• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 20 décembre 2009

Pas de prime de Noël pour les RMIstes des Hauts-de-Seine

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 décembre 2009

Le blog de Patrick Alexanian

 

Patrick Devedjian supprime en catimini la prime de Noël des Rmistes

Les conseillers généraux du groupe communiste et citoyen ont dénoncé en séance, ce vendredi 18 décembre,  le fait que le Président du Conseil général des Hauts-de-Seine refuse de mettre au vote une délibération pour « la prime de Noel des Rmistes ». Il a décidé, sans consultation de l’assemblée, de mettre fin à une action en faveur des Rmistes obtenue par notre groupe depuis 1999.

Les conseillers généraux communistes et citoyens jugent inadmissible ce choix « d’économie » sur une action sociale alors que dans le même temps des millions d’euros sont dilapidés dans le THD ou la confection d’un nouveau logo.

Une fois de plus, Patrick Devedjian, diminue les actions de solidarité alors que c’est une compétence majeure du conseil général, et que l’amélioration du pouvoir d’achat des familles est non seulement une question de justice sociale mais aussi un élément de sortie de crise.

 

Publié dans Politique nationale, PRECARITE | Pas de Commentaire »

Identité nationale : Dérapage de l’évêque de Belley-Ars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 décembre 2009

«L’une des au­tres cau­ses qui en­toure d’un brouillard l’iden­ti­té na­tio­nale, c’est l’ar­ri­vée dans note pays d’un grand nom­bre d’ « étran­gers ». Un seul exem­ple : quand l’équipe de foot­ball qui dé­fend les cou­leurs de la France, se pré­sente avec une ma­jo­ri­té de joueurs d’ori­gine afri­caine dans ses rangs – ce qui n’est en rien cri­ti­qua­ble, bien en­ten­du ! – on se pose la ques­tion :« Que veut dire exac­te­ment l’ex­pres­sion : équipe de France ?  » (Guy-Marie Bagnard, évêque de Belley-Ars )

Sans doute l’évêque Guy Bagnard s’est-il inspiré de Pie XII pour écrire son texte :

Voir sur :  bondamanjak.com/

le télégramme que l’ambassadeur de Grande Bretagne, près le Saint-Siège, sir Francis Godolphin d’Arcy Osborne, a, en pleine guerre, envoyé, à la demande du pape Pie XII, au commandement des forces alliées le 26 janvier 1944. Traduction : « Le pape espère qu’il n’y aura pas de soldats de couleur au sein des troupes alliées qui seront déployées à Rome après la libération ».

[Article complet : BondaManJak : Quand ça allait de mal en Pie XII]

Lu sur Golias.fr/

  

Identité nationale : les propos scandaleux de Mgr Guy Bagnard, l’évêque de Belley-Ars

 

Identité nationale : Dérapage de l'évêque de Belley-Ars dans Politique nationale fleche Christian Terras Le 17 décembre
 

Le curé du groupement paroissial sainte-Marie en Dombes, l’abbé Friess présente sur son site « un article remarquable et courageux de notre évêque », en ces jours où « les Français sont invités à réfléchir sur l’identité nationale ». Et le curé de publier « quelques extraits » de cet article « remarquable et courageux ». En fait, l’éditorial de Mgr Bagnard : « Identité nationale » présenté (…) Lire l’article >>

 

Golias est un journal catholique contestataire. (Wikipédia)

Publié dans Politique nationale, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Gérard Paris-Clavel : « Reprenons les rues et inventons un nouvel imaginaire politique ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 décembre 2009

Gérard Paris-Clavel

Document PDF - 1.1 Mo

Le travail de l’image, une série de Gérard Paris-Clavel

 

En cette fin d’année, l’Humanité invite le graphiste Gérard Paris-Clavel à exposer ses idées et à nous questionner à travers ses images. Amusons- nous, c’est grave !

Publiées sur une page entière dans nos éditions quotidiennes jusqu’au 31 décembre, ces huit interventions sont des incitations à voir, à penser et à jubiler ensemble. Elles peuvent être discutées sur le forum internet au bas de cette page, mais aussi affichées dans nos intimités et accompagnées dans l’espace public. Ce chantier, prolongé par une table ronde dans l’édition de l’Humanité des débats du 9 janvier, vise à reformuler notre imaginaire politique. Et là, c’est à nous tous de jouer.

Cliquez sur la vignette pour visualiser l’image en PDF

Le travail de l’image (1/8). C’est la merde, on a compris. Le capitalisme nous ensevelit sous les signes de sa domination. Il désincarne, nous sépare des autres et de nous-mêmes. Il nous place dans une immédiateté sans passé ni futur, sans causes ni conséquences, coupés du monde et de l’histoire. Ses divertissements mercantiles et sa religion publicitaire visent à accumuler les profits, mais aussi à nous écraser dans le mur du fatalisme. Vendu aux marchands du bonheur conforme, l’espace public se restreint chaque jour un peu plus. Cette guerre nous a volé nos langues et nos sens : on parle des « exclus » à la place des « exploités », et les classes ont fini à la casse, serinent les experts télégéniques. Avec le concours de ses domestiques, le capitalisme s’acharne à coloniser nos rêves.

[Suite de l’article]

Publié dans Culture, Luttes, POLITIQUE, Presse - Medias, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Victoire des ex-Moulinex après huit ans de lutte

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 décembre 2009

La longue bataille des salariés de Moulinex s’achève

Victoire des ex-Moulinex après huit ans de lutte dans Justice mouli-2

La cour d’appel de Caen a jugé vendredi « sans cause réelle » les licenciements en 2001 de 568 salariés de Moulinex, contrairement à ce qui avait été jugé en première instance et elle a revu les montants des dommages et intérêts qui leur avaient alors été accordés.

Dans l’Humanité samedi, retour sur huit ans de bataille. Comment, dès 2003, la brigade financière accablait banques et dirigeants du groupe.

Les « licenciements doivent être considérés comme dénués de cause réelle et sérieuse », écrit dans son arrêt Bernard Deroyer, le président de la cour d’appel.

Les dommages accordés par la cour vont de 1.700 euros à 49.700 euros selon les salariés, alors qu’en première instance la fourchette allait de 1.000 à 57.000 euros. Les demandes des salariés allaient de 10.000 à 139.000 euros.

Le 11 septembre 2007, les Prud’hommes de Caen avaient « considéré chaque licenciement comme étant basé sur une cause réelle et sérieuse » mais ils avaient mis en cause leur « technique » de mise en oeuvre.

Mais la Cour de cassation a depuis reconnu sans cause réelle ni sérieuse d’autres cas de licenciements Moulinex.

Vendredi, l’arrêt de la cour d’appel de Caen a été salué par les anciens représentants syndicaux. « Après huit ans de lutte, c’est à la fois enfin de la monnaie sonnante et trébuchante et une reconnaissance », a déclaré Marie-Gisèle Chevalier ex-déléguée CFDT.

L’appel était suspensif mais un éventuel pourvoi en cassation ne le serait pas, a précisé Me Coralie Loygue, l’une des avocates des salariés.

Les administrateurs judiciaires n’ont pas encore décidé s’ils faisaient appel, a indiqué par téléphone leur avocat Jean-Pierre Laire. Ils ont deux mois pour le faire.

Plusieurs séries de licenciements de salariés de Moulinex sont en cours d’examen par la justice mais celle sur laquelle a statué la cour vendredi est la plus importante en nombre.

Le dépôt de bilan de Moulinex, société partiellement reprise par le groupe Seb en octobre 2001, avait conduit à la fermeture de quatre usines employant un total de 3.240 salariés en Basse-Normandie.

 

Publié dans Justice, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy