L’insulte faite aux Conti

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mars 2010

 

À la une dans l\'Humanité

Thomas LemahieuE


Continental :

un reclassement à… 137 euros par mois en Tunisie

 

L'insulte faite aux Conti dans Chomage contivoyous-2

La direction leur propose d’aller trimer en Tunisie pour 137 euros par mois. Écœurés, les 1 120 salariés de l’usine de Clairoix (Oise) appellent, par la voix de leurs représentants, Christine Lagarde à s’associer à leur plainte contre Continental pour licenciements sans cause réelle ni sérieuse.

Quand il s’agit de montrer qu’elle ne rechigne devant rien pour reclasser

les 1 120 salariés de l’usine de Clairoix (Oise), qu’elle a décidé de fermer

au printemps dernier et dont elle délocalise la production en Roumanie ou en Inde, la direction de la multinationale de

pneumatiques Continental ne lésine pas sur les moyens. Elle vient d’adresser à 600 licenciés picards une proposition de

« reclassement » dans l’une de ses filiales à Bizerte, en Tunisie : Continental cherche à recruter sur la rive sud de la

Méditerranée soixante « opérateurs de production » pour un salaire brut de 137 euros sur treize mois. Pour Xavier Mathieu,

délégué CGT des « Conti », « c’est du cynisme au moment où, d’après nos comptages, le cabinet de reclassement qui devait,

selon les engagements pris à l’époque, reclasser au moins 80 % des salariés sur des postes pas inférieurs à 80 % de leurs

anciens salaires, n’a réussi qu’à reclasser une dizaine d’entre nous ». « Ils font tout pour dégoûter les salariés et les faire sortir

du plan social », dénonce Christian Lahargue, lui aussi membre du comité de lutte.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]dscn4948.jpg


Continental :

Marie-George Buffet dénonce un reclassement à 137 euros

par mois

 

arton4692-410fd dans Luttes

Le fabricant de pneumatiques Continental a proposé à ses salariés de l’Usine de Clairoix victime d’un plan social des reclassements au sein du groupe en Tunisie pour 137 euros par mois. Quelle générosité ! Un tel cynisme en dit long sur le mépris de la direction de Continental à l’égard de ses salariés. Pris en flagrant délit de provocation, la direction de Continental tente de se justifier en évoquant l’obligation légale de proposer toutes les offres d’emplois disponibles au sein du groupe. Je voudrais rappeler que le recours à la cruauté mentale ne figure pas dans la loi ! L’État qui a multiplié les fausses promesses et le laisser faire à l’égard de ce patronat-voyou se doit de réagir au plus vite dans cette affaire inadmissible. Les salariés de Continental ont le droit à un emploi qualifié, à des salaires corrects et surtout à un peu plus de respect.

Marie-George Buffet, Secrétaire nationale du PCF

Paris, le 30 mars 2010

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy