Sports : On prépare en secret la disparition du secrétariat d’État aux Sports…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 février 2010

 Article paru dans l’Humanité du 3 février 2010 – Stéphane Guérard

C’est un scandale

Le secrétariat d’État aux Sports en voie d’extinction

Matignon envisage 
de faire passer 
1 600 fonctionnaires cadres techniques aux fédérations sportives.

Pour ceux qui pensent que la révision générale des politiques publiques (RGPP) est lointaine et peu compréhensible, voici un joli cas pratique capable de leur faire changer d’avis. Un exemple qui devrait entraîner la disparition pure et simple du secrétariat d’État aux Sports, occupé par la médiatique Rama Yade, si le gouvernement allait au bout de sa logique de désengagement de l’État de toutes ses missions autres que régaliennes. Le tout dans la plus totale opacité.

Le Syndicat national des activités physiques et sportives (SNAPS) et la CGT SNPJS dévoilent dans un communiqué commun qu’un émissaire envoyé par le premier ministre s’est rendu secrètement auprès de certains dirigeants du mouvement sportif. Son but  : trouver dans le champ des sports de quoi satisfaire aux objectifs fixés par la RGPP deuxième du nom. Après les cent mille postes de fonctionnaires supprimés dans l’administration entre 2007 et 2009, le gouvernement compte passer à la vitesse supérieure après les régionales, en dégraissant tous azimuts, y compris chez les opérateurs publics, et en transférant un bon nombre de ses prérogatives aux collectivités locales ou, carrément, au privé.

Muni de sa feuille de route, ce membre de l’Inspection générale des affaires sociales a donc sondé le Comité olympique français (CNOSF) sur l’idée de transférer les cadres techniques d’État aux fédérations sportives. De quoi rayer d’un trait de plume comptable les postes de 1 600 fonctionnaires, en externalisant leurs missions d’encadrement du mouvement sportif aux fédérations qui, c’est promis, se verraient transférer leur masse salariale. Mais jusqu’à quand  ?

Ces 1 600 fonctionnaires envolés, le gros des troupes du secrétariat d’État aux Sports disparaîtrait. Pourquoi s’arrêter en si bon chemin  ? Plus besoin du corps des professeurs de sports dont ils sont issus. Ce corps, créé dans les années 1960 pour aider le mouvement associatif et sportif français à se structurer, remplit pourtant toujours bien ses fonctions, puisqu’il a participé à l’éclosion de tant de nos champions, comme nos triples champions olympiques, du monde et d’Europe de handballeurs. D’autre part, l’émissaire a soufflé l’idée d’abandonner à qui voudra la certification et le contrôle des formations et diplômes professionnels du sport. Déjà amputé de ses directions départementales et régionales propres par la RGPP 1, le secrétariat d’État se retrouverait alors sans troupe et sans mission. À quoi bon le conserver  ?

Restés muets malgré nos sollicitations, Rama Yade et le CNOSF (en assemblée générale aujourd’hui) laissent les trente millions de Français qui pratiquent une activité physique et les 170 000 associations sportives qui les accueillent face à de sombres lendemains.

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy