• Accueil
  • > Espagne
  • > Espagne : « la condamnation du juge Garzon serait « une nouvelle victoire de Franco ». » (Pedro Almodovar )

Espagne : « la condamnation du juge Garzon serait « une nouvelle victoire de Franco ». » (Pedro Almodovar )

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 avril 2010

Publié sur : http://socio13.wordpress.com/ : « Changement de société »
Référencé par :   http://www.dazibaoueb.fr/

Le scandale espagnol, celui du juge Baltasar Garzón

par danielle Bleitrach

Publié 19 avril 2010

Espagne : Un véritable scandale juridico-politique secoue l’Espagne, il concerne le juge espagnol Baltasar Garzón. Celui-ci est célèbre internationalement pour avoir lancé en 1998, un mandat d’arrêt contre le général Pinochet, il est soumis aujourd’hui à trois procédures qui peuvent déboucher sur l’impossibilité d’exercer son métier. Mais l’affaire du juge Garzon dans une Espagne en crise est un tsunami qui fait voler en éclat la fiction de l’après-franquisme et de la démocratie.

Le 7 avril, il y a eu une décision du Tribunal suprême (la plus haute instance de l’ordre judiciaire espagnol) de traduire en justice Garzón pour prévarication, c’est-à-dire généralement un manquement d’un responsable à sa fonction mais dans ce cas il s’agirait du  fait d’ignorer une loi existante, en l’occurrence celle de l’amnistie de 1977, dans l’affaire des crimes de la répression franquiste.

Le 15 avril,le juge Garzon a été entendu par le Tribunal suprême pour corruption, escroquerie et prévarication dans l’ »affaire des conférences » données à New York entre 2005 et 2006, pour lesquelles il aurait reçu une somme de la banque espagnole Santander ; il lui est également reproché d’avoir classé une affaire concernant Emilio Botín, président du groupe Santander.

Cette « affaire » semble une manière de créer de la fumée sur un dossier qui déclenche un véritable scandale international, celui des crimes franquistes et des poursuites face aux investigations des juges. On monte de toute pièce un dossier aux relents financiers et qui n’a aucune preuve pour mieux tenter d’occulter le véritable procès qui est fait au juge, celui d’avoir refusé de tirer le rideau de l’oubli sur les crimes franquistes.

[Lire la suite socio13.wordpress.com/]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy