• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 1 janvier 2010

La Banque Populaire Autonome Zapatiste (Banpaz) : Une banque anticapitaliste au coeur du Chiapas

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 janvier 2010

Publié sur : http://www.tlaxcala.es/entree.asp?lg=fr – 1er janvier 2010 – Gloria MUÑOZ RAMIREZ

 

 

Une insolite banque anticapitaliste dans la Jungle Lacandone

Un projet de l’autonomie zapatiste

La Banque Populaire Autonome Zapatiste (Banpaz) : Une banque anticapitaliste au coeur du Chiapas dans Amerique latine auteur_103

AUTEUR :  Gloria MUÑOZ RAMIREZ

Traduit par  Philippe Cazal

aniversario1 dans Monde

En ce 1er janvier 2010, 16ème anniversaire de l’insurrection zapatiste, Tlaxcala salue ses frères et soeurs qui continuent leur combat exemplaire pour construire des alternatives au Chiapas.

gal_6697 dans Peuples indigenes

« Il ne s’agit pas de faire des affaires. Il s’agit seulement de répondre à un besoin des villages et jusqu’à présent tout le monde est satisfait parce qu’on voit que ça marche et que l’on résout les problèmes de façon collective. »

 

La Realidad, Chiapas. Les villages zapatistes affrontent chaque jour de nouveaux défis pour rendre réelle l’autonomie de leurs territoires. C’est une histoire de succès et d’obstacles, de création, d’invention et de mise en pratique d’idées nouvelles. Il s’agit pour eux de perdre la peur de se tromper sur un chemin emprunté en 1994, qu’ils ont balisé avec la création des gouvernements autonomes en 2005 et qu’ils continuent à tracer tous les jours. Et tout cela sous la pression du harcèlement des militaires et des paramilitaires, de l’acharnement policier et des projets du gouvernement qui visent à diviser les communautés ; à quoi vient s’ajouter la pénurie à grande échelle que subissent les plus de 40 communes autonomes en résistance. L’autonomie se construit presque à partir de rien. Et c’est à partir de rien qu’est née, il y a plus d’un an, l’insolite Banque Populaire Autonome Zapatiste (Banpaz), dans la région de la jungle frontalière (1).

Lire la suite sur : http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=9655&lg=fr

Publié dans Amerique latine, Monde, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

LES LETTRES françaises

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 janvier 2010

Prochain numéro des Lettres françaises le 9 janvier 2009

Pour visualiser les « Lettres françaises » du mois de décembre, cliquez sur la vignette.

Document PDF - 494.8 ko

Également
-  LES LETTRES françaises, en version texte.

D’autres numéros disponibles sur :

http://www.humanite.fr/Lettres-francaises

 

Publié dans Culture, IDEES - DEBATS - PHILO, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Sans-Papiers : Portrait d’un sage

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 janvier 2010

laissezpasser.info/ : le blog de Marie-Barbier

 

Un sage chez les sans-papiers

PORTRAIT. Hier, ouvrier chez Renault Billancourt, aujourd’hui travailleur intérimaire sans papiers exploité, Le vieux Doucouré occupe depuis deux mois l’ancien Hôtel Majestic, à Paris.

[...]

A 61 ans, il est le doyen des 6000 travailleurs sans papiers en grève depuis la mi-octobre pour obtenir une circulaire de régularisation. « Dans la culture africaine, la parole des anciens est très respectée, il est le sage », explique Marylin Poulain, de l’association Autremonde, qui soutient de mouvement. Le comité des délégués CGT l’a nommé coordinateur du mouvement, un titre honorifique qui en dit long sur son aura. (…)

« On est prêt à tout supporter, assure Doucouré. On est prêt à tenir un an, la liberté n’a pas de prix. Plus que pour le travail, on se bat pour notre dignité.»

[Écouter le reportage sonore et lire le portrait complet sur : laissezpasser.info]

Photo : Pierre Pytkowicz
Portrait paru dans l’Humanité du 31 décembre 2009

Publié dans Luttes, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Mexique : Le 22 Décembre 1997, une date noire dans l’histoire du Chiapas.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 janvier 2010

Le Grand Soir31 décembre 2009

 

Place des martyrs d’Acteal : L’autre mémoire

 

Luis MARTINEZ ANDRADE, Sociologue. Premier Prix International d’Essai “Penser à Contre-courant” lors de sa VIème édition.

tableau : Acteal, de Luciano Valentinotti http://www.losatajos.org/

Voilà douze ans qu’a été perpétré un massacre dans la communauté d’Acteal – crime d’État toujours impuni – où furent assassinés 45 indigènes tzotziles parmi lesquels se trouvaient des enfants et des femmes enceintes.

Walter Benjamin a écrit dans ses thèse Sur le concept d’histoire que : « Articuler historiquement le passé ne signifie pas le connaître « tel qu’il a été effectivement », mais plutôt devenir le maître d’un souvenir tel qu’il brille à l’instant d’un péril… Le don d’attiser pour le passé l’étincelle de l’espérance n’échoit qu’à l’historiographie parfaitement convaincu que devant l’ennemi, s’il vainc, même les morts ne seront point en sécurité. Et cet ennemi n’a pas cessé de vaincre ».

Voilà douze ans qu’a été perpétré un massacre dans la communauté d’Acteal (située au Chiapas, sud-est du Mexique) – crime d’Etat toujours impuni – où furent assassinés 45 indigènes tzotziles parmi lesquels se trouvaient des enfants et des femmes enceintes. Le gouvernement de Felipe Calderón du Parti d’Action National (P.A.N., parti politique conservateur) et la majeure partie de la classe politique du Mexique ont non seulement maintenu dans l’impunité les auteurs intellectuels qui ont orchestré ce crime tel que le mandataire Ernesto Zedillo –aujourd’hui conseiller de plusieurs entreprises privées nord-américaines– mais encore, le 12 août dernier la Cour Suprême de Justice de la Nation (S.C.N.J.) a ordonné la libération de 20 indigènes incarcérés et reconnus coupables suite à ce massacre, suivant l’argument qu’à l’époque des preuves avaient été fabriquées par le Bureau du Procureur Général de la République. Par la suite, le 4 novembre, furent libérés 9 paramilitaires de plus.

JPEG - 48.7 ko

[...]

 

Dans le cadre d’une “guerre de basse intensité” perpétuée par l’Armée Mexicaine contre les communautés autonomes zapatistes, le 22 décembre 1997, environ 90 paramilitaires priistes [2] firent irruption dans la chapelle où priaient les habitants de la communauté autonome “Las Abejas” (Les Abeilles) pour les massacrer.

[Article complet : Le Grand Soir]

 

 

 

Publié dans Amerique latine, Peuples indigenes | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy