responsables politiques sont prêts à liquider le principe même qui a été à la naissance de la sécurité sociale : la solidarité!

On n’est pas loin du système de santé américain, encore en place aujourd’hui qui veut que les malades soient soignés en fonction de leurs revenus : les riches ayant droit aux cliniques et aux soins de qualité et les pauvres à la portion congrue voire souvent à rien.

Aucun commentaire, sinon un mépris devant un tel cynisme!

Jean-François Chalot

**********************************

Et pour que les auditeurs croient ce qu’il veut qu’ils croient, Alain Minc n’hésite pas à gonfler les chiffres !

 Voir à ce sujet l’article de Libération du 11 mai 2010 :

Alain Minc très gonflé sur les chiffres de santé

Extrait :

« Joint hier par Libération, Alain Minc confie: «Écoutez, c’était illustratif. Ce montant est sans doute plus élevé que la réalité.» Plus élevé de combien? «Seize jours de service de pointe, ça doit être 20.000 ou 25.000 euros […]. J’ai délibérément pris un chiffre qui frappe; le montant que j’imaginais qu’on puisse me réclamer.» Inventer un montant pour manipuler un argumentaire… la méthode Minc ? »

 

A lire également l’article de l’Humanité :

Pourquoi devrait-on encore interviewer M. Alain Minc ?

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy