• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 25 mars 2010

Après l’action, vient le temps de la réflexion

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2010

“…les citoyens veulent se réapproprier la politique, la « chose politique », qui ne doit surtout pas être simplement déléguée à des élus ou responsables de partis, aussi vertueux soient-ils.” (André Chassaigne) 

Claire Villiers, vice-présidente du conseil régional d’Île-de-France(2004-2010), était candidate sur la liste du Front de gauche.

Membre d’Alternative citoyenne, et ancienne syndicaliste à l’ANPE (CFDT puis SNU-FSU), Claire Villiers est également fondatrice d’Agir ensemble contre le chômage. Élue en 2004 sur la liste Gauche populaire et citoyenne, elle était en charge de la démocratie régionale. Pour les régionales 2010, elle était à nouveau candidate dans les Hauts-de-Seine.

A l’issue du 1er tour, elle s’est trouvée « déclassée » et donc non-éligible. 

Pour notre propre réflexion, nous reproduisons ici l’article publié le 22 mars par « Communistes unitaires ».

***

Communistes Unitaires.net/

Les absents des élections

Écrit par la rédaction

22 mars 2010

Nous relayons ici le texte dit par Claire Villiers, le 18 mars, au Zénith, en fin de campagne pour le 2e tour. Claire aura, ce soir là, porté jusqu’au bout la démarche qui a été la sienne pendant son mandat, la raison, à mon avis, pour laquelle elle aura aussi été déclassée, avec d’autres, sur cette liste de fusion dans une connivence des partis en fusion.
En amont de ce texte, le message de François Labroille, qui l’a diffusé, et dont nous partageons le sens.

***
A celles et ceux qui ont fait la campagne dans la campagne,
Bonjour
Voici le beau texte de l’intervention de Claire qui a été remarquable hier soir.
De quoi donner honte à celles et ceux qui ne l’ont pas mise dans les éligibles assurés du second tour.

François Labroille.

***

Bonsoir,

Tu t’appelles Jean-Pierre, Natacha, Samuel, Leila …
et tu n’as pas voté dimanche dernier pour le 1er tour des élections régionales

Tu n’es sans doute pas dans cette salle,
mais nous t’avons rencontré dans ton quartier, à la porte de ton entreprise, à l’antenne de Pôle Emploi…

Tu n’as pas voté et tu nous avais prévenus,
vous êtes tous les mêmes, vous ne venez que quand il y a des élections,
Je n’ai plus de logement, je vais être en fin de droits assedic : qu’est ce que vous faites pour moi ?

Tu n’as pas voté parce que tu n’es pas inscrit sur les listes : ça ne m’intéresse pas…
Tu n’as pas voté parce que ce droit de vote que nous t’avions promis, tu ne l’as toujours pas : depuis 40 ans Madame je suis ici…
Tu n’as pas voté parce que tu bosses ici, tu vis ici…mais tu n’as pas ces foutus papiers !

Je ne sais pas si nous te convaincrons de choisir dimanche prochain de coller une claque magistrale aux Pécresse, Blanc, Sarkozy, Lefèvre, Copé et consorts.

Je l’espère parce que c’est de ta vie, de celle de tes enfants qu’il s’agit.
Nous avons le choix :
concurrence mortifère ou coopération créatrice ?
Exclusion ou solidarité ?
Ségrégation ou égalité ?
Dans quel monde, dans quelle région allons-nous vivre ?

Je partage ton sentiment d’extrême urgence

Je partage ton intuition que rien ne se règlera par de petits arrangements dans des salons feutrés.

Je ne te demande pas,
nous ne te demandons pas de « nous faire confiance » pour que ça aille mieux.
Dans le suffrage universel, il n’y a pas de grandes et de petites voix.
Chacun, chacune compte pour un.
Mais comme le disait le grand Jaurès : cette révolution est inachevée car nous n’avons pas conquis la souveraineté populaire,
Celle qui place les besoins humains non pas avant, mais à la place des exigences du capital
Celle qui veut être maitre de son destin, individuel et collectif
Celle qui ne veut déléguer à quiconque, patron, expert, ou élu le soin de décider seul.

L’Ile de France que nous appelons de nos voeux ne se fera pas sans toi, sans tes exigences, sans tes colères, sans ta participation
Nous sommes lucides, du moins je l’espère, si nous ne voulons pas que cette région tombe aux mains des prédateurs,  nous aurons besoin d’un affrontement de grande ampleur.
Frappons-en, ensemble les 3 coups dimanche prochain.

Et tu verras ce sera de nouveau
Un joli nom camarade
Parce qu’il mariera cerise et grenade…

Claire Villiers

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

Le SNJ-CGT dénonce avec vigueur les graves dérives des médias…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2010

Vu sur : Acrimed | Action – Critique – Medias

http://www.acrimed.org/article3335.html

Sensationnalisme et mercantilisme, les deux mamelles de médias

sous influence (SNJ-CGT)

Publié le 23 mars 2010

Le SNJ-CGT dénonce avec vigueur les graves dérives de plusieurs médias qui ont publié et diffusé des images d’une caméra de supermarché censées montrer des militants de l’ETA et fournies par des autorités policières au plus haut niveau.

Ces images qui ont été reproduites sans vérification aucune mettaient en cause des hommes qui en réalité n’étaient que des pompiers catalans en vacances se trouvant dans un centre commercial (au mauvais endroit au mauvais moment ?) non loin de l’endroit où un policier a été tué par des membres présumés de l’ETA.

Les médias qui ont reproduit ces images ont cédé aux politiques des patrons de presse qui privilégient le sensationnalisme et l’émotion le scoop et le sang à la Une. L’information est pour les industriels de la presse écrite et audiovisuelle une marchandise comme une autre qu’il faut vendre coûte que coûte.

Mais plus grave encore, les médias en reprenant, sans les vérifications nécessaires, ces documents vidéo se sont inscrits dans une dangereuse campagne sécuritaire prônée au plus haut niveau de l’État et du gouvernement. Et ce entre les deux tours des élections régionales.

Le SNJ-CGT se félicite que plusieurs médias ont refusé une telle dérive évitant ainsi de devenir des auxiliaires de police.

Dans la même logique de dérive mercantiliste, sensationnaliste et people, le nouveau France-Soir s’est illustré peu après son lancement avec la publication d’une photo de Johnny Hallyday en Une censé se baigner dans les Caraïbes (à Saint-Barthélemy) alors que le document était vieux … de quatre ans.

Pour toute excuse la direction du journal explique que l’information est juste, la photo non.

Pour le SNJ-CGT, l’explication de ces dérives people se trouve plutôt dans la volonté, de France-Soir de faire du chiffre à tout prix. Racheté il y a un an par Alexandre Pougatchev, fils d’un des hommes les plus riches de Russie, le titre compte sur sa nouvelle formule pour faire décoller les ventes au-delà de 150 000 exemplaires, contre actuellement 23 000.

Il est temps comme l’a demandé le SNJ-CGT que les rédactions soient enfin indépendantes des actionnaires des grands groupes industriels à la tête des médias.

Montreuil, le 20 mars 2010

 

Publié dans INFOS, POLITIQUE, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

« Fitch ratings »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2010

Vu sur :

publié par roland (webmaster) – 25 mars 2010

 

Fitch ratings

Auteur : Gérard Filoche - Source : Le blog de Gérard Filoche

Gérard FilocheFouiller quelques secondes sur Internet vous révélera ce qu’est l’agence « Fitch ratings ». Le 19 mars dernier Le

Monde révélait que, du côté de l’Elysée, on estimait que si la France ne faisait pas une vraie réforme des retraites

elle perdrait son « AAA + » (AAA : arnaque des actionnaires anonymes) et devrait donc emprunter plus cher aux

banques et sa dette s’accroîtrait d’autant (catastrophe !).


Incroyable, n’est-ce pas, tout dépend d’une agence de notation, l’un de ces repaires de charlatans qui ont

si bien noté les banques jusqu’à ce qu’elles s’écroulent sous les subprimes en 2008.

Ce n’est plus Trichet qui dirige la BCE, ni Barroso, ce sont ces agences « privées » de type agence « Fitch ratings »

l’une des deux plus grandes agences de notation au monde  : il suffit que les économistes incompétents de Fitch ratings

décident que tel pays est devenu « moins solvable » et ledit pays, comme l’Argentine, par le passé, devient moins « crédible »

et ses capacités à emprunter comme un vulgaire ménage de banlieue sont immédiatement dégradées.

Ce qui est arrivé à la Grèce suite à un tour de bonneteau scandaleux : la banque Goldman Sachs qui avait aidé la droite Grecque

à maquiller les comptes de l’état, a ensuite révélé, quand la gauche a gagné les élections, la manœuvre aux agences de notation

qui ont enlevé le fameux « AAA » à Athènes.  Du coup la Grèce emprunte à 6 % au lieu de 1 %. Et le chef de la BCE Trichet qui

prête à 1 % refuse de prêter à la Grèce.

Lire la suite

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, Grece, POLITIQUE, Speculation, Union europeenne | Pas de Commentaire »

« Bonjour ! C’est la réception ? »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2010

 Envoyé par G. F.

Transmis par un médecin du CHU*,  

Qui l’estime réaliste!..  

Ça fait peur !

 

Bonjour ! C’est la réception ?  

J’aimerais parler avec quelqu’un  

à propos d’un patient qui se trouve chez vous.  

  J’aurais souhaité connaître son état de santé,  

Savoir s’il va mieux ou si son problème s’est aggravé.    

- Quel est le nom du patient ?  

 Il s’appelle Jean Dupont et il est à la chambre 302.  

- Un instant je vous prie, je vous passe l’infirmière.  

Après une longue attente :  

- Bonjour, ici Françoise l’infirmière de service.  

Que puis-je pour vous ?  

 - J’aimerais connaître l’état du patient Jean Dupont de la chambre 302.  

- Un instant je vais essayer de trouver le médecin de garde.  

Après une plus longue attente :  

- Ici Le Dr. Jean, le médecin de garde,  je vous écoute.  

- Bonjour Docteur, je voudrais savoir quel est l’état de Monsieur Jean Dupont,  

   Qui se trouve chez vous depuis 3 semaines à la chambre 302.  

- Un instant, je vais consulter le dossier du patient.  

Après encore une autre attente :  

- Huuuummm, Le voici :  

 IL a bien mangé aujourd’hui, sa pression artérielle  

Et son pouls sont stables,  

IL réagit bien aux médicaments prescrits  

Et normalement on va lui enlever le monitoring cardiaque demain.  

si tout continue comme ça encore 48 heures,  

son médecin signera sa sortie d’ici le week-end.  

- Aaahhh ! Ce sont des nouvelles merveilleuses !  

Je suis fou de  joie. Merci.  

- Par votre façon de parler je suppose que  

vous devez être quelqu’un de très proche,  

certainement de la famille ?  

- Non, Monsieur ! Je suis Jean Dupont moi-même  

Et je vous appelle du 302 !  

Tout le monde entre et sort ici de ma chambre  

Et personne ne me dit rien…  

Je voulais juste savoir comment je me porte ! Merci bien !


 

Publié dans Humour, SANTE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

« Vieux monde clos comme une orange, faites que quelque chose change »…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2010

« Vieux monde clos comme une orange, faites que quelque chose change »… dans Elections regionales arton2748508-50930  dans Luttes25 mars 2010

 

 

Chercher le chemin pour changer

Une puissante émotion s’est emparée  des travailleurs, de la jeunesse, des retraités, du monde de la culture et de la création lors du décès de Jean Ferrat. Sous diverses formes, un formidable hommage populaire a été rendu au poète, au chanteur, fidèle à sa « France ». De nombreux jeunes auront découvert son talent, ses engagements, la qualité de son chant, ses révoltes et ses fidélités aux peuples, aux belles valeurs de la liberté, de la justice, de la paix.

A l’occasion de cette douloureuse disparition la recherche du « beau », d’un peu de tendresse, de solidarité aura parcouru le cœur de notre peuple mais aussi la recherche d’un « idéal qui nous pousse encore à nous battre aujourd’hui ».

 dans POLITIQUE

Cela rejoint une part des leçons essentielles des élections régionales. Le second tour a confirmé le rejet de la droite sarkozyste. La recherche d’autre chose  que ce que le pouvoir et les puissants imposent aujourd’hui. La gauche rassemblée va continuer d’animer la gestion de la quasi totalité des régions. Ses élus doivent impérativement se mettre encore plus et mieux au service des familles populaires qui souffrent de plus en plus de la crise globale du capitalisme qui, non seulement, n’en finit pas mais peut encore s’aggraver. Des interpellations  sont aussi adressées à toutes les forces de la gauche et des écologistes.

Celles et ceux qui souffrent le plus, les ouvriers, les salariés précaires, les chômeurs, tant de jeunes, celles et ceux qui vivent sous la menace du licenciement, celles et ceux dont la vie devient de plus en plus dure et incertaine, attendent des actes en leur faveur, des actions et un projet. C’est souvent la raison de leur abstention.

Ils ont trop souvent le sentiment d’être ignorés ou méprisés. Ils doutent désormais profondément de « la politique ». Ils appellent à un changement des pratiques et des conceptions de la politique elle-même.

[La suite sur : patricklehyaric.net/]

 

Publié dans Elections regionales, Luttes, POLITIQUE, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Retraites : Le PCF propose 3 pistes pour garantir le financement par répartition

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2010

PCF25 mars 2010

 

Retraites : une sauce idéologique concoctée par la droite

(Olivier Dartigolles – PCF)

Retraites : Le PCF propose 3 pistes pour garantir le financement par répartition dans PCF arton4670-ab71b

Intervenant aujourd’hui à l’issue du Conseil des ministres sur le dossier des retraites, le Président de la République assure ne pas vouloir « passer en force » mais… « dans les six mois ». Appelant chacun « à abandonner les postures partisanes », le chef de l’Etat promet « des mesures nécessaires et justes » pour répondre à « l’inquiétude des français ».

Voilà, en peu de mots, la sauce idéologique concoctée par la droite pour imposer un report de l’âge légal de départ à la retraite avec la poursuite de la hausse de la durée de cotisation.

La feuille de route du ministre Woerth, spécialiste du passage en force dans les restrictions budgétaires est claire : ne pas tenir compte de l’exaspération exprimée dans les urnes et du record historique d’abstention, poursuivre le travail de casse du système social français fondé sur la solidarité nationale.

Le PCF sera de toutes les initiatives de large rassemblement visant à faire échouer un projet présenté par la droite comme le chantier prioritaire de l’année 2010, et appelle à un grand débat national pour garantir le financement par répartition.

La retraite à 60 ans est un droit, un temps utile à chacun. Voilà pourquoi, le PCF propose 3 pistes pour pérenniser notre système de retraites :

- Imposer, au patronat, de taxer le capital et particulièrement la finance qui détruit plus qu’elle ne participe à la solidarité nationale.

- Supprimer les 30 milliards d’exonération de cotisations sociales dont bénéficient les entreprises. Ces cadeaux au patronat n’ont créé, ni sauvé aucun emploi, pire ils ont permis aux entreprises de mobiliser des capitaux pour les exporter afin de financer leurs délocalisations.

- Prendre toutes les mesures pour assurer le plein emploi et de bons salaires en instaurant un système de sécurité-emploi-formation car la véritable cause des déficits actuels des caisses de retraite est le produit du défaut de cotisations sociales dû au chômage de masse et au blocage des salaires.

 

Publié dans PCF, Politique nationale, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Le projet ITT : Pour que l’économie postpétrolière et la justice climatique deviennent réalité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2010

Source carte :

 http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/amsudant/equateur.htm
Le projet ITT : Pour que l’économie postpétrolière et la justice climatique deviennent réalité dans Amerique latine equateur-map-regions

Une proposition révolutionnaire de l’Équateur :

l’Initiative Yasuní ITT

 L’Humanité24 mars 2010 -

Par Matthieu Le Quang, Doctorant en science politique à l’Institut d’Études Politiques

d’Aix-en-Provence, Chercheur associé à FLACSO-Équateur.

Comment engager de véritables politiques de lutte contre le réchauffement climatique ?

L’échec du sommet de Copenhague, en décembre 2009, a montré les difficultés des États à se remettre en question quant à leur modèle de développement et à présenter de véritables politiques de lutte contre le réchauffement climatique en accord avec les autres pays du monde. Face à cette incapacité à aller au-delà des intérêts nationaux et commerciaux, un petit pays, l’Équateur, propose au monde une idée simple mais révolutionnaire  : l’Initiative Yasuní ITT.

Le projet ITT (sigle venant du nom des trois forages d’exploration se trouvant dans la zone  : Ishpingo-Tambococha-Tiputini) consiste à laisser sous terre quelque 850 millions de barils de pétrole situés dans le parc Yasuní, une réserve naturelle contenant une des plus importantes biodiversités au monde. L’exploitation de ce pétrole lourd pourrait rapporter à l’État entre 5 et 6 milliards de dollars (avec un prix de 70 dollars le baril). Mais en échange, l’Équateur, en partant du principe de coresponsabilité pour les problèmes environnementaux globaux, demande à la communauté internationale une contribution de 50 % au minimum de la manne financière dont il pourrait disposer s’il exploitait ce pétrole. La biodiversité en Amazonie doit être considérée comme un bien commun mondial car c’est la plus grande source d’oxygène au monde.

L’Équateur possède une économie fondée principalement sur la rente du pétrole. En 2009, 51,2 % des exportations venaient du pétrole. Or, les réserves de l’ITT représentent environ 20 % des réserves totales connues dans le pays. C’est donc une manne financière dont un pays comme l’Équateur ne peut se passer. Pourtant, la proposition du gouvernement équatorien est de ne pas exploiter ces réserves, et ce pour diverses raisons.

[Lire la suite]

 

Publié dans Amerique latine, ECONOMIE, IDEES - DEBATS - PHILO, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

2 avril : Hausse des tarifs du gaz

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2010

Les Flash actu humanite.fr

Vers une forte hausse des tarifs du gaz

 

Les tarifs du gaz pour les particuliers devraient augmenter de 9,5% début avril, a indiqué mercredi une source proche du dossier à l’AFP, confirmant une information du quotidien Le Figaro.

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) devrait se réunir jeudi matin pour examiner une proposition en ce sens de GDF Suez, a ajouté cette source.

La CRE et GDF Suez se sont refusés à tout commentaire.

Quelque 90% des 10,8 millions de foyers raccordés au réseau de fourniture de gaz naturel sont soumis aux tarifs réglementés, qui sont proposés essentiellement par GDF Suez (ex-Gaz de France).

Jusqu’à présent, ces tarifs étaient fixés par les ministres de l’Économie et de l’Énergie après avis de la CRE.

Mais selon de nouvelles règles établies en décembre, le gouvernement n’intervient plus dans la fixation des tarifs.

C’est désormais GDF Suez qui est chargé de proposer des hausses ou des baisses de prix en fonction de l’évolution de ses coûts d’approvisionnement.

La CRE doit ensuite approuver ou refuser la proposition soumise par le groupe privé (détenu à 35% par l’État) par le biais d’un avis contraignant.

Le rôle de l’autorité de régulation se limite à vérifier que les tarifs proposés par GDF Suez reflètent bien les coûts d’approvisionnement du groupe, qui évoluent en fonction des cours du pétrole brut, du fioul et des taux de change.

La hausse des tarifs devrait intervenir le 2 avril car GDF Suez doit soumettre sa proposition 21 jours avant la hausse prévue des tarifs. Or, GDF Suez a fait sa demande le 11 mars.

La mise en place de nouvelles modalités de fixation des tarifs du gaz visait à dépolitiser le processus. Chaque évolution des tarifs donnait en effet lieu à de vives polémiques entre les associations de consommateurs et le gouvernement.

Pourtant, les associations ne semblent toujours pas prêtes à lâcher prise.

« L’État est le premier actionnaire de GDF Suez, donc il ne peut pas s’exonérer de ses responsabilités », a ainsi déclaré à l’AFP Thierry Saniez, délégué général de la CLCV.

« Le gaz est un produit de première nécessité, nous sommes au coeur d’une crise économique grave : l’État doit peser de tout son poids pour que les tarifs n’augmentent pas », a-t-il ajouté.

Les associations de consommateurs craignent un sérieux gonflement de la facture énergétique des ménages après un hiver rigoureux, qui a déjà entraîné une forte augmentation des besoins de chauffage.

 

Publié dans ECONOMIE, Politique nationale, PRECARITE | Pas de Commentaire »

De plus en plus compliqué d’être humoriste…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2010

 «Un pays sans journalistes libres et sans humoristes libres

sent une certaine forme de totalitarisme et de dictature,

qu’on le veuille ou non.»

(Guy Bedos)

Le SNJ-CGT a dénoncé les « menaces scandaleuses et dangereuses » du ministre de l’Immigration Eric Besson, qui a critiqué ce matin sur l’antenne de France Inter la « dérive » de l’humoriste Stéphane Guillon.

« Ces menaces proférées contre le droit à la caricature, contre le droit d’expression et de critique sur cette radio et contre sa rédaction sont scandaleuses et dangereuses », estime le SNJ-CGT dans un communiqué. « Elles sont d’autant plus intolérables pour un ministre qui se fait fort d’être le champion des expulsions des plus démunis, et d’avoir initié le sinistre débat sur l’identité nationale dont le résultat est d’avoir fait la courte échelle aux idées du Front national », poursuit le syndicat. (Source : etoile-rouge.fr)

http://www.dailymotion.com/video/xco20f

 

http://www.dailymotion.com/video/xcohvd

Publié dans Humour, LIBERTES, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Précarité salariale et abstention

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2010

Entretien réalisé par Mina Kaci

Abstention : quand le déclin du travail mène à la

démobilisation électorale

 

Céline Braconnier, chercheuse en sciences politiques, alerte sur l’absence de prise en compte de l’abstention qui se répand au-delà des quartiers populaires.

Céline Braconnier, maître de conférences de science politique à l’université de Cergy, était l’auteure, en 2007, avec Jean-Yves Dormagen, professeur de science politique à l’université de Montpellier-I, de la démocratie de l’abstention (disponible chez Gallimard « Folio ») dans lequel ils livraient les résultats détaillés d’une enquête sociologique de plus de quatre ans au sein de la cité des Cosmonautes, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), portant sur les pratiques du vote en milieu populaire. Trois ans après l’avoir rencontrée à cette occasion (voir l’Humanité du 14 mars 2007), retour sur l’abstention massive constatée aux deux tours des régionales, à la lumière de ses travaux.

Dans l’entretien que nous avions publié en 2007, vous expliquiez que le déclin du travail figure parmi l’une des raisons de l’abstention. Les 600 000 emplois qui ont été depuis détruits en France amplifient-ils le phénomène ?

Céline Braconnier. L’extension du chômage et de la précarité ont des effets plus ou moins indirects sur la démobilisation électorale. Le travail est traditionnellement un lieu de socialisation politique. Jusqu’au début des années quatre-vingt, il était un des lieux d’encadrement politique pour les milieux populaires. Plus il y a de salariés qui échappent à ce cadre-là, moins il y a de chance qu’ils s’intéressent à la politique et aillent donc voter. On remarque d’ailleurs que les petits fonctionnaires font partie du noyau dur des votants. C’est bien qu’il y a un lien entre l’instabilité de l’emploi et la constance électorale. Par contraste, plus on est dans la précarité salariale, plus le rapport au vote est distendu.

L’absence d’encadrement politique est-elle la seule origine de l’abstention des salariés ?

Céline Braconnier. L’encadrement politique dont bénéficiait le milieu populaire en France expliquait un taux de mobilisation électorale plus élevé par rapport aux États-Unis, par exemple. Mais il y a évidemment un cumul de facteurs, dont le désenchantement très marqué à l’égard de la politique. Après une succession d’alternances gauche/droite, qui n’a pas abouti à une amélioration de la vie, les citoyens ont arrêté de croire dans la capacité du vote à transformer la situation.

 

Lire la suite… »

Publié dans Elections regionales, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE | 1 Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy