• Accueil
  • > POLITIQUE
  • > La rencontre de Nicolas Sarkozy et de Carlos Ghosn n’est pas du dialogue. C’est de la conspiration.

La rencontre de Nicolas Sarkozy et de Carlos Ghosn n’est pas du dialogue. C’est de la conspiration.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 janvier 2010

L’ÉDITORIAL DE L’HUMANITÉ

Chez les Schtroumpfs

La rencontre de Nicolas Sarkozy et de Carlos Ghosn n’est pas du dialogue. C’est de la conspiration.

Par Maurice Ulrich

Ce qu’il est convenu d’appeler « le marathon » des vœux présidentiels tourne à la fable et à la farce. C’est la sarkozye racontée aux enfants par Nicolas Sarkozy lui-même. Une sorte de pays paisible dont il serait le Grand Schtroumpf. Après l’incroyable étalage d’autosatisfaction de sa prestation télévisée du 1er janvier, ses vœux hier aux partenaires sociaux, sans ironie cette fois, confinaient à la provocation, au regard de ce que vivent les Français et les salariés : « Je ne crois pas que dans notre histoire sociale, nous ayons jamais connu un dialogue aussi fréquent et aussi dense », a-t-il déclaré sans ciller et en y voyant « une forme de maturité de notre démocratie »…

Cela, quelques jours à peine après la modification, par exemple, du statut de La Poste, quand l’opinion de plus de deux millions de Français, exprimée dans un référendum d’initiative populaire sans précédent, a été tenue pour nulle et non avenue après avoir été stigmatisée par les lieutenants du sarkozysme. Cela, quelques jours à peine après la nouvelle comparution devant le tribunal des militants syndicaux des « Conti », pourtant en véritable situation de légitime défense face à la violence sociale de la direction du groupe. Cela, quand d’autres militants syndicaux, tout au long de l’année écoulée, confrontés à cette même violence sociale, ont été assimilés à des délinquants et à des preneurs d’otages, toujours par ces mêmes lieutenants du sarkozysme. Cela, quand des dizaines de salariées, chez Pimkie, ont passé leurs soirée de Noël et réveillon du jour de l’an à garder leur usine pour défendre leur travail et leurs gosses.

Oui, ces vœux-là sont bien de la provocation.

[Lire la suite]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy