• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 12 mai 2010

Les « marchés » alliés du capitalisme dans sa guerre contre les peuples

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mai 2010

Lu sur : Les

publié par roland (webmaster) le 11 mai 2010

Avec le putsch des marchés,

le capitalisme impose sa dictature… et la guerre

 

Auteur : Yves Barraud - Source : Actuchomage

 

Il y a 3 ans, une première salve était tirée. La «crise financière» a mis sur le carreau plusieurs dizaines de millions de travailleurs de part le monde. Aujourd’hui, la deuxième salve ne vise plus seulement les chevilles ouvrières mais la tête des états. Ce putsch des marchés renforce la dictature du capitalisme et nous conduit à une guerre… que nous avons d’ores et déjà perdue.
poissons dans EUROPE

En Grèce, comme en France, en Espagne, au Portugal, en Italie, les ultra-libéraux se frottent les mains.

Les «réformes» forcément impopulaires qu’ils s’apprêtaient à mener pour sceller une bonne fois pour toutes – si besoin était – la victoire des classes aisées sur les classes populaires, s’imposent aujourd’hui d’évidence.

Nos dirigeants ne sont plus en première ligne pour mener cette «cure d’austérité» qui les démange depuis longtemps, cette rigueur budgétaire qui risquait de les confronter à la résistance sociale et à son corollaire : la sanction électorale.

La crise, puis les diktats des «marchés», se chargeront de mettre tout le monde au pas.

Pour cela, nul besoin de mener bataille face à des syndicats et à une opinion réfractaires. Les arguments massues tombent du ciel, comme par enchantement.

L’année dernière, la «crise» financière puis économique justifiait toutes les largesses accordées aux banques et au patronat, qui se chiffrent en dizaines de milliards d’euros d’aides directes et d’exonérations de cotisations en tous genres.

Aujourd’hui, ce sont les «marchés» et les agences de notations qui enfoncent le clou et sifflent la fin des discussions. Partout, dans toute cette Europe trop sociale, il est temps de remettre les compteurs à zéro.

Le capitalisme triomphant impose sa loi, celle du moins-disant. Comme son intérêt n’est pas de tirer vers le haut les salaires et droits sociaux des nouveaux géants de l’économie, il décide de mettre à genoux les pays qui ont fondé leur système sur des valeurs plus égalitaires, plus protectrices.

Partout en Europe, la contrainte «extérieure» exercée par la nébuleuse des marchés financiers et par la concurrence internationale, imposera de travailler plus longtemps, de bloquer les salaires (de les baisser même) et, plus globalement, de déréglementer les acquis sociaux : santé, éducation, retraite, indemnisation du chômage…

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

Document iconographique  Actuchomage

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, IDEES - DEBATS - PHILO, Speculation | Pas de Commentaire »

CGT : RETRAITES – DES SOLUTIONS, IL Y EN A !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mai 2010

CGT

 

[Signez la pétition en ligne / cgt.fr/]

 

GIF - 837.3 ko

Monsieur le Président de la République,

Au moment où l’avenir des retraites du public comme du privé est en jeu, je tiens à vous faire savoir par cette pétition qu’il est primordial de :
- garantir le droit à la retraite à 60 ans ;
- reconnaître la pénibilité par un départ anticipé ;
- assurer une pension au moins égale à 75 % du salaire et en aucun cas inférieure au Smic pour une carrière complète,
- stopper l’allongement de la durée de cotisation ;
- prendre en compte, dans le calcul de la pension, les périodes d’étude et d’inactivité forcée.

Le financement des régimes et la nécessaire revalorisation des retraites passent par l’élargissement de l’assiette de cotisation à toutes les rémunérations, le développement de l’emploi, une augmentation des salaires et une mise à contribution des revenus financiers des entreprises.

Je serai très attentif(ve) aux mesures que vous allez proposer et vous montre, par ma signature, ma détermination à vouloir assurer l’avenir de ma retraite ainsi que celui de notre système solidaire.

******************************

 

retraitefv2010blog.jpgVu sur :

http://pcfmaubeuge.unblog.fr/

 

Financer les retraites, c’est possible !

Source : UCR-CGT

Publié dans Luttes, PETITION, RETRAITES, Syndicats | Pas de Commentaire »

Retraitons juste !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mai 2010

Site national du PCFmis en ligne le 12 mai 2010

 

Rapport du COR :

il est temps d’arrêter de tondre le mouton toujours plus court

 

Retraitons juste ! dans PCF arton4794-0e8be

Selon le COR (Conseil d’Orientation des Retraites), le recul de l’âge légal de départ à la retraite à 63 ans combiné à un allongement de cotisation à 45 ans permettrait de couvrir environ la moitié du déficit du régime retraite en 2050.

Encore une fois pour le secrétariat COR, il est un impensé : celui d’examiner avec sérieux de nouvelles pistes de financement telle la taxation des flux financiers.

Le gouvernement doit présenter clairement ses propositions. Un grand débat national doit s’ouvrir sur les retraites permettant de réfléchir à toutes les pistes, notamment celles des ressources de financements. D’Athènes à Paris, les peuples n’accepteront plus la camisole politique toujours plus dure et brutale.

De Maastricht aux réformes Fillon-Balladur sur les retraites, c’est un échec cuisant qui exige aujourd’hui une orientation radicalement différente.

Il est temps d’arrêter de tondre le mouton toujours plus court, et d’aller enfin chercher les financements là où ils se trouvent.

Parti communiste français – Paris, le 11 mai 2010.

 

Publié dans PCF, POLITIQUE, Politique nationale, PRECARITE, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Retraites

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mai 2010

Lu sur :  Retraites   dans IDEES - DEBATS - PHILO img_logo_new

9 mai 2010Source : http://www.m-pep.org/

« Je suis retraité, je n’ai rien à faire et ça occupe toutes mes journées »

arton10567-80a9e dans RETRAITES

LES VÉRITABLES ENJEUX DE LA BATAILLE DES RETRAITES

MPEP

Nous donnons à lire ici un tract du M’PEP (Mouvement Politique d’Eduction Populaire) dont le propos est parfois atypique sur le fond et agréable par sa forme : « Les retraités travaillent, mais ils n’ont pas d’emploi ! Ils travaillent à rendre la vie plus douce aux autres, à leur famille, leur voisinage, dans les associations. Ils réinvestissent leur qualification professionnelle et sociale sous des formes différentes, non-marchandes. C’est un travail émancipé, un embryon de contrôle des citoyens sur l’économie. Leur pension est un salaire à vie, inaliénable, sans contreparties. L’enjeu de la bataille des retraites c’est aussi celui du travail libéré de l’exploitation et des nuisances. L’activité des retraités préfigure un socialisme du XXIe siècle, sans « marché du travail », sans salariat, sans employeurs qui exploitent… ».

Le Grand Soir.

1.- PRÉSERVER LE DROIT DE BIEN VIVRE PENDANT SA RETRAITE.

Profiter tranquillement de sa retraite après une vie de labeur n’est pas un luxe. C’est un dû. Cela ne se discute même pas, sous aucun prétexte, dans une société aussi riche que la France. Surtout pour les travailleuses et travailleurs qui ont occupé des emplois pénibles. Il est tout à fait normal, puisque nous vivons plus longtemps, de consacrer aux retraites une part plus importante de la richesse nationale : 5% du PIB en 1970 ; 12% en 2010 ; 20% en 2050. Et alors ?

2.- DÉJOUER L’OPÉRATION POLITICIENNE DE SARKOZY QUI, APRÈS SA DÉFAITE ÉLECTORALE, VEUT UNE REVANCHE SOCIALE.

Comme le Parti socialiste n’est pas clair sur la question des retraites, et que d’un autre côté les syndicats ne sont pas unis sur des revendications précises et fortes, Sarkozy pense pouvoir infliger un échec au mouvement social. Cela lui permettrait de se remettre dans la course pour 2012 en divisant la gauche.

3.- INTERDIRE AUX BANQUIERS, ASSUREURS ET FINANCIERS DE FAIRE MAIN-BASSE SUR NOS RETRAITES POUR SPÉCULER.

Les banquiers, assureurs, financiers enragent car ils ne parviennent pas à mettre la main sur toutes les cotisations retraites. Elles représentent des centaines de milliards d’euros qui pourraient être placées sur les marchés financiers pour spéculer. Et leur rapporter beaucoup d’argent ! (…)

[Lire la suite sur : legrandsoir.info/]

Pour accéder à l’intégralité du tract sur le site du M’PEP , cliquez ici

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Débat : Euro, la sortie de crise est-elle possible ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mai 2010

 

Débat : Patrick Le Hyaric et Philippe Juvin /

Euro : la sortie de crise est-elle possible ?

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

Voile intégral

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mai 2010

Site national du PCFmis en ligne le 11 mai 2010

Proposition de résolution sur « le respect des valeurs républicaines »

Déclaration d’Alain Bocquet

Voile intégral dans Droits des femmes arton4792-5534b

Je le déclare solennellement : les députés communistes, républicains, du parti de gauche sont fermement opposés au port du voile intégral, tout comme ils combattent les extrémismes et dérives sectaires et les formes de domination, notamment celles qui conduisent à l’exclusion et au non respect de la dignité des femmes.

Une identité ne saurait être contrainte, une citoyenneté amputée. La citoyenneté doit se vivre pour toutes et tous, partout, à visage découvert.

Votre proposition de résolution, loin de lutter contre l’enfermement des femmes et le respect de leurs droits, est un pas supplémentaire vers la diversion et la division.

Je ne résiste pas à citer des extraits d’une chronique qui éclaire utilement, le fond de vos intentions. Elle s’intitule « La burqa en folie ».

« Et voilà, c’est reparti. Sous aucun prétexte les Français n’auraient voulu rater cette occasion de s’étriper à propos d’un faux problème hissé à la hauteur d’un drame national (…) A la place des hommes éminents qui nous gouvernent, je me serais posé deux questions.

D’abord, n’est-on pas en train, avec notre trop-plein de réglementations sur les moeurs, sur l’habillement, de ressembler à ceux que nous avons le dessein de combattre, ces extrémistes islamiques qui légifèrent à tire-larigot sur tous les détails de la vie quotidienne ? Ensuite, cette question va-t-elle contribuer à pacifier ou à exciter un débat public déjà électrique, pour ne pas dire explosif ? (…) Alors, qu’on ne nous parle pas de la dignité de la femme ! Les deux milles porteuses de burqa, en France, sont des otages de la politique. Elles ne sont qu’un enjeu dérisoire où les droits de la femme comptent peu, mais où comptent beaucoup, en revanche, les élections de 2012, voire de 2017. »

Cette chronique n’est pas parue dans l’Humanité-Dimanche, mais dans Paris-Match sous la plume de Jean-Marie Rouart, de l’Académie française.

A l’évidence, la dignité et les droits des femmes méritent mieux que votre instrumentalisation politicienne du voile intégral. Sans citer toutes les discriminations dont elles font l’objet, je vous rappelle que 2 millions de femmes sont victimes en France de violences conjugales… Malgré cela, la loi votée ici même le 25 février contre les violences qu’elles subissent, est bloquée au Sénat ! Qu’attend le gouvernement ?

[Lire la suite]

Publié dans Droits des femmes, POLITIQUE, Politique nationale, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Sommet social : RIGUEUR… dont les plus modestes seront les premiers à faire les frais

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mai 2010

PAULE MASSON

Un sommet social pour aider les patrons

 

Pendant que Christine Lagarde, ministre de l’Économie, se disait hier « satisfaite » de la réaction des marchés financiers au plan de secours européen, les syndicats et le patronat étaient invités à l’Élysée pour parler, en quelque sorte, du coût social. Le « sommet social », censé se concentrer sur les « dépenses utiles à l’emploi », s’est ouvert hier après-midi sur fond d’annonce d’un gel des dépenses publiques. Dans son intervention liminaire, Nicolas Sarkozy a jugé que le « redressement des finances publiques » passe par l’arrêt des « mesures exceptionnelles des mesures de soutien au pouvoir d’achat des ménages ». Dans la ligne de mire, entre autres : la prime de 500 euros accordée à certains chômeurs non indemnisés.

En guise de préparation, les syndicats ont reçu un document de 80 pages, qualifié en séance par Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, de « surréaliste », tant il tire un bilan élogieux des mesures prises par le gouvernement depuis le déclenchement de la crise. Or, développe Maurad Rabhi, membre de la délégation de la CGT, « la réalité, c’est que les salariés vont payer deux fois la crise : une première fois avec le chômage et une seconde fois en faisant les frais des dépenses sociales ».

 

Lire la suite… »

Publié dans ECONOMIE, POLITIQUE, Politique nationale, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy