Retour de la droite au Chili

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 janvier 2010

 L’Humanité.fr – Flash Actu

Chili : le milliardaire Pinera ramène la droite au pouvoir

L’entrepreneur multimillionnaire Sebastian Pinera a été élu dimanche président du Chili, marquant le retour de la droite au pouvoir après 20 ans de gouvernement de centre-gauche depuis la fin de la dictature d’Augusto Pinochet (1973-1990).

Pinera, battu par la présidente socialiste sortante Michelle Bachelet en 2005, a devancé son rival de centre-gauche Eduardo Frei de plus de 3 points, à 51,61% contre 48,38%, selon des résultats officiels portant sur 99% des bulletins.

L’alternance à droite, plus qu’un profond changement de cap de gouvernance, marque un virage symbolique au Chili, dirigé par la Concertation, coalition de quatre partis de centre-gauche, depuis le retour de la démocratie en 1990.

Dans son discours de victoire, face à 30.000 partisans sur une place du centre de Santiago, Pinera a promis un gouvernement d’unité nationale pour « faire tomber les murs qui divisent » le Chili, hérités de son passé politique.

[Lire la suite]

*******************************

Agora Vox.fr/

 

Élections au Chili : gifle pour la gauche libérale

Malgré le terrible passé du Chili, celui des années Pinochet, la droite vient de battre la coalition de centre gauche qui gouverne depuis vingt ans, depuis la fin de la dictature. Et cette gauche chilienne est la seule qui a réussi à se faire battre en Amérique latine !

Contrairement à ce qui se passe dans presque tous les états du sud de ce continent, la gauche au pouvoir, de Ricardo Lagos à Michelle Bachelet, a appliqué une politique libérale à l’image des sociaux démocrates européens.

[Lire la suite

*******************************

bakchich.info/

 

La droite revient au pouvoir au Chili… par les urnes

L’élection présidentielle chilienne, dont le second tour a eu lieu dimanche, a vu la victoire de Sebastián Piñera, homme d’affaires milliardaire, avec 51,6%. Analyse.

Extrait :

En misant uniquement sur l’initiative individuelle, sur la croissance, au prix de dysfonctionnements du système démocratique et d’une certaine amnésie collective sur les années noires de la dictature, la Concertación a préparé le terrain à la victoire de Sebastián Piñera, homme d’affaires milliardaire.

En ne menant pas un travail de mémoire et de justice sur les années de la dictature, la coalition au pouvoir permit que s’efface cette ligne de clivage, et qu’une droite liée historiquement au régime du général Pinochet apparaisse comme légitime pour gouverner à nouveau. En ne remettant jamais en question, le modèle néolibéral, elle permit également qu’un de ses principaux acteurs puisse aspirer tout naturellement à la magistrature suprême.

[Article complet : bakchich.info/]

*******************************

Courrier international.com/

 

Les électeurs tournent le dos au centre gauche

L’élection du conservateur Sebastián Piñera, le 17 janvier, marque un tournant. Malgré ses succès, la Concertation n’a pas réussi à susciter de nouveaux espoirs parmi la population.

[Lire la suite]

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy