• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 30 décembre 2009

Chimulus : boire ou conduire il faut choisir

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2009

Chimulus

BOIRE OU CONDUIRE.jpg

  • vient de sortir aux éditions EDITEA

 

 

 

vient de sortir aux éditions EDITEA

Publié dans Humour | Pas de Commentaire »

Les « Sages » carbonisent la taxe !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2009

Plume de presse l’avait écrit

Taxe carbone : le pouvoir sanctionné pour imposture

Le Conseil constitutionnel ne fait que constater l’imposture

mercredi 30 décembre 2009 -  Olivier Bonnet

logoUne fois n’est pas coutume, nous buvons du petit lait ce matin, par exemple en lisant Libération, qui annonce La taxe carbonisée  : « Le Conseil (constitutionnel, NdA) a considéré que la loi créait trop d’exemptions : « moins de la moitié des émissions de gaz à effet de serre aurait été soumise à la contribution carbone« . Ainsi, étaient totalement exonérés les  »centrales thermiques produisant de l’électricité, les émissions des 1.018 sites industriels les plus polluants » (raffineries, cimenteries, cokeries…), les transports aérien et routier de voyageurs. Selon le Conseil,  »93% des émissions d’origine industrielle, hors carburant«  n’auraient pas été taxées. L’objectif de  »mettre en place des instruments permettant de réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre«  ne pouvait donc être atteint. De plus, ces exemptions  »créaient une rupture caractérisée de l’égalité«  devant l’impôt. » Une expression fait florès pour commenter cette nouvelle : tous les médias ne parlent que de « coup de théâtre« . C’en est effectivement un, d’une certaine façon, parce que nos esprits se sont habitués à l’idée que les sarkozystes peuvent tout se permettre et que rien ne peut les en empêcher. En ce sens, la décision du Conseil constitutionnel crée la surprise. Pourtant, elle ne fait que relever l’évidence ! Nous l’écrivions le 3 novembre dernier Taxe carbone : pollueurs préservés, ménages pigeonnés  : on est dans la grande tradition UMPiste de la tartufferie.

[Article complet : plumedepresse.net]

 

A lire également sur :

Les

petit-mdr-168

La taxe carbone inconstitutionnelle, un camouflet pour Nicolas Sarkozy


Publié dans ECONOMIE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Colombie : Liberté pour les prisonniers politiques

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2009

Publié par : LE GRAND SOIR22 décembre 2009

 

Campagne pour la libération des prisonniers politiques en Colombie

 

Colombie : Liberté pour les prisonniers politiques dans Amerique latine arton9683-281fc

 

En octobre 2009 a été lancée à Bruxelles (Belgique) la Campagne européenne 2009-2011 pour la libération des prisonniers politiques en Colombie. Ceux-ci sont au nombre de 7500 et sont pour la plupart des prisonniers d’opinion et des activistes sociaux -quand ils ne sont pas des ouvriers, des paysans, des indigènes ou des étudiants luttant pour une Colombie de dignité, de paix et de justice sociale !

 

Suite à l’attentat du 11 septembre 2001 à New York, les Etats-Unis ont conçu et imposé le « Plan Colombie », officiellement un programme intégral de développement destiné à régler le conflit intérieur colombien -en réalité destiné à anéantir toute opposition politique et sociale dans le pays et, en finalité, à servir les intérêts économiques du secteur privé. Arrivé au pouvoir en 2002, l’autoritaire Álvaro Uribe Velez a rapidement mis en oeuvre sa « politique de sécurité démocratique », véritable stratégie de guerre avec réseau d’un million d’indicateurs, compagnies de sécurité privée, soldats-paysans, entraînant une criminalisation de la pensée critique, un renforcement du code pénal, des rafles massives dans les villes et les campagnes, l’arrestation et l’incarcération souvent sans mandat ni preuves -sinon fabriquées de toutes pièces- de milliers de dirigeants et activistes des mouvements agraires, ouvriers et estudiantins, de défenseurs des droits de l’homme. S’est donc construit tout un système de justice répressive parallèle, sans juridiction ni compétences, le plus souvent sur base de montages de l’intelligence militaire et policière avalisés par le Procureur de la République.

[Article complet : legrandsoir.info]

 

Publié dans Amerique latine | Pas de Commentaire »

Les boursicoteurs ne connaissent pas la crise

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2009

À la une dans l\'Humanité

de l’Humanité – 30/12/2009

 

Les flambeurs

 

Les boursicoteurs prospèrent et, à l’autre bout de la chaîne, le chômage augmente. Ce qui pourrait sembler un paradoxe ou une immoralité est à la base du capitalisme.

Par Jean-Paul Piérot

Rassurons-nous, la morosité ne gâchera pas partout les fêtes du nouvel an. La crise qui perdure, le chômage qui frappe les uns et menace les autres, les retraites, nouveau chantier de démolition à l’ordre du jour de l’action gouvernementale en 2010, le système de santé à la défense duquel se dresse toute la communauté médicale participent d’un climat peu propice aux débordements d’allégresse. Mais l’ambiance sera sauvée par le CAC 40, qui s’apprête à clore l’année au beau fixe. La Bourse de Paris abordait cette dernière semaine en flirtant avec le seuil des 4 000 points. Depuis plus d’un an, pareil résultat n’avait pas été atteint. Le « rallye » de fin d’année, selon l’expression en usage chez les « happy few » du capitalisme financier, s’annonce déjà comme un succès, de quoi exciter l’appétit du monde des actionnaires à l’heure du réveillon.

Cette embellie, qui ne profite qu’à ceux qui profitent déjà, serait-elle annonciatrice d’une sortie de crise pour toute la société ? L’histoire a appris aux salariés ce qu’il fallait penser de la célèbre phrase d’Helmut Schmidt : « Les profits d’aujourd’hui sont les emplois de demain. » Tout porte à prévoir bien au contraire que 2010 ne promet pas au monde du travail des lendemains qui chantent. Le bilan désastreux de l’année qui s’achève se solde par la destruction nette de près de 380 000 emplois. Les pressions actionnariales pour obtenir le maximum de profit dans le délai le plus court possible, au détriment des investissements en fort recul cette année , les destructions d’emplois industriels vont se poursuivre. Il n’est pas besoin d’être grand clerc pour le prévoir…

 
[Lire la suite]


Publié dans ECONOMIE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Les choses bougent à gauche…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2009

Max Staat

Au sein de la gauche, les choses bougent…

À la veille des élections régionales de mars 2010, le paysage de la gauche française change au point que les résultats électoraux pourraient marquer la vie politique des prochaines années.

Les choses bougent à gauche. Les élections régionales de mars 2010 pourraient en être la traduction électorale. En effet, la gauche revient de loin. Son absence au second tour de l’élection présidentielle de 2002 témoignait de son incapacité à offrir une véritable alternative de changement. Chacun a en tête les propos de Lionel Jospin, alors premier ministre, qui avait déclaré face la crise  : « La politique ne peut pas tout. » Pour lui, face aux lois du marché, pas d’autres solutions que de s’adapter. Cette ligne politique fut celle du PS avec les résultats que l’on sait. Lors du congrès de Reims fin 2008, le PS se gauchise avec l’arrivée de Martine Aubry. Mais son orientation politique reste, pour l’essentiel, la même, n’écartant pas, par ailleurs des alliances avec le Modem. À la veille des élections régionales, le PS, qui dirige 20 régions sur 22, poursuit dans cette ambiguïté.

Une offre politique nouvelle à gauche

De son côté, le PCF, après son score catastrophique à la présidentielle de 2002, s’est interrogé sur son devenir. Son implantation locale, son réseau d’élus et de militants, ses initiatives politiques comme celle en faveur du « non » victorieux au référendum contre le traité libéral européen en 2005… ne suffisent pas à lui donner une crédibilité pour offrir une alternative politique. Fin 2008, à son congrès, le PCF en prend la mesure. Il décide de rester communiste et de changer sur le fond et sur la forme sa démarche politique. C’est ainsi qu’il lance l’idée du Front de gauche dynamique ouvert à toutes celles et ceux qui veulent contester le système et construire une perspective politique pleinement à gauche. Des militants socialistes emmenés par Jean-Luc Mélenchon refusant la dérive sociale-démocrate du PS quittent celui-ci fin 2008, créent le Parti de gauche et rejoignent le Front de gauche, de même que des unitaires du NPA autour de Christian Picquet. Première épreuve du feu pour le Front de gauche, les élections européennes avec des résultats encourageants 
(voir notre édition d’hier*).

[Article complet : humanite.fr]

* Le-Front de gauche ou le début d’une dynamique de rassemblement

Publié dans Elections regionales, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy