• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 8 mai 2010

Grèce : Les mesures antisociales, « une aubaine pour les marchés financiers et le capital ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mai 2010

Publié sur : http://www.plumedepresse.net/ – 7 mai 2010 – par Olivier Bonnet

 

Nous sommes tous grecs !

grèce« Le nouveau plan d’austérité annoncé dimanche 2 mai est une véritable catastrophe pour la population grecque, les salariés du privé comme du public, les retraités et les privés d’emplois, proteste le ComitéCADTM), qui énumère ses mesures antisociales :

Gel des salaires et des retraites de la fonction publique pendant 5 ans ;

Suppression de l’équivalent de 2 mois de salaires pour les fonctionnaires ;

Diminution de 8% de leurs indemnités déjà amputées de 12% par le précédent plan d’austérité du gouvernement dirigé par le PASOK  ;

Le taux principal de la TVA qui, après être passé de 19 à 21%, est porté à 23% (les autres taux augmentent aussi (de 5 à 5.5% et de 10 à 11%) ;

Les taxes sur le carburant, l’alcool et le tabac augmentent pour la 2e fois en un mois de 10% ;

Les départs anticipés (liés à la pénibilité du travail) sont interdits avant l’âge de 60 ans ;

L’âge légal de départ à la retraite des femmes est porté de 60 à 65 ans d’ici 2013.

Pour les hommes, l’âge légal dépendra de l’espérance de vie ; Il faudra 40 ans de travail (et non plus 37, hors études et chômage) pour avoir une retraite à taux plein ;

Cette retraite sera calculée, non plus en fonction du dernier salaire mais selon le salaire moyen de la totalité des années travaillées (soit l’équivalent d’une baisse du montant net de la retraite de 45 à 60%) ;

L’État réduira ses dépenses de fonctionnement (santé, éducation) d’1,5 milliard d’euros ;

Les investissements publics seront réduits aussi d’1,5 milliard d’euros ;

Un nouveau salaire minimum pour les jeunes et les chômeurs longue durée est créé (soit l’équivalent du CPE rejeté en France par la jeunesse et les syndicats). »

A qui profite le crime ?

Réponse du CADTM  : « C’est une aubaine pour les marchés financiers et le capital  !

Les transports, l’énergie et certaines professions réservées à l’État seront libéralisés et ouverts au privé (privatisations) ; Le secteur financier (banques principalement) bénéficiera d’un fonds d’aide mis en place avec l’aide du FMI et l’UE ; La flexibilité du travail sera renforcée ; Les licenciements seront facilités ; (…)

[Lire la suite sur : plumedepresse.net/]

 

Publié dans EUROPE, Grece, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

BT! BARRE TOI! – TÉMOIGNAGES DE LICENCIÉS DE LA BARRE-THOMAS

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mai 2010

Lu sur BT! BARRE TOI! - TÉMOIGNAGES DE LICENCIÉS DE LA BARRE-THOMAS dans Chomage dazibaoueb_logo_700

publié par roland (webmaster) – 7 mai 2010 

« Barre toi ! » ou le licenciement à visage inhumain

Auteur : Nolwenn Weiler - Source : Basta !

arton1022-eb1ed dans Luttes

En 2007, 208 salariés de l’usine Barre-Thomas à Rennes sont virés comme des malpropres, après 30 ans de boîte pour certains. Une poignée d’entre eux décide de recueillir les témoignages, à vif, de leurs collègues. Deux ans plus tard, ils publient leur livre. Basta ! a rencontrés à Rennes ces survivants de la machine à broyer.

« On voulait que les gens sachent  », martèle Denis Jacq, technicien en outillage, qui a passé 34 ans et 7 mois à travailler dans les ateliers rennais de l’équipementier automobile Barre-Thomas, avant d’être licencié en mai 2007. « Qu’ils sachent comment, à notre époque, on licencie des gens qui ont fait 30 ans de boîte. » François Macquaire, juriste à la CFTC (Confédération française des travailleurs chrétiens), et co-auteur du livre Barre-toi ! (édité fin 2009) poursuit : « C’est important de savoir comment peuvent se passer concrètement les licenciements, à une époque très virtuelle, avec des patrons virtuels comme les actionnaires. »

Virée en 30 minutes

Cela donne des récits comme celui de Chantal, qui se souvient : « Le chef est venu me chercher à 9h20. Et à 9h30, il fallait être sorti de l’usine. Ce 26 octobre 2007, comme tous les matins je conditionnais des pièces. Les chef d’atelier est venu me dire « Bonjour ! Vous pouvez me suivre. » Puis il a ajouté : « Vous partez ! Je ne suis pas un chien, je vous laisse 30 minutes. » Il m’a emmené directement au bureau sans rien dire, comme si j’allais à l’abattoir. Les gens des machines se sont tous arrêtés pour me regarder. Les collègues pleuraient pour moi. (…) J’ai été licenciée comme une chienne. »

[Lire la suite sur : dazibaoueb.fr/]

 

BT! BARRE TOI! - TÉMOIGNAGES DE LICENCIÉS DE LA BARRE-THOMAS

Ce livre de témoignages rend compte de la réalité humaine et du drame vécu par les salariés de la Barre-Thomas, première entreprise de Citroën en province, durant le plan social de 2007.

ISBN 978-2-84398-359-7 – Broché – 160 pages – Format 15,5 x 23 – 14,50 €
Introduction : Télécharger

(Source : editions-apogee.com/)

 

Publié dans Chomage, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Les nostalgiques de la colonisation font campagne contre le film « Hors-la-loi » de Rachid Bouchareb

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mai 2010

Publié par : http://www.ldh-toulon.net/ – 5 mai 2010

Les nostalgiques de la colonisation font campagne contre le  film

 

“Hors-la-loi” :

le retour des guerres de mémoires

 

A la suite de la polémique qui s’est développée en France après l’annonce de la prochaine présentation au Festival de Cannes du film Hors-la-loi de Rachid Bouchareb, une douzaine de personnalités, historiens et créateurs, rappellent que « Le pire est à craindre quand le pouvoir politique veut écrire l’histoire ».

[Lire le texte]

 

Jamel Debbouze, Sami Bouajila et Roschdy Zem.

Jamel Debbouze, Sami Bouajila et Roschdy Zem.

 

Le film s’ouvre sur les massacres de Sétif, Gulema et Kherrata le 8 mai 1945, et dont nombre d’historiens pensent qu’ils sont à l’origine du déclenchement de la guerre d’indépendance neuf ans plus tard. Il raconte les parcours de trois frères, témoins de ces douloureux évènements et qui partent ensuite pour la France où ils se trouveront pris dans la tourmente de la guerre d’Algérie.

(Source : http://www.afrik.com/)

 

 

 

A lire également sur : ldh-toulon.net
rubon17-0a59f dans Cinema

 

lettre ouverte à Hubert Falco : « l’autre 8 mai »

publiée le 7 mai 2010

La section de Toulon de la Ligue des droits de l’Homme s’est adressée le 27 avril 2010 à Hubert Falco, maire de Toulon et secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens combattants pour rappeler que le jour anniversaire de la victoire sur le nazisme est également celui de la répression sanglante à Sétif d’une manifestation de nationalistes algériens.

[Lire la lettre]

Plusieurs associations sont cosignataires de cette lettre :

  • Association des anciens appelés en Algérie contre la guerre [1]
  • Association nationale des pieds-noirs progressistes et leurs amis [2]
  • Varois pour la paix et la justice en Méditerranée (VPJM)
  • Espace Franco-algérien PACA
  • Réseau France Orient Culture

Publié dans Censure, Cinema, HISTOIRE, LIBERTES, UMP | Pas de Commentaire »

Grèce : La démocratie bafouée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mai 2010

Fabien Perrier

Grèce :

un coup de force par voie parlementaire

 

 

Georges  Papandréou, le Premier ministre grec

 

Exclusif. Désormais, toutes les mesures prises dans le cadre du plan pour la Grèce de l’UE et du FMI seront signées par le ministre grec des Finances, sans vote au Parlement.

Athènes, de notre envoyé spécial en Grèce.

C’est dans l’après midi que la nouvelle est tombée. « Un coup d’État », ont dénoncé, en substance, les partis de gauche (KKE et coalition Syriza). Quant à Nouvelle Démocratie (ND, droite) et à Laos (extrême-droite), ils ont dit que la procédure n’est pas légale. Le gouvernement Pasok (social-démocrate) mené par Georges Papandreou vient de faire passer en Grèce une grave modification de loi qui remet fondamentalement en cause la démocratie :

désormais, toutes les lois et tous les accords pris dans le cadre du « plan de soutien à l’économie grecque » défini par le gouvernement grec, l’UE et le FMI seront signés par le ministre des Finances, sans vote au Parlement qui ne sera plus qu’informé.

Grave pour la démocratie, cette décision l’est à plus d’un titre. Tout d’abord, elle refuse de prendre en compte les observations des députés qui, le 6 mai, s’étaient opposés au projet de loi sur « les mesures pour la mise en œuvre du mécanisme de soutien à l’économie grecque par les États-membres de la zone euro et le FMI ». En effet, seuls les députés Pasok dans leur quasi-totalité et ceux du Laos (extrême-droite) avaient approuvé, dans une alliance pour le moins douteuse, ce plan d’austérité. Quant aux trois députés Pasok qui se sont abstenus, ils ont été exclus du parti.

Selon cet article, les mesures d’austérité seront désormais prises par décret

Les députés du KKE (PC grec) et de Syriza (gauche radicale dont la principale composante est Synaspismos) et ceux de ND ont dénoncé ce projet de loi. A leurs yeux, il ne s’agissait pas d’une loi classique mais bien de la ratification d’un accord international qui délègue des compétences nationales aux institutions internationales. De ce fait, la majorité nécessaire au Parlement n’était pas de 151 députés mais de 180. Le gouvernement leur a répondu que, non, aucune compétence étatique n’était dévolue aux institutions internationales.

Pourtant, aujourd’hui, dans une assemblée vide, le ministre des Finances a introduit une modification d’un des articles de ce projet de loi, l’article 3. Selon cet article, les mesures d’austérité seront désormais prises par décret, sans consultation des élus du peuple. Cette modification fait fi d’une règle minimale dans tout système parlementaire : le Parlement vote pour ou contre des lois que le gouvernement lui soumet ou qu’il propose au gouvernement. L’assemblée populaire, élue en octobre 2009, est ainsi niée.

C’est donc désormais le ministre des Finances qui a les pleins pouvoirs sur les mesures d’austérité, sujet qui constitue aujourd’hui le principal enjeu politique du pays et qui touche à la souveraineté grecque (cf. L’Humanité du 7 mai, notamment page 5).

Nombreux sont les députés, de gauche mais aussi de ND et de Laos,

qui affirment que l’acte est anticonstitutionnel

Comment le ministre s’y est-il pris ? Sans prévenir les présidents des groupes de la tenue du vote, il a fait la proposition d’une modification de l’article 3, votée par le chef du groupe Pasok. Et le vice-président du Parlement a considéré que la loi était votée, car le parti majoritaire venait d’approuver cette modification. Nombreux sont les députés, de gauche mais aussi de ND et de Laos, qui affirment que l’acte est illégal, voire anticonstitutionnel, au regard du contexte dans lequel il a été effectué. A l’heure où ces lignes sont écrites, il semble toutefois qu’aucun recours juridique ne soit possible.

Alors que le 5 mai, des centaines de milliers de manifestants défilaient en Grèce pour dénoncer les mesures d’austérité, leurs voix sont ainsi bâillonnées, d’un seul coup. Un coup qui ressemble fort à un « coup d’Etat », selon le KKE et Syriza, terme qui n’est pas sans évoquer des heures sombres en Grèce. Un coup qui survient au moment où les Grecs songeaient à la pause du week-end. Quelle sera leur réaction ?

 

Publié dans Democratie, EUROPE, Grece, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Humour : La chasse aux vieux est ouverte !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mai 2010

alternatv.fr

papy

La chasse aux vieux est ouverte !

Les retraités sont partout, mais aucun n’échappera à la B.A.V. !

 

http://www.dailymotion.com/video/xd4zm5

 

Publié dans Humour | Pas de Commentaire »

Éducation nationale : L’école ne doit pas être un centre de tri social mais un lieu d’émancipation

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mai 2010

Site national du PCFmis en ligne le 6 mai 2010

 

La recette « made in gouvernement » d’une école à plusieurs vitesses

Éducation nationale : L'école ne doit pas être un centre de tri social mais un lieu d'émancipation dans Education nationale arton4773-1291d

Nicolas Sarkozy s’est exprimé sur la violence et l’absentéisme scolaire. Pour l’occasion il a endossé son traditionnel costume de père fouettard.

Face à l’échec patent de la politique gouvernementale, le président de la République se défausse de ses propres responsabilités en accusant les chefs d’établissements et les professeurs de « laxisme ». Après s’être attelé à la destruction de la formation des enseignants, à celle de la carte scolaire, le Président propose que les chefs d’établissements recrutent les enseignants sur leur « profil » : voilà la recette « made in gouvernement » d’une école à plusieurs vitesses !

Parmi les mesures proposées, de la suppression des allocations familiales en cas d’absentéisme pour les parents, aux travaux d’intérêts généraux pour les élèves les plus turbulents, en passant par la création des internats « pour perturbateurs », nous avons assisté ici à l’énumération d’une collection de non-solutions dangereuses pour le service public de l’éducation.

L’école ne doit pas être un centre de tri social voulu par le Président, mais un lieu d’émancipation de chacun.

Une fois encore, les grands absents des propositions sont les moyens à allouer à l’éducation nationale : pas de création de postes, de surveillants, de conseillers d’éducation, d’infirmières, d’assistants sociaux… Pire, c’est plus de 40 000 postes qui ont été supprimés dans l’éducation nationale depuis 3 ans. C’est là, l’accablante responsabilité du gouvernement.

Parti communiste français

Paris, le 5 mai 2010.

Publié dans Education nationale, PCF, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Fillon veut sacrifier le modèle social français pour « inspirer de la confiance aux marchés »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mai 2010

Site national du PCF – mis en ligne le 6 mai 2010


Fillon met en scène sur TF1 un scénario à la Grecque

Fillon veut sacrifier le modèle social français pour

Le Premier ministre François Fillon a annoncé mercredi sur TF1 la tenue d’un séminaire gouvernemental jeudi sur les budgets 2011 et 2012.

L’objectif de son intervention est de préparer l’opinion publique à un gigantesque plan de baisse des dépenses publiques de l’État et des collectivités locales. Un scénario grec est donc en préparation. Le gouvernement va s’attaquer aux services publics.

Il veut mettre fin au modèle social français. Au profit de qui ? Le Premier ministre a lâché le morceau lors son intervention : il s’agit de continuer « d’inspirer de la confiance aux marchés ». A l’image du peuple grec qui se bat et qui lutte, nous ne laisserons pas faire ! En France comme en Grèce, il faut faire reculer le pouvoir indécent des marchés financiers.

arton4763-09b12 dans POLITIQUE

 

Pierre Laurent
-
 Coordinateur national du PCF

Mercredi 5 mai 2010

Retraitons juste !

 

Publié dans PCF, POLITIQUE, Politique nationale, RETRAITES, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Semaine « Palestine » : « STOP THE WALL » – « LA TERRE PARLE ARABE »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mai 2010

Le collectif

« Pour une Paix juste et durable au Proche-Orient »

vous invite :

  • au vernissage de l’exposition « Palestine : Stop the Wall »

réalisée par la Fédération du Pas-de-Calais de la Ligue des Droit de l’Homme

en partenariat avec Marcel Ghesquière, membre d’Artisans du monde,

qui nous la présentera le mardi 11 mai à 18 heures à l’Arsenal à Maubeuge

(exposition du lundi 10 au samedi 15 mai : entrée libre)

  • à la projection du film « La Terre Parle Arabe » (séance à 20 h 30 – entrée : 2 euros)

Mardi 11 mai : complexe OCINÉ à Maubeuge en présence de sa réalisatrice Maryse Gargour

Vendredi 14 mai : espace Gérard Philipe à Feignies

 

Publié dans GAZA - PALESTINE, INFOS, Infos Feignies | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy