• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 24 février 2010

« Charasse, Migaud : tous les chemins mènent à Sarko »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2010

Les mots ont un sens - 24 février 2010 –

Didier Migaud Cour comptes Charasse socialiste sarkozyste Conseil constitutionnel Conseil constitutionnel Charasse, Migaud : tous les chemins mènent à Sarko charasse migaud tous les chemins menent a sarko 7180

Le député socialiste Didier Migaud déboule à la Cour des comptes. Charasse, catalogué socialiste bien que sarkozyste pur jus, débarque au Conseil constitutionnel. Deux « prises d’ouverture » qui font oublier l’essentiel : le Conseil constitutionnel, bête noire de Sarko, est maintenant sous contrôle.

Sarkozy Migaud Charasse

Didier Migaud, député socialiste, a été nommé à la présidence de la Cour des comptes, en remplacement de feu Philippe Séguin. Sa mission, comme il l’a acceptée : sortir un rapport annuel critiquant les dérives de la comptabilité publique. Comme tous les ans, pendant 24 heures, les médias bafouilleront une liste imbitable d’obscurs scandales comptables. Comme tous les ans, on les oubliera bien vite, sauf quelques-uns (l’affaire des sondages de l’Élysée par exemple).

Cour des comptes… d’apothicaire

La Cour des comptes n’a aucun pouvoir contraignant. Et l’abolition des Cours des comptes régionales, qui aboutit à une sorte dépénalisation des affaires politico-financières, ne change rien au problème. Inconvénient pour Sarko : Migaud est réellement indépendant du pouvoir en place, sauf que de toute façon, la Cour est ainsi faite que les infos les plus dérangeantes, même non officiellement divulguées, finissent toujours par filtrer dans les médias. Avantage : Lorsqu’on lui parlera de copinocratie, Sarko pourra toujours sortir son joker « Migaud », premier réel symbole d’ouverture depuis 2007. Deuxième bon point, cela permet d’oublier la prise d’assaut du Conseil Constitutionnel.

Car s’il est un contrepouvoir gênant, c’est bien celui-là. Taxe carbone, Hadopi… autant de mesures qui ont lamentablement échoué à cause du Conseil constitutionnel. Elles sont toutes passées, d’une façon ou d’une autre, revues et corrigées. Mais à chaque fois, c’est une baffe pour le gouvernement et une grosse colère du président. Pas bon pour le coeur…

[Article complet : lesmotsontunsens.com/]

Publié dans Politique nationale | Pas de Commentaire »

Grèce : « La ploutocratie doit payer ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2010

Fabien Perrier

Grève générale en Grèce contre la rigueur

Grèce :

 

Alors que les émissaires européens étaient à Athènes pour contrôler les comptes et valider les mesures d’austérité proposées par le gouvernement, les citoyens, eux, manifestaient et se croisaient massivement les bras. Reportage.

Athènes, envoyé spécial.

« Le gouvernement grec veut revenir sur le contrat fixé : les salariés devront travailler plus longtemps, et ceux qui, comme moi, touchent déjà leur pension, ne sont pas garantis de son montant ! » s’insurge Trikkas, barbichette au menton, lunettes teintées sur le nez. Sous le soleil, cet ancien journaliste a manifesté hier avec plusieurs dizaines de milliers de ses concitoyens dans la capitale hellénique.

C’est d’abord en Grèce qu’est lancée la course à l’austérité européenne. En piste, les institutions de l’UE qui ont mis le pays sous tutelle, le gouvernement, qui défend bec et ongles, « la rigueur », et les syndicats et partis progressistes, déterminés à s’opposer à la « purge » annoncée. Ces derniers ont engagé hier une bataille qui sera probablement longue, de manière éclatante. Selon la Confédération générale des travailleurs grecs (GSEE), la grève a été suivie à 100 % dans plusieurs secteurs d’activité, à 70 % dans l’industrie et dans les banques. Et si le président de la chambre des petites et moyennes entreprises affirmait que la participation à la grève ne dépassait pas 10 % dans ce secteur, il faut souligner que la précarité, l’insécurité et la faible syndicalisation qui règnent dans les PME rendent plus difficile la participation au mouvement. Jusqu’aux sans-papiers qui ont défilé hier dans les rues d’Athènes, portant des autocollants « Stop Frontex », le plan européen contre l’immigration.

Plus de 45 000 manifestants battaient le pavé dans Athènes, en deux cortèges (l’un mené par les grandes centrales syndicales regroupant plus de 30 000 personnes, l’autre à l’appel du Front de lutte syndical (Pame), émanation du KKE, le parti communiste). D’autres manifestations avaient lieu simultanément dans les autres grandes villes du pays. Ainsi, ils étaient près de 10 000 à Salonique, dans le Nord. Incontestablement, les Grecs avaient décidé de se faire entendre, maintenant que le gouvernement a annoncé les mesures d’austérité destinées à réduire drastiquement le déficit du pays. Au menu : le report de deux ans, à soixante-trois ans et demi, de l’âge moyen de départ en retraite, des réductions des salaires des fonctionnaires, des ponctions sur les dépenses sociales, une hausse de la TVA.

 
[Lire la suite]

podcast.Radio Suisse Romande

Photos de la manifestation sur : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2010/02/24/001-grece-greve-mercredi.shtml

 

Pour rappel, les banques nationales ont bénéficié de la BCE (Banque centrale européenne) de prêts à 1 %. Et ce sont ces mêmes banques qui financent la dette publique de la Grèce à 7 %. Elles s’enrichissent grâce à la crise dont elles sont responsables !

En 2008-2009, les gouvernements aidaient les banques aux frais du contribuable. On évalue à 11 400 milliards de dollars les sommes pour ce sauvetage, soit 1 676 dollars par être humain !

 

Publié dans EUROPE, International, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

14 mars 2010 : Mettre sa colère dans les urnes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2010

Parti Communiste françaisFront de GaucheParti de GaucheGauche UnitaireLes AlternatifsGauche AlternativeCoordination Communiste

 

Le peuple du Nord-Pas-de-Calais avec Alain Bocquet : Solidaire, digne et debout !

  • Mettre sa colère dans les urnes

    14 mars 2010 : Mettre sa colère dans les urnes dans Elections regionales arton453-33d77

    La campagne électorale a pris un double visage : celui des coups bas, des manœuvres mesquines, des phrases assassines, des attaques personnelles et celui des graves problèmes qui secouent la nation toute entière. Alain Bocquet, dimanche soir, 21 février, lors d’un débat sur FR3 région, a mis les pieds dans le plat : les petits scandales politiciens ne sont que des subterfuges pour tenter de masquer le scandale des profits faramineux face à des salaires dérisoires dont Total est la plus flagrante illustration. Aucun des interlocuteurs du député communiste n’a pu esquiver la question, pas même la candidate UMP qui faisait bien triste figure. Autant les électeurs peuvent avoir de raisons d’être dégoûtés par les jeux politiciens, autant ils ne doivent pas se laisser détourner des urnes car ils ont mille et une bonnes raisons d’exprimer leur colère. 8 milliards de profits et la fermeture d’une raffinerie pour récompense ! Chaque bulletin de vote en faveur de la liste Front de gauche conduite par Alain Bocquet sifflera comme une gifle à la face des dirigeants de Total. C’est bon pour le moral. De plus, élire Alain Bocquet à la tête de la région, c’est prendre une option sérieuse pour en finir avec un système inhumain. C’est proclamer haut et fort qu’on veut l’humain d’abord !

 

Publié dans Elections regionales, Front de Gauche | Pas de Commentaire »

Retraites : 1 million de retraités vivent sous le seuil de pauvreté

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2010

Sénateurs du groupe CRC-SPG

 

Un million de retraités vivent sous le seuil de pauvreté

 

Par le groupe CRC-SPG / 24 février 2010

Entre 1996 et 2006, les 10% de salaires les plus faibles n’ont progressé que de 131 €, alors que dans le même temps les

dividendes versés aux actionnaires sont passés de 7 à 16%. Cette politique, qui préfère la spéculation au travail,

génère  licenciements, délocalisations, tassement des salaires et des retraites, avec comme conséquence une

véritable paupérisation des retraités dont près de 1 million d’entre eux vivent en dessous du seuil de pauvreté,

c’est-à-dire 817 euros.

Pour les sénatrices et sénateurs du groupe CRC-SPG, en la personne de Guy FISCHER – Sénateur du rhône, Vice président du

Sénat – « les gouvernements sont responsables de cette situation, pour avoir refusé de prendre les mesures permettant le

maintien de l’emploi, et pour avoir accordé aux entreprises des exonérations de cotisations sociales non justifiées et non

compensées, particulièrement sur les bas salaires, créant de véritable trappes à précarité ».

Face à cette situation inacceptable, qui risque de s’aggraver du fait de l’explosion du chômage, particulièrement pour les salariés

les plus âgés, et des difficultés toujours plus grandes pour les jeunes d’accéder à un premier emploi correctement rémunéré,

Il est temps d’agir ! Et ce ne sont pas les mesures avancées par le Président de la République : retard de l’âge légal de départ

à la retraite, modification du régime de pensions des fonctionnaires ou recours à la capitalisation par le biais de l’épargne retraite

qui y suffiront. Ces propositions font toutes supporter les efforts à faire par ceux-là mêmes qui contribuent déjà le plus au système,

les salariés.

A l’opposé de ces mesures, les sénatrices et sénateurs du groupe CRC-SPG rappellent que l’enjeu des retraites

est avant tout une question d’emploi et de répartition des richesses. Ils entendent profiter du débat parlementaire

à venir pour faire la démonstration qu’il est aujourd’hui possible de garantir l’avenir de notre système de retraite

par répartition et l’ensemble de notre régime de protection sociale, en prenant les mesures nécessaires, à

commencer par la taxation des revenus financiers et la modification de l’assiette de cotisations.

 

Publié dans PCF, PRECARITE, RETRAITES, Senat | Pas de Commentaire »

Manifestation : pour la suppression du Ministère de l’identité nationale et de l’immigration

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 février 2010

Site national du PCF

 

MANIFESTATIONManifestation : pour la suppression du Ministère de l’identité nationale et de l’immigration  dans Luttes arton4570-fec2c

Pour la suppression du Ministère de l’identité nationale et de l’immigration

Samedi 27 février – 15h – Place de la Bourse – M° Bourse (ligne 3)

 

La France a toujours su renouveler son identité, elle est en mouvement et s’est enrichie de ses migrations, or Sarkozy pourchasse et multiplie les expulsions. Il va jusqu’à renvoyer des familles vers leurs pays en guerre osant dire qu’ils y seront en sécurité, il enferme des enfants et brise des familles. Pour respecter les chiffres qu’il s’est fixé, il piétine le droit et le respect des individus. Ceux qui sont responsables de la crise tiennent un double discours. Au nom de la mondialisation, ils prônent la libre circulation des biens, des produits et des capitaux alors qu’ils restreignent totalement la circulation des personnes.

 

Qu_est_ce_qu_elle_a_3-1 dans Politique nationale

Qu_est_ce_qu_elle_a_1-1 dans Racisme - Xenophobie

Qu_est_ce_qu_elle_a_2-1

 

A (re)lire sur notre blog :

Semaine anticoloniale 2010

 




Publié dans Luttes, Politique nationale, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy