• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 20 février 2010

« États généraux de la sécurité à l’école » : Allons-nous, comme aux États-Unis, vers une criminalisation de l’Éducation ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2010

Lu sur : Bug Brother.blog.lemonde.fr/

De l’école à la prison, un cycle infernal

1002school_to_prison_pipeline_logo.1266415189.gifVotre téléphone sonne à l’école ? Vous devriez finir en prison. Le raccourci est certes un peu rapide, mais c’est l’un des scénarios décrit par l’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), dans School-to-Prison Pipeline Game, un “jeu” créé pour dénoncer les effets de la policiarisation des établissements scolaires au Texas, et le fait qu’un nombre croissant d’écoliers passent directement de la case école à celle de la prison.

Pour l’Aclu, il s’agit de “l’un des principaux enjeux, en terme de droits de l’homme, auxquels sont aujourd’hui confrontés les États-Unis“. Alors que le gouvernement vient d’annoncer des “états généraux de la sécurité à l’école“, il est intéressant de regarder ce que le déploiement de forces (et de technologies) de sécurité à l’école a comme conséquence aux États-Unis.

[Article complet : bugbrother.blog.lemonde.fr/]

A lire sur LeMonde.fr : . Violences scolaires : un empilement de mesures plus ou moins efficaces

Publié dans Education nationale, LIBERTES, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

« A vendre, cause restrictions budgétaires : professeur formé et compétent… »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2010

L’Humanité – 19 février 2010 – Lionel Decottignies

L’inventivité des professeurs en lutte

Au collège Jean-Vigo d’Épinay, les profs se mobilisent et font preuve de créativité.

Un professeur mis en vente sur un célèbre site d’enchères*. Insolite. Initiative qui prêterait même à sourire, si elle ne relevait pas d’un profond malaise. Au collège Jean-Vigo d’Épinay-sur-Seine, le couperet est tombé. Deux à six postes seront supprimés d’ici la rentrée prochaine. Désireux de rester anonyme, ce professeur a voulu par cette action médiatique dénoncer la réforme de la carte scolaire qui frappe son établissement. « Je ne souhaite pas me mettre en avant, car c’est avant tout une action collective », lâche-t-il. Et ce avec l’entier soutien de ses collègues. En effet, ces derniers sont mobilisés depuis la fin du mois de janvier.

« Nous nous sommes mis en mouvement dans la foulée des professeurs du lycée Henry-Wallon à Aubervilliers. » Depuis, la lutte semble ne pas s’épuiser. Mardi dernier, 98 % d’entre eux étaient en grève. Eux aussi ont fait preuve d’imagination. « Lundi et mardi dernier, nous avons occupé le collège. Devant l’école, nous avons monté une installation avec des toiles de tente et six valises, soit le nombre de postes supprimés. Une façon de dire que, comme l’inspection, nous camperons sur nos positions », explique une enseignante en physique-chimie. Du côté de l’inspection académique de Seine-Saint-Denis, on explique cette suppression pour « des raisons démographiques ». Selon l’inspecteur Daniel Auverlot, « le collège a connu une baisse d’effectif importante qui nécessite une redéfinition des moyens ». Il se veut toutefois confiant. « Théoriquement, nous devrions aller vers une diminution de cinq à six postes. Seulement, nous travaillons actuellement pour préserver le plus de postes possible. » Un discours qui ne rassure pas entièrement. « Le problème est plus profond, cette année, nous avons déjà perdu 37 heures de cours, les postes supprimés ne sont jamais recréés et confiés à des précaires. À croire que le seul souci de l’inspection, c’est qu’il y ait quelqu’un en face des élèves, au mépris de la pédagogie et de notre métier », raconte l’enseignante.

* Annonce :

Description de l’objet : « À vendre, cause restrictions budgétaires : Professeur formé et compétent ayant très peu servi dans un collège ZEP du 93. Pièce exceptionnelle. Occasion à saisir pour la rentrée 2010 ! ! »

Prix de départ : 10 euros.

Catégorie de mise en vente : antiquités.

L’annonce n’existe plus, elle a été supprimée par le site car le professeur faisait partie des objets interdits à la vente ! On peut la voir  en capture d’écran sur Rue89.

Publié dans Education nationale, Luttes, Politique nationale, SERVICES PUBLICS, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Total, Sanofi, BNP Paribas… : On gâte les actionnaires… On gèle les salaires !!!

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2010

Clotilde Mathieu

Bénéfices en hausse, salaires toujours en berne

Alors que le patronat parle de « sortie de récession », son discours sur la crise pour justifier la modération

salariale commence à patiner. Les conflits sur les rémunérations se multiplient dans le commerce, les

banques ou encore l’industrie.

Rigueur pour les uns, opulence pour les autres. D’un côté, le gel des salaires depuis de nombreuses années, et de l’autre,

la folie des rémunérations des dirigeants des grandes entreprises et la volonté d’offrir les richesses produites aux actionnaires.

Cela passe mal en période de crise. En une semaine, certaines entreprises du CAC 40, qui présentaient leurs résultats 2009,

ont démontré que la rentabilité était de retour.

Total, Sanofi ou encore BNP Parias ont affiché chacun des profits compris entre 5 et 8 milliards d’euros, souvent supérieurs

aux attentes des analystes. Principalement parce qu’elles ont pris très vite des mesures d’économie drastiques pour préserver

leurs marges  : arrêt des investissements, suppression de postes, pression accrue sur les salaires et augmentation de la

productivité du travail. Elles ont aussi été dopées par des aides publiques massives. D’autres ont réalisé des exercices

moins spectaculaires.

Mais qu’elles soient super bénéficiaires, bénéficiaires ou même déficitaires, elles ont toutes fait le choix de gâter leurs

actionnaires.

Après « deux années boursières calamiteuses, les entreprises se montrent plutôt généreuses en matière de versements de

dividendes, même en cas de baisse des bénéfices », écrit en une la Tribune.

[...]

… entre 1996 et 2006, les 10 % des salariés les moins bien rémunérés n’ont été augmentés que de 131 euros,

tandis que les 0,1 % les mieux rémunérés ont, eux, touché 5 426 euros de plus, selon l’Insee.

[Article complet : humanite.fr/]

 

Publié dans ECONOMIE, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Rentrée scolaire 2010 : 1,6 million d’élèves victimes de la réforme des enseignants

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2010

Sauvons l’Université - 19 février 2010

 

Rentrée scolaire 2010 : 1,6 million d'élèves victimes de la réforme des enseignants dans Education nationale arton3485-fa7e0

Hamsterisation : 1,6 million d’élèves cobayes de la réforme de la formation

des enseignants dès septembre 2010 –

Communiqué de SLU (17 février 2010)


Tout ou presque a été dit sur la réforme de la formation des enseignants, sur sa genèse, sur ses prétendus objectifs et sur ses finalités réelles, sur l’invraisemblable mécano imposé et le rejet massif dont il fait l’objet depuis près de deux ans. Tout ou presque… Une question devait être posée, qui ne l’a jamais été : combien d’élèves seront concernés ?

La réponse apportée ici justifie à elle seule que cessent sans délai les manœuvres, mensonges et menaces ministériels dont le pays et l’ensemble du système d’enseignement, de la maternelle à l’université, paieront le prix.

Pour économiser 16 000 postes de fonctionnaires (voir sur le site du Sénat), le gouvernement a prévu de supprimer l’année de formation en alternance rémunérée dont bénéficiaient jusqu’à présent les nouveaux enseignants après leur réussite au concours.

À la rentrée prochaine, plus de 16 500 jeunes professeurs exerceront à plein temps et en pleine responsabilité sans avoir reçu de formation professionnelle.

Combien d’élèves seront concernés ? Leur nombre est proprement terrifiant.

* Dans les écoles maternelles et élémentaires, ce sont 7 000 nouveaux professeurs des écoles (hors enseignement privé) qui sont attendus, soit 7 000 classes (une sur quarante) et 168 000 élèves qui seront pris en charge par un enseignant à la formation professionnelle tronquée voire inexistante.

* Dans les collèges et les lycées (publics et privés), 9 500 nouveaux enseignants seront affectés. Selon nos estimations (voir détail des calculs en annexe), ce sont au total pas moins d’UN MILLION ET DEMI D’ELEVES, soit plus d’un élève du secondaire sur quatre, qui auront face à eux un enseignant débutant, par exemple 150 000 en mathématiques ou en français, 175 000 en anglais, etc.

[Lire la suite sur : sauvonsluniversite.com/]

Publié dans Education nationale, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy