• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 9 février 2010

THÉÂTRE DE L’ÉTINCELLE

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2010

http://www.theatredeletincelle.com/

THÉÂTRE DE L'ÉTINCELLE  dans Culture

 

JUSTE LA FIN DU MONDE

 

de Jean-Luc Lagarce

 

     

  • Samedi 13 février 2010 à Maubeuge

                       (Maison Folie)

 


 

Publié dans Culture, INFOS, Theatre | Pas de Commentaire »

Psychiatrie : Communiqué de presse du Collectif des 39

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2010


Psychiatrie : Communiqué de presse du Collectif des 39 dans LIBERTES

Collectif des 39 contre La Nuit Sécuritaire

La psychiatrie se verrait-elle expropriée de sa fonction soignante, pour redevenir la gardienne de l’ordre social ?

Nous, citoyens, professionnels du soin, du travail social, refusons de servir de caution à cette dérive idéologique de notre société.

 



COMMUNIQUE DE PRESSE


DU COLLECTIF DES 39

 

« En amalgamant la folie à une pure dangerosité sociale, en assimilant d’une façon calculée la maladie mentale à la délinquance, est justifié un plan de mesures sécuritaires inacceptables.
Alors que les professionnels alertent régulièrement les pouvoirs publics non seulement sur les conditions de plus en plus restrictives de leur capacité de soigner, sur l’inégalité croissante de l’accès aux soins, mais aussi sur la mainmise gestionnaire et technocratique de leurs espaces de travail et d’innovation, une seule réponse leur a été opposée : attention danger, sécurisez, enfermez, obligez, et surtout n’oubliez pas que votre responsabilité sera engagée en cas « de dérapage ».

Ceci est un extrait de l’appel lancé par le « groupe des 39 » il  y a un an contre « la nuit sécuritaire »

Près de 30 000 citoyens (soignants, patients, familles, etc.) l’ont signé.
Nous, soignants en psychiatrie, affirmions dans cet appel :

« Devant tant de « dangerosité » construite, la psychiatrie se verrait-elle expropriée de sa fonction soignante, pour redevenir la gardienne de l’ordre social ? Nous, citoyens, psychiatres, professionnels du soin, du travail social, refusons de servir de caution à cette dérive idéologique de notre société. Nous refusons de trahir notre responsabilité citoyenne et notre éthique des soins dans des compromissions indignes et inacceptables. Nous refusons de voir la question des soins psychiques réduite à un pur contrôle sécuritaire criminalisant outrageusement la maladie mentale. Nous refusons d’être instrumentalisés dans une logique de surveillance et de séquestration. »
 
Un an après le discours sécuritaire s’amplifie.
  
Il est appuyé par les projets de réforme de la loi de 1990, par des circulaires dont la dernière, en date 11 janvier 2010, provoque de toute part des réactions de colère tant la main mise du ministère de l’intérieur et « du maintien de l’ordre public » envahit le champ du soin pour tenter de l’assimiler à du gardiennage décidé par le préfet.
 
Les raisons sanitaires sont bafouées : le préfet décide comme il veut et quand il veut si un patient hospitalisé en HO peut bénéficier de sortie d’essai « décidée » par les équipes soignantes
Par la rédaction de cette circulaire, l’état stigmatise les équipes de soin, jugées laxistes ou incompétentes, s’autorise à restreindre les droits des patients et poursuit le chemin de leur  ségrégation.

 
Le collectif des 39 se félicite des réactions unanimes de la profession contre cette circulaire
 

Il appelle toutes les associations et syndicats de la profession, les parents, les patients, à mener une action unitaire massive contre cette politique inacceptable et à élaborer des pratiques respectueuses des droits et libertés.
 
Le collectif des 39 est prêt à engager toute son énergie afin qu’une action de grande ampleur puisse se réaliser. C’est là le seul moyen de stopper cette machine infernale.  

 dans Luttes

www.collectifpsychiatrie.fr

Continuez à SIGNER LA PETITION, et diffusez cette lettre autour de vous.

http://www.collectifpsychiatrie.fr/phpPetitions/index.php?petition=1

 

 

 


 

Publié dans LIBERTES, Luttes, Politique nationale, SANTE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Retraites : Appel de la FSU

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2010

 

RETRAITES : LA FSU APPELLE A SE MOBILISER.

Le Congrès national de la FSU réuni à Lille du 1er au 5 février 2010 appelle les personnels de la fonction publique à se mobiliser pour défendre avec l’ensemble des salariés les retraites par répartition, et empêcher toute nouvelle régression.

Les réformes Balladur de 1993, la loi Fillon de 2003, annoncées comme devant sauver le système de retraites par répartition ont au contraire conduit à des dégradations extrêmement fortes en pénalisant lourdement les femmes, les salariés qui ont connu le chômage, la précarité, le temps partiel et en instituant des mécanismes pesant sur le niveau des pensions.

Aujourd’hui, pour l’ensemble des salariés, le gouvernement envisage de reporter l’âge légal de départ à la retraite.

Pour les fonctionnaires, il envisage également de dégrader encore les pensions en supprimant la référence des 6 derniers mois dans le calcul du montant des pensions. La FSU réaffirme la défense des 37,5 annuités, les 75% et le calcul sur les six derniers mois.

La FSU, première organisation de la fonction publique, s’est prononcée dans son congrès contre toute nouvelle dégradation des retraites et pour la défense du code des pensions.

Elle s’oppose à l’alignement des régimes de retraite dont le but est de cautionner la baisse des pensions et celle des retraites pour l’ensemble des salariés.

Pour la FSU, il s’agit de répondre aux revendications des salariés pour obtenir une retraite à taux plein et garantir le départ à 60 ans selon des modalités propres aux différents régimes.

La FSU défend le maintien du niveau de vie des salariés au moment où ils cessent leur activité. Pour cela il faut accroître les moyens de financement des régimes de retraite et privilégier des politiques favorables à l’emploi et aux salaires. Une réforme systémique comme celle étudiée dans le cadre du COR ne répond pas à cette exigence et fait, au contraire, le choix de la baisse des pensions.

La FSU s’engage à tout mettre en œuvre pour mobiliser les fonctionnaires et agents publics et sera à l’initiative pour combattre toute régression dans le publique et le privé.

Publié dans RETRAITES, Syndicats | Pas de Commentaire »

Fonction publique : La grande braderie des services publics

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2010

elunet.org

Cidefil – 09 février 2010 – Josiane Mathon-Poinatsénatrice de la Loire, groupe CRC-SPG

Le décret sur la mobilité des fonctionnaires ne respecte même pas

le minimum de dialogue et d’indemnisations prévu par le code du travail

Intérim, CDD, cumul d’emplois à temps partiel, conditions de travail dégradées, procédures de licenciement déguisées : voici les différentes facettes de l’emploi précaire que nous dénonçons habituellement et qui sont désormais appliquées à la fonction publique.

Le décret sur la mobilité des fonctionnaires qui a soulevé l’indignation des syndicats n’a malheureusement rien de surprenant. Il ne fait qu’appliquer une disposition prévue par la loi sur la mobilité dans la fonction publique votée en précipitation en 2009 après des débats mal organisés, sans concertation et malgré l’opposition de la quasi totalité des organisation syndicales. La procédure de réaffectation forcée et de licenciement prévue qu’il prévoit ne respecte même pas le minimum de dialogue et d’indemnisations prévu par le code du travail en cas de restructuration dans le privé.

Le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux ne suffit vraisemblablement plus au gouvernement, c’est bien pourquoi il met en place ce nouvel outil permettant des coupes supplémentaires dans les effectifs de la fonction publique.

Les déclarations du Président de la République sur le rôle salvateur de la fonction publique lors de la crise, l’argumentaire développé par le gouvernement de « promotion de la mobilité », de « nouveau management public » et de « résorption de la dépense publique » laissent un goût plus qu’amer. La politique de destructions du bien public continue jour après jour, étape après étape, service public après service public.

Dans la fonction publique territoriale, dans la fonction publique d’État, à l’Hôpital, partout où il le peut, le gouvernement cède au privé, et plus particulièrement à quelques grosses entreprises multinationales, les parties du service public les plus lucratives. Et c’est là son seul but, tous les arguments développés autour de ces réformes pour légitimer cette grande braderie ne tiennent pas debout face à la réalité des faits : faillite des service publics rendus inefficaces, diminution des recettes, développement du chômage et précarité accrue de l’emploi.

Face à cette spirale destructrice, il est plus que temps de repenser totalement les services publics pour les rendre efficaces, accessibles à tous et leur redonner un rôle moteur dans notre économie. Tout l’inverse de ce que ce gouvernement fait actuellement.

 

Publié dans Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

LOPPSI 2 : « paranoïa sécuritaire »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2010

Filtrage
La Quadrature du Net - 9 février 2010 LOPPSI 2 :

 

LOPPSI : L’Allemagne renonce à la censure du Net

 

 

Paris, 9 février 2010 – Les députés se penchent à partir d’aujourd’hui sur l’examen du projet de loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI), dont l’article 4 prévoit de filtrer les sites Internet présentant des contenus à caractère pédopornographique. La Quadrature publie la traduction des résultats d’une expérience menée en Allemagne en juin dernier1 et qui a concouru à l’abandon d’une mesure similaire : plutôt que de filtrer, faites retirer les contenus ! Suivons l’exemple allemand !

[Lire la suite sur : laquadrature.net/]

+ d’infos sur LOPPSI :

sur lemonde.fr : Les points clés du projet de loi  Loppsi

 

Publié dans LIBERTES, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Liberté d’expression : Enfin une bonne nouvelle !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2010

Plume de presse - 7 février 2010 - Olivier Bonnet

trib

Le tribunal lui administre une véritable leçon de droit

Le magistrat Marc Bourragué ne garnira pas son compte en banque à

mes dépens

Il réclamait ma condamnation à 18 000 euros !

Tout commence par la publication sur plumedepresse, le 13 novembre 2007, d’un billet intitulé Yvan Colonna déjà condamné ? Nous y mettions nommément en cause l’un des magistrats choisis pour faire partie de la Cour d’assises spéciale chargée de juger l’assassin présumé du préfet de Corse Claude Erignac : Marc Bourragué, actuellement vice-président du tribunal de grande instance de Paris. Stupeur en juillet 2008 : nous sommes entendu par la police « dans le cadre d’une information suivie (…)

 
[Lire la suite]

Publié dans Justice, LIBERTES, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

D’une étonnante actualité !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2010

Extrait d’une conversation entre Colbert et Mazarin sous LOUIS XIV


http://www.dailymotion.com/video/x7esv5

 

Colbert: Pour trouver de l’argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. J’aimerais que Monsieur le Surintendant m’explique comment on s’y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu’au cou…

Mazarin: Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu’on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l’État… L’État, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l’État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.

[...]

Mazarin : Colbert, tu raisonnes comme un fromage (comme un pot de chambre sous le derrière d’un malade) ! Il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d’être riches et redoutant d’être pauvres ! C’est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… C’est un réservoir inépuisable.

Mourant, mais toujours cynique :

« Crois-tu qu’on pourrait gouverner un pays avec des honnêtes gens ? Pour tenir un pays, il faut aussi des fripons »

 Affiche Le Diable Rouge

 

Le Diable rouge, la pièce de théâtre écrite par Antoine Rault et mise en scène par Christophe Lidon,  a reçu sept nominations aux Molières 2009.  Elle était dans notre région (Roubaix, Douai) à la mi-janvier. Le public nombreux a pu y applaudir un Claude Rich impressionnant et royal dans le rôle de Mazarin.

Avec Claude Rich, Geneviève Casile, Denis Berner, Adrien Melin, Alexandra Ansidei, Bernard Malaka

En tournée jusqu’en mai :  Lieux et dates ICI



Publié dans Culture, POLITIQUE, Theatre | Pas de Commentaire »

Demain, à qui le tour ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2010

Fondation Copernic

Tu critiques ? Gare au procès !

Appel au soutien d’Alain Garrigou, professeur de science politique

Insidieusement, dans la guerre des idées, un nouveau procédé devient « monnaie courante ». Il consiste à entamer des procédures judiciaires – quelles que soient leurs chances de succès – contre les intellectuels ou les journalistes qui dérangent. Alors, direction le tribunal ! Avec ceux qui les publient.

Ensuite, il est toujours temps de se dédire. Comme l’a fait Natixis à l’égard de Mediapart, « coupable » d’avoir diffusé un article accusant la banque d’avoir rémunéré François Pérol, secrétaire-adjoint de l’Elysée (avant de prendre la direction de Caisse d’Epargne-Banque Populaire), pour son action dans la société Rothschild et associés. Les plaintes furent retirées. Qu’importe, Mediapart avait dû payer les frais de défense.

La plainte pour diffamation publique, déposée par M. Patrick Buisson contre Alain Garrigou, a la même fonction : intimider. Engager ceux qui voudraient « l’ouvrir », à se censurer, les inviter vivement à « tourner sept fois la langue dans sa bouche ». Surtout s’il s’agit d’analyser comment l’Elysée procède.

En tapant au portefeuille. M. Buisson réclame, pour son honneur « bafoué », 100 000 euros de dommages et intérêts, une provision de 15 000 euros pour chacun des quatre médias censé publier le jugement et, bien sûr, la condamnation aux dépens. Rien de moins ! Les frais de M. Patrick Buisson seront payés par le contribuable puisqu’il perçoit 11 900 euros par mois, comme conseiller du Président. En 2008, sa société Publifact a reçu 1,6 millions d’euros, de l’Elysée toujours.

[Lire la suite]

 

Publié dans LIBERTES | Pas de Commentaire »

Réquisition des logements vides : LES FRANÇAIS DISENT OUI !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2010

 L’Humanité – 8 février 2010 – Lionel DecottigniesRéquisition des logements vides : LES FRANÇAIS DISENT OUI ! dans Logement 10-02-08

Réquisition de logements : l’éclatante victoire du oui

Selon l’Ifop, 69 % des Français se déclarent favorables à la réquisition des logements privés. Un large consensus qui témoigne de l’ampleur de la crise du logement. Si la gauche se rassemble, la droite quant à elle se divise sur le sujet.

La question fut sans ambages, les résultats sans appel. Interrogés sur « la réquisition par les pouvoirs publics des logements privés inoccupés », 69 % des Français s’y déclarent favorables. 30 % s’y veulent opposés car cela constituerait « une attente au droit de propriété ». Voilà ce que révèle une enquête réalisée par l’Ifop pour l’Humanité (voir ci-contre). En filigrane apparaît la préoccupation des Français pour le logement. « Nous le savons les Français sont sensibles à ce sujet », prévient Jérôme Fourquet, directeur adjoint du département Opinion et stratégies d’entreprise à l’Ifop. Pour lui, trois raisons expliquent des résultats si nets  : « Premièrement la crise du logement, ensuite le travail des associations qui a contribué à populariser le problème des réquisitions. Enfin, le contexte actuel. Devant un tel écart de richesse entre les Français, la précarité devient de plus en plus inacceptable par la majorité d’entre eux », analyse-t-on du côté de l’Ifop.

84 % pour la tranche des 18-24 ans

Principaux « supporters » de cette mesure donc, les jeunes. Chez les moins de 35 ans ils sont 80 %, et 84 % pour la tranche des 18-24 ans, à penser à la réquisition comme solution au mal-logement.
[Lire la suite]

Publié dans Logement | Pas de Commentaire »

Migrants Calais : « Ce que Sarkozy a raté à Sangatte, Besson veut le réussir à Calais… »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2010

Après avoir fait expulser de force les migrants qui s’étaient réfugiés dans le Hangar Kronstadt, la mairie UMP de Calais a décidé la réouverture, hier, de ce lieu en raison du grand froid qui sévit sur la région.

 capture d’écran

dscn5343.jpg

 

Article paru dans l’Humanité du 8 février

Des migrants encerclés à Calais

Peu après l’inauguration d’un hangar associatif, samedi soir, une centaine de clandestins ont été cernés par la police, puis expulsés dimanche après-midi.

« Nous ne voulons pas recréer un nouveau Sangatte. Nous voulons faire de ce hangar un lieu politique et culturel de résistance, de dénonciation des violences policières et de protection des migrants », explique Valentin, un des occupants joint au téléphone. Depuis samedi, l’inauguration pacifique et festive de cet espace de 600 mètres carrés, loué par SOS soutien ô sans-papiers, a tourné au siège. Vers 17 heures, les concerts et les débats commencent. En fin d’après-midi, les migrants sortent pour aller chercher les repas distribués 400 mètres plus loin. Lorsqu’ils reviennent, à 20 heures, une quinzaine de policiers encerclent le hangar et bloquent son entrée. Dans la nuit de samedi à dimanche, les migrants restés à l’extérieur forcent l’accès et parviennent à rejoindre la vingtaine de militants et la cinquantaine de migrants restés à l’intérieur. « Les policiers ont tenté de les convaincre de sortir en leur promettant de ne pas les arrêter, raconte Valentin, militant de l’association No Border. Sauf qu’ils n’ont aucune confiance. Il y a quelques jours à peine, les policiers démontaient des tentes pour les jeter à la déchetterie et procédaient à des arrestations. »

un enjeu politique

Depuis le démantèlement de la jungle, Éric Besson a fait de Calais un symbole de la lutte contre l’immigration clandestine. « Calais est une zone de non-droit. Les migrants n’ont pas une seconde de répit. C’est une chasse à courre permanente », s’insurge Jean-Pierre Leclerc, président de l’association Salam. Dimanche matin, devant les soixante-quinze CRS appelés en renfort, la maire de Calais (UMP), Natacha Bouchart, a affirmé son intention de « signer un arrêté d’expulsion » et a demandé à l’État que « dans les 24/48 heures le problème soit réglé ». Au milieu d’un quartier bouclé, des groupes de migrants ont quitté le hangar pour manger en début d’après-midi. À 16 h 30, la police est entrée « de force » pour faire évacuer les lieux, selon une militante de No Border, alors qu’il n’y avait plus de migrants à l’intérieur. Les raisons d’une telle occupation sont simples pour Valentin : « Ils sont harcelés par la police. Ils n’ont rien à perdre. » Selon Jean-Pierre Leclerc de Salam, Calais représente un enjeu politique de taille  : « Ce que Sarkozy a raté à Sangatte, Besson veut le réussir à Calais. C’est sans doute ce qui explique un tel acharnement sur cette ville et ce qui explique aussi pourquoi on ne parle jamais d’expériences alternatives, comme à Grande-Synthe, près de Dunkerque, où des tentes chauffées ont été installées depuis deux ans avec un plancher, du chauffage et de l’eau. » Pour l’ensemble des associations de terrain, cette nouvelle démonstration de force policière prouve que les problèmes de précarité extrême des migrants sont loin d’être résolus.

Ixchel Delaporte

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Politique nationale, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy