• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 17 mars 2010

2e tour des Régionales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mars 2010

LOGO  PCF 17 mars 2010

Déclaration commune du Parti socialiste et du Front de gauche 
2e tour des Régionales dans Elections regionales arton4515

 

Le Parti socialiste et les partis qui constituent le Front de Gauche appellent à voter dimanche prochain pour les listes de rassemblement de la gauche sociale, écologiste et républicaine.

Le 14 mars, en votant massivement pour la gauche, les électeurs ont exprimé leur souhait d’une France plus juste et d’une société plus solidaire et plus écologique. C’est l’adhésion forte à nos projets.

En votant pour nos listes ou en s’abstenant, les Français ont aussi exprimé leur refus de la politique injuste et inégalitaire du gouvernement qui divise au lieu de rassembler, qui aggrave la crise au lieu de la combattre, qui fragilise notre pays et qui abîme notre planète.

Depuis deux jours, la droite refuse totalement d’entendre ce message. C’est un véritable déni de démocratie.

Le second tour doit confirmer et amplifier ce message. C’est dans cet esprit que la gauche dans sa diversité s’est rassemblée.

Le Parti socialiste et les partis qui constituent le Front de gauche appellent les Français à se mobiliser pour une large victoire de la gauche dans toute la France. Une victoire pour des politiques de gauche dans les régions. Une victoire pour dire non au tour de vis social prévu par le gouvernement au lendemain du scrutin.

Régionales : la gauche finalement unie (TF1.fr)

tf1gauche dans Front de Gauche

 

Publié dans Elections regionales, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

2e tour des Élections régionales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mars 2010

 Publié sur PCF Maubeuge

Listes Nord et Pas-de-Calais 2ème Tour Régionales 2010

Lire la suite… »

 

Tract de l’Union Locale CGT Béthune

« Il n’y a pas 60 millions de français et 7 milliards d’étrangers, mais des peuples du Monde »
« Les peuples ne naissent pas libres et égaux, ils le deviennent par la lutte et l’émancipation »

loupe122.png ulcgtbthune210320101.pdf

 

 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Que retenir du 1er tour des régionales ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mars 2010

Lu sur : le blog d’Olivier Dartigolles10-03-17-3e0bf.jpg

 

Premières analyses.

Entretien avec Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, qui réagit après le premier tour des élections régionales.

Quels sont les enseignements que nous pouvons tirer du premier tour des élections régionales ?

Il nous faudra analyser en profondeur la situation politique à l’issue du scrutin. Le faire à partir de la réalité, dans sa complexité, et des mouvements en cours. Une chose me frappe : l’instabilité d’un paysage politique très agité, chaotique. D’une élection à l’autre, des données nouvelles apparaissent et d’autres, qui pouvait apparaître bien installées, s’effondrent. Le projet sarkozyste de gouverner la France avec 30 % du corps électoral a du plomb dans l’aile, d’autres possibles s’ouvrent pour une droite qui va engager une contre-offensive politique et idéologique dès le lendemain des élections. Le retour en force du FN ne se fait pas exclusivement sur les questions de l’identité nationale et de la sécurité, mais aussi sur un discours ciblant la question sociale et industrielle. L’hypothèque Modem levée, la recomposition politique peut prendre d’autres chemins. Quid de l’avenir du redressement du PS ?

Et pour le Front de gauche ?

Dans une situation aussi chahutée, le Front de gauche est arrivé à s’installer, à prendre sa place dans le paysage politique avec une moyenne de 6,95 % dans les 17 régions où les communistes ont majoritairement décidé de ce rassemblement. C’est vraiment un résultat très encourageant. Le prochain Conseil national devra faire un point sur notre démarche stratégique en évaluant les atouts mais aussi les limites, les obstacles que nous rencontrons pour déployer l’ancrage populaire qui fait aujourd’hui tant défaut. Nous avons gagné en audience dans les milieux les plus politisés du mouvement social mais, dans le même temps, nous sommes confrontés au très haut niveau d’abstention dans les quartiers populaires, chez les jeunes.

Comment analysez-vous ce niveau historique d’abstention ? Comment y répondre ?

Là encore, évitons les raccourcis. Certes, la campagne médiatique avec le concours de polémiques et de boules puantes a beaucoup joué. La dépolitisation des enjeux de l’élection a été très forte. Il faut voir ce qui relève de l’écœurement, du désintérêt, mais aussi de phénomènes aujourd’hui très structurants dans les comportements politiques, comme par exemple le fait de penser que l’élection présidentielle est la seule qui compte. Nous devons à nouveau faire un gros travail de réflexion pour comprendre les racines institutionnelles, sociales de l’abstention. La question du rapport des classes populaires à la transformation sociale est déterminante. Il faut faire sauter le verrou qui empêche aujourd’hui à des millions de personnes de se sentir partie prenante, directement impliquées, d’un processus de rassemblement pour des majorités de gauche durables et des politiques fortement ancrées à gauche.

Dimanche prochain, le PCF appelle à confirmer et à amplifier la défaite de la droite. Comment se sont passées les discussions avec les autres partenaires de gauche pour le second tour ?

Il faut reconnaître que selon les régions, cela s’est plus ou moins bien passé. Dans certains endroits, la dynamique du rassemblement est bien là. Dans d’autres, les discussions ont été âpres et difficiles. Comme si, au PS, de vieux démons hégémoniques se réveillaient; et au sein du Front de gauche, parfois, il a aussi fallu discuter. Pour ce qui le concerne, le PCF œuvre avec esprit de responsabilité car de la qualité du rassemblement dépendra l’ampleur de la défaite de la droite, que nous voulons la plus forte possible.

 

Publié dans Elections regionales, IDEES - DEBATS - PHILO, PCF | Pas de Commentaire »

« La mort d’un salarié coûte 3 750 euros »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mars 2010

L’Humanité – 16 mars 2010

La mort d’un salarié coûte 3 750 euros

Par Michel Bianco

Une justice du deux poids, deux mesures ?

Cynisme et frustration, voilà comment je caractérise le verdict de la cour d’appel d’Aix-en-Provence.

En effet, elle confirme le jugement de première instance du tribunal de Grasse à six mois de prison avec sursis et 3 750 euros d’amende pour le responsable de la « Maintenance de Paris », l’agence TFN (Technique française du nettoyage) de Nice. Ce jugement est le reflet du cynisme et de la banalisation par nos élites politique, économique et médiatique de la mort au travail. La justice ne faisant qu’accompagner cette guerre économique qui justifie deux morts par jour d’accidents du travail dans notre pays. Pour eux, la mort d’un salarié, ça coûte 3 750 euros. Frustration car, dès le début de la procédure, le procureur a orienté son enquête sur deux personnes dont les responsabilités étaient évidentes. Le responsable administratif de Galderma Research & Development, condamné en première instance à quatre mois de prison avec sursis et une amende de 3 750 euros, l’entreprise Galderma étant condamnée, elle, à 10 000 euros d’amende. Ils n’ont pas fait appel. Et le chef de l’agence TFN de Nice, dont la condamnation a été confirmée par la cour d’appel aujourd’hui.

Et pourtant, dès la remise du chantier, tout le monde savait que les garde-corps en étaient absents. En ne menant pas d’investigations en direction des concepteurs du bâtiment et des organismes de contrôle, toute la lumière n’a pas été faite sur les conséquences dramatiques de cette faute.

Enfin, que dire du deux poids, deux mesures, avec d’un côté la condamnation de l’entreprise Galderma et, de l’autre, le fait que la responsabilité morale de la firme TFN, qui emploie 4 500 salariés, n’a jamais été retenue. Elle se trouve ainsi, en tant qu’employeur, exonérée de toute responsabilité dans le décès de mon fils Jérôme. Au final, c’est le dernier engrenage de la hiérarchie, le chef de l’agence de Nice, qui est condamné.

Vous comprendrez ma colère quand j’apprends que, le 24 juin 2009, Franck Julien, PDG de TFN, s’est vu remettre la médaille de l’Ordre national du mérite par M. Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale.

 

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, Justice | Pas de Commentaire »

Belgique : « Carrefour DANGEREUX »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mars 2010

Un film en solidarité avec les travailleurs du groupe Carrefour en Belgique.

Carrefour s’apprête à supprimer de très nombreux emplois en Belgique.

Ce film est dédié à tous les travailleurs du groupe, ainsi qu’à tous les travailleurs en lutte contre le capitalisme.

(lapeinturerougeprod)

Image de prévisualisation YouTube

 

« Pas loin de 7 000 emplois perdus ! »

« Je préfère crever la tête haute plutôt que ramper comme un ver de terre

pendant un an en espérant des choses qui ne vont pas arriver ! »

Publié dans EUROPE, Luttes, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

2e tour des régionales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mars 2010

Rosa Moussaoui

Les socialistes jouent la désunion en Limousin

 

Le PS fusionne avec Europe Écologie, mais ferme la porte au Front de gauche allié au NPA, contraint de

se maintenir au second tour.

 

Coup de théâtre, lundi soir, en Limousin. Alors que la conclusion d’un accord semblait en bonne voie entre la liste

PS-PRG-MRC-ADS du président sortant, Jean-Paul Denanot (38,06 %) et celles du Front de gauche-NPA (13,13 %), les

négociations ont été subitement rompues. À l’origine du clash : la minoration par le PS du poids de la liste « Limousin, terre

de gauche », conduite par le communiste Christian Audoin, dans la répartition des positions éligibles. Mais c’est surtout la

présence du NPA sur une éventuelle liste d’union en Haute-Vienne qui a cristallisé l’intransigeance de certains socialistes.

Visiblement, le veto du député maire de Limoges, Alain Rodet, et de la présidente du conseil général de Haute-Vienne,

Marie-Françoise Pérol-Dumont, a davantage pesé que les tentatives de conciliation du voisin corrézien François Hollande.

Difficile, pourtant, de justifier, sur le fond, cette exclusive. Surtout dans une région où le NPA se dit prêt, avec ses partenaires,

à jouer le jeu de la gestion régionale. « Nous ne sommes pas dans une logique d’obstruction politique. Le PS, lui, est prisonnier

de sa culture hégémonique », déplore Stéphane Lajaumont, porte-parole régional du NPA. Outre la crainte de devoir composer

avec une majorité plurielle, le PS semble désarçonné par l’audience, sur ses terres, d’une force située à sa gauche. En Creuse,

par exemple, la liste « Limousin, terre de gauche » passe la barre des 15 % dans 72 communes. Cette liste enregistre aussi de

très bons résultats sur les ex-terres chiraquiennes de haute Corrèze. « Ils redoutent de laisser s’installer en Limousin une force

politique qui ne serait pas à leur botte », analyse Laurence Pache (PG), tête de liste Front de gauche-NPA dans la Creuse. Reste

que cet épisode nourrit, au PS, un certain malaise. « C’est compliqué chez nous », admet Jean-Paul Denanot. Lequel se dit ouvert

à « un accord de troisième tour ».

Après la triangulaire de dimanche.

http://www.dailymotion.com/video/xclaf2

Publié dans Democratie, Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy