• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 18 mars 2010

Régionales : L’UMP ressort le thème de l’insécurité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2010

Pour mobiliser son électorat et récupérer les voix du FHaine, François Fillon n’a pas hésité mercredi soir à annoncer la mort d’un policier… toujours vivant !

«Cette déclaration a un impact très négatif à la fois sur le moral des collègues d’Epernay et sur le moral de sa famille. En cette période électorale, vouloir à tout prix faire de la récupération sur de l’événementiel sécuritaire, je ne sais pas si c’est forcément de bon ton» (Olivier Balangé, délégué régional Champagne-Ardenne du syndicat de police SGP-FO de Reims)

Ce recours aux « vieilles ficelles », s’il est classique n’en est pas moins révélateur de l’affolement qui règne à l’UMP, en cette fin de campagne des régionales.

« C’est vraiment effrayant, la droite est tellement prête à récupérer tous les problèmes de sécurité qu’elle annonce un décès qui n’a pas eu lieu » (Martine Aubry)

« la droite fait appel à la peur pour mobiliser l’électorat mais nous, nous faisons appel à l’intelligence. » (Marie-George Buffet)

La véritable insécurité, c’est l’insécurité sociale !

Depuis 2001, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région d’Ile-de-France (Iaurif) réalise tous les deux ans une importante enquête de victimation portant sur la seule région francilienne.

D’après les résultats de 2009, « 40,9 % des personnes interrogées estiment que l’État doit prioritairement lutter contre le chômage, et 39,8 % contre la pauvreté. On est bien loin de la situation de 2001 où la lutte contre la délinquance arrivait en tête des priorités assignées au gouvernement. Aujourd’hui, les Franciliens sont davantage préoccupés par l’insécurité sociale aggravée par la crise économique et financière. » (Source : Le Monde.fr)

***************************

 

Publié sur : ARTICLE XI – 18 mars 2010 – par JBB

Régionales : L'UMP ressort le thème de l'insécurité dans Elections regionales vig_mortCertains – c’est un classique – s’y entendaient comme personne pour faire voter les morts (in Tiberi memoriam). Les actuels ténors de l’UMP font encore mieux, qui entendent mobiliser leurs électeurs grâce aux morts. En exploitant les décès (réels ou fictifs) de membres de forces de l’ordre, Fillon, Sarkozy ou Jégo se muent en croque-morts de l’insécurité. Un rôle qui leur va à merveille.

Insécurité : quand l’UMP fait voter (avec) les morts

> Lire la suite

 

 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Nouveau proverbe UMP

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2010

Publié sur : slate.fr/17 mars 2010 - 

Référencé sur : lesmotsontunsens.com/

Proverbe UMP: si tu perds le scrutin, change le mode de scrutin

La défaite de la majorité présidentielle au premier tour des élections régionales pourrait relancer le mode d’élection à un tour imaginé par l’UMP pour les futurs conseillers territoriaux… comme une première étape vers le bipartisme.

«L’abstention montre qu’il faut une réforme du mode de scrutin» (Xavier Bertrand). «Cela légitime la nécessité d’une réforme territoriale et du mode de scrutin.» (Nathalie Kosciusko-Morizet). «Nicolas Sarkozy tient pour responsable le mode de scrutin régional (à deux tours avec prime majoritaire) auquel “personne ne comprend rien”.» (Les Echos)

[La suite sur : regionales2010.slate.fr/]

 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Des sans-papiers employés comme auto-entrepreneurs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2010

Publié sur : CGT.fr - 18 mars 2010 Frédéric Dayan

Les Jardins de Bagatelle (Paris)

Des sans-papiers étaient employés comme auto-entrepreneurs

Une centaine de salariés sans papiers ont envahi pacifiquement mercredi un grand restaurant parisien pour dénoncer l’emploi de

travailleurs sans papiers recrutés avec le statut d’auto-entrepreneurs.

Ce restaurant cossu au cœur d’un des plus jolis parcs de la capitale, employait essentiellement comme commis et plongeurs, onze

travailleurs sans papiers, quatre en CDI, trois en « extra » plus ou moins déclarés et trois déclarés comme auto-entrepreneurs », a précisé

Raymond Chauveau (CGT) qui a engagé des négociations avec la direction qui s’est « engagée à remplir les formulaires Cerfa pour les

demandes de régularisation auprès de la préfecture et à signer des CDI à tous ». Sur France Inter, le directeur d’exploitation Yannick

Rigaud a expliqué avoir donné le choix à ces travailleurs étrangers de travailler en « extra » ou comme « auto-entrepreneur ».

Ce n’est pas la première affaire qui met en lumière le fait que des bonnes tables de la capitale employait des sans papiers au

restaurant La Grande Armée, des brasseries Costes, Chez Papa, La Tour d’Argent ou le salon de thé de la maison Ladurée aux

Champs-Élysées. Mais la nouveauté de cette affaire réside dans l’usage détourné du statut d’auto-entrepreneur, créé en 2009.

Il permet de développer une activité sans aucun contrat de travail en ne payant des impôts et des cotisations sociales qu’à partir du

moment où il y a chiffre d’affaire.

Voir également sur e24.fr :

Auto-entrepreneur et sans-papiers :

 » La simplicité administrative du statut d’auto-entrepreneur qui fonde en partie son succès est aussi un moyen de contourner les contrats de travail, voire même d’embaucher des sans-papiers. »

 

Publié dans Luttes, Sans Papiers - Immigration, SOCIAL, Syndicats | 1 Commentaire »

2e tour des Régionales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2010

 

LE 21 MARS MOBILISATION GÉNÉRALE À GAUCHE POUR BATTRE LA DROITE ET

L’EXTRÊME DROITE

 

Nous remercions toutes les électrices et tous les électeurs qui, en votant pour la liste « l’Humain d’Abord », en ont fait la deuxième force politique de gauche du Nord Pas de Calais et de la Sambre.

Ils ont manifesté en toute clarté le rejet de la politique de Sarkozy.

Ils ont  exprimé leur volonté de disposer d’une vraie gauche pour les combats à mener et pour être entendus dans les institutions.

Rien n’est encore gagné. Il faut mobiliser.

Au gouvernement qui nous nargue portons un coup encore plus fort ce 21 mars. Faisons reculer  l’extrême droite, ce FN dont le programme bien caché est plus violent encore que celui du gouvernement pour écraser les salariés, la jeunesse et les gens du peuple. Mobilisons autour de nous celles et ceux qui ont voulu exprimer leur colère en ne votant pas.

Cela permettra d’élire plus de conseillers régionaux du Front de Gauche. Des conseillers régionaux rassembleurs qui soutiendront toutes les politiques favorables à la population.

Fidèles aux engagements pris durant la campagne du premier tour ces candidats du Front de Gauche combattront résolument la précarité généralisée imposée à notre jeunesse qui a besoin de pouvoir construire sa vie.

Ils agiront pour l’emploi en contrôlant les fonds publics qui doivent aller en priorité aux petites entreprises et non aux groupes qui font des profits destinés aux actionnaires. Pas de fonds publics pour licencier et pour délocaliser.

Ils combattront les licenciements boursiers.

Ils défendront les services publics tels la formation, l’éducation, la Poste… S’opposeront à la privatisation annoncée des TER.

Chaque heure, chaque personne contactée compte. Mobilisons nous pour voter et faire voter pour la liste de rassemblement de toute  la gauche.

 

POUR LE FRONT DE GAUCHE

Annick Mattighello maire de Louvroil. Jean Jarosz maire de Feignies. Christine Savaux adjointe au maire de Maubeuge. Jean Claude Maret maire de Boussois. Colette Deresmes adjointe au maire de Feignies. Bernard Baudoux maire d’Aulnoye Aymeries. Samuel Beauvois syndicaliste. Nicole Rives syndicaliste mutualiste. Arnaud Beauquel conseiller municipal de Jeumont.

Publié dans Elections regionales, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« À l’heure où Jean Ferrat n’est plus »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2010

Publié par : Plume de presse – 16 mars 2010 – Olivier Bonnet

Permalien : http://www.plumedepresse.net/spip.php?article1371

 

Marine Le Pen, détrousseur de cadavre

une

Elle a osé ! Le cadavre de Jean Ferrat à peine refroidi, avec une indécence obscène. Ces gens-là ne respectent donc rien. Jean Ferrat, justement, a prononcé un discours lors d’un banquet républicain tenu en 1997 dans son village d’Ardèche, dont il a ensuite transmis le texte, à sa demande, à un responsable de l’organisation Ras-le-Front – Voiron, Christian Borg. L’artiste y parle du Front national :

« Il m’est intolérable en effet de savoir qu’ici-même, à Antraigues, qui eut dès 89 deux députés du Tiers-Etat élus à la Convention, Antraigues dont le passé rebelle et républicain a toujours été sans faille, Antraigues centre de Résistance au nazisme, il m’est intolérable de savoir que 10% de mes concitoyens votent pour le contraire des idées de justice, de solidarité, de fraternité qui sont l’essence même de notre histoire et de la civilisation. Alors, je me dis que nous n’avons pas fait ce qu’il fallait. Qu’il faudra faire autre chose, qu’il faudra faire autrement. Je ne me résouds pas au rejet, à l’exclusion. Je ne me résouds pas à la haine. Je ne me résouds pas à la bêtise du désespoir. Ma présence ici, ce soir, parmi vous, n’a d’autre signification que de vous en convaincre et de vous assurer que, pour les combattre, je serai toujours à vos côtés !« 

Jean Ferrat n’est plus. Marine Le Pen et le Front national sévissent toujours. Pire, leurs idées ont été annexées par la clique sarkozyste, le chef de l’UMP s’étant appuyé sur leurs électeurs pour accéder à la présidence. Et il a mis en place, à travers son ministère de la Honte nationale, une politique xénophobe pour les séduire. Alors il nous faut continuer à nous battre.

manuscrit

 

Le texte intégral de l’intervention de Jean Ferrat est en ligne chez : Le(s) Suiveur(s)

 

Publié dans Democratie, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Le gouvernement travaille-t-il à la suppression des élections prud’homales ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2010

Lucy Bateman

Vers la suppression des élections prud’homales  ?

Après l’abstention record en 2008, un rapport sur les modes alternatifs de désignation des conseillers prud’homaux sera remis prochainement au ministère du Travail.

Le gouvernement travaille-t-il à la suppression des élections prud’homales  ?

Certains syndicats s’inquiètent des travaux du conseiller d’État Jacky Richard, chargé en 2009 de réfléchir à « la désignation des

conseillers prud’homaux ». Il a présenté, début mars, au Conseil supérieur de la prud’homie, ses hypothèses, qu’il doit remettre

prochainement au ministère du Travail. Il envisage notamment la suppression de l’élection directe des juges par les salariés et les

employeurs.

Pour lutter contre l’abstention massive qui a touché les élections prud’homales en 2008 (75 % dans le collège de salariés),

Jacky Richard évoque deux grandes pistes de réflexion. La première est le maintien de l’élection des conseillers par les salariés,

par vote physique sur les bases actuelles, par la généralisation du vote par correspondance, ou encore par la désignation des

conseillers par des « grands électeurs », élus d’entreprises. La seconde piste consiste à supprimer purement et simplement

l’élection. Les conseillers seraient alors désignés par les pouvoirs publics, sur proposition des syndicats, en fonction de leur

représentativité, constatée sur la base de la réforme de la représentativité de 2008. Une hypothèse que rejettent les syndicats

non signataires de la proposition commune qui a servi de base à cette réforme  : FO, CGC et CFTC.

[Lire la suite]

 

Les solutions proposées

Trois hypothèses de travail sont envisagées dans le rapport  :
- Conserver l’élection par les salariés, mais généraliser le vote par Internet et par correspondance.
- Instaurer une élection indirecte par des « grands électeurs », délégués du personnel dans les entreprises.
- Désigner les conseillers salariés sur la base de la représentativité, en application de la loi d’août 2008.

 

Publié dans ECONOMIE, POLITIQUE, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

2e tour des Régionales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2010

 

l’humanite.fr/ – 17 mars 2010 – Laurence Mauriaucourt

Nord-Pas-de Calais :
 fusionner pour gagner ensemble

Accord conclu entre socialistes, Front de gauche et Europe Écologie pour le second tour. Mais Alain Bocquet et ses camarades resteront, comme aujourd’hui , hors de l’exécutif.

Lille (Nord), correspondance.

Pas de quadrangulaire dans le Nord-Pas-de-Calais, comme cela a pu être un peu trop hâtivement annoncé çà et là. C’est bien une seule liste de gauche qui se présentera dimanche prochain face à celle de l’ UMP-Nouveau Centre emmenée par Valérie Létard, secrétaire d’État à l’Écologie, et face aux candidats d’extrême droite conduits par Marine Le Pen. La droite et le FN ayant fait jeu quasiment égal au premier tour des régionales, avec respectivement 19 % et 18,31 %. À gauche, l’accord de second tour entre PS, Europe Écologie et le Front de gauche se sera tout de même fait attendre. Il n’est officiellement intervenu qu’hier, en début d’après-midi, après de vraies étapes de négociations. Le Front de gauche (10,78 % au premier tour) ayant un temps dû envisager de maintenir sa liste, contestant le « contrat » dans lequel le PS voulait l’« enfermer ».

Le PS et les Verts exigeaient en effet une discipline de vote au sein de l’hémicycle régional. C’est sur ce « point essentiel » que les communistes et leurs partenaires du Front de gauche n’ont pas lâché (y compris quand il fut, semble-t-il, question de quelques places supplémentaires possibles en échange d’une participation à l’exécutif).

Au final, le texte de l’accord confirme donc la présence du Front de gauche sur la liste conduite par le président socialiste sortant, Daniel Percheron, mais souligne d’ores et déjà qu’il ne participera pas à l’exécutif régional. Même scénario qu’en 2004, les élus du Front de gauche « garderont une liberté de parole et de vote sur l’ensemble des délibérations », explique le responsable communiste, Fabien Roussel. La liste fait figurer 25 candidats du Front de gauche (18 dans le Nord, 7 dans le Pas-de-Calais), dont 16 à 18 en position éligible. « Au regard des 50,80 % cumulés par le PS, Europe Écologie et le Front de gauche au premier tour, nous aurions 16 élus, analyse rapidement Pierre Demessine, de la fédération du Nord du PCF, mais avec une belle poussée atteignant 54 à 55 %, comme le prédisent certains sondages, nous pourrions atteindre 18 candidats élus… »

Alain Bocquet a tenu à « mener le combat jusqu’au bout » en restant présent sur la liste de second tour, aux côtés de candidats tels Alain Bruneel, président sortant du groupe communiste, Cathy Apourceau (PCF), Valérie Pringuez, syndicaliste chez Pimkie, Laurence Sauvage et Laurent Matejko (Parti de gauche), Nicole Taquet (Gauche unitaire), Michel Autès (ex-vice-président Verts du conseil régional qui a rejoint le Front de gauche) ou encore le chanteur de Marcel et son orchestre, Franck Vandecasteele. L’ouverture reste donc de mise. Europe Écologie, avec son score de 10,34 % au soir du 14 mars, avait accepté dès lundi le principe de 15 élus en position éligible en fonction de ses résultats de premier tour.

 

 

Publié dans Elections regionales, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Le Jeu de la mort : Analyse critique de François Jost

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2010

ENTRETIEN RÉALISÉ PAR ANNA MUSSO

Quand la télé explore les limites

Le Jeu de la mort : Analyse critique de François Jost dans IDEES - DEBATS - PHILO 25-2
Le sociologue des médias, François Jost, livre une analyse critique sur l’expérience du Jeu de la mort, imaginée par Christophe Nick et diffusée ce soir sur France 2. Entretien

François Jost est professeur à la Sorbonne nouvelle, directeur du Centre d’étude sur les images et les sons médiatiques (Ceisme), auteur de plusieurs livres sur la télé- réalité, dont l’Empire du Loft (la suite), éditions La Dispute, et Téléréalité, éditions Le Cavalier bleu.

 

jost dans IDEES - DEBATS - PHILO

Selon vous, le documentaire de Christophe Nick permet-il de mesurer le pouvoir de la télévision sur les individus ?

François Jost. C’est d’abord une expérience sur l’obéissance. En tant que telle, elle aurait donc pu être menée dans n’importe quel autre milieu, comme l’armée, l’école, ou une autre institution. Donc le fait que des candidats obéissent aux règles d’un « jeu télévisé » ne me paraît pas révéler quelque chose sur le petit écran en soi, mais plutôt sur l’individu en général. Il est très difficile de mesurer le pouvoir de la télé, car je pense qu’il n’existe pas de mauvais médias en soi. Ce qui a été fait à la télé aurait très bien pu l’être à la radio ! Que l’on critique les émissions de télé-réalité parce qu’elles flattent les pulsions des téléspectateurs, c’est une chose, mais cela ne justifie pas que l’on condamne la télévision en général.

 

Est-ce à dire que cette émission démontre plutôt les mécanismes de l’obéissance de façon générale ?

François Jost. Oui. Christophe Nick conclut que cette expérience, fondée sur celle de Milgram et montrant que tout individu placé dans une situation d’autorité obéit, fonctionne aussi bien avec la télévision, or ces mécanismes d’obéissance peuvent être démontrés dans n’importe quel autre contexte. Ce qui est très faussé par rapport à l’expérience de Milgram, c’est que, dans cette émission, il n’y a plus de relation de confiance entre un scientifique et un sujet d’expérience, l’individu est placé dans une situation où il y a des caméras qui le surveillent, un plateau, une animatrice, un public… Et dans ses conclusions, Christophe Nick néglige complètement l’influence du public sur les candidats.

[Lire la suite]

 

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

Louvroil : Agression de notre camarade Françoise Marcoux

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2010

C’est dimanche soir, en se rendant au local du parti, rue d’Hautmont, que Françoise a été agressée par un individu qui lui a arraché son sac. Sous le coup, Françoise est tombée se blessant au bras. Hospitalisée à Maubeuge, elle a subi deux opérations.

Une plainte a été déposée et la police a ouvert une enquête.

Âgée de 62 ans, Françoise est élue municipale depuis 1977. Avec nos militants, elle s’est dépensée sans compter au cours de la campagne du 1er tour pour battre la droite. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et lui témoignons, ainsi qu’à Michel, notre profonde affection.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy