• Accueil
  • > HISTOIRE
  • > « Marseille, comme un petit tout de la Révolution »

« Marseille, comme un petit tout de la Révolution »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 janvier 2010

 Article paru dans l’Humanité du 19 janvier 2010

TRIBUNES & IDÉES

Marseille, comme un petit tout de la Révolution

Pierre Serna directeur de l’Institut d’histoire 
de la Révolution française.

Une grande étude de Michel Vovelle nous replonge dans le quotidien du peuple marseillais, le choc des classes et des luttes sociales, confronté à la radicalisation du mouvement.

Les Sans–culottes marseillais, le mouvement sectionnaire du jacobinisme au fédéralisme (1791-1793),de Michel Vovelle.PUP, 2009, 240 pages. 24 euros.

Michel Vovelle est de retour. Avec un art et une expérience rares de la synthèse et de la recherche, l’historien présente un livre attendu depuis bien longtemps, sa grande étude sur les sans-culottes marseillais et leurs luttes sociales, leur politisation et les chocs de classes, lorsque la Révolution se radicalise après la chute de la monarchie, le 10 août 1792.

Imaginer Marseille entre 1789 et 1793 n’est pas une mince affaire, tant les transformations urbaines ont métamorphosé la vieille ville et les abords du port. Mais l’auteur y parvient en présentant, dans un style d’écriture tout en nuances mais incisif, la capitale des Bouches-du-Rhône comme un petit tout de la Révolution en province, rappelant la vie des communautés de métiers, le mélange du français et du provençal dans un quotidien fourmillant de gestes de solidarité, de sources de conflictualités.

[Lire la suite]

Laisser un commentaire