Rencontre 70 ans de la Cimade

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 janvier 2010

L’Humanité – 29 janvier 2010 – Entretien réalisé par Marie Barbier

Geneviève Jacques « Des camps d’internement aux centres de rétention »

Depuis 1939, l’association vient en aide aux étrangers. Pour célébrer ses soixante-dix ans, elle invite le public à découvrir les actions qui ont jalonné son histoire, comme ce week-end à Pau. Des initiatives dont l’Humanité est partenaire.

Geneviève Jacques, soixante-six ans, fut secrétaire générale de la Cimade de 1988 à 1996. Aujourd’hui équipière bénévole à Aubervilliers, elle retrace pour nous soixante-dix ans de combats aux côtés des étrangers.

Le Comité intermouvements auprès des évacués (Cimade) est fondé en 1939. Quel rôle va-t-il jouer pendant la Seconde Guerre mondiale  ?

Geneviève Jacques. En 1939, lorsque les bruits de bottes se font entendre, le gouvernement évacue 300 000 Alsaciens-Lorrains vers le sud-ouest de la France. Des mouvements de jeunesse protestants (scouts, éclaireurs, étudiants) décident d’aller aider ces populations. Une fois les Allemands entrés en France, les Alsaciens reviennent chez eux. L’histoire de la Cimade aurait pu s’arrêter là. Mais un appel d’urgence est lancé par des pasteurs qui ont appris qu’étaient placés dans des camps d’internement des réfugiés de l’Allemagne nazie. La première secrétaire générale de l’association, Madeleine Barot, avec beaucoup de courage, entre dans ces camps sans autorisation du régime de Vichy, pour y proposer une aide humanitaire et sociale. En 1942, quand les Allemands occupent toute la France, les équipes sont sorties des camps. Elles cachent des familles juives et organisent des filières de passages clandestins vers la Suisse.

[Lire la suite]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy