Débat « Identité nationale »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 janvier 2010

Lina Sankari

A Paris, la parole raciste libérée

 

Débat

« Et le baptème de Clovis ? » Mardi matin se tenait le débat parisien sur l’identité nationale au lycée Louis-le-Grand. Malgré les volontés de poser des cadres, la parole raciste s’est, comme ailleurs, libérée, offrant une tribune inespérée à l’extrême droite. Les dénégations d’Eric Besson n’y changent rien.

Il y a d’abord un lieu. Au lycée Louis-le-Grand, les organisateurs du débat parisien sur l’identité nationale ont eu le souci du prestige et du symbole. En sortant le débat des préfectures, il s’agissait de poser un nouveau cadre à ce débat ; en l’introduisant dans le prestigieux lycée, la volonté était claire de le rattacher à ses célèbres élèves, figures de proue d’une certaine idée de la France. Joël Vallat, son proviseur, évoquera notamment Diderot, Voltaire, Hugo ou Aimé Césaire. Pourtant, au regard des dérapages qui ont, malgré les précautions, émaillé le débat, c’est plutôt le nom d’un autre élève du même lycée qui vient à l’esprit : celui de l’écrivain collaborationniste Robert Brasillach.

[Suite de l’article sur : humanite.fr/]

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy