• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 15 mars 2010

Élections régionales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mars 2010

Parti communiste français – 15 mars 2010

Construisons 

la dynamique du second tour

pour rendre la victoire de la gauche

indiscutable

Le score du Front de gauche est une des bonnes surprises de ce scrutin marqué par une abstention record et une droite gouvernementale en déroute. Ramené aux 17 régions où le Front de gauche se présentait, celui ci obtient 6,95% soit un score en progression par rapport aux européennes de l’an dernier.

Aujourd’hui, l’heure est au rassemblement le plus large et sans exclusive à gauche, face à la droite et à l’extrême droite. Nous avons besoin d’un second tour ce dimanche qui confirme et amplifie la victoire de la gauche de sorte qu’elle soit indiscutable. Le respect et la juste représentation des forces qui la compose dans la constitution des listes pour dimanche prochain est la clé de cette réussite.

 

Publié dans Elections regionales, PCF, POLITIQUE | 1 Commentaire »

Jean Ferrat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mars 2010

Lu sur : http://www.legrandsoir.info/ – 15 mars 2010 – Par Michel Taupin

Jean Ferrat dans Hommages

 

Jean Ferrat : « C’est si peu dire que je t’aime »

 

Michel TAUPIN

 

J’ai mal à « Ma France », et toute « Ma France » a le cœur très gros ! Jean Ferrat … le Poète, le Combattant, l’Humaniste est mort samedi.

Je reste sans voix, abattu. Putain, « On ne voit pas le temps passer » ! Je le croyais immortel cet immense bonhomme, à la crinière blanche et légère, avec ses bacchantes de guérillero qui lui barrait son beau visage comme taillé à la serpe, ça lui donnait cette allure sauvage, altière et si douce à la fois. Et puis quelle voix, quelle bonté dans le regard ! Il a marqué à jamais les cœurs et les consciences de toute une Nation, bien au-delà d’une génération. Il a chanté toute la noblesse du peuple, porté par une voix grave, envoûtante au timbre chaud comme le désir, d’une belle tessiture à nulle autre pareille. Ses intonations vibraient en moi comme les fibres des muscles au moment du plaisir. Il savait sans artifice offrir à des paroles d’une infinie beauté poétique, des mélodies haute-couture qui, lorsqu’on les entend encore aujourd’hui, excluent toute autre possibilité harmonique. Une parfaite symbiose entre les mots, la musique et sa voix ! Allez donc tenter un autre choix musical sur les paroles de « la Montagne », c’est tout simplement impossible ! Et nombre de ses chefs d’œuvre sont de la sorte.

Ses œuvres appartiennent depuis longtemps au patrimoine de la France, cette France généreuse que d’aucuns aujourd’hui s’acharnent à avilir… Quand de « Nuit et Brouillard » surgissent « Deux enfants au soleil » qui se murmurent enlacés « Nous dormirons ensemble » avant de s’ « Aimer à perdre la raison » simplement parce que « C’est beau la vie », c’est l’amour de son prochain qui l’animait. Avec « Que serais-je sans toi ? », admirable poème d’Aragon qu’il fit sien, c’est un hymne à cet amour sublimé qui nous bouleverse. Et puis nous confiait-il, « Je ne chante pas pour passer le temps » car « On ne voit pas le temps passer » !

Quand je l’ai rencontré, lui le fidèle Ardéchois, dans son joli petit village d’Antraygues qui lui voue un respect et un amour authentiques, il m’a dit : « J’ai chanté la Vie, l’Amour et la seule Aristocratie qui en toutes circonstances a su garder toute sa Noblesse, celle qui a construit de ses mains multicolores mais toujours d’or, les usines des nantis, celle qui a coulé l’acier et la fonte, se brûlant la chair auprès des hauts-fourneaux, celle qui a usé ses yeux et brisé son corps dans les manufactures, celle qui a ruiné sa jeunesse pour le profit de bourgeois sans scrupule, celle qui a donné sa vie à la France pour la liberté de tous, la Classe Ouvrière ! » Et d’émotion ses yeux s’embuaient !

Ah, qu’il était fier ce peuple quand il entendait « Ma France » résonner dans tout le pays, car c’était la sienne qu’enfin on osait chanter avec tant de force et de talent, ou quand il frissonnait aux accents pleins d’espoir de « Potemkine » ce cuirassé russe révolté qui annonçait la Révolution d’Octobre. Dans ses chansons politiques, chaque mot était une flèche acérée qui faisait mal car elle faisait mouche. Jean Ferrat « disait un monde où l’on n’est pas du côté du plus fort ». Et la droite ne s’y trompait pas qui ne cessait de le censurer. Jean était un poète combattant non par choix mais par conviction, parce qu’il haïssait intrinsèquement l’injustice et ne supportait pas dans sa chair que sur cette terre des hommes puissent en dominer d’autres. Il aimait tant ton nom Liberté.

En 1967, il se rendit naturellement à Cuba. Il en reviendra marqué profondément et définitivement par sa Révolution Humaniste. Il laissera alors pousser sa moustache qu’il ne rasera jamais en hommage aux Barbudos et composera notamment « Cuba Si », « Guérilleros » et « Santiago ».

Aujourd’hui, la tristesse nous étreint. Tu nous manques déjà. Avec Aragon, tu disais : « Vivre est un village où j’ai mal rêvé ! », j’ose te répondre que tu as vécu en homme véritable, en homme d’une infinie bonté qui n’a eu de cesse de magnifier la femme, de chanter l’amour, de louer la dignité des petites gens et de les faire bien rêver.

Très cher Jean, « Lorsque s’en vient le soir » au moment où les lilas vont fleurir, tu as beau nous « Ouvrir cent fois tes bras, c’est toujours la première fois » et nous ne saurons jamais t’offrir « Autant d’amours autant de fleurs » que tu as su le faire tout au long de ta belle et trop courte vie. Aussi, comme Aragon que tu admirais tant, « C’est si peu dire que nous t’aimons ».

 

Publié dans Hommages | Pas de Commentaire »

« Aujourd’hui, qu’il est mort, aujourd’hui qu’il ne peut plus ni chanter, ni parler… »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mars 2010

Publié sur : http://www.legrandsoir.info/14 mars 2010 – Théophraste.

Jean Ferrat, ressuscité, marche sur les eaux.

 

 

Même Sarkozy y va de son éloge, alors que Jean Ferrat a mille fois étrillé les types de son acabit, de ses idées, de son arrivisme, de son milieu.

« Qu’il chante, mais qu’il ne parle pas  », disaient aux animateurs d’émissions de variété ceux qui tenaient les ficelles de l’ORTF.

 

Qu’il chante ? Oui, mais s’il-vous plaît, Jean, pas « Potemkine », chanson interdite sur les ondes, pas « Ma France », qui fait polémique.

L’engagement sans faille de cet homme aux côtés des travailleurs fit que l’intelligentsia le déclassa comme un sous-Brassens, sous-Brel, sous-Férré. Un sous-intellectuel, lui qui mit en musique tant de poèmes d’Aragon dont il était l’ami.

Aujourd’hui, aujourd’hui qu’il est mort, aujourd’hui qu’il ne peut plus ni chanter ni parler, ceux qui voulurent le museler, le cacher au fond de la classe, le priver de laurier, nous jurent qu’il fut un grand parmi les grands.

Pour un peu, ils rétrograderaient Brassens, autre censuré, mais pour des délits mineurs (gros mots, moquerie des pandores). Ferrat a chanté Cuba, il se mouillait contre la guerre d’Indochine et contre l’extermination des juifs. Brassens a chanté « Mourir pour des idées » et hélas ! « Les deux oncles », sorte de « match nul, la balle au centre » entre « l’ami des Tommies et l’ami des Teutons ».

Ces différences qu’il eut été malséant de noter du vivant de l’artiste, voyez comme elles vont être portées à son crédit aujourd’hui, avec un demi-siècle de retard sur le jugement du peuple qui lui rendit justice par ses acclamations quand les mous du bide tordaient le nez : « Populiste, démago, compagnon de route du PCF… ».

Les hypocrites qui pleurent sur son cercueil, les décerveleurs, sont prêts à ressusciter le Ferrat des années 60 pour que se taise le Ferrat des années 2000. Ce sage-là disait que, les médias étant ce qu’ils sont, il ne pourrait plus aujourd’hui, lui, Ferrat, ce géant que la mafia médiatico-politique pleure, enregistrer de disque.

Mais ils pleurent, ils pleurent ce dur à cuire qui a survécu au cyanure de leurs flèches pour mourir à l’heure de ses cheveux blancs. Ils inondent les alentours en se demandant in petto ou en comité de rédaction s’ils peuvent pousser le bouchon de leur obscène bassesse jusqu’à annoncer que la « perte irréparable » ne fut que provisoire. Car, Jean vient de ressusciter. « Edition spéciale, le grand chanteur, l’immense poète Jean Ferrat aurait été aperçu, marchant sur les eaux de l’Ardèche… »

Bon pour l’audimat, ça, coco. J’exagère ? Oui, mais à peine, diront (avec une mauvaise foi dictée par la tristesse) ceux qui fréquentent les salles d’attente de coiffeurs ou de médecins.

Ciao, Jean (et embrasse Georges, qui le mérite, malgré tout).

 

Publié dans Hommages, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

L’IGNOBLE DOIT RECULER !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mars 2010

 

LES INFOS de RESF5962 samedi 13 mars.


Le retour de Najlae ne doit pas nous faire oublier le quotidien.

 

Le 8 octobre 2009, la lettre d’infos de RESF5962 titrait sur « Et un pas de plus dans..l’ignoble ?« .

Nous avions eu connaissance par un article de la Voix du Nord de : « il semble que les fonctionnaires de police ont abordée la fille aînée, qui se rendait au collège, pour se faire conduire auprès de la mère et procéder à son arrestation ».
La famille avait été interpellée dans une chapelle évangélique d’Hautmont où elle avait trouvé refuge sous la protection du pasteur local,sa demande d’asile ayant été rejetée. A la suite d’une mobilisation d’associations, d’élus, la préfecture du Nord avait reculé et relâché la famille.

Aujourd’hui, cette famille est en danger d’être à nouveau arrêtée et expulsée vers l’Angola. Le recours pour la demande d’asile a été rejeté, le recours au Tribunal Administratif contre l’OQTF a été rejeté. Les solutions administratives sont épuisées. (éventuellement, une toute petite possibilité, s’il y avait une promesse d’embauche, de représenter le dossier en préfecture).

Sofia est angolaise. Elle est suivie médicalement suite au traumatisme lié à ce qu’elle a vécu en Angola. Elle a quitté l’Angola en 2007 avec deux de ses enfants. Son fils aîné alors âgé de quinze ans est resté en Angola avec son père. Depuis plusieurs mois, elle n’a plus de nouvelles.
Sa demande d’asile a été rejetée parce qu’elle n’avait pas les preuves des dangers qui la menaçaient. (quitter son pays avec des preuves des menaces!!! RESF).

Ses enfants, avec qui elle a pensé trouver refuge en France sont scolarisés : Paulina, collège Félix Del Marle à Aulnoye Aymeries (5ème) et Claudio à l’école de Bachant.


RESF demande d’urgence des contacts sur ces établissements. Parents, profs, administration…
Merci de relayer la demande autour de vous, de nous signaler des pistes etc…

Il ne reste que notre mobilisation à tous!


Une pétition est en ligne sur :http://www.educationsansfrontieres.org/article26897.html

Vous pouvez imprimer cette pétition et la renvoyer complétée à :


CIMADE MAUBEUGE :7, quai Berteau 59600 MAUBEUGE.


Alertez vos élus municipaux, généraux, régionaux, les députés, les sénateurs, les élus européens.

ALERTEZ AUTOUR DE VOUS. L’IGNOBLE DOIT RECULER !

 

A (re)lire sur notre blog :

Racisme et délation près de chez nous

 

Publié dans PETITION, Sans Papiers - Immigration, Solidarite | Pas de Commentaire »

Grèce

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mars 2010

L’Humanité

« La Grèce ne demande pas une aide économique »

Entretien réalisé par Fabien Perrier

Les ministres des Finances de la zone euro tentent de parvenir à un accord sur un éventuel plan de soutien financier de plusieurs milliards d’euros à la Grèce. Entretien exclusif avec Yannis Panagopoulos, président de la plus importante confédération syndicale grecque, la GSEE.

La GSEE regroupe un millions de salariés du secteur privé. Au lendemain de la grève générale qui, le 11 mars, a été suivie à environ 90%, Yannis Panagopoulos analyse la situation économique et sociale de son pays et l’avenir du mouvement dans un entretien exclusif à L’Humanité.

La manifestation du 11 mars était-elle un succès ?

En ce qui concerne la grève générale, je suis très satisfait de la participation dont le taux était le plus élevé de ces dernières années dans les secteurs privé et public. La Grèce a été paralysée. La manifestation était aussi très importante même si j’aurais espéré que plus de monde encore s’y joigne au regard de la dureté des mesures prises. Selon les médias, entre 50000 et 60000 personnes ont défilé. Mais il faut prendre en compte qu’hier, tous les moyens de transport étaient en grève et les déplacements rendus plus difficiles.

Quelles catégories sociales vont être touchées par ce plan d’austérité ?

Elles seront toutes touchées, notamment les fonctionnaires et les employés des organismes publics. Les travailleurs du secteur privé sont touchés indirectement par les taxes qui vont augmenter et aussi parce que les employeurs exploitent ce climat de crise pour libéraliser plus encore les législations du marché du travail, notamment des licenciements. Enfin, le résultat de cette crise sera une augmentation du chômage

[Lire la suite]

 

Publié dans Gauche unitaire, Grece, Non classé, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Jean Ferrat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mars 2010

Jean Ferrat dans Hommages arton2748508-50930 14 mars 2010 – Patrick Le Hyaric

Jean Ferrat restera vivant, malgré cette « douleur du partir »

 dans Hommages

 

Notre douleur et notre chagrin sont à la mesure de l’admiration et du respect que nous portions à Jean Ferrat. Il était notre ami et nous ressentons le choc de cette « douleur du partir » tout en lui demandant « Que serais-je sans toi ?», lui qui a tant donné à la  culture et à la chanson française. Il était très préoccupé par l’avenir de cette culture que le « big-business »  défigure  trop souvent.

 

On connaissait son exigence dans le travail des mots, des strophes et de la musique.  De son exceptionnelle voix, Jean a chanté la France des combats et de l’émancipation humaine, celle de la liberté et de la justice, celle de la fraternité. Celle des militants dont des générations ont entonné les chansons dans les défilés et les meetings. Jean Ferrat était tout entier humanité,  porteur de bonté, de poésie, de tendresse. Son oeuvre respire la liberté. Elle se dresse contre les injustices, les guerres, toutes les humiliations et aliénations. Jean était un magnifique et efficace porteur des douleurs et des espoirs du peuple. Qu’il s’agisse de « Ma môme »,  un appel à l’émancipation des travailleuses, ou « J’entends, j’entends », un hymne au combat contre la pauvreté, ou encore « La montagne », véritable appel à préserver la planète et à vivre autrement. Et il faudra sans cesse et toujours, en ces temps si troublés,  écouter et faire écouter « Nuit et brouillard », qui porte avec force le rejet des haines et du nazisme, pour appeler à une véritable fraternité  ceux qui « s’appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel. Certains priaient Jésus, Jéhovah ou Vishnou, d’autres ne priaient pas, mais qu’importe le ciel ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux ». Ces paroles ne devraient jamais quitter ni nos mémoires ni nos cœurs. « La jungle ou le zoo » est un véritable manifeste contre le capitalisme. Il refusait les prêts-à-penser et tous les endoctrinements, allant jusqu’à interpeller  ses amis politiques avec son « Camarade » ou « Le Bilan ».

Jean a toujours été un authentique ami de L’Humanité et de sa fête qu’il fréquentait assidûment, sa belle voix y a retenti, réchauffant tous les cœurs. Il y a quelques jours encore, à l’occasion de l’assemblée générale des amis de L’Humanité il avait tenu à nous encourager. Il avait demandé à Francesca Solleville de lire son message lors de la soirée de soutien à notre journal au Bataclan le premier février dernier.  Il avait magnifiquement intégré L’Humanité-Dimanche dans le paysage national au cœur de sa bouleversante chanson « Ma France », en citant « ce journal que l’on vend le matin d’un dimanche ». En 2004 il était heureux au cœur du  public de la fête avec une belle exposition qui lui était consacrée. Nous le ferons vivre à la prochaine fête de L’Humanité en septembre prochain.

Nous perdons un ami très cher ; le mouvement progressiste un porte-voix, un créateur de grande qualité, un immense artiste populaire. La France perd l’un de ses grands  poètes et chanteurs, interprète incomparable de  Jacques  Prévert ou de Louis Aragon.  L’oeuvre de  Jean Ferrat va continuer de vivre en nous avec sa voix si chaude. Notre tristesse est immense mais nous savons que Jean restera vivant. 

Publié dans Hommages | Pas de Commentaire »

Régionales 2010 – 1er tour

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mars 2010

 Pierre Laurent – 14 mars, 20h

http://www.dailymotion.com/video/xcku2x

 

Sébastien Jumel plébiscité à Dieppe
http://www.dailymotion.com/video/xckuct

 

 Jean-Luc Mélanchon à la tribune

http://www.dailymotion.com/video/xckz1c

 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Régionales 2010 : Résultats et analyses

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mars 2010

Régionales : en route pour le second tour

Le PS, qui a nettement dominé le 1er tour des régionales face à l’UMP, doit transformer l’essai dimanche prochain en réussissant ses alliances à gauche, alors que le parti présidentiel, en très mauvaise posture, compte sur l’hypothétique réservoir des abstentionnistes.

« Vote sanction », « claque », « désaveu » « débandade », la presse soulignait lundi matin quasiment à l’unisson la très nette défaite de la majorité.

Le Figaro lui-même estimait que l’UMP avait « huit jours pour éviter la débâcle », en tentant d’aller puiser de nouvelles forces chez les 53,65 % d’abstentionnistes du 1er tour.

Les Français ont envoyé un message clair et fort, ils ont exprimé leur refus d’une France divisée, angoissée et affaiblie », a déclaré dimanche soir Martine Aubry. La première secrétaire du Parti socialiste a estimé lundi que la constitution de listes de rassemblement de la gauche au 2e tour des régionales devrait se faire « à la proportionnelle » des résultats du 1er tour.

La secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, a mis en garde lundi les socialistes de « ne pas renouer avec leur tentation hégémonique »

« Je crois que le Parti socialiste doit entendre que si on veut gagner dans toutes les régions, il faut qu’il y ait le rassemblement de toute la gauche, il faut que chaque partenaire ait sa juste place, c’est comme ça qu’on construira de bonnes gestions des régions », a déclaré de son côté Marie-George Buffet sur Canal+.

« Comme nous l’avions dit, nous allons bien sûr demander à être représentés dans les listes de gauche du second tour au niveau de notre score dans chaque région », a-t-elle précisé.

[Lire la suite]

 

Analyses et commentaires

http://www.humanite.fr/Réactions et commentaires

Les résultats région par région

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/politique/20100309.OBS9241/les_resultats_des_elections_regionales_en_direct.html (carte )

 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Région Nord Pas-de-Calais : les résultats

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mars 2010

 

LES RÉSULTATS

Région Nord Pas-de-Calais : les résultats dans Elections regionales NORD

PAS_DE_CALAIS dans Elections regionales

REGION

TÉLÉCHARGER :

PDF - 31.1 koNORD

PDF - 31.9 koPAS DE CALAIS

PDF - 31.5 koREGION

 

Publié dans Elections regionales | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy