• Accueil
  • > ECONOMIE
  • > Réorganisation d’Opel, filiale de General Motor : suppression de 8 300 emplois en Europe

Réorganisation d’Opel, filiale de General Motor : suppression de 8 300 emplois en Europe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2010

Intervention de Patrick Le Hyaric au Parlement européen

Monsieur le Commissaire,

J’ai écouté vos explications et je dois vous dire que je suis effaré. Vous n’avez fait que défendre le plan de General Motors. Si vous étiez pour l’intérêt général, vous défendriez et vous parleriez un peu plus des ouvriers. Car General Motors ne ferme pas Opel Belgique parce qu’elle est en difficulté, elle a réalisé 3,4 millions de profit, ça ne l’empêche pas de supprimer 2 600 emplois. Et qu’on ne nous dise pas que c’est pour des raisons géographiques parce que General Motors supprime 10 000 emplois au total.

Réorganisation d'Opel, filiale de General Motor : suppression de 8 300 emplois en Europe dans ECONOMIE

En vérité, on ferme ici pour aller exploiter des travailleurs sud-coréens, c’est cela la vérité, Monsieur le Commissaire, et il faudrait nous la dire. J’ajoute que cela ne se fait pas dans la solidarité européenne puisqu’un État – l’État allemand – promet des aides supplémentaires à Opel et laisse fermer l’usine d’Anvers. Autrement dit, il n’y a pas de solidarité entre nous. Et vous, vous actez la fermeture en nous disant par avance qu’on va mettre quelques pansements sur la douleur des ouvriers sous forme de petites aides sociales pendant que General Motors continuera d’engranger ses profits !

[Lire la suite] ou voir la vidéo :

Pour un contrôle des salariés sur les aides versées aux entreprises

Image de prévisualisation YouTube

+ d’infos :

La fermeture de l’usine d’Anvers, c’est 2 600 licenciements, 5 000 avec les sous-traitants

Une histoire de plus de 80 ans à Anvers

En dix ans, le nombre d’emplois dans les quatre usines d’assemblage de voitures présentes en Belgique (Audi-VW, Opel, Ford et Volvo) a été diminué de moitié. En 1998, première année après la fermeture de l’usine Renault de Vilvorde, 30 016 personnes travaillaient dans le secteur. Elles étaient 15 105 en 2008 et 13968 en 2009.

Parmi ces 13968, 2673 personnes travaillent pour Opel Anvers, 2152 pour Audi, 4187 chez Volvo et 4956 chez Ford. (Source : rtbf.be)

L’Humanité :

En Belgique aussi, des patrons voyous

L’annonce de la fermeture de l’usine Opel a été la goutte d’eau faisant déborder les salariés belges, qui ont manifesté le 30 janvier dernier. Entretien avec Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB, syndicat socialiste belge.

A l’issue de la manifestation du 30 janvier, Anne Demelenne a accordé à l’Humanité un entretien dans lequel elle livre son regard sur la situation économique et sociale belge (à lire aussi, le reportage dans l’HD n°197, en kiosque à partir du 04/02/2010). En Belgique, 12,1% de la population active était au chômage en décembre 2009.

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy