Comme un parfum de « radio d’État » à France Inter…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2010

Plume de presse - 11 janvier 2010

guillon & val

France Inter : Val la carpette et Guillon le hérisson

par Olivier Bonnet

Tout est parti cette fois d’une ahurissante déclaration de Philippe Val, directeur de France Inter, rapportée par Le Monde : « France Inter est une radio qui coûte cher à l’actionnaire, qui n’est pourtant pas très bien traité par la station ». Réplique cinglante du Syndicat national des journalistes, à lire en logointégralité sur son site : « Nous n’avons jamais lu ni entendu, par le passé, pareille déclaration. Philippe Val confond sans doute notre actionnaire (les auditeurs et les français en général), et le sien, le pouvoir qui l’a nommé. Jamais un directeur de France Inter n’a parlé en ces termes. Ces mots sentent les années 60, ils ont le parfum de la « radio d’État », ils rappellent le téléphone rouge des ministères de l’information, l’allure d’Alain Peyrefitte venant présenter lui-même le décor du nouveau journal télévisé. Donc ces mots sont impossibles. Ils ne peuvent pas avoir été prononcés par Philippe Val. Ils sont si graves qu’ils ne sont pas pensables. Si graves que le directeur de France Inter n’aura pas de mal à démentir officiellement et avec la plus grande vigueur un discours qui laisse entendre que le budget de la chaîne serait lié à la docilité de ses journalistes. » On attend toujours le démenti.

L’affaire aurait pu en rester là, sauf qu’il y a sur France Inter un certain chroniqueur du nom de Stéphane Guillon…

 [Lire la suite sur : plumedepresse.net/]

 Vidéo : Sarkozy : actionnaire de France Inter – Stéphane Guillon

http://www.dailymotion.com/video/xbtg43_sarkozy-actionnaire-de-france-inter_fun

Lire l’article de Daniel Schneidermann sur :

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=6708

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy