Des départs au PCF : À qui profite cette situation ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2010

Des personnalités quittent le PCF

Patrick Braouezec et Pierre Zarka annoncent leur départ. D’autres pourraient suivre.

« C’est loin d’être un coup de colère, c’est la nécessité de passer à autre chose.  » Pierre Zarka quitte le PCF, tout comme Patrick Braouezec. Ils pourraient être suivis par d’autres personnalités communistes, Jacqueline Fraysse, Roger Martelli, Lucien Sève, Pierre Mansat et Patrick Jarry. Selon Pierre Zarka, ex-dirigeant du PCF, sa décision intervient, nous a-t-il déclaré, après avoir «  longtemps tenté, avec d’autres, de faire en sorte que le Parti prenne l’initiative d’un mouvement de dépassement de la forme parti  », sans y être parvenu. Ce n’est pas tant le désarroi à l’égard du PCF qui motive son comportement. Il estime simplement que le moment est venu de construire «  une organisation de type nouveau, qui aide les citoyens à se structurer, à s’organiser au sens le plus plat du terme et, surtout, qui ne parle pas, ne pense pas et ne décide pas à leur place  ». Pierre Zarka insiste sur «  la nécessité de casser la dissociation séculaire entre le social et le politique. Mouvement social et forces de progrès doivent se mêler  ». Pas complètement au point sur la forme que devrait prendre la future structure, l’ex-directeur de l’Humanité explique  : «  On ne veut pas rajouter un nouveau mouvement  » à gauche, mais pense plutôt à une sorte de «  section communiste  » au sein de la Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase), à laquelle lui et Patrick Braouezec participent déjà. On en saura sans doute davantage à l’issue de l’assemblée que Communisme en mouvement organise ce soir à Paris. «  Nous allons publiquement poser la question du départ du PCF et du moment de le faire, dit Pierre Zarka. On pense à une sortie collective, car les démissions individuelles sont un signe de délitement. Le caractère collectif montre que c’est le début et pas seulement la fin de quelque chose.  »

Lire également le texte de Roger Martelli « La fin d’une époque » sur le blog de Clémentine Autain

 

Publié sur : La Riposte.com/vendredi 26 mars 2010 – Greg Oxley (PCF Paris) 

 

PCF : départ « en masse » d’une poignée de liquidateursDes départs au PCF : À qui profite cette situation ? dans IDEES - DEBATS - PHILO jpg_Braouezec_200

 

Patrick Braouezec, député de Seine-Saint-Denis, a annoncé qu’il quittait le PCF. Cette nouvelle ne surprendra personne. Depuis longtemps, Braouezec est l’un des chefs de file des soit-disant « rénovateurs » – en fait, des liquidateurs –, avec Zarka, Martelli et d’autres « personnalités » qui le suivront. Il fait partie de ces élus pour qui le PCF n’a d’intérêt que dans la mesure où il peut leur procurer des positions prestigieuses, ainsi que le pouvoir et les avantages matériels qui vont avec. La « forme parti » est morte, dit-il. Mais il n’aurait pas vu d’inconvénient à ce que la « forme parti » le désigne tête de liste du Front de Gauche en Ile-de-France, aux élections régionales.

[Lire la suite]

Publié par : Nicolas_Maury/ – 26 mars 2010 

 

Départs en masse au PCF ?

 

20 signataires d’un texte menacent de quitter le PCF … voilà un exode massif digne de l’épopée de Moïse, l’Express prend ses rêves pour des réalités

Patrick Braouezec a prévu une réunion avec ses camarades dissidents ce vendredi 26 mars pour « décider de la manière et du moment d’une sortie collective en mai ». L’appel dénommé « Que faire? Autre chose? Autrement? » réunira une vingtaine de personnalités du Parti, dont les députés PCF, François Asensi (Seine-Saint-Denis) et Jacqueline Fraysse (Hauts-de-Seine) ainsi que l’ancien directeur de L’Humanité, Pierre Zarka. « Aucun membre de la direction du PCF ne sera présent. On a pas été invité », assure le porte-parole du parti communiste.

Pour Patrick Braouezec, c’est le moment de « finir une histoire, celle d’un courant en interne qui n’a pas réussi à transformer le Parti communiste ». Il assure qu’à présent « les conditions sont réunies pour qu’il y ait un départ massif de communistes, élus comme militants ».

Lire la suite

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/departs-en-masse-au-pcf_858110.html http://www.lexpress.fr/actualite/politique/departs-en-masse-au-pcf_858110.html

 

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, PCF | 1 Commentaire »

Alain Bocquet fait cours aux élèves

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2010

Ce matin, Alain Bocquet a fait cours dans une classe de Saint-Amand-les-Eaux pour protester contre la suppression d’un poste d’enseignant dans l’école.

Lire l’article de L’Observateur du Valenciennois :
Matinée pour le moins insolite, ce vendredi 26 mars, pour les élèves de l’école Brake Desrousseaux à Saint-Amand lorsqu’ils ont vu débarquer le député-maire Alain Bocquet venu faire cours à la place de leur maître d’école habituel.


http://www.dailymotion.com/video/xcq02r

Publié dans Education nationale, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Sida : La recherche a besoin de fonds publics

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2010

Entretien réalsié par Ixchel Delaporte

 

« La recherche sur le sida est en faillite »

L’édition 2010 du Sidaction démarre ce matin. L’occasion de rappeler que le virus reste très actif et d’alerter sur le besoin de fonds publics pour la recherche. Entretien avec le président de l’ANRS, Jean-François Delfraissy.

Jean-François Delfraissy est directeur de l’ANRS (Agence nationale de la recherche sur le sida). Il pointe l’échec de la prévention et dresse un état des lieux de la recherche. Pour lui, elle ne parviendra pas à maintenir son niveau d’excellence sans l’aide financière de l’État.

Quel est le niveau 
de progression du virus 
du sida dans le monde  ?

Jean-François Delfraissy. En France et dans les pays du Nord, il y a des traitements et des trithérapies qui permettent de bloquer la multiplication du virus et de vivre avec, malgré les effets secondaires. Mais cela ne suffit pas. On ne peut pas s’arrêter aux traitements qui ne font que bloquer le virus. On a affaire à une maladie infectieuse. Il faut parvenir à l’éradiquer. Quand on arrête les antiviraux, le virus repart immédiatement sous une forme dormante, dans des réservoirs situés à différents endroits du corps, que l’on n’arrive pas à éliminer. Il y a donc toute une partie des recherches qui repose sur la nécessité de mieux comprendre ce virus réservoir.

Pourquoi, selon vous, la prévention ne suffit-elle pas  ?

Jean-François Delfraissy. Le sida reste l’épidémie majeure en ce début du XXIe siècle. On est dans un relatif échec de la prévention. C’est un constat. Le message quasiment unique, c’est de modifier les comportements sexuels et d’utiliser le préservatif. Ce message unique est indispensable. Mais il n’est pas suffisant. Il faut développer de nouvelles stratégies de prévention  : on peut travailler sur les comportements sexuels, ce qui n’est pas aisé ; on peut surtout médicaliser cette prévention. C’est-à-dire utiliser de nouveaux outils, dont les antiviraux. En traitant les gens très tôt, on élimine le nombre de personnes susceptibles de contaminer les autres. C’est une question de recherche qui se pose. C’est aussi l’utilisation des antiviraux avant ou après un acte sexuel à risques. Sans oublier la mise au point d’un vaccin.

Vous alertez le gouvernement sur le manque de moyens financiers…

Jean-François Delfraissy. Pour faire avancer la recherche, il faut des moyens. Les essais sont très coûteux. L’ANRS n’a pas vu son budget modifié depuis 2005, alors que les hépatites sont arrivées et qu’il a fallu augmenter les budgets à cet effet. Il a aussi fallu financer les bourses de recherche dans le cadre du VIH. Jusqu’à présent, le financement de l’agence était à hauteur de ce qu’elle pouvait faire. En 2010, ça va être difficile  ; en 2011, ce sera impossible. Je me retrouve face à une faillite budgétaire et une faillite scientifique. Je ne pourrai pas financer d’excellents projets reconnus au niveau scientifique international. Je lance donc un appel à l’État. C’est une priorité nationale, qui relève d’une décision politique. La France est la deuxième communauté en termes de production scientifique, après les États-Unis, sur le VIH, avec des budgets qui n’ont rien à voir. Et nous avons eu un prix Nobel de médecine sur ce sujet l’an dernier. Nous n’avons pas de quoi rougir.


Mobilisation sur les antennes

Sidaction -  Ensemble  contre le Sida

Les grandes chaînes, le groupe TF1, France Télévisions, Arte, le groupe M6, mais aussi Europe 1, RTL et trois stations de Radio France (France Inter, France Info et France Bleu) se mobilisent pour le Sidaction en multipliant les appels aux dons. Pour la première fois, onze chaînes de la TNT rejoignent le dispositif. Sidaction mise également sur Internet. En plus du site traditionnel (sidaction.org), un autre site est créé pour l’édition 2010 : www.2010.sidaction.org

Sidaction 2010 – du 03 mars au 11 avril – Aidez-nous à vaincre le sida

 

Publié dans Politique nationale, SANTE | Pas de Commentaire »

Sidaction : La recherche sur le sida est « une priorité nationale qui relève d’une décision politique »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2010

 

sidaction.jpg

Sidaction :

La recherche sur le sida est « une priorité nationale qui

relève d’une décision politique » (Marie-George Buffet)

 

« Le Sidaction 2010 va permettre à nouveau un grand élan de solidarité à travers le pays pour dégager des moyens supplémentaires pour la lutte contre le sida. C’est l’occasion de rappeler que le virus reste très actif et d’alerter sur le besoin de fonds publics pour la recherche.

Des millions de personnes dans le monde qui ont besoin d’un traitement contre le VIH/sida, ne disposent pas de ces médicaments. De même, deux femmes enceintes sur trois ne bénéficient pas des services qui empêchent une transmission du virus de la mère à l’enfant, tandis que les nouvelles infections progressent à un rythme plus rapide que l’accès au traitement.

Il faut aujourd’hui, dans ce contexte, une action politique plus déterminée. L’accès universel aux mesures de prévention et aux traitements doit devenir une réalité pour les centaines de millions de personnes qui sont vulnérables à l’infection par le VIH ainsi que pour les millions de personnes vivant avec le VIH et leurs proches. Investir correctement aujourd’hui permettrait de diminuer de moitié d’ici 2015 le nombre de nouvelles infections.

La France est la deuxième communauté pour la recherche sur le sida après les Etats-Unis. Pourtant, le Président de l’Agence nationale de la Recherche sur le Sida (ANRS), le professeur Delfraissy, dénonce la « faillite budgétaire », la « faillite scientifique » auxquelles il est confronté. Il en appelle à l’Etat : la recherche sur le sida est « une priorité nationale qui relève d’une décision politique ». Il faut que les pouvoirs publics entendent cet appel, répondent à cet appel. La France a la capacité d’augmenter les crédits alloués à la lutte contre le sida et, pour faire avancer la recherche, il faut des moyens. »

Marie-George Buffet, Secrétaire nationale du PCF, Députée de Seine Saint-Denis et Présidente du groupe d’études sur le sida de l’Assemblée nationale

Paris, le 26 mars 2010.

 

Publié dans PCF, Politique nationale, SANTE | Pas de Commentaire »

Afrique : La malédiction des Albinos

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2010

Vu sur : Les mots ont un sens

 

Albinos Tanzanie « Manger le sexe des albinos ne fait pas gagner les élections »  manger le sexe des albinos ne fait pas gagner les elections 7355

 

Il a fallu une forte mobilisation pour que cessent les massacres des albinos, dans plusieurs pays de notre continent. Quelques mois avant les élections en Tanzanie, la vigilance s’impose.

Dans la région de Bukombe en Tanzanie, Matatizo Dunia passe pour un chanceux.

[Article complet : youphil.com]

(Article référencé sur le site « Les mots ont un sens »)

 

D’autres articles :

http://forget.e-monsite.com/rubrique,tanzanie-et-burundi,1120067.html

http://ecolonews.blog.fr/2008/07/27/les-albinos-les-parias-de-l-afrique-4507811/

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-damnation-des-faux-blancs-au-42255

http://www.togosite.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1170:tanzanie–un-bras-dalbinos-est-vendu-2-000-euros&catid=35:afrique&Itemid=55

 

Reportage de Franck Vogel :

http://www.franckvogel.com/fr/photo/portfolio/Albinos : Massacres en Tanzanie

 

http://www.dailymotion.com/video/xcg8ua

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans AFRIQUE, Afrique de l'Est | Pas de Commentaire »

CIMADE

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2010

 

Pour que la France redevienne le pays des Droits de l’Homme…

La Pastorale des Migrants et la CIMADE vous invite à former

le CERCLE DE SILENCE

Samedi 27 mars 2010

de 11 h à 12 h

place des Nations (face aux jets d’eau)

à Maubeuge

CIMADE dans Sans Papiers - Immigration pdf img00011.pdf
 

Publié dans Sans Papiers - Immigration, Solidarite | Pas de Commentaire »

CIMADE / RESF : Création d’un Comité de soutien à Sofia et ses enfants

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2010

Courriel

Sofia est originaire d’Angola, elle a dû fuir son pays avec sa fille Paulina et son fils Claudio car leurs vies étaient menacées. Après une demande d’asile refusée, une confirmation de ce refus en appel, une Obligation de Quitter le Territoire Français confirmée par le Tribunal Administratif, Sofia n’a plus aucune possibilité légale de rester en France et risque sa vie et celle de ses enfants si elle est renvoyée au pays. Une pétition est en ligne sur le réseau RESF pour que cette extrémité soit évitée. 

La CIMADE et le Réseau Éducation Sans Frontière vous invitent à participer nombreux à la réunion de création d’un Comité de soutien à Sofia. Ce Comité doit réunir un maximum de citoyens, élus, membres d’association, parents d’élèves afin d’exiger de Monsieur le Préfet un titre de séjour à titre  humanitaire pour Sofia et ses enfants.

Cette réunion se tiendra

                   

Vendredi 2 avril 2010 à 18 h 30

Salle du Conseil

Centre administratif

à Aulnoye Aymeries

 

Venez nombreux ! Et faites circuler l’information autour de vous.

 

                  Pour RESF et la CIMADE

Publié dans Sans Papiers - Immigration, Solidarite | Pas de Commentaire »

Prix du gaz : + 9,7 % au 1er avril : Un nouveau cadeau pour les actionnaires !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2010

Les Flash actu humanite.fr

Augmentation du prix du gaz :

« injustifiée » (CGT) et « scandaleuse » (CFTC)

 

La hausse du prix du gaz naturel de 9,7% pour les particuliers, portera à « un milliard d’euros annuel le niveau de la ponction sur le pouvoir d’achat des ménages » a estimé jeudi la CGT, qui juge cette augmentation « injustifiée », la CFTC pour sa part la jugeant « scandaleuse ».

Les tarifs du gaz naturel pour les particuliers vont augmenter de 9,7% en moyenne au 1er avril, a annoncé la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

L’autorité de régulation a donné son aval à une demande soumise par le groupe GDF Suez, anciennement Gaz de France.

« Pour la CGT, sa fédération de l’Energie et son institut de consommateurs Indécosa-Cgt, cette hausse est injustifiée au moment où les salariés subissent toutes les conséquences de la crise », affirment-ils dans un communiqué commun.

Cette hausse « n’est pas plus justifiée par des raisons économiques. Le résultat du groupe GDF-Suez a atteint un niveau historique en 2008, niveau confirmé en 2009 malgré la crise (4,5 milliards d’euros) », ajoute le texte.

La CGT, qui souhaite « la transparence sur les tarifs du gaz », demande depuis plusieurs années qu’une commission indépendante composée d’élus, d’associations de consommateurs, des organisations syndicales et des entreprises, soit créée pour fixer le prix du gaz.

Selon elle, les prix d’achat de gaz, par des contrats « long terme » pour l’approvisionnement des consommateurs français, devraient être fournis à cette commission, tout comme les coûts de l’acheminement et de la commercialisation, pour « une remise à plat des tarifs, ce qui selon nos analyses, doit conduire à une baisse immédiate ».

Pour la CFTC, la hausse du tarif du gaz est « proprement scandaleuse », après le profit annoncé en mars par GDF-Suez.

Cette augmentation « piège tous les consommateurs qui ont été influencés par les offres comparatives très avantageuses les conduisant à s’équiper tout gaz, ou qui n’ont aucune alternative possible », ajoute la CFTC.

Cette hausse « risque de se révéler, dans bien des cas, insupportable pour les ménages les plus modestes et les plus fragilisés par la crise », dénonce le syndicat, qui s’insurge « contre la démission du gouvernement qui laisse à des experts n’ayant aucune légitimité politique, le soin de fixer les prix d’une entreprise encore détenue à 35% par l’Etat ».

Les députés PCF ont accusé jeudi le gouvernement d’être un « pickpocket », après l’annonce d’une hausse de 9,7% du prix du gaz, et les députés PS, l’opérateur GFD-Suez de s’enrichr « sans cause ».

« Le président de la République, sourd au message envoyé par nos concitoyens, a confirmé qu’il n’entendait pas changer de cap. On s’en aperçoit », écrit Roland Muzeau, porte-parole des députés PCF dans un communiqué, dénonçant un « gouvernement pickpocket, des PDG qui se goinfrent ».

Selon lui, « le mépris dont témoigne la droite à l’égard des électrices et des électeurs renforce l’urgence à mettre en échec ses prétentions ».

Pour le député PS François Brottes, « avec une hausse du gaz de près de 10% au 1er avril, ce sont les 10 millions de Français utilisant cette énergie pour la cuisine, l’eau chaude et le chauffage qui feront les frais d’un enrichissement sans cause de l’opérateur privé Gdf-Suez ».

 

Publié dans ECONOMIE, Politique nationale, PRECARITE | Pas de Commentaire »

Prostitution : Chantal Brunel et consort favorables à l’institutionnalisation de l’esclavage sexuel des femmes !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2010

Madame Parité commence fort en renvoyant les femmes…

au bordel  !

Par Claudine Legardinier, journaliste (*)

Quelle politique mettre en Œuvre pour faire reculer la prostitution  ?

L’éternel sondage sur les maisons closes ranime une nouvelle fois les conversations de bistrot. Voilà que 59 % (1) des Français opinent du bonnet pour les rouvrir, dont 70 % d’hommes (pour 49 % de femmes, quel écart  !), mus par un élan de nostalgie pour les tentures rouges et les miroirs sans tain. Les Verts, sans doute inspirés par des projets de bordel écologique, s’illustrent avec un pic à 69 % de voix favorables.

Ce ne serait rien s’ils n’étaient encouragés dans leur réflexe antédiluvien par Chantal Brunel (2) (UMP), qui, en tant que rapporteure générale de l’Observatoire de la parité, ne trouve rien de mieux, pour aider les femmes à s’imposer au Parlement, que de commencer par les orienter vers le bordel le plus proche.

Bordel  ? Pardon  : maison « ouverte ». La maison close a du plomb dans l’aile  ? Appelons-la « maison ouverte ». « Ouverte » vous a tout de suite un petit air de liberté, un côté jeune et engageant.

« Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots », disait Jaurès. Partagée entre le vocabulaire fleuri et l’euphémisme, la droite la plus conservatrice a égrené des décennies de fantasme patriarcal et hygiéniste, nous vantant tour à tour les « cliniques sexuelles » (1970, Claude Peyret, député RPR), et autres « espaces de liberté » (1986, Henri Bouvet, député UDF). Il restait, en 2010, à tenter les « maisons ouvertes », ce que fait Chantal Brunel en proposant que les femmes prostituées se regroupent « comme les experts-comptables ». Elle emboîte ainsi le pas à l’éminent Jacques Médecin (RPR) qui proposait il y a… quarante ans de « regrouper toutes ces dames dans un vaste ensemble immobilier (…) » où elles « pourraient se livrer librement à leur métier en professionnelles organisées ». Belle constance à droite.

Beau combat de femmes, qui plus est  ! Michèle Barzach, ministre de la Santé (1990), Françoise de Panafieu, vice-présidente de l’UMP à l’Assemblée (2002), et maintenant Chantal Brunel… Les hommes n’osent plus appeler à la réouverture des bordels, il se trouve désormais des femmes pour prendre le relais.

[Lire la suite]

(*) Sont cosignataires de ce texte : 
Bernice Dubois, coordination française du Lobby européen des femmes, Sylvie Jan, consultante en égalité femmes-hommes et citoyenneté, Patric Jean, cinéaste, Michèle Loup, présidente de ECVF, Élu(e)s contre les violences faites aux femmes, Malka Marcovich, historienne, directrice pour l’Europe de la CATW (Coalition against trafficking in women), Michela Marzano, philosophe, Jacqueline Pénit-Soria, altermondialiste, Emmanuelle Piet, médecin, Ernestine Ronai, militante féministe contre les violences, Coline Serreau, cinéaste, Grégoire Théry, secrétaire général du Mouvement du nid, Michèle Vianès, présidente de Regards de femmes, Henriette Zoughebi, conseillère régionale d’Île-de-France.

 

+ d’infos sur : http://www.prostitutionetsociete.fr/

 

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE, Politique nationale, SOCIETE | 1 Commentaire »

Après l’action, vient le temps de la réflexion

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2010

“…les citoyens veulent se réapproprier la politique, la « chose politique », qui ne doit surtout pas être simplement déléguée à des élus ou responsables de partis, aussi vertueux soient-ils.” (André Chassaigne) 

Claire Villiers, vice-présidente du conseil régional d’Île-de-France(2004-2010), était candidate sur la liste du Front de gauche.

Membre d’Alternative citoyenne, et ancienne syndicaliste à l’ANPE (CFDT puis SNU-FSU), Claire Villiers est également fondatrice d’Agir ensemble contre le chômage. Élue en 2004 sur la liste Gauche populaire et citoyenne, elle était en charge de la démocratie régionale. Pour les régionales 2010, elle était à nouveau candidate dans les Hauts-de-Seine.

A l’issue du 1er tour, elle s’est trouvée « déclassée » et donc non-éligible. 

Pour notre propre réflexion, nous reproduisons ici l’article publié le 22 mars par « Communistes unitaires ».

***

Communistes Unitaires.net/

Les absents des élections

Écrit par la rédaction

22 mars 2010

Nous relayons ici le texte dit par Claire Villiers, le 18 mars, au Zénith, en fin de campagne pour le 2e tour. Claire aura, ce soir là, porté jusqu’au bout la démarche qui a été la sienne pendant son mandat, la raison, à mon avis, pour laquelle elle aura aussi été déclassée, avec d’autres, sur cette liste de fusion dans une connivence des partis en fusion.
En amont de ce texte, le message de François Labroille, qui l’a diffusé, et dont nous partageons le sens.

***
A celles et ceux qui ont fait la campagne dans la campagne,
Bonjour
Voici le beau texte de l’intervention de Claire qui a été remarquable hier soir.
De quoi donner honte à celles et ceux qui ne l’ont pas mise dans les éligibles assurés du second tour.

François Labroille.

***

Bonsoir,

Tu t’appelles Jean-Pierre, Natacha, Samuel, Leila …
et tu n’as pas voté dimanche dernier pour le 1er tour des élections régionales

Tu n’es sans doute pas dans cette salle,
mais nous t’avons rencontré dans ton quartier, à la porte de ton entreprise, à l’antenne de Pôle Emploi…

Tu n’as pas voté et tu nous avais prévenus,
vous êtes tous les mêmes, vous ne venez que quand il y a des élections,
Je n’ai plus de logement, je vais être en fin de droits assedic : qu’est ce que vous faites pour moi ?

Tu n’as pas voté parce que tu n’es pas inscrit sur les listes : ça ne m’intéresse pas…
Tu n’as pas voté parce que ce droit de vote que nous t’avions promis, tu ne l’as toujours pas : depuis 40 ans Madame je suis ici…
Tu n’as pas voté parce que tu bosses ici, tu vis ici…mais tu n’as pas ces foutus papiers !

Je ne sais pas si nous te convaincrons de choisir dimanche prochain de coller une claque magistrale aux Pécresse, Blanc, Sarkozy, Lefèvre, Copé et consorts.

Je l’espère parce que c’est de ta vie, de celle de tes enfants qu’il s’agit.
Nous avons le choix :
concurrence mortifère ou coopération créatrice ?
Exclusion ou solidarité ?
Ségrégation ou égalité ?
Dans quel monde, dans quelle région allons-nous vivre ?

Je partage ton sentiment d’extrême urgence

Je partage ton intuition que rien ne se règlera par de petits arrangements dans des salons feutrés.

Je ne te demande pas,
nous ne te demandons pas de « nous faire confiance » pour que ça aille mieux.
Dans le suffrage universel, il n’y a pas de grandes et de petites voix.
Chacun, chacune compte pour un.
Mais comme le disait le grand Jaurès : cette révolution est inachevée car nous n’avons pas conquis la souveraineté populaire,
Celle qui place les besoins humains non pas avant, mais à la place des exigences du capital
Celle qui veut être maitre de son destin, individuel et collectif
Celle qui ne veut déléguer à quiconque, patron, expert, ou élu le soin de décider seul.

L’Ile de France que nous appelons de nos voeux ne se fera pas sans toi, sans tes exigences, sans tes colères, sans ta participation
Nous sommes lucides, du moins je l’espère, si nous ne voulons pas que cette région tombe aux mains des prédateurs,  nous aurons besoin d’un affrontement de grande ampleur.
Frappons-en, ensemble les 3 coups dimanche prochain.

Et tu verras ce sera de nouveau
Un joli nom camarade
Parce qu’il mariera cerise et grenade…

Claire Villiers

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

12345...20
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy