• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 12 janvier 2010

Hadopi : la sanction avant tout

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 janvier 2010

Maud Dugrand

Hadopi, sa présidente et le flou artistique

Après la remise du rapport Zelnik et les vœux de Sarkozy à la culture la semaine dernière, Frédéric Mitterrand installe la commission chargée de sanctionner les pirates sur Internet.

Après une année 2009 marquée par la saga
 Hadopi (haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet), Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, s’est réjoui de présenter ses membres, vendredi. Marie-France Marais, conseillère à la Cour de cassation mais aussi vice-présidente du Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique, en est la présidente. Autour d’elle, sept membres pour mettre en place la fameuse « riposte graduée », trois courriers d’avertissement envoyés aux internautes pirates avant la sanction finale, la suspension à l’abonnement Internet. C’est plus précisément la commission de protection des droits, composée de trois magistrats, qui sera chargée, à la demande des ayants droit, de contacter les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) pour obtenir les adresses IP permettant d’identifier les pirates. Nous voici donc au cœur du dispositif voulu par le gouvernement, malgré les doutes sérieux quant à l’application d’une telle loi  : la sanction avant tout

[Lire la suite]

A voir absolument sur :

Le logo d’Hadopi illegal : les plus belles parodies

 

Publié dans Politique nationale, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Sans-Papiers : Texte-pétition de Atiq Rahimi, Prix Goncourt 2008

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 janvier 2010

http://www.humanite.fr/

« Il y a certainement eu une époque où on appelait

un immigré, un homme »

 

Dans un texte-pétition, l’écrivain Atiq Rahimi (Prix Goncourt) demande aux autorités de donner un toit aux migrants. Depuis samedi, un local privé en loge une soixantaine. Onze autres sont menacés d’expulsion.

« Il y a certainement eu une époque où on appelait un immigré, un homme. Même s’il était sans papier. » Ému du sort fait à ses compatriotes afghans dormant dans les rues de la capitale, le prix Goncourt 2008 a saisi sa plume pour lancer un vibrant appel aux autorités.

Chaque soir, dans la neige et le froid, 150 à 200 migrants, afghans pour la plupart, dorment sur les bords du canal Saint-Martin. Devant les eaux prises par la glace, ils n’ont souvent qu’un maigre feu pour se réchauffer. Certains sont mineurs, d’autres demandeurs d’asile. « Ils sont jeunes, certains ont à peine quinze ans, aucun plus de trente, écrit Atiq Rahimi. La France, c’est-à-dire nous, les poursuit comme des criminels. Menottes, avion : c’est aux barbus qu’on les remet puisque les intégristes sont les seuls à leur ouvrir les bras. »

Lancé jeudi sur Internet, son appel a déjà recueilli plus de 500 signatures, dont celles de Marjane Satrapi, Jane Birkin, Charlotte Rampling, Patrice Chéreau ou encore Charlotte Gainsbourg. Hier, en fin d’après-midi, Atiq Rahimi organisait un rassemblement avec Jean-Claude Carrière et Jane Birkin, entre autres, et des associations comme Emmaüs ou le Collectif des exilés du 10e. À Calais, un rassemblement sur le même thème est prévu ce soir, à 19 heures.

Dans le Calaisis ou à Paris, les différentes associations réclament la mise à disposition urgente de places d’hébergement pour les migrants. Sur les bords du canal Saint-Martin, le propriétaire d’un local privé, choqué de voir les Afghans dormir dans le froid, a pris la décision de mettre ses vastes locaux à leur disposition pour la nuit. Ils sont donc une soixantaine à dormir au Comptoir général, quai de Jemmapes, aidés par Emmaüs et les Enfants de Don Quichotte.

Ces initiatives interviennent alors que onze afghans sont retenus au centre de Vincennes (Val-de-Marne), dans l’attente de leur expulsion. Dépendant de la procédure de Dublin II, qui impose la réadmission de réfugiés dans le premier pays européen traversé, ils doivent être renvoyés vers la Grèce. Un premier vol est prévu pour quatre d’entre eux ce matin, à 9 h 50, au départ de l’aéroport de Roissy.

M. B.

[Signer la pétition]

A écouter : la déclaration d’Atiq Rahimi, Prix Goncourt 2008, dimanche soir :

Celle d’Augustin Legrand, porte-parole des Enfants de Don Quichotte :

et la prise de parole de Didier Cussernes, d’Emmaüs , sur le blog de Marie Barbier :

http://www.laissezpasser.info/post/Appelrahimi

 

Publié dans PETITION, Sans Papiers - Immigration, Solidarite | Pas de Commentaire »

Continental : Le procès en appel

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 janvier 2010

À la une dans l\'Humanité

Les « Conti » jugés en appel mercredi

Propos recueillis par Mehdi Fikri

Six salariés de Continental-Clairoix comparaissent à Amiens pour le saccage de la sous-préfecture de Compiègne, en pleine lutte pour dénoncer la fermeture du site.

Plusieurs dirigeants de partis de gauche et d’associations viendront témoigner devant la cour d’appel d’Amiens. Entretien avec Matthieu Bonduelle, secrétaire général du Syndicat de la magistrature, qui dénonce un procès partisan.

- Vous témoignerez aujourd’hui devant la cour d’appel d’Amiens. Pourquoi votre syndicat soutient-il les « Conti » ?

Matthieu Bonduelle. Ce n’est pas un procès comme les autres, en particulier vu la manière dont l’État s’est constitué partie civile. Le gouvernement négociait depuis des mois avec les « Conti ». Après le débordement à la sous-préfecture, il a finalement décidé de traiter ce conflit par la voie pénale, en multipliant les déclarations appelant à la sévérité. Comme celle de François Fillon qui a parlé d’une « minorité violente », alors qu’il n’y a pas eu de violence. L’objectif est devenu de punir les « Conti » pour l’exemple et d’intimider l’ensemble du mouvement ouvrier. Or, le droit pénal est un outil de régulation de la société. Faut-il y recourir dans le cas présent ? Nous ne le croyons pas. Il faut aussi rappeler que les dégradations commises par les agriculteurs l’année dernière n’ont donné lieu à aucune poursuite pénale. Sans oublier ce cynisme terrible qui veut que les patrons voyous s’en sortent en général très bien.

[Lire la suite]

Matthieu Bonduelle, secrétaire général du Syndicat de la magistrature, qui viendra à la barre de la cour d’appel soutenir les salariés, dénonce un procès partisan, visant à intimider le mouvement ouvrier.

 

Publié dans Luttes, SOCIAL, Solidarite | Pas de Commentaire »

Débat « Identité nationale »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 janvier 2010

Lina Sankari

A Paris, la parole raciste libérée

 

Débat

« Et le baptème de Clovis ? » Mardi matin se tenait le débat parisien sur l’identité nationale au lycée Louis-le-Grand. Malgré les volontés de poser des cadres, la parole raciste s’est, comme ailleurs, libérée, offrant une tribune inespérée à l’extrême droite. Les dénégations d’Eric Besson n’y changent rien.

Il y a d’abord un lieu. Au lycée Louis-le-Grand, les organisateurs du débat parisien sur l’identité nationale ont eu le souci du prestige et du symbole. En sortant le débat des préfectures, il s’agissait de poser un nouveau cadre à ce débat ; en l’introduisant dans le prestigieux lycée, la volonté était claire de le rattacher à ses célèbres élèves, figures de proue d’une certaine idée de la France. Joël Vallat, son proviseur, évoquera notamment Diderot, Voltaire, Hugo ou Aimé Césaire. Pourtant, au regard des dérapages qui ont, malgré les précautions, émaillé le débat, c’est plutôt le nom d’un autre élève du même lycée qui vient à l’esprit : celui de l’écrivain collaborationniste Robert Brasillach.

[Suite de l’article sur : humanite.fr/]

Publié dans Politique nationale, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Mort de Daniel Bensaïd, l’une des grandes figures historiques du trotskisme

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 janvier 2010

Mort de Daniel Bensaïd, l'une des grandes figures historiques du trotskisme dans Hommages arton4392-3bf40
PCF.fr/ – 12 janvier 2010

Marie-George Buffet et Pierre Laurent saluent la mémoire

de Daniel Bensaïd

 

Image 4_31.png

Avec Daniel Bensaïd disparaît une des figures les plus marquantes du courant révolutionnaire français. Homme politique et philosophe, il n’aura eu de cesse de revisiter l’apport de Marx à la lumière de l’expérience historique et des enjeux théoriques et politiques de notre époque. Homme de grande culture, c’était inséparablement un homme de terrain, aussi déterminé et rigoureux dans la réflexion que dans les tâches les plus concrètes de l’action quotidienne. L’un des fondateurs de la LCR, et récemment du NPA, il jouait aussi un rôle très important dans le courant trotskiste international, où il connaissait à juste titre une grande notoriété.

Nous voulons saluer aujourd’hui la mémoire du grand intellectuel et du grand militant qu’il fut, et tout autant celle de l’homme simple et attachant qui respirait et attirait la sympathie. A sa famille, à ses camarades et à ses amis, nous présentons, au nom du Parti communiste français, l’expression de nos sentiments attristés.

Marie-George Buffet, Secrétaire nationale du PCF Pierre Laurent, Coordinateur national du PCF

 

Publié dans Hommages | 1 Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy