• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 7 janvier 2010

1er février : Une soirée pour le pluralisme de la presse et le développement de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2010

L’HUMANITÉ AU BATACLAN

Le 1er février une soirée fraternelle pour fortifier l’Humanité 

 

Concert de soutien à l’Humanité, au Bataclan à Paris. Sont attendus Allain Leprest, Jacques Higelin, Archie Shepp, Bernard Lubat, Sapho,… et bien d’autres encore, écrivains, poètes, journalistes, syndicalistes qui souhaitent contribuer à élargir l’audience de l’Humanité.
Retrouvez dans l’Humanité de vendredi le bulletin de réservation.

Par Patrick Le Hyaric Directeur de l’Humanité 

Éditer chaque jour un quotidien national de la gauche transformatrice demeure une tâche extrêmement difficile. La publication de l’Humanité n’est rendue possible que par le dévouement et les efforts considérables de ses équipes, le soutien permanent de ses lectrices et lecteurs, des amis de l’Humanité et les dispositifs d’aides d’État au pluralisme de la presse écrite acquis au fur et à mesure de nos combats.

L’an passé encore, les lectrices et lecteurs ont beaucoup épaulé le journal en lui apportant plus de 650 000 euros de dons, après avoir versé en 2008 plus de deux millions d’euros de dons et prêts. Qu’ils en soient ici une nouvelle fois remerciés. Cette souscription, qui désormais donne droit à des réductions d’impôts, est relancée en 2010.

Depuis la rénovation de l’Humanité quotidienne, près de 500 lectrices et lecteurs ont réalisé un abonnement de parrainage militant à l’Humanité, tandis que 300 autres en ont fait de même à l’Humanité Dimanche. Au nom du pluralisme et de l’utilité de l’Humanité pour la société en tant que référent du traitement de la question sociale, en tant que journal au service du débat et de la gauche transformatrice, de multiples organisations, personnalités, citoyens s’intéressant à la chose publique, créateurs de toutes disciplines, artistes accompagnent le journal fondé par Jean Jaurès, lui manifestent leur solidarité en actes.

[Suite de l’article]

 

Image JPEG - 125.5 ko

Cliquez sur l’image pour le bulletin de réservation à imprimer et retourner au plus vite au journal

Premiers participants : Allain Leprest, Jacques Higelin, Archie Shepp, Bernard Lubat, Francesca Solleville, Yves Jamait, Sapho, La Canaille, la fanfare Krakens, Chanson plus bifluorée… 

Publié dans INFOS, Presse - Medias, Solidarite | Pas de Commentaire »

Justice : Mobilisation de toute la profession contre la politique de la justice du gouvernement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2010

Anne Roy

justice.jpg

Justice. Un front quasi inédit contre la mise au pas de l’institution

 

Magistrat, avocats, greffiers, universitaires et fonctionnaires de la PJJ annoncent une journée de mobilisation 
le 14 janvier contre la réforme de la procédure pénale et la suppression annoncée du juge d’instruction.

Il y a près d’un an, à l’occasion de l’audience solennelle de la Cour de cassation, le président Nicolas Sarkozy annonçait son intention de supprimer le juge d’instruction, magistrat indépendant, pour confier l’ensemble des enquêtes à des procureurs soumis hiérarchiquement au ministère de la Justice. Un an plus tard, un collectif de 150 avocats, magistrats, greffiers, universitaires ou encore fonctionnaires de la protection judiciaire de la jeunesse appelle à « commémorer » cet anniversaire par une journée de mobilisation au même endroit et pour la même occasion. Le premier ministre François Fillon et la garde des Sceaux Michèle Alliot-Marie, dont la présence a été annoncée, devraient se voir remettre un texte émanant de ces états généraux de la procédure pénale, qui proposeront également aux personnes pénétrant le tribunal de grande instance ce jour-là de signer leur pétition.

Mobiliser l’ensemble des citoyens

La réforme de la procédure pénale doit faire l’objet d’un avant-projet de loi d’ici à la fin janvier avant un examen au Parlement à l’été 2010. D’ici là, la ministre de la Justice en dévoile petit à petit les grandes orientations. C’est ainsi qu’elle a par exemple tenté de rassurer, lundi dernier, devant les élèves avocats, arguant que la réforme s’accompagnerait de ce qu’elle considère comme des garanties pour l’indépendance de la justice. « Aucune affaire ne pourra être étouffée, à aucun stade de la procédure », a-t-elle insisté, annonçant « l’interdiction faite au garde des Sceaux d’ordonner le classement sans suite d’une affaire ». Pas de quoi rassurer les magistrats, qui n’entendent pas attendre la présentation du projet au Parlement pour se mobiliser, mais agir tout au long de l’année, et dès le mois de janvier, dans une unité « sinon inédite, du moins tout à fait exceptionnelle », qui transcende corporation et divisions syndicales. Et qui donne un indice de l’inquiétude de ceux qui font la justice. Mais pas seulement, puisque ces derniers voudraient réussir à sensibiliser l’ensemble des citoyens sur l’importance (et la dangerosité) de la réforme pour l’avenir de la démocratie. « Il y a un an, nous nous étions rassemblés de façon spontanée, cette fois il s’agit d’un rassemblement préparé et réfléchi avec pour objectif de montrer que la justice n’appartient pas seulement à ceux qui la décident, mais à tous les citoyens », plaide ainsi l’Association des jeunes magistrats, partie prenante de ces états généraux.


 

Publié dans Justice, Luttes, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Philippe Séguin : mort d’un grand serviteur de la République

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2010

l’Humanite.fr/ -Dominique Bègles

Philippe Séguin : la fin d’un gaullisme de conviction

L’actuel premier président de la Cour des comptes, grande figure de la vie politique française fidèle à une certaine idée de la France, représentait un courant de pensée d’une droite pas totalement convertie au capitalisme sauvage.

« J’ai choisi le gaullisme parce que c’était autre chose que la droite. Dès lors que le mouvement gaulliste dérivait inéluctablement vers la droite, je n’avais plus rien à y faire. » Philippe Séguin expliquait ainsi, il y a quelques mois, son engagement politique. Il est mort d’une crise cardiaque, jeudi matin, à son domicile parisien. Il avait soixante-six ans. Son livre mémoire* publié en 2003 se terminait par ses mots : « Á suivre. » Avec lui disparaît l’une des dernières incarnations d’un gaullisme social, profondément républicain, douloureusement contradictoire. Une page de l’histoire de la France contemporaine en général et de la droite en particulier se tourne. Dernier porteur d’un petit bout de la croix de Lorraine, il s’efface après s’être progressivement estompé de la vie politique partisane. Ne reste pour l’heure qu’une droite plus ou moins uniformément libérale et autoritaire.

[Lire la suite]


A lire également sur nouvelobs.com/ :

Philippe Seguin, un poil à gratter pour Nicolas Sarkozy

 

Publié dans INFOS, Non classé | Pas de Commentaire »

L’Humanité : Retrouvez en ligne l’édition intégrale du 7 janvier

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2010

Document PDF - 1 Mo

Votre journal du jeudi 7 janvier en ligne

 

A la suite d’une action syndicale à partir du centre de distribution des journaux de Gonesse (Vald’Oise), la distribution des quotidiens est affectée dans plusieurs départements. L’Humanité vous offre de lire en ligne son édition du jeudi 7 janvier.

 


 

Publié dans Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Grippe A : Une formidable opération d’intox planétaire et… le jack pot pour l’industrie pharmaceutique !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2010

7 janvier 2010 - Entretien réalisé par Bruno Odent

 

Grippe A : « Ils ont organisé la psychose »

 

Révélation : président de la commission santé du Conseil de l’Europe, l’allemand Wolfgang Wodarg accuse les lobbys pharmaceutiques et les gouvernants.
Il a obtenu le lancement d’une enquête de cette instance sur le rôle joué par les laboratoires dans la campagne de panique autour du virus. Entretien sans détour.

Ex-membre du SPD, Wolfgang Wodarg est médecin et épidémiologiste. Il a obtenu à l’unanimité des membres de la commission santé du Conseil de l’Europe une commission d’enquête sur le rôle des firmes pharmaceutiques dans la gestion de la grippe A par l’OMS et les états..

Qu’est ce qui a attiré vos soupçons dans la prise d’influence des laboratoires sur les décisions prises à l’égard de la grippe A ?

Wolfgang Wodarg. Nous sommes confrontés à un échec des grandes institutions nationales, chargées d’alerter sur les risques et d’y répondre au cas où une pandémie survient. En avril quand la première alarme est venue de Mexico j’ai été très surpris des chiffres qu’avançait l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour justifier de la proclamation d’une pandémie.

J’ai eu tout de suite des soupçons : les chiffres étaient très faibles et le niveau d’alarme très élevé. On en était même pas à mille malades que l’on parlait déjà de pandémie du siècle. Et l’alerte extrême décrétée était fondée sur le fait que le virus était nouveau. Mais la caractéristique des maladies grippales, c’est de se développer très vite avec des virus qui prennent à chaque fois de nouvelles formes, en s’installant chez de nouveaux hôtes, l’animal, l’homme etc. Il n’y avait rien de nouveau en soi à cela. Chaque année apparaît un nouveau virus de ce type « grippal ».


En réalité rien ne justifiait de sonner l’alerte à ce niveau. Cela n’a été possible que parce que l’OMS a changé début mai sa définition de la pandémie. Avant cette date il fallait non seulement que la maladie éclate dans plusieurs pays à la fois mais aussi qu’elle ait des conséquences très graves avec un nombre de cas mortels au dessus des moyennes habituelles. On a rayé cet aspect dans la nouvelle définition pour ne retenir que le critère du rythme de diffusion de la maladie. Et on a prétendu que le virus était dangereux car les populations n’avaient pas pu développer de défense immunitaires contre lui. Ce qui était faux pour ce virus. Car on a pu observer que des gens âgés de plus de 60 ans avaient déjà des anticorps. C’est-à-dire qu’ils avaient déjà été en contact avec des virus analogues. C’est la raison pour laquelle d’ailleurs il n’y a pratiquement pas eu de personnes âgées de plus de 60 ans qui aient développé la maladie. C’est pourtant à celles-là qu’on a recommandé de se faire vacciner rapidement.

[Lire la suite sur : humanite.fr/]

 

Publié dans SANTE | Pas de Commentaire »

Fonction publique : Grève unitaire le 21 janvier

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2010

SNUipp – FSU Nord

Ensemble dans l’action en janvier !

A l’appel de la FSU, la CGT, Solidaires (+ l’Unsa depuis le 5 janvier).

Le Gouvernement continue à s’attaquer frontalement à la Fonction publique et aux services publics.

Le Président de la République revendique clairement cette politique qui a amené à supprimer plus de 100 000 emplois dans la fonction publique d’État depuis 2007.

Cette politique est aggravée par les attaques contre le statut, l’individualisation des rémunérations et la mise en concurrence des agents, les effets de la Révision générale des politiques publiques (RGPP) et de la Réorganisation administrative territoriale de l’Etat (RéATE) qui ont des conséquences néfastes sur les conditions de travail des personnels et sur la qualité du service public rendu à la population.

L’Éducation nationale, déjà mise à mal par une saignée sans précédent de ses effectifs, l’Enseignement Supérieur et la Recherche, sont frappés de plein fouet par des réformes plus régressives les unes que les autres.

L’hôpital public, asphyxié par une pénurie gravissime d’emplois et une recherche de rentabilité à tous crins, est en danger.

Le Gouvernement fait pression sur les collectivités territoriales pour qu’elles appliquent scrupuleusement le même dynamitage de la fonction publique. De plus, le projet de loi sur les collectivités territoriales constitue un recul démocratique important.

Face à la politique destructrice du Gouvernement, les personnels organisent la résistance. Depuis des mois, les mobilisations se succèdent (agents territoriaux, hôpitaux publics, la Poste 18 mois de lutte, l’éducation, la culture, l’ONF, la DGCCRF, les finances publiques, l’équipement…) que nous soutenons totalement.

Alors que, pour répondre aux exigences de la situation sociale, le rôle de la fonction publique et des services publics n’a jamais été aussi important, il est urgent notamment :

- de créer les emplois nécessaires et de donner les moyens aux services publics de répondre aux besoins croissants de la population partout sur le territoire ;

- de revenir sur les suppressions au budget 2010 et pourvoir aux remplacements des départs en retraite ;

- d’assurer le maintien et la progression du pouvoir d’achat de tous les personnels par l’augmentation du point d’indice et une reconstruction de la grille ;

- de revenir sur toutes les réformes régressives ;

- d’abroger la loi dite de « mobilité » ;

- de prendre des mesures pour combattre la précarité.

Sur ces revendications, nous appelons à débattre et à agir dès la semaine du 11 janvier pour permettre de faire converger les mobilisations et de construire un temps fort, de grèves et de manifestations, le 21 janvier 2010.

Nos organisations conçoivent cette période d’action comme s’inscrivant dans le processus nécessaire et inscrit dans la durée permettant la convergence des luttes les plus larges et les plus unitaires, avec l’ensemble de la population et des acteurs attachés aux services publics et à la Fonction publique, et l’aboutissement de nos revendications.

Dernière nouvelle en date du 5 janvier. La recherche de l’unité la plus large des salariés et des personnels paie un peu plus chaque jour : l’Unsa rejoint le mouvement et appelle également à la grève le 21 janvier. A suivre…

 

Publié dans Luttes, Politique nationale, SERVICES PUBLICS, Syndicats | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy