• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 4 février 2010

Deux grandes voix du Théâtre s’en sont allées

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 février 2010

A quelques jours d’intervalle, Pierre Vaneck et Georges Wilson ont tiré leur ultime révérence.

Pierre Vaneck :

« Une personnalité humainement très rare, un acteur délicieux » (Yasmina Reza)

 

http://www.leparisien.fr/images/2010/01/31/798708_vaneck2.jpg

Pierre Vaneck s’est éteint le 31 janvier à l’âge de soixante-dix-huit ans, des suites d’une « opération cardiaque qu’il n’a pas supportée », selon les termes de Marie-Laure Munich, son agent, qui salue en lui « un immense acteur de théâtre et un homme d’une grande humanité ».

Sur l’écran, grand ou petit, comme à la scène, il a été exemplaire dans tous les registres de son métier qu’il a, si dignement, jusqu’à la fin, pratiqué tel un art.
La liste des films dans lesquels il a été impliqué, tant comme acteur principal que comme second rôle, ne laisse pas d’être impressionnante. Idem pour ses prestations à la télévision. Quant à la scène, des salles privées à celles de la décentralisation, on peut dire qu’il n’a jamais cessé d’y faire son entrée. C’est ainsi que Pierre Vaneck a vécu son existence tout entière au sein de son métier pratiqué comme un art.

Acteur sobre et sûr, Pierre Vaneck, parfait gentleman, aussi expert dans le registre grave, voire tragique, que dans la légèreté, a largement mérité la gratitude du public.

« Ce qui m’impressionnait chez Pierre, c’était cette extraordinaire faculté d’incarner et d’intérioriser. Beaucoup de comédiens sont dans la démonstration. Lui était dans l’incarnation ». (Pierre Arditi)

Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xc26ds_hommage-a-pierre-vaneck_news

 

Georges Wilson :

Un immense comédien, toujours « debout pour le combat » du Théâtre

 

Il succéda à Jean Vilar, fondateur du TNP en 1963, avant de reprendre sa liberté en 1972, en qualité de comédien et de metteur en scène pour connaître maints succès dans le domaine du théâtre privé. Georges Wilson s’est éteint le 3 février à l’âge de quatre-vingt-huit ans.

En septembre, il jouait encore. C’était aux Bouffes-du-Nord, dans Simplement compliqué, de Thomas Bernhard. Il signait aussi la mise en scène. Cette peinture d’un vieillard hypocondriaque, retranché du monde après avoir consacré sa vie au théâtre, semblait évidemment faite sur mesure pour lui, tout comme l’auteur l’avait bâtie en son temps pour le vieil acteur allemand Minetti. Épousant à la perfection cette partition de misanthrope irascible, sauf à l’instant où une fillette lui apportait du lait – que le personnage ne supporte pas bien sûr –, Georges Wilson s’offrait donc le luxe d’une interprétation quasi testamentaire, dotant cet adieu aux armes du théâtre d’une densité peu commune d’humanité. (Jean-Pierre Léonardini, l’Humanité)

En 1963, il prend la direction du Théâtre National Populaire, à la suite de Jean Vilar.

« Durant tout ce temps, « artisan » de la scène, « funambule de la poésie » comme seuls le Front populaire, puis la Libération ont su en produire, il se fera le chantre d’un théâtre de service public, c’est-à-dire exigeant et populaire, dépoussiérant les classiques (Molière le tout premier) mais surtout créant des auteurs contemporains mal aimés ou méconnus alors : Martin Walser, Durrenmatt, Brecht et surtout Edward Bond qu’il est un des tout premiers à révéler en France avec Early Morning en 1970… » (Didier MEREUZE, La Croix)

Article : http://www.humanite.fr/Mort-de-Georges-Wilson-qui-fut-d-abord-le-second-de-Vilar

Vidéo (archives INA) : http://www.ina.fr/art-et-culture/cinema/dossier/1591/georges-wilson.20090331.CAF97519811.non.fr.html

 

Publié dans Culture, Hommages, Theatre | Pas de Commentaire »

Sports : On prépare en secret la disparition du secrétariat d’État aux Sports…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 février 2010

 Article paru dans l’Humanité du 3 février 2010 – Stéphane Guérard

C’est un scandale

Le secrétariat d’État aux Sports en voie d’extinction

Matignon envisage 
de faire passer 
1 600 fonctionnaires cadres techniques aux fédérations sportives.

Pour ceux qui pensent que la révision générale des politiques publiques (RGPP) est lointaine et peu compréhensible, voici un joli cas pratique capable de leur faire changer d’avis. Un exemple qui devrait entraîner la disparition pure et simple du secrétariat d’État aux Sports, occupé par la médiatique Rama Yade, si le gouvernement allait au bout de sa logique de désengagement de l’État de toutes ses missions autres que régaliennes. Le tout dans la plus totale opacité.

Le Syndicat national des activités physiques et sportives (SNAPS) et la CGT SNPJS dévoilent dans un communiqué commun qu’un émissaire envoyé par le premier ministre s’est rendu secrètement auprès de certains dirigeants du mouvement sportif. Son but  : trouver dans le champ des sports de quoi satisfaire aux objectifs fixés par la RGPP deuxième du nom. Après les cent mille postes de fonctionnaires supprimés dans l’administration entre 2007 et 2009, le gouvernement compte passer à la vitesse supérieure après les régionales, en dégraissant tous azimuts, y compris chez les opérateurs publics, et en transférant un bon nombre de ses prérogatives aux collectivités locales ou, carrément, au privé.

Muni de sa feuille de route, ce membre de l’Inspection générale des affaires sociales a donc sondé le Comité olympique français (CNOSF) sur l’idée de transférer les cadres techniques d’État aux fédérations sportives. De quoi rayer d’un trait de plume comptable les postes de 1 600 fonctionnaires, en externalisant leurs missions d’encadrement du mouvement sportif aux fédérations qui, c’est promis, se verraient transférer leur masse salariale. Mais jusqu’à quand  ?

Ces 1 600 fonctionnaires envolés, le gros des troupes du secrétariat d’État aux Sports disparaîtrait. Pourquoi s’arrêter en si bon chemin  ? Plus besoin du corps des professeurs de sports dont ils sont issus. Ce corps, créé dans les années 1960 pour aider le mouvement associatif et sportif français à se structurer, remplit pourtant toujours bien ses fonctions, puisqu’il a participé à l’éclosion de tant de nos champions, comme nos triples champions olympiques, du monde et d’Europe de handballeurs. D’autre part, l’émissaire a soufflé l’idée d’abandonner à qui voudra la certification et le contrôle des formations et diplômes professionnels du sport. Déjà amputé de ses directions départementales et régionales propres par la RGPP 1, le secrétariat d’État se retrouverait alors sans troupe et sans mission. À quoi bon le conserver  ?

Restés muets malgré nos sollicitations, Rama Yade et le CNOSF (en assemblée générale aujourd’hui) laissent les trente millions de Français qui pratiquent une activité physique et les 170 000 associations sportives qui les accueillent face à de sombres lendemains.

Publié dans Politique nationale, Sport - EPS | Pas de Commentaire »

Une Humanité spéciale solidarité Haïti

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 février 2010

Notre correspondante sur place, Cathy Ceïbé, relate presque chaque jour la dureté de la vie, de la survie là-bas, la douleur du deuil, la difficulté à reconstruire et à se reconstruire pour nombre de familles haïtiennes. La situation si poignante des enfants. Elle raconte aussi le courage d’un peuple qui veut se relever, reconstruire son pays. Nous avons soutenu l’aide internationale des États, nous appelons à la suppression de l’odieuse dette, nous avons réclamé un engagement plus net, plus fort de l’Union européenne. Surtout, nous demandons que le peuple haïtien puisse être maître de la reconstruction de son pays dans le cadre d’un projet nouveau de développement solidaire et durable. De ce point de vue, nous dénonçons la méthode du Fond monétaire international qui, sous couvert d’une prétendue aide d’urgence de 102 millions de dollars, ajoute de la dette à la dette, puisque cette somme devra être remboursée dans cinq ans.

Patrick Le Hyaric

Une Humanité spéciale solidarité Haïti dans Grandes Antilles DSC_5034b

DSC_5944b dans Solidarite

Pour reconstruire Haïti,

chaque euro compte

 

Le reportage photo de notre envoyé spécial Joël Lumien, avec les équipes du Secours Populaire.

 

Numéro spécial de l’Humanité jeudi : un euro reversé au SPF sur chaque exemplaire acheté.

À la une dans l\'Humanité

20 pages consacrées à Haïti avec : Un grand reportage de notre envoyée spéciale sur le défi de la reconstruction du pays.
De nombreux entretiens avec des historiens, des écrivains, des sociologues.
Un reportage auprès des Haïtiens de France.
Un grand débat : « Quel avenir pour Haïti ? »
Et un poème de Syto Cavé : Ma place parmi les vivants.

Reportage photo ICI


« Je vous écris d’un monde sans retour », Par Raoul Peck

Raoul Peck est le directeur de la Femis, réalisateur et ancien ministre haïtien de la Culture.

Je rencontre les amis survivants, qui n’arrivent pas à comprendre comment et pourquoi ils ont survécu. J’écoute incrédule l’histoire de ceux qui n’ont pas survécu. Assis l’un en face de l’autre dans le même bureau, l’un va survivre, l’autre pas. Un appel téléphonique a permis à l’un de sortir d’une salle, pas à l’autre. Il disparaît sous une chape de béton puis, par un retour de pendule, une ultime secousse le projette sur le toit, indemne et sans une égratignure. Deux amies sortent cinq minutes avant la fermeture des bureaux. Celle qui précède s’en sort, l’autre, pour une fraction de seconde, est prise sous l’amas de béton et de fer. Toutes les combinaisons possibles se sont répétées ainsi à l’infini. Les rues, les terrains de football, se sont transformés en une multitude de camps de réfugiés. Une nouvelle vie s’organise. On a tort de penser que c’est provisoire. Connaissant les carences de mon pays et n’attendant non plus aucune constance ni de suite dans les idées de la part de la communauté internationale (Haïti ne sera pas le premier cas d’abandon médiatico-humanitaire), ce provisoire se transforme déjà sous nos yeux (malgré le déni des dirigeants haïtiens et étrangers) en définitif.

[Lire la suite]

 

Publié dans Grandes Antilles, Solidarite | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy