• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 21 mars 2010

2e tour des Régionales : Réactions

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2010

 

Second tour régionales 2010 : Les réactions

La secrétaire nationale du PCF Marie-George Buffet a demandé au gouvernement le « retrait d’une série de réformes » et notamment celle, annoncée, des retraites, jugeant que le résultat des élections régionales était « une sanction » pour l’exécutif.

Le Parti de gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon a estimé dimanche dans un communiqué que « les électeurs viennent d’effacer politiquement la victoire présidentielle de Sarkozy en 2007″.

La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a estimé que « les Français ont exprimé leur rejet de la politique du président de la République et du gouvernement », lors d’une allocution au siège du PS.

Harlem Désir, numéro deux du PS, a évoqué « un score historique de la gauche, le plus important depuis le début de la Ve République », « qui ne nous donne que des devoirs, devoirs d’unité, de combativité et de créativité ». « L’unité de la gauche, c’est ce qui a permis ce succès, l’unité contre la droite et contre les mauvais coups qu’elle prépare et créativité pour préparer l’avenir et un projet nouveau pour le pays », a souligné M. Désir. « La gauche rassemblée au second tour progresse par rapport au total des listes de gauche du premier tour », a-t-il relevé.

« Cela veut dire qu’il y a eu une amplification des reports qui se sont faits et une mobilisation y compris d’un électorat abstentionniste qui a été conforté par cette union, la dynamique qui s’est créée ».

Le député PS Arnaud Montebourg a déclaré que « la gauche n’a aucune raison de tirer gloire de ce scrutin, car la moitié des électeurs qui ne viennent pas aux urnes se posent la question de savoir à quoi sert la politique ».

[Lire la suite]

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

2e tour des Régionales : quelques résultats dans la régon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2010

Aulnoye-Aymeries en tête des villes de + de 5000 inscrits qui ont voté le plus à gauche : 67, 15 %

Ville Gauche en % UMP en % FN en %
Aulnoye-Aymeries 67,15 13,97 18,88
Bachant 60,67 11,72 27,61
Boussois 56,69 17,37 25,95
Feignies 52,29 19,15 28,56
Fourmies 57,81 20,80 21,40
Hautmont 51,32 21,89 26,79
Jeumont 56,29 21,45 22,27
Louvroil 61,88 13,44 24,68
Marpent 53,12 18,86 28,02
Maubeuge 52,81 20,67 26,52

 Recquignies                       50,49                21,17          28,34

 

NORD :                               51,29                 27,83           20,88

Pas-de-Calais :                 53                      22,63           24,37

RÉGION :                           51,97                 25,76           22,27

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

2e tour des régionales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2010

Le taux de participation est en hausse : 51 % environ

A la Réunion, le député maire UMP Didier Robert a annoncé sa victoire. Il était opposé dans une triangulaire à la liste de Paul Vergès (PCR), président de Conseil régional sortant et à  la liste PS qui s’était maintenue.  L’UMP peut remercier le PS !

L’Alsace resterait à droite. 

Estimation pour le Nord Pas-de-Calais : Gauche : 52 % – Droite : 25,9 % – FN : 22, 1 %

 Estimation nationale d’Opinion Way : la gauche 54,3%, la droite 36,1%, le FN 8,7%
Résultats pour Feignies :

Gauche : 52,29 %

UMP : 19, 15 %

FN : 28,56 %
 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

23 mars : Pour l’emploi, les salaires, les retraites

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2010

foule-en-colere

Maubeuge :

 

  • Rassemblement à 10 h 00 à la Chambre Patronale rue de Ferrière
    • 10 h 00 à 10 h 30, rassemblement et dépôt d’une motion au Medef
    • 10 h 30 à 11 h 00, caravane de voitures jusque l’AMVS
    • 11 h 00 à 11 h 30, manif et dépôt motion au président de l’AGGL  
  • Départ du bus pour la manifestation à Lille  – 13 h 00 à l’UL CGT de Maubeuge

 

Sécurité Sociale – Déficit de 11 milliards ?

 

L’État a une dette de 16 milliards d’euros envers la Sécurité Sociale à qui il devrait reverser :

                                                 - 7,8 milliards de taxes sur le tabac
                                                 – 3,5 milliards de taxes sur l’alcool
                                                 – 1,6 milliard de primes d’assurance
                                                 - 1,2 milliard de taxes « industries polluantes »
                                                 – 1,9 milliard de retard de cotisations patronales

*******************************

+ 1 milliard de la masse salariale (salaires)


c’est + 2 milliards d’euros pour la sécurité sociale

**************************************


Plus de 25 % des jeunes de moins de 25 ans sont au chômage.


Reculer l’âge de départ en retraite après 60 ans, c’est augmenter le chômage des jeunes dans le pays :


Il vaut mieux payer des retraités que des chômeurs

*************************************

Une prime aux hauts revenus ! 8.2 milliards d’euros en 2007.


C’est le poids du bouclier fiscal et les exemptions de cotisations sociales (selon la Cour des Comptes)


dont ont profité les plus riches familles.


*************************************

               Créer 1 million d’emplois, c’est plus de 7 milliards d’euros pour notre protection sociale.

Impossible, dites-vous ?

 Non : les 32,8 milliards d’exonérations de cotisations sociales, dont bénéficie le patronat chaque année


permettraient de financer 1 million d’emplois à 2 733 €/mois pour améliorer les conditions de vie au


travail (Santé, Sécurité…)

 

Publié dans ECONOMIE, Luttes, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

« La Grèce comme marchandise »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2010

Publié par : Solidarite Internationale PCF20 mars 2010

Athènes, ville à vendre: proposition insensée ou logique même du

capitalisme et de l’intégration européenne?

 

La Grèce comme marchandise

 

Dans la politique bourgeoise, les vérités ne se dévoilent pas seulement quand les commères se chamaillent*. Elle apparaissent aussi d’habitude dans la bouche des fous.

C’est ce qui s’est passé la semaine dernière quand deux députés du Parlement Allemand ont formulé la proposition que la Grèce puisse vendre une partie de son territoire et de son patrimoine culturel – notamment l’Acropole d’Athènes – pour affronter la situation précaire des comptes publics.

La « proposition » est de telle nature qu’il y a eu un vaste effort médiatique pour la minimiser. D’une part, parce que « ceux qui l’ont formulé étaient deux députés d’extrême-droite ». D’autre part, parce que le journal qui l’a publié, Bild, est un « tabloïd sensationnaliste ». Mais la question fondamentale, que l’on cherche ainsi à occulter, est toute autre.

C’est ce qui emmène deux politiciens allemands à adresser de telles propositions à un pays souverain, dans la situation actuelle. Et la situation actuelle, c’est celle d’une UE dans laquelle, avec l’entrée en vigueur du « Traité de Lisbonne », les dogmes monétaristes et néo-libéraux prennent force de loi, et dans laquelle les grandes puissances capitalistes ont pris les commandes et veulent le montrer.

Ce que les deux « députés d’extrême-droite » allemands ont fait, c’est exprimer de manière brutale ce que la bureaucratie européenne formule de manière plus prudente : la voie vers laquelle nous emmène « l’intégration européenne », c’est celle de la perte accélérée de souveraineté des États les plus dépendants.

Et si les États aliènent leur souveraineté, pourquoi n’aliéneraient-ils pas également leur territoire sur lequel ils l »exercent, ou un patrimoine national sur lequel repose une partie fondamentale de son identité nationale?

Cela fait partie de la nature du capitalisme de transformer tout en marchandise. En citant Marx et Engels, « L’argent seul est marchandise! Tel est maintenant le cri qui retentit sur le marché du monde ». Ainsi fonctionne l’actuelle Union Européenne.

Dans la Constitution d’Athènes, Aristote rappelle la situation antérieure à Solon :

« La terre était tout entière entre les mains d’un petit nombre d’hommes, et si les cultivateurs ne payaient pas leur redevance, ils s’exposaient à être vendus, eux et leurs enfants  : car les débiteurs étaient soumis à la contrainte par corps »

Ces mots nous viennent de la Grèce, et ont été écrits il y a vingt-six siècles. Et la lutte continue aujourd’hui contre ceux qui veulent tout transformer en marchandise, des réalisations artistiques millénaires jusqu’à la souveraineté des peuples et aux droits des travailleurs.

 

*Allusion à un proverbe portugais « Zangam-se as comadres, descobrem-se as verdades » – Quand les commères se chamaillent, on découvre la (les) vérité(s)

Numéro 1893 du 11 mars d’Avante – hebdomadaire du PC Portugais

Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Publié dans EUROPE, Grece, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy