• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 8 mars 2010

La Grèce, le laboratoire de la politique que l’UE veut mettre en oeuvre partout en Europe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2010

http://pcf-paris15.over-blog.com/

 

Travailleurs grecs – travailleurs français :

même intérêt à combattre des politiques similaires !

 

De plus en plus la Grèce apparaît, non pas comme le « mauvais élève de l’Europe », mais comme le laboratoire de la politique que les gouvernements des pays de l’UE cherchent chacun à mettre en œuvre, au nom et au moyen de la « crise », de la « dette publique ».

Tentons une rapide comparaison des situations grecque et française :

Au nom de la dette publique que la politique des gouvernements successifs a creusée, le gouvernement grec déploie une batterie de mesure de super-austérité d’un coup dont le report de l’âge de la retraite à 63 ans, la hausse de 2% de la TVA, la baisse des salaires et des primes de 7 à 30%, d’abord dans le secteur public, le non-remplacement de quatre départs à la retraite sur cinq, etc.

En France, la situation n’est pas dramatisée à ce point encore par des remboursements imminents difficiles à honorer. Mais la politique du gouvernement, à un degré pour l’instant moindre, suit exactement de la même inspiration. Il a creusé le déficit budgétaire, celui de la Sécurité sociale et ceux des collectivités locales à coup de dizaines de milliards d’euros de cadeaux aux banques, au patronat et aux riches (de la suppression de la taxe professionnelle aux nouvelles exonérations de cotisations sociales patronales en passant pas des aides directes et par le « paquet fiscal »). Maintenant, c’est au prétexte de ces déficits fabriqués que le pouvoir Sarkozyste entend tailler dans le vif de l’éducation nationale, des hôpitaux…, geler les salaires, privatiser encore, détruire un nouveau pan de notre système de retraite etc.

[Lire la suite]

 

Publié dans EUROPE, Grece, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

TOTAL : Intervention de Bernard BAUDOUX au Conseil Général du Nord

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2010

http://www.bernard-baudoux.com/ – 8 mars 2010

A l’annonce des propositions du Groupe TOTAL sur l’avenir du site de raffinage de Dunkerque, Bernard BAUDOUX, au nom du groupe communiste intervient en Question d’actualité.

Ce matin, lors du CCE, les salariés de TOTAL Dunkerque ont eu la confirmation de leur crainte.
La multinationale qui dégage 8 milliards d’euros de bénéfices en 2009 et quelques 100 milliards sur les dix dernières années décide la fermeture de ce site industriel.
Elle propose la construction d’un site méthanier par un accord spéculatif entre elle et EDF en s’engageant à hauteur de 10% de prise de capital.
Cette proposition ne satisfait pas du tout l’unité intersyndicale des salariés.
Celle-ci annonce un durcissement des actions et la reprise de la grève nationale.
Le Groupe Communiste s’oppose à toute fermeture spéculative et apporte son soutien aux salariés.
Au moment où le Président de la République s’indigne de la désindustrialisation de la France, lui qui a été Ministre de l’Industrie, nous nous étonnons que celui-ci n’exige pas du groupe concerné, comme il l’a fait à Gandrange – on se souvient bien du résultat d’ailleurs -n’exige pas donc un maintien de l’activité de raffinage sur Dunkerque ainsi que la création du site méthanier !
Il faut bien remarquer que cette société, à l’origine nationale est devenue TOTALE-MENT privée sans aucun contrôle public.
En réalité, derrière cette affaire, se cache la stratégie de trois grands groupes pétroliers : la spéculation boursière qui ne profite qu’aux actionnaires.
Des supertankers sont actuellement en mer dans l’attente d’une flambée des prix du pétrole pour décharger.
Total stocke du pétrole acheté 35 dollars la tonne qu’il va revendre 80 dollars.
Ce groupe mise sur la raréfaction du raffinage et donc sur une hausse des produits transformés.
Il y a urgence à créer un pôle public de maîtrise de l’énergie en nationalisant TOTAL… Il faut sortir de la logique purement financière qui ne tient aucun compte de la préservation de la ressource.
Que dire de la place de l’Humain et de son savoir-faire ?
370 salariés de TOTAL et 450 emplois indirects sont concernés, dans une période de hausse alarmante du chômage.
L’Assemblée départementale va-t-elle accepter cette situation ?
Allons-nous accepter la hausse probable du nombre d’allocataires du RSA ?

 

Publié dans Luttes, PCF, Politique régionale, SOCIAL, Solidarite | Pas de Commentaire »

Mort de Roger Gisquel

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2010

dazibaoueb

publié par babelouest (crisonnier) 

Décès d’un très grand journaliste

Auteur : babelouest

Roger Gicquel

 

Hier 6 mars 2010, s’est éteint Roger Gicquel, homme grave, intègre, journaliste sans concession, à l’âge de 77 ans. Pour les plus jeunes, retrouvons-le ici, à l’occasion de l’ouverture du journal télévisé de TF1, chaîne publique à l’époque. C’était le 28 juillet 1976


Afin de mieux comprendre son engagement, laissons parler Maître Eolas. Il y a le droit, et il y a l’opinion qui va plus loin que le droit, qui parle tout simplement de l’humain dans ce qu’il a de plus noble.

 

BO

 

Publié dans Hommages, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Le gouvernement envisage d’écarter 215 000 personnes sur 360 000 de toute indemnisation !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2010

Lu sur : http://www.dazibaoueb.fr/

publié par roland (webmaster)

 

Chômage : Le gouvernement cherche à minorer le nombre de «fin de

droits» sans ressource !

Auteur : Slovar - Source : Slovar les nouvelles

 

Le gouvernement envisage d'écarter 215 000 personnes sur 360 000 de toute indemnisation ! dans Chomage ch%C3%B4mage« Un chômeur qui vote, c’est comme un crocodile en visite dans une maroquinerie » disait Coluche !

Et pourtant, lorsqu’on voit la façon dont le gouvernement et l’UMP s’apprêtent à traiter ceux qui arrivent en fin de droits sans aucune ressource, il est probable que les chômeurs « crocodiles » vont se mobiliser, pour infliger aux candidats de la majorité présidentielle, la pire correction qu’un mouvement politique au pouvoir ai jamais connu !

Il y a des jours où la colère prend le pas sur l’indifférence aux propos creux et lénifiants des responsables de l’UMP !

 

Lire la suite

 

Publié dans Chomage, Politique nationale, PRECARITE, Propagande - Desinformation, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Mali : Le combat de Kadidia Sidibé contre l’excision

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2010

 

Mali : Le combat de Kadidia Sidibé contre l'excision dans AFRIQUE arton2749689 8 mars 2010 – Marie Barbier

Des femmes maliennes contre l’excision

Kadidia Sidibé ©Marie Barbier

 

RENCONTRE. Dans un pays où 85% des femmes sont excisées, des voix s’élèvent pour exiger l’arrêt de cette pratique. Rencontre avec une militante de la première heure.

Un mannequin en plâtre, avec organes génitaux féminins interchangeables, l’accompagne partout. C’est grâce à lui que Kadidia Sidibé explique aux villageois les méfaits de l’excision. Elle appelle un chat un chat et parle avec un naturel déconcertant d’orgasme féminin dans un pays où l’excision atteint des records : selon la dernière enquête gouvernementale (2006), 85% des maliennes de 15 à 49 ans sont excisées. « A mon âge, je peux dire ce que je veux, les anciens m’écoutent » s’amuse cette femme de 66 ans. Pourtant le nom de son association, tout en longueurs et en euphémismes, en dit long sur le tabou de lutter contre cette pratique dans un pays come le Mali : Kadidia Sidibé est présidente de l’association malienne pour le suivi

et l’orientation des pratiques traditionnelles (AMSOPT), une ONG indépendante qui fonctionne grâce à des partenariats avec des associations comme l’Unicef ou Equality now.

. Affiche de l'AMSOPT ©Marie Barbier

[Lire la suite]

 

Fleur du désert : le combat d’un mannequin contre l’excision

Le film sort en salle mercredi, deux jours après la journée internationale des femmes, et ce n’est pas un hasard. « Fleur du désert », histoire de la vie extraordinaire de Waris Dirie, gardienne de chèvres en Somalie devenue top model, est aussi une croisade contre les mutilations génitales féminines. Réalisé par la germano-américaine Sherry Hormann, ce film a fait 1,5 million d’entrées l’automne dernier en Allemagne.


Publié dans AFRIQUE, Droits des femmes, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Colette DERESMES-COLMANT : « Eve, lève toi et entre dans la bataille pour une vie meilleure. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2010

Colette DERESMES-COLMANT :

Colette Deresmes-Colmant, militante PCF, maire adjointe et élue municipale depuis 1977,  est candidate sur la liste Front de Gauche. À la lecture  du texte ci-dessous, vous pourrez comprendre pourquoi elle s’est engagée sur la liste « L’Humain d’abord » conduite par Alain Bocquet.

Texte publié sur : http://unispourjeumont.unblog.fr/

“Colette DERESMES-COLMANT née en 1934.


Fille de Emile COLMANT, fondateur du Parti Communiste à Feignies en 1925, militant politique et syndicaliste infatigable. En 1940, il est destitué de son mandat de Conseiller Municipal pour son appartenance au Parti.

Ouvrier à Sambre et Meuse, il organise la résistance passive dans l’usine des bombes et du matériel ferroviaire. En octobre 1941, fuite de toute la famille en Haute-Savoie pour échapper à la Gestago (merci à Monsieur Licard, beau-père de Robert Latouche). Je me souviens de cette époque de mon enfance : surtout ne pas se faire remarquer, ne pas dire que mon père sort la nuit en mission de liaison entre les groupes de maquisards, ne pas savoir qu’il “distrait” de la dynamite de la carrière de pierre dans laquelle il travaille, qu’il y a des armes dans la maison, que nous recevons des jeunes réfractaires au STO.

Après la guerre, mon père est souvent absent : réunions ici et là pour le PC et la CGT, à la CAF où il est Vice-président.
Je lis le journal “Liberté, je découpe les photos des Ministres, je vois ma mère travailler beaucoup pour nous élever mon frère et moi et nous inculquer le respect des engagements de notre père.
Quand celui-ci est présent, il y a toujours quelqu’un qui vient au foyer lui demander de débrouiller un dossier!

C’est donc naturellement que je me suis tournée vers la profession d’assistante sociale. Pendant quelques années, par devoir professionnel, je suis restée discrète sur mes opinions, adhérente cependant à la CGT, négociant un accord d’entreprise, acceptant un mandat de Conseiller Prud’hommal.
Et, en 1977, aux côtés de Jean Jarosz, je suis élue au Conseil Municipal de Feignies.
Années de travail, de mises en place des équipements nécessaires à la population, avec mes collègues tous compétents et tous motivés.
La jeunesse, le logement sont les dossiers principaux qui me préoccupent.
Par ailleurs, j’ai assuré pendant 10 ans la Présidence du club prévention de Maubeuge, j’ai participé à la création de l’épicerie sociale de Feignies, j’accompagne les Femmes Solidaires dans leurs actions concernant le Droit des Femmes.

Je voudrais dire à celles-ci que l’avenir est entre leurs mains : par l’éducation de leurs enfants, leurs revendications, leur refus de mener une vie de galère que leurs talents ne suffisent pas à améliorer.

Eve, lève toi et entre dans la bataille pour une vie meilleure.

Publié dans Elections regionales, Infos Feignies, PCF-Front de Gauche Feignies, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Vent de crise sur les associations caritatives

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2010

L’HUMANITÉ – 8 mars 2010 – ANNE ROY

Le bond des demandes d’aide alimentaire.

Le bond des demande Restos du coeur, Secours populaire, Secours catholique : les associations caritatives tentent de s’organiser pour faire face à une sursaut des demandes d’aide, en augmentation constante depuis 2008.

Vent de crise sur les associations caritatives : hier et aujourd’hui, les Restos du coeur sont obligés de lancer leur troisième collecte de la saison pour faire face à la demande. Exemple en Seine- Saint-Denis, où « l’objectif est d’atteindre un total de 100 tonnes pour la saison – qui court jusqu’à avril – soit un total de 100 000 repas, contre 68 tonnes en 2008-2009 », détaille ainsi Charles Lasbax, responsable des Restos du coeur pour le département, qui a enregistré une augmentation de 10% des demandes par rapport à la saison précédente. À la caisse des supermarchés, seront donc particulièrement appréciés « les produits pour bébés, couches, lait maternel, qui coûtent particulièrement cher ».

Et si les Restos font l’actu du week-end, ils ne sont pas les seuls à tourner et retourner les chiffres pour tenter de concilier la demande avec leur budget. Au Secours populaire français (SPF), où le rapport d’activité pour 2009 est encore en cours, on constate une nette augmentation des demandes en aide alimentaire : le nombre de personnes aidées a augmenté de 10% entre 2008 et 2009, soit de plus de 30% depuis 2007. À Paris, beaucoup de familles monoparentales, de retraités dont la pension n’a pas suivi le cours de l’inflation, de jeunes en emplois précaires, et surtout, surtout, beaucoup de “fins de droits” : « c’est notre public principal, explique Abdelsem Ghazi, secrétaire du SPF à Paris. Au moment où leur chômage s’arrête, ils sont obligés de venir dans les associations pour compléter leur budget par une aide alimentaire ou vestimentaire ». Conséquence directe pour l’association, « des difficultés d’approvisionnement, surtout en produits frais à la fin de l’année dernière ». Le SPF prévoit donc « un appel au don spécifique pour le mois de mars prochain ».

[Lire la suite]

Publié dans ECONOMIE, Politique nationale, PRECARITE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Travail, famille : comment en finir avec la « double journée » ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2010

Travail, un terrain de lutte décisif

Tribune Par Maryse Dumas, secrétaire confédérale de la CGT de 1995 à 2009

La Journée internationale de lutte pour les droits des femmes a été décidée en 1910 par la Conférence internationale des femmes socialistes. Elle est devenue en 1921, sur proposition de Lénine, une journée fériée chômée, d’abord en URSS, puis, à partir de 1945, dans les pays de l’ancien bloc socialiste. Dans d’autres pays, et singulièrement en France, elle a donné lieu chaque année à de nombreuses initiatives et manifestations revendicatives mettant en avant les revendications des femmes et souvent les enjeux de la paix. Selon les organisations appelantes, les cibles étaient cependant différenciées  : appel aux valeurs familiales traditionnelles de la mère et de l’épouse en faveur de la paix pour les unes, revendications pour le droit au travail des femmes, pour qu’elles puissent mener de pair activité professionnelle et maternité, et solidarité internationale pour la CGT.

[...]

C’est dans le même mouvement, et par leurs luttes solidaires, qu’ont pu avancer toutes les questions liées à la pleine maîtrise de leur corps (dépénalisation de la contraception, puis de l’IVG, reconnaissance du viol comme un crime). A contrario, le développement du chômage, de la précarité, du temps partiel imposé, qui fragilise considérablement le travail féminin, comporte le risque de reculs importants, sur les mêmes sujets.

 

Le féminisme n’est pas une affaire de femmes. Pour transformer la société, il faut changer radicalement les rapports sociaux de classe et aussi les rapports sociaux de sexe qui la caractérisent. Les deux batailles doivent se mener de front, de manière à la fois parallèle et spécifique. Dans les années 1970, le débat était  : « Peut-on être féministe dans une organisation mixte  ? » Celui d’aujourd’hui est  : « Peut-on être féministe sans vouloir changer la société  ? Peut-on changer véritablement la société sans féminisme  ? » [...]

[Lire la suite]

 

Publié dans Droits des femmes, POLITIQUE, SOCIETE, Syndicats | Pas de Commentaire »

PRINTEMPS DES POÈTES 2010

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2010

Entretien réalisé par Anna Musso

 

« On ne consacrera jamais assez de temps aux femmes »

La comédienne Dominique Blanc est la marraine du 12ème Printemps de Poètes qui est, cette année, dédié aux femmes. L’Humanité est partenaire de la manifestation.

Pourquoi avez-vous choisi d’être la marraine de la 12ème édition du Printemps des poètes, consacré, cette année, aux femmes poètes ?

Cela s’est passé de façon très simple : en juin de l’année dernière j’ai reçu un coup de téléphone de l’écrivain Jean-Pierre Siméon qui organise cette manifestation nationale depuis 12 ans (1). Lorsqu’il m’a expliqué que cette année était consacré aux femmes et m’a proposé le rôle de marraine, j’ai été très touché. J’ai accepté cette responsabilité. Je connais peu la poésie contemporaine féminine, j’ai donc pensé que ce serait une occasion formidable de me plonger là dans cet univers. Puis si ma petite renommée peut aider à faire connaître ces femmes poètes qui restent dans l’ombre, il faut y aller !

Que révèle le fait qu’il existe une journée pour les femmes, des manifestations dédiées aux femmes, un « créneau », somme toute, consacré aux femmes, sur la place de celles-ci dans notre société ?

Certains sont un peu consternés et d’autres en colères qu’il y ait justement une journée ou une semaine dédiée aux femmes. On ne consacrera jamais assez de temps aux femmes. Je ne veux pas dire que cela fait vingt siècles que l’on s’occupe des hommes mais un peu tout de même ! Il y a un éclairage des cultures au masculin dans toutes les régions du monde, alors il serait, désormais, assez passionnant de s’intéresser tout d’un coup, pour de vrai et concrètement au continent féminin. J’ai été très touché par l’exposition sur les artistes femmes mise en scène au Centre Pompidou à Paris [1] : j’y vois comme le signe de quelque chose de neuf dans nos sociétés. Il est et il sera toujours important de s’intéresser et d’être positif à ce type de démarche. Car on sait pertinemment qu’en cas de crise, la première population touchée, la plus vulnérable et la plus fragile économiquement, c’est les femmes. Il ne faut donc jamais cesser de s’y intéresser, de s’enthousiasmer, de se passionner.

[Lire la suite]

Notes :

[1] elles@centrepompidou

 

Du 8 au 21 mars dans toute la France. Plus d’infos sur http://www.printempsdespoetes.com

Quelques grandes dates :

1986 : « Le mariage de figaro » de Beaumarchais, mise en scène par Jean-Pierre Vincent

1991 : César meilleur second rôle dans « Milou en mai » de Louis Malle

1993 : César du meilleur second rôle pour « Indochine » de Régis Wargnier

1995 : Téléfilm « L’allée du roi » de Nina Companéez

1998 : Molière pour « Une Maison de poupée », d’Ibsen, mise en scène par Deborah Warner

1999 : César du meilleur second rôle pour « Ceux qui m’aiment prendront le train » de Patrice Chéreau.

1999 : « La voleuse du Saint Lubin » réalisé par Claire Devers

2001 : César de la meilleure actrice pour le film « Stand-By » de Roch Stephanik

2008 : Prix d’interprétation au Festival la Mostra de Venise pour « L’Autre » de Patrick-Mario Bernard et Pierre Trividic.

2010 : « L’autre Dumas » réalisé par Saffy Nebbou. Dominique Blanc est actuellement en tournée dans toute la France avec « La Douleur » de Marguerite Duras, mise en scène par Patrice Chéreau et Thierry Thieû Niang.

Publié dans Culture, Droits des femmes, Poesie | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy