• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 3 mars 2010

Régionales 2010 : Appel des universitaires et chercheurs à soutenir la liste du Front de Gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2010

Parti Communiste françaisFront de GaucheParti de GaucheGauche UnitaireLes AlternatifsGauche AlternativeCoordination Communiste

Le peuple du Nord-Pas-de-Calais avec Alain Bocquet : Solidaire, digne et debout !

 

Appel des universitaires et chercheurs à soutenir la liste du Front de gauche

dans le Nord Pas-de-Calais aux élections régionales de mars 2010

 

Extrait :

(…) Sortir de l’impasse où nous nous trouvons nécessite des transformations économiques et sociales que bien peu

d’acteurs politiques veulent encore aujourd’hui envisager : une nouvelle organisation de la finance, de nouveaux principes

de direction et de contrôle des firmes en Europe (donnant force aux salariés, aux territoires, aux consommateurs…) ;

un espace économique conçu pour éliminer la concurrence fiscale, sociale et salariale à l’intérieur de l’UE ;

la mise en œuvre effective d’un principe d’ancrage territorial des activités, des revenus et des dépenses

(l’Europe doit construire encore son autonomie économique) ; un nouvel agenda pour reconstruire et étendre

les services publics ; une remise à plat de la fiscalité pour financer les biens collectifs et assurer plus de justice sociale ;

une planification rigoureuse des investissements conduisant à des modes de production et de consommation beaucoup

plus écologiques ; la mise au point de systèmes de financement des investissements garantissant l’intérêt collectif des

projets mis en œuvre ; la définition d’instruments politiques et économiques, puissants et justes socialement, capables de

relever les défis écologiques (réchauffement climatique, effondrement de la biodiversité, dilapidation des ressources

naturelles, érosion des terres, etc.) tout en poursuivant la dynamique du progrès social.

[...]

Les signataires de cet appel pensent que dans notre Région, comme au niveau national, les listes du Front de gauche sont

les mieux à même d’incarner ces orientations. Elles proposent de reconsidérer profondément les aides aux entreprises et,

plus largement, l’action économique du Conseil régional, notamment en sécurisant les parcours professionnels ;

elles proposent de construire des alternatives concrètes aux plans sociaux ; de maintenir et renforcer les services publics

sur le territoire ; de construire des institutions de crédit au service d’un développement plus social et plus écologique ;

de soutenir fortement le secteur de l’économie sociale et solidaire ; d’impulser un véritable renouveau industriel dans

notre région, dans le cadre plus général d’une relocalisation durable de toutes les productions… Ce faisant, les candidats

du Front de gauche tracent la ligne de front qui balise l’espace d’une reconquête sociale, économique et écologique.

Bien sûr, chacun d’entre nous (les signataires) serait tenté de remettre à sa main un programme d’action qu’il voudrait idéal,

et de refaire (pourquoi pas ?) la composition des listes à sa propre idée. Notre soutien n’exprime pas un point de vue idéal.

Il exprime au contraire un souci de mettre de côté une certaine coquetterie qui paralyse trop souvent les « intellectuels »

cryptiques. Il manifeste notre enthousiasme envers cette nouvelle offre politique crédible et qui a déjà connu le succès lors

des élections européennes. Il veut encourager l’enracinement d’une force politique proposant une alternative de gauche,

social et écologiste, à la globalisation libérale et financière qui nous appauvrit, sur tous les plans, depuis plus d’un quart de

siècle.

 

Premiers signataires :

Laurent Cordonnier   (Economie/Lille 1),
Richard Sobel (Economie/Lille 1),
Franck Van De Velde (Economie/ Lille 1),
Moussa Naït Abdelaziz (Sciences pour l’ingénieur/Lille 1),
Philippe Rousseau (Grec ancien/ Lille 3),
Roland Delacroix (Sociologie/CNRS/Lille1),
Françoise Naour (Littérature chinoise/Lille 3),
Cécile Vignal (Sociologie/Lille 1),
Lise Demailly (Sociologie/Lille1),
Jean-Claude Darcheville (Psychologie/Lille3),
Jean-Luc Debru (Allemand/Lille2),
Michel Simon (Sociologie/ Lille1),
Guy Joignaux (INRETS-Région Nord Pas-de-Calais),
Christian Ladesou (CUEEP/Lille1),
Marc Delgrange (Sports/Lille3),
Olivier Chantraine (Information-Communication/Lille3),
Nathalie Ethuin (Science politique/Lille2)
Olinda Kleiman (Portugais/Lille3)
Jérôme Riedi (Physique/Lille1)
Igor Martinache ( Science politique/Lille2)
Dominique-Guy Brassart (Sciences de l’éducation/Lille3)
….

[Texte intégral]

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Régionales 2010 : Des citoyens de Feignies appellent à voter Front de Gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2010

FEIGNIES ENSEMBLE                                                                        Front de Gauche                                   

          FEIGNIES POUR TOUS                                                                        PCF

 

ÉLECTIONS RÉGIONALES – 14 MARS 2010

 

Appel de citoyens de Feignies à soutenir

la liste de rassemblement du Front de gauche

L’HUMAIN D’ABORD !

Pour une autre gauche

plus combative, plus sociale, écologique et citoyenne

dans notre région

Ensemble avec Alain Bocquet

 

Citoyens, vous avez la parole, exprimez-vous !

Chaque voix, votre voix va compter !

 

___________________

 

Habitants de Feignies, le budget de la Région vous concerne.


1,508 milliard d’euros au service de la population !

 

Trains régionaux : 358,4 millions

Lycées : 264,6 millions

Formation permanente : 234 millions

Apprentissage : 111,2 millions

Culture, environnement, sport : 539,8 millions

 

. S’abstenir, c’est accepter la casse des services publics, la réduction des dépenses sociales

et les inégalités grandissantes.

 

. S’abstenir, c’est accepter que Total délocalise sa raffinerie des Flandres en Arabie saoudite

(700 emplois)

 

. S’abstenir, c’est accepter la fermeture, par la SNCF, de la gare de triage de Somain

(500 emplois)

 

. S’abstenir, c’est accepter une vie de plus en plus difficile

 

PARCE QU’IL EST URGENT

 

  • d’avoir un Conseil Régional porteur de propositions alternatives, créateur d’un pôle de résistance face à la politique de la droite et du MEDEF

  • de faire du Conseil Régional une force d’initiatives, d’actions, de luttes pour promouvoir d’autres logiques économiques, sociales, agricoles, des services publics, du logement, des transports, conformes aux besoins humains, qu’ils soient sociaux, culturels ou environnementaux…

  • de redonner de l’ESPOIR à tous ceux et celles qui subissent la crise mais qui refusent de se laisser berner par de fausses promesses

 

PARCE QUE :

 

  • NOUS VOULONS UNE VÉRITABLE POLITIQUE DE GAUCHE

  • VOTER, C’EST AGIR

 

Nous nous enga­geons aux côtés de la liste du FRONT DE GAUCHE, con­duite par Alain BOCQUET et nous vous appelons à voter pour cette liste de rassemblement le 14 mars.

 

ADAM Henri – ALAVOINE Jean-Claude – BRICE Fabrice, conseiller municipalCARNAILLE Jean-Claude – COLLET Annie – COLLET Raymond, ancien maire adjointCOLMANT Yves – DACOSSE VANDESMAEL Nicole, ancienne maire adjointe, militante associativeDACOSSE Bernard – DEFEVER Evelyne – DEFONTAINE Jean-Pierre, ancien syndicalisteDEHOZE COMUZZI Jacqueline, militante associativeDEHOZE Olivier – DEHOZE JAROSZ Yvette – DELOISON Bernadette – DERESMES Colette, maire adjointeDUFRANE Michel, ancien maire adjointFARKAS Nelly – FARKAS Zoltan, ancien maire adjointFOUQUET Bernard, syndicalisteFOUQUET Gérard, syndicalisteGHESQUIER Daniel – GHESQUIER Marie-Claude – GIBON Dominique, syndicalisteGOIDIN Yves – GUMEZ Odette – GUMEZ Robert, ancien maire adjoint, conseiller déléguéHUGE Jean-Marc – LABRYE Roland, syndicalisteLEJUSTE Alain – LE MEUR Bernard, secrétaire PCF FEIGNIESLOTTIAUX Francis, syndicalisteLOTTIAUX Jean-Pierre, ancien syndicalisteLOUIS Daniel – LUSTREMANT Robert – MARCOUX  Françoise, conseillère municipale, militante associativeMARCOUX Michel – MARTLE MARSEGUERRA Annick, conseillère municipale, militante associative MARTLE Daniel, ancien syndicalistePOUPIER Roger – PRONIER Charline – PRONIER Gérard – SAEGEMAN Jeannine – SAEGEMAN René – WASILKOWSKI Yveline, militante associative – WASTERLAIN Jean-Claude, ancien maire (Hautmont )

Publié dans Elections regionales, Front de Gauche, Infos Feignies, PCF | Pas de Commentaire »

Retraites

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2010

Publié par pcfmaubeuge – 2 mars 2010

 

Non, les contractuels de la fonction publique

ne sont pas fonctionnaires 

__________________

« Sauvegarde retraite » 

tente d’attiser la haine et la division ! 

La mal nommée association « Sauvegarde retraite », officine experte dans l’art de la démagogie et du poujadisme, ne cesse de ressasser la vieille antienne selon laquelle les fonctionnaires seraient à l’origine de tous nos maux.

Ainsi, dans une de ses dernières diatribes anti-fonctionnaires, elle prétend que les régimes complémentaires de retraite des salariés du privé Arrco-Agirc seraient victimes « d’un pillage en règle » au profit de l’Ircantec, présentée comme le régime complémentaire des « fonctionnaires contractuels ».

1ère observation :

  • Par définition, les contractuels de la fonction publique ne sont pas fonctionnaires. C’est précisément la raison qui fait qu’ils cotisent non pas au régime de la fonction publique (régimes des pensions de l’Etat ou Cnracl) mais à la Cnav pour le régime de base et à l’Ircantec pour le régime complémentaire. C’est donc à ce titre que les contractuels de La Poste cotisaient à l’Ircantec.

2ème observation :

  • La loi de privatisation de La Poste stipule que, jusqu’à la date de l’adhésion de La Poste à l’Arrco et à l’Agirc, les contractuels qui sont affiliés à l’Ircantec restent à l’Ircantec. En revanche, les contractuels non cadres qui seront embauchés après cette date seront affiliés à l’Arrco, les cadres seront affiliés à l’Arrco et à l’Agirc.

  • C’est donc une loi, que la CGT a d’ailleurs combattue, qui va conduire à transférer, de l’Ircantec à l’Arrco et l’Agirc, des cotisants qui ne seront amenés à prendre leur retraite que d’ici 30 ou 40 ans. Autrement dit, l’Ircantec devrait s’acquitter des pensions des actuels retraités et des pensions futures des contractuels actuellement affiliés sans les ressources correspondantes dans un système solidaire par répartition (notion évidemment totalement inconnue de la très libérale « sauvegarde retraite »). Rappelons à cet effet que dans un système par répartition, les actifs du moment financent les retraités du moment. Pour maintenir ce principe, il a été convenu que l’Arrco et l’Agirc, qui percevront pendant quelques décennies des cotisations sans avoir à verser les prestations correspondantes, devront s’acquitter auprès de l’Ircantec d’un montant qui lui permette de verser à ses ressortissants actuels et futurs leurs pensions. La CGT préconise que ce montant soit calculé chaque année de manière à prendre en compte les évolutions au fil de l’eau et avec précision, dans l’intérêt des ressortissants des différents régimes complémentaires.

3ème observation :

  • Cette officine, pourtant si soucieuse des intérêts des salariés et retraités du privé ne dit mot du véritable scandale des exonérations de cotisations sociales dont profitent les entreprises. Elles représentent plus de 30 milliards d’euros qui sont compensées par l’Etat, et donc les ménages par leurs impôts.

  • Elle ne trouve également rien à redire au fait que les revenus financiers des entreprises ne sont soumis à aucune cotisation ou prélèvement, pas même la CSG.

En tentant d’attiser la haine vis-à-vis des fonctionnaires ou des salariés des régimes spéciaux (thématique récurrente du pillage), « Sauvegarde retraite » roule pour le gouvernement qui aimerait bien aborder le rendez-vous 2010 avec un salariat divisé et donc affaibli.

La CGT a d’ores et déjà engagée une grande campagne d’information, pariant sur l’intelligence collective et la connaissance partagée des grands enjeux de la retraite.

Ceux qui, comme « sauvegarde retraite » misent sur l’ignorance et la crédulité en seront pour leurs frais.

Gérard Rodriguez,
Conseiller confédéral CGT

Publié dans RETRAITES | Pas de Commentaire »

« Liste chrétienne » : Un danger pour les libertés des femmes et pour la démocratie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2010

Site national du PCFParis, le 3 mars 2010.

« Liste chrétienne » : Un danger pour les libertés des femmes et pour la démocratie

Dans le cadre des élections régionales une liste a été déposée sous l’étiquette « liste Chrétienne ». De quoi s’agit-il ? En Île-de-France cette liste dont le chef de file, Axel Boer, militant tristement connu contre le droit à l’avortement, fait de la question de l’interdiction de l’avortement son axe principal de campagne électorale.

Comment peut-on admettre que des individus briguent un mandat électif au sein d’institution de la République en s’en prenant aux libertés individuelles ? Il est intolérable dans un pays comme la France, qui est une « République démocratique, laïque », qu’il soit permis à de fervents défenseurs de l’ordre patriarcal d’utiliser les campagnes électorales pour s’opposer aux droits que les femmes ont acquis de hautes luttes. La maternité choisie est un droit inaliénable !

L’existence même de cette liste « Pro-vie » est un danger pour les libertés des femmes, pour la démocratie Une telle régression n’est aucunement acceptable et la laïcité doit être clairement réaffirmée par tous les candidats aux élections.

Parti communiste français

Publié dans Droits des femmes, Elections regionales | Pas de Commentaire »

« Les oubliés de la mémoire »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2010

Entretien réalisé par Jean Roy

«  Il est nécessaire de parler et d’affronter son histoire  »

Tout le monde ne connaît pas l’existence des 
« triangles roses » déportés 
en raison de leur homosexualité. L’arbre et la forêt, le nouveau fim de Olivier Ducastel et Jacques Martineau.

Depuis leur premier film, Jeanne et le Garçon formidable, en compétition à Berlin en 1998 et deux fois nommé aux césars la même année, nous voulions rencontrer Olivier Ducastel et Jacques Martineau. Suivront Drôle de Félix (au Panorama à Berlin en 2000), Ma vraie vie à Rouen (en compétition à Locarno en 2002), Crustacés et Coquillages (au Panorama à Berlin en 2005), Nés en 1968 dans sa double version cinéma et télévision, et, désormais, l’Arbre et la Forêt (au Panorama à Berlin il y a dix jours).

odjm dans Culture L’entretien a enfin lieu, chez eux, une vue imprenable sur tout Paris et un voisin qui manie la perceuse comme d’autres jouent de l’épinette.

- Qu’est-ce qui vous a amenés 
à réaliser ce film  ?

OD-JM. J’avais (commence Jacques) lu et fais lire à Olivier le livre écrit en 1994 par Pierre Seel, Moi, Pierre Seel, déporté homosexuel (chez Calmann-Lévy), témoignage qui a contribué à briser le silence sur cet aspect de la déportation. Il y avait un beau sujet mais il fallait savoir quoi en faire. C’était aussi l’occasion de quitter l’esprit de comédie de certains de nos films précédents pour aller vers une forme plus posée et plus construite. L’actualité est passée par là avec, en 2001, le discours de Jospin, alors premier ministre, reconnaissant qu’il y avait eu de la déportation homosexuelle, qui, je dois dire, nous est un peu passé au-dessus de la tête, puis, en 2005, la reprise de cette déclaration par Jacques Chirac, président de la République, à l’occasion de la Journée nationale du souvenir, puis lors de l’inauguration du Centre européen du résistant déporté au Struthof, qui n’a pas bouleversé la donne mais a quand même fait bouger quelque chose. D’où la nécessité de parler et d’affronter son histoire. Est arrivée au même moment la fiction diffusée par France 2, l’Amour à taire, de Christian Faure 

[Lire la suite]

Plaque à la mémoire des victimes homosexuelles du nazisme, apposée dans le camp de concentration de Neuengamme.

plaque_neuengamme dans HISTOIRE

Dans les camps nazis, les déportés homosexuels doivent porter un triangle rose, pointe tournée vers le bas, qui les identifie comme tels. La hiérarchie concentrationnaire les place au plus bas de l’échelle sociale des camps, ce qui ne leur permet guère d’entretenir des relations d’entraide avec les autres déportés et d’améliorer ainsi leurs chances de survie. Victimes expiatoires toutes désignées puisque déjà mises au ban de la société non carcérale, les homosexuels sont, à l’instar des Tziganes, astreints aux travaux les plus durs et les plus dégradants. De fait, statistiquement, le taux de mortalité de ces déportés figure parmi les plus élevés des camps.

 

(Source : http://triangles-roses.blogspot.com/)

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Cinema, Culture, HISTOIRE | Pas de Commentaire »

Encore et toujours les salaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2010

 

À la une dans l\'Humanité

edito_huma.jpg3 mars 2010

Par Patrick Apel-Muller


La suite

Les conflits sociaux pour des hausses de salaires sont de plus en plus nombreux et ils touchent des secteurs qu’on voyait peu souvent à l’avant-scène de ces conflits.

Les plus grands efforts de la droite depuis 2006 avaient porté sur cette ambition : rayer des revendications sociales celle des augmentations de salaires. La clé de voûte du programme présidentiel de Nicolas Sarkozy n’était-elle pas la phrase fameuse « travailler plus pour gagner plus » ? La mayonnaise a pris le temps d’un scrutin. Peu à peu, les manifestations ont résonné du slogan « Travailler plus pour gagner moins », qui dépeignait hélas précisément le sort de la majorité des salariés. Le séisme de la crise du capitalisme aurait pu enfouir le sujet sous les angoisses de l’avenir, la crainte de perdre son emploi, la recherche de boucs émissaires parmi ses collègues immigrés. Il a au contraire dévoilé un peu plus les inégalités monstrueuses générées par le système, l’enrichissement au long des spéculations, les sommes englouties ou accaparées au fil des opérations financières. N’y a-t-il pas du ridicule à entendre un gouvernement pousser les hauts cris pour 5 milliards de déficit des retraites quand il a engouffré des dizaines de milliards d’euros en quelques jours pour secourir les banques ou les multinationales de l’automobile ?

BNP Paribas offre un exemple saisissant. Les contribuables, parmi lesquels les salariés du groupe bancaire, ont déboursé 5,1 milliards pour rétablir sa situation en 2009 et la Banque centrale européenne lui a prêté des sommes à 1 % d’intérêts. Infligeant à ses clients des taux d’emprunt 5 à 11 fois plus forts, l’établissement a rapidement redressé ses comptes, réalisant près de 6 milliards d’euros de profits. Et, comme si de rien n’avait été, la direction de BNP Paribas s’est empressée de réserver 1 milliard d’euros pour 4 000 traders. Gain individuel de 250 000 euros alors qu’elle ne veut accorder à ses salariés « ordinaires » que 1 % d’augmentation, soit 320 euros annuels pour plus de la moitié d’entre eux. Les experts médiatisés nous ressassent qu’on « n’y peut rien, puisque c’est le système »… Eh bien celui-ci est injuste et la majeure partie de la population ne s’y résout pas. Les conflits sociaux qui revendiquent des hausses de salaires sont de plus en plus nombreux et ils touchent aussi des secteurs qu’on voyait peu souvent à l’avant-scène de ces conflits, comme les groupes de la grande distribution. Cela témoigne aussi des conditions de vie insupportables que subissent de plus en plus de Français pour qui, comme le disait un humoriste, le pire écart de salaire, c’est un mois (et souvent plus) entre deux paies.

Si ces conflits dévoilent la mystification sur laquelle s’est en grande partie construite la victoire de l’UMP, ils accusent aussi la timidité d’une grande partie de l’opposition. Ne parlons pas du Modem, qui prônait en 2007 « le libre jeu des heures supplémentaires pour gagner plus » afin de « permettre aux salariés qui le souhaitent d’améliorer leur revenu ». Ça avait le goût et la couleur de Sarkozy, mais c’était du Bayrou. Aujourd’hui encore, ce dernier privilégie les baisses de charges pour le patronat. Du côté du Parti socialiste, on propose des augmentations de salaires pour stimuler la croissance, mais on reste très imprécis sur les montants, cependant qu’une rengaine insistante se fait entendre, prêchant des lendemains de rigueur et d’efforts pour la population. François Hollande l’a dit très ouvertement sans susciter d’indignation dans les rangs du PS. Se distinguant de cette gauche timorée, j’allais écrire platonique, le Front de gauche est très engagé aux côtés des salariés en lutte. Son influence, si elle est renforcée au sortir des élections régionales, fera pencher la gauche du côté des aspirations sociales face à une droite que ses défaites annoncées par tous les sondages auraient affaiblie. De quoi fortifier les luttes sociales et donner de l’ampleur à la revendication de plus d’égalité.

 

Publié dans ECONOMIE, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Salaires : la lutte paie !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2010

 L’Humanité.fr – Thomas Lemaheu

Quatre bonnes raisons de relever les salaires

Dans tout le pays, la lutte paie. Quand les salariés se mettent en grève pour exiger des augmentations générales de salaire, il arrive qu’ils gagnent, comme chez Materne ou dans la métallurgie.

Les luttes commencent à payer. Un peu partout dans le pays, dans différents secteurs d’activités, des travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations salariales annuelles à la hauteur de leurs besoins ou, plus simplement, des résultats de leurs entreprises.

Chez Materne, à Boué (Aisne), une majorité des 250 salariés ont bloqué les chaînes de production de compotes pendant trois jours en fin de semaine dernière  : à l’issue de ce mouvement, les personnels touchant les plus bas salaires – une centaine, au total – ont obtenu, en plus des 0,9 % conventionnels, une augmentation de 3 %.

Chez l’équipementier automobile Knorr Bremse, à Lisieux (Calvados), les salariés ont débrayé une journée à l’appel de la CGT et de la CFDT à la troisième séance de négociations à la mi-février et, alors que la direction ne leur proposait qu’une augmentation de 1 %, salaires et primes confondus, ils ont gagné une augmentation générale de 2,5 % des salaires, ainsi qu’une hausse de 2,5 % des différentes primes.

Chez Shelbox, à Alès (Gard), après une grève de dix jours, suivie à 98 % par le personnel, la direction a dû octroyer une augmentation générale des salaires de 3 %.

Chez EDF, quatre organisations syndicales (CGT, CFDT, CFTC et CGC) ont signé un accord salarial prévoyant une augmentation totale de plus de 4 % pour les salariés.

Tout n’est pas réglé dans bien des boîtes, cependant.

Chez Thales, plus d’un tiers des 33 000 salariés employés en France ont signé une pétition pour contester la «  politique salariale  » du groupe qui prétend limiter à 1 % les augmentations générales cette année.

Les salariés d’Ikea tentent encore d’empêcher la fin d’une négociation salariale au ras des pâquerettes, avec des augmentations générales à 1 %.

Dans la société de services informatiques Atos Origin, les salariés sont appelés à la grève, demain jeudi, pour dénoncer le «  gel des salaires  », alors que le groupe vient de publier ses résultats  : 32 millions d’euros de bénéfices net, contre 23 millions en 2008  !

 

Publié dans ECONOMIE, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

8 mars 2010 : La journée internationale des femmes a 100 ans !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2010

8 mars 2010 : La journée internationale des femmes a 100 ans ! dans Droits des femmes arton36957-dccb8

PNG - 3.2 ko

La journée internationale de lutte des femmes a 100 ans ! C’est l’occasion de réfléchir aux progrès considérables accomplis en matière d’égalité femmes hommes et de se tourner vers les défis qui doivent encore être relevés, des luttes qui doivent encore être menées ;

L’occasion de saluer les réalisations des femmes et de faire valoir leurs besoins et leurs préoccupations sur la scène nationale, européenne et internationale.

Cette journée nous rappelle également que la lutte pour les droits des femmes est un défi qu’il faut relever tous les jours de l’année.

[Lire la suite sur : cgt.fr/]

Affiche 8 mars 2010

PNG - 25 ko

 

 

PDF - 286.5 ko
Télécharger le tract sur les retraites des femmes

 

 

Publié dans Droits des femmes, Syndicats | Pas de Commentaire »

Nord / Pas-de-Calais : Les candidats du Front de Gauche en chansons !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2010

 Les candidats de la liste « L’Humain d’abord » se présentent à travers leurs chansons préférées.

http://www.dailymotion.com/video/xceyj9

 

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Elections regionales, Front de Gauche | 1 Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy