• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 11 février 2010

CAF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2010

PCF Maubeuge

 

CAF Maubeuge : 

Les tâches augmentent mais pas les moyens

La Voix du Nord – 11 février 2010

loupe118.pngL’accueil de la caisse d’allocations familiales est fermé aujourd’hui

(…)
Aujourd’hui et la semaine prochaine, les effectifs (réduits à cause des congés) ne sont pas suffisants pour traiter les priorités en cours : «Il faut assurer les paiements», argumente la CAF. La fermeture du 26 février est en revanche motivée par la convocation de l’ensemble du personnel pour l’assemblée générale. «Il y a moins de visites à l’accueil en ce moment. « Nous pouvons donc nous permettre de le fermer ces jours-là. »
Martine Dupont, déléguée syndicale CGT et secrétaire du CE voit une autre explication et invoque le manque récurrent de personnel. «En fermant l’accueil, la direction mobilise des techniciens pour aider à la liquidation des pièces. On déshabille Pierre pour habiller Jacques. En plus, les allocataires n’ont pas été bien informés de ces fermetures.» …
«La situation est de plus en plus difficile, rétorque Martine Dupont. Il y a le RSA, le non remplacement d’un départ à la retraite sur deux, la trimestrialisation des ressources AAH, le RSA jeunes… Les tâches augmentent mais pas les moyens.»
(…)

loupe118.pngVoir article complet La Voix du Nord

_______________________

loupe118.pngAvis des Administrateurs CGT : CAF dans Politique nationale pdf mutualisationcagdu9fvrier2010.pdf

 

Publié dans Politique nationale, SERVICES PUBLICS, Syndicats | Pas de Commentaire »

Michel Warschawski : « Une voix dissidente en Israël »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2010

ARTICLE XI - 10 février 2010

Michel Warschawski : Figure de la gauche israélienne et inlassable pourfendeur de l’occupation, Michel Warschawski a accordé un entretien à notre envoyé spécial à Jérusalem, Grogain. Le fondateur du Centre d’Information Alternatif y critique à mots très durs la politique israélienne, tout en revenant longuement sur son propre parcours. Ou quand l’histoire d’une vie recoupe celle d’un engagement.

Michel Warschawski :

« Israël est désormais une société néo-conservatrice »

mercredi 10 février 2010, par Grogain

Tout visiteur en Israël devrait impérativement se rendre au Centre d’Information Alternatif (AIC). Pour comprendre ce que signifie réellement la « propagande d’État » et ce que les médias israéliens occultent. Et, surtout, pour discuter avec son créateur, Michel Warschawski [1].
Juif né en France, Michel Warschawski est venu s’installer à Jérusalem à l’âge de 15 ans. Très vite, il s’est lui-même défini comme un militant anti-colonialiste, un engagement qui fait tâche dans la société israélienne : « Nous, on aime bien ce qui est ou blanc ou noir. Ce qui nous dérange chez vous, c’est que vous n’êtes ni l’un ni l’autre  », lui a un jour déclaré un policier. Ainsi : rencontre avec un homme gris.

[Lire la suite sur : article11.info/]

 

Publié dans GAZA - PALESTINE, IDEES - DEBATS - PHILO, Monde, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

José Muñoz à la galerie Martel

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2010

L’Humanité.fr – 11 février 2010 – Entretien réalisé par Lucie Servin

La galerie Martel présente les œuvres du dessinateur argentin José Muñoz à l’occasion de la publication du deuxième tome de « Carlos Gardel, la voix de l’Argentine » avec Carlos Sampayo aux Éditions Futuropolis. Le premier tome paru en 2007 avait été salué à Angoulême, l’année où le dessinateur recevait le Grand prix de la ville pour son œuvre.

 

Entretien avec José Muñoz, dessinateur argentin


femme-2 La voix de Carlos Gardel s’échappe lorsqu’on pousse la porte. Sur les murs, les planches présentent successivement, comme dans le chœur d’une église, les niches d’expériences plurielles de l’artiste qui nous fait la visite. Une rétrospective en éventail complétée par un film documentaire sur la collaboration du dessinateur avec l’écrivain-scénariste, Carlos Sampayo. La première série de planches est extraite de l’illustration de l’Homme à l’affut, (el Perseguidor) de Julio Cortàzar qui raconte l’histoire d’un saxophoniste, Johnny Carter, en hommage à Charlie Parker. En prolongement naturel de ces dessins mélomanes, suivent les planches de Gardel, tandis qu’au fond se dressent des portraits de femmes, en couleur et au lavis. Sur le mur d’en face, les planches en italien d’Alack Sinner, le personnage de la première série du duo des inséparables Muñoz-Sampayo.

[...]

billie-2

 

- Vous revendiquez donc un certain réalisme abstrait dans le noir et blanc ?

JOSE MUÑOZ : La vérité est abstraite. Dans la bande dessinée, le dessin permet de focaliser des anecdotes qui mettent en abîme la réalité. L’argument central, dans Billie, Charlie ou Gardel, c’est la cruauté et les éclats de merveilles dans la vie, l’autodestruction, les tragédies de l’existence, la construction du mythe de soi-même chez ces êtres talentueux et exceptionnels. Les défauts et les tares humaines transparaissent avec la question du poids du talent, à la fois un don et un fardeau à assumer. Le Noir et Blanc, c’est aussi une exigence esthétique, comme un élixir qui distille la vérité. J’appartiens à une famille de dessinateurs, j’ai été influencé par ceux qui m’ont enseigné, Francisco Solano Lòpez, Alberto Breccia ou Hugo Pratt.

[...]

 

- Avec Carlos Sampayo, vous explorez le mythe de Carlos Gardel, vous vous interrogez sur « l’identité nationale » et la question « l’argentin idéal », pourquoi est-ce important pour vous deux, argentins et exilés, d’explorer le thème de la patrie ?

gardek

 

 JOSE MUÑOZ : L’identité nationale est une question subjective, une question personnelle qui  n’appartient qu’à soi. Avec Sampayo on a quitté l’Argentine au départ comme voyageurs, mais on s’est retrouvés en exil forcé, expulsés de notre pays. Aujourd’hui quand je vais à Buenos Aires, j’embarque avec moi mes souvenirs, je me revois gamin dans ces rues. C’est un sentiment personnel qui n’a pas à être instrumentalisé politiquement. Dans notre pays, le débat identitaire est exacerbé pour plusieurs raisons et d’abord à cause de notre histoire politique. Ce qui est intéressant avec Gardel, ce génie, c’est la confusion généralisée qu’il a lui-même entretenue sur ce point, refusant de prendre partie, chantant pour tous : conservateurs, truands, richards, travailleurs et socialistes. Cultivant le mystère, revendiquant plusieurs origines, il s’est toujours montré magnifiquement énigmatique. Une ambivalence controversée qui a servi le mythe de l’artiste justifié pour son talent. Gardel s’offre à toute l’Argentine, celles des quartiers de Buenos Aires, celle de la campagne latifundiaire : il nait dans la profondeur des chants de la Pampa et glisse vers la ville, vers le Tango, puis vers l’espace international, le monde entier. Un thème essentiel qui plonge au cœur des allées-venues trans-océaniques, paradoxes du mythe argentin. (…)

 

[Article complet : humanite.fr/]

- Jusqu’au 24 février, à la galerie Martel, 17, rue Martel, 75010 Paris. 01 42 46 35 09. http://www.galeriemartel.com

Publié dans BD, Culture | Pas de Commentaire »

11 février 1990 : Nelson Mandéla est enfin libre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2010

À la une dans l\'Humanité

11 février 1990 : Nelson Mandéla est enfin libre dans HISTOIRE arton849939-ae33c

11 février 2010


Mandela, le long combat contre l’apartheid


Pierre Barbancey

 

mande dans HISTOIRE

Le 11 février 1990, Nelson Mandela, le leader du Congrès national africain (ANC), symbole de la lutte contre le pouvoir ségrégationniste blanc, était enfin libre au terme de 27 années de prison.

Retour sur l’une des figures les plus marquantes du XXe siècle

Le 15 octobre 1989, sept compagnons de Nelson Mandela emprisonnés avec lui dans le sinistre bagne de Robben Islands, au large de la ville du Cap, sont libérés par le pouvoir de l’apartheid. « Je savais que je n’aurai plus longtemps à attendre », écrit Mandela dans son autobiographie, Un long chemin vers la liberté. De fait, le 11 février 2010, il y a vingt ans jour pour jour, le leader du Congrès national africain (ANC), symbole de la lutte contre le pouvoir ségrégationniste blanc, sort de sa prison. Une libération fêtée dans le monde entier par tous ceux qui se sont mobilisés depuis des années parce que c’est la première grande victoire contre ce régime honni, soutenu presque jusqu’au bout par les « démocraties occidentales ».

Lui dont on ne connaissait que quelques photos réalisées dans les années cinquante, alors qu’il n’avait que la quarantaine, stupéfait le monde entier, ému, avec sa chevelure grisonnante. Mais avec le recul, ce qui a sans doute le plus surpris lorsqu’on l’a vu avec, à ses côtés, celle qui était encore son épouse, Winnie, c’est la dignité de cet homme que le pouvoir blanc ne voulait pas seulement faire plier : il voulait le briser. Il n’y parviendra pas. En avril 1964, déjà emprisonné (il a été arrêté le 5 août 1962), devant ses juges qui le condamneront à la perpétuité, Mandela déclare : « J’ai combattu la domination blanche, j’ai combattu la domination noire. J’ai chéri l’idée d’une société libre et démocratique dans laquelle tous vivraient en harmonie et avec des chances égales. C’est un idéal pour lequel j’espère vivre et atteindre. Mais s’il en était besoin, c’est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir. »

[Lire la suite]

Publié dans HISTOIRE | Pas de Commentaire »

Réorganisation d’Opel, filiale de General Motor : suppression de 8 300 emplois en Europe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2010

Intervention de Patrick Le Hyaric au Parlement européen

Monsieur le Commissaire,

J’ai écouté vos explications et je dois vous dire que je suis effaré. Vous n’avez fait que défendre le plan de General Motors. Si vous étiez pour l’intérêt général, vous défendriez et vous parleriez un peu plus des ouvriers. Car General Motors ne ferme pas Opel Belgique parce qu’elle est en difficulté, elle a réalisé 3,4 millions de profit, ça ne l’empêche pas de supprimer 2 600 emplois. Et qu’on ne nous dise pas que c’est pour des raisons géographiques parce que General Motors supprime 10 000 emplois au total.

Réorganisation d'Opel, filiale de General Motor : suppression de 8 300 emplois en Europe dans ECONOMIE

En vérité, on ferme ici pour aller exploiter des travailleurs sud-coréens, c’est cela la vérité, Monsieur le Commissaire, et il faudrait nous la dire. J’ajoute que cela ne se fait pas dans la solidarité européenne puisqu’un État – l’État allemand – promet des aides supplémentaires à Opel et laisse fermer l’usine d’Anvers. Autrement dit, il n’y a pas de solidarité entre nous. Et vous, vous actez la fermeture en nous disant par avance qu’on va mettre quelques pansements sur la douleur des ouvriers sous forme de petites aides sociales pendant que General Motors continuera d’engranger ses profits !

[Lire la suite] ou voir la vidéo :

Pour un contrôle des salariés sur les aides versées aux entreprises

Image de prévisualisation YouTube

+ d’infos :

La fermeture de l’usine d’Anvers, c’est 2 600 licenciements, 5 000 avec les sous-traitants

Une histoire de plus de 80 ans à Anvers

En dix ans, le nombre d’emplois dans les quatre usines d’assemblage de voitures présentes en Belgique (Audi-VW, Opel, Ford et Volvo) a été diminué de moitié. En 1998, première année après la fermeture de l’usine Renault de Vilvorde, 30 016 personnes travaillaient dans le secteur. Elles étaient 15 105 en 2008 et 13968 en 2009.

Parmi ces 13968, 2673 personnes travaillent pour Opel Anvers, 2152 pour Audi, 4187 chez Volvo et 4956 chez Ford. (Source : rtbf.be)

L’Humanité :

En Belgique aussi, des patrons voyous

L’annonce de la fermeture de l’usine Opel a été la goutte d’eau faisant déborder les salariés belges, qui ont manifesté le 30 janvier dernier. Entretien avec Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB, syndicat socialiste belge.

A l’issue de la manifestation du 30 janvier, Anne Demelenne a accordé à l’Humanité un entretien dans lequel elle livre son regard sur la situation économique et sociale belge (à lire aussi, le reportage dans l’HD n°197, en kiosque à partir du 04/02/2010). En Belgique, 12,1% de la population active était au chômage en décembre 2009.

 

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Violences faites aux femmes : déclaration de Marie-George Buffet

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2010

Violences faites aux femmes 

Paris, le 10 février 2010

Dans la continuité des luttes engagées par les associations militant en faveur des droits des femmes et de la loi-cadre sur les violences faites aux femmes, que j’avais déposée pour la première fois en 2005, plusieurs député-e-s ont décidé d’instituer une mission parlementaire, dont j’ai assuré une vice-présidence.

Grâce à un travail de qualité, dont je me félicite, une proposition de loi porteuse de grandes avancées a été élaborée. Cette proposition, dont je suis cosignataire, contribue à la lutte contre les violences faites aux femmes tant en matière de protection des victimes, avec la création d’une ordonnance de protection, qu’en matière de prévention des violences et de durcissement des sanctions à l’encontre de leurs auteurs.

La commission spéciale chargée d’examiner ce texte s’est réunie hier soir. A cette occasion, le texte a été considérablement enrichi. Plusieurs amendements que j’ai défendus ont été adoptés.

[Lire la suite]

Publié dans Droits des femmes, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Allain Leprest invite le monde de la culture à soutenir le Front de gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2010

le site de campagne nord pas de calaisAllain Leprest invite le monde de la culture à soutenir le Front de gauche dans Elections regionales arton4515 transparent dans Front de Gauche

Le peuple du Nord-Pas-de-Calais avec Alain Bocquet : Solidaire, digne et debout !

 

Allain Leprest a adressé au comité de soutien à la liste de la gauche combative en Haute-Normandie conduite par Sébastien Jumel et soutenue par le Front de Gauche (PCF, Parti de gauche, Gauche Unitaire, République et socialisme) le texte suivant.

arton336

Venue l’heure des échéances électorales, il devient habituel de voir figurer des signatures d’artistes, d’acteurs de la sphère culturelle, au côté de celles des membres de la vie associative, syndicaliste ou sportive, de personnalités civiles soulignant leur choix, leur préférence pour une liste, un candidat en présence.
En démocratie qui se plaindrait de la possibilité offerte à des citoyens comme les autres (si ce n’est leur médiatisation ou leur rôle dans la société) d’intervenir, sauf par calcul au cœur d’enjeux déterminants, d’y apporter leur grain de poivre… et de ciel !

Rien de ce qui affecte notre société au quotidien, aucun projet d’avenir ne peut être étranger à l’univers des gens du spectacle, les débats qui surgissent de façon aigue lors de chaque scrutin dessinent les urgences sous l’effet des projecteurs.
Acteur au sens artistique et dans le même temps de la scène sociale, pourquoi ne pas abattre nos cartes de manière plus visible ? Il est aujourd’hui bien d’autres branches professionnelles qui affrontent résolument le même ennemi incarné. Sous des oripeaux changeants il porte un nom : le Libéralisme. Pour le combattre fondons ensemble luttes et réflexions. Mêlons l’Utopie à la lucidité, la réserve au courage, la quête à la clairvoyance.

[Lire la suite]

A (re)lire :

“Il est de certains artistes comme un trésor…”

Publié dans Elections regionales, Front de Gauche | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy