Jeunes filles des quartiers : Comment favoriser la réalisation de leurs exigences

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 février 2010

L’Humanité.fr – 15 février 2010

En finir avec le regard compassionnel

Martine Durlach © Mairie de Paris DDATC / Dolce Vita

Par Martine Durlach, Adjointe (PCF) au maire de Paris de 2001 à 2008.

 

Comment répondre aux exigences des jeunes filles des quartiers  ?

Instrumentalisées le temps d’une campagne électorale  ; victimisées lorsqu’il s’agit de décrire les couches populaires comme « classes dangereuses »  ; et le plus fréquemment ignorées : tel est le lot réservé aux filles des quartiers populaires. Les manœuvres sarkozyennes ont agi comme un étouffoir pesant sur leur parole autonome. Comment favoriser la réalisation de leurs exigences  ? C’est la question posée à la « mission » que le maire de Paris m’a proposée sur la situation des jeunes filles de quinze à vingt ans dans les cités populaires de la capitale, dont il sera rendu compte le 16 février. Un travail d’études, de dialogue et de propositions d’actions concrètes qui bénéficie de l’apport de sociologues, actrices et acteurs de terrain, militants, professionnels, élus de Paris et aussi de Seine-Saint-Denis pour tenter de sortir des clichés, entrer dans la réalité et essayer de traiter la question dans la durée. La réalité, c’est d’abord la pauvreté, le chômage, la précarité, l’échec scolaire, les problèmes sanitaires graves, les démantèlements de services publics, les inégalités territoriales, la tristesse de l’environnement… Changer, pour les jeunes filles des quartiers populaires, c’est changer de politique  : l’action pour résister et créer les conditions de changements structurels en France est évidemment primordiale.

[Article complet : humanite.fr/]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy