• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 14 décembre 2009

France Télécom-Orange : Le rapport d’enquête est accablant pour l’entreprise

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2009

Publié sur : nouvelobs.com/

 France Télécom : le rapport d’enquête qui accable

Le rapport menée dans l’entreprise fait état d’un « ressenti général très dégradé », de « fortes inquiétudes », d’ »ambiance de travail tendue »…

Les résultats de l’enquête menée à France Télécom par le cabinet d’audit Technologiaviolente« , pour certaines catégories de personnel, semblent être accablants, a-t-on appris lundi 14 décembre : « ressenti général très dégradé », « fragilisation de la santé physique et mentale », « ambiance de travail tendue, voire violente…

[Lire la suite sur : nouvelobs.com/]

 

Publié dans Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Révolte en images

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2009

Mediapart.fr/ (abonnés)

Flashball et rafale d’images

Par Les invités de Mediapart

Révolte en images dans Police or3tornade

Une vidéo par jour. A partir du 10 décembre 2009 et jusqu’au 20 janvier 2010, sur Mediapart, une quarantaine d’artistes (réalisateurs, graphistes, plasticiens…) présenteront un court film inspiré par les actes de violences policières et les ravages du flashball. Un travail exceptionnel, initié par Nicole Brenez et Nathalie Hubert, peu après la répression d’une manifestation à Montreuil, en juillet 2009, au cours de laquelle un homme de 34 ans a perdu un œil.

Aujourd’hui 14 décembre :

image du film.MONTRE OEIL MON OEIL (épisode de OUTRAGE & RÉBELLION)

de Gérard Courant.

« Montre Œil Mon Œil est ma contribution à ce travail collectif. Le film est un hommage aux Ciné-tracts tournés durant mai 68. Il n’est fait que d’images fixes qui alternent documents photographiques des manifestations des 8 et 13 juillet 2009, BD de Damien Roudeau sur les événements montreuillois et photos de flash ball.

La bande sonore est exclusivement constituée de longs extraits de Dégueulasse, la chanson de Élisa Point et Fabrice Ravel-Chapuis. » (Gérard Courant)

 

outragerebellion.org

OUTRAGE & REBELLION
FILM COLLECTIF / COLLECTIVE FILM
FRANCE, 2009, n&b couleur / b&w color, 190’

OUTRAGE & REBELLION Pas un film, une insurrection d’images

Une révolte en images déclenchée par les tirs de flash ball sur les cibles innocentes d’un néolibéralisme anachronique qui nous mutile tous au quotidien d’une façon ou d’une autre
Un travail collectif sur cette guerre des classes raciste et spectaculaire qui n’avoue pas son nom mais dont la violence ne cesse de croître, qui criminalise des pans entiers de la population et bafoue la notion même d’humanité
Comme le dit Hamé, le processus s’expérimente dans les quartiers, ils servent de laboratoire à la répression, puis s’étend partout
45 auteurs (cinéastes, vidéastes, plasticiens, chanteurs, écrivains, graphistes) se sont mis au travail.

Voir la liste des films sur :  outragerebellion.org

Publié dans Police | Pas de Commentaire »

Argentine : ‘l’ange blond de la mort » jugé pour crime contre l’humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2009

 Article paru dans l’Humanité du 12  décembre 2009

L’Argentine juge les bourreaux de l’Esma

Par Bernard Duraud

Le procès des tortionnaires du centre de détention de la dictature a débuté hier, à Buenos Aires. Parmi les accusés, Alfredo Astiz, impliqué dans l’enlèvement et le meurtre de deux religieuses françaises.

Vingt-six ans après la fin de la « sale guerre », l’Argentine juge les tortionnaires du plus sinistre centre de détention clandestin de la dictature (1976-1983), l’École de mécanique de la marine (Esma). Depuis l’annulation, en 2003, des lois qui garantissaient l’impunité aux militaires, et malgré les lenteurs de la justice, plusieurs procès se sont ouverts cette année contre ceux qui ont séquestré, torturé, assassiné et fait disparaître quelque 30 000 opposants politiques en Argentine, au nom de la lutte contre « la subversion ».

Trois cents témoins défileront à la barre

Le procès concernant l’Esma a commencé hier, après des mois d’ajournement. Sur le banc des accusés, 19 prévenus – dont le plus connu d’entre eux, Alfredo Astiz, « l’ange blond de la mort » ou le « corbeau » – devront répondre de la disparition de 86 victimes. Trois cents témoins défileront à la barre lors du premier volet de ce « mégaprocès ». Car, en parallèle, l’enquête continue, nombre de dossiers s’ouvrent, une cinquantaine de militaires devraient être jugés pour la disparition de neuf cents victimes.

L’Esma, dans le quartier de Nunez, au nord de Buenos Aires, est aujourd’hui un espace dédié à la mémoire. Il fut un lieu de mort terrifiant, où 5 000 opposants à la junte militaire ont « disparu ». Ils ne furent que 250 environ à en sortir vivants. Les autres moururent sous la torture ou furent jetés, drogués mais encore vivants, dans le Rio de la Plata depuis un avion ou un bateau. Des étrangers, 18 Français notamment, y ont aussi transité. L’enceinte a abrité l’état-major de la répression, des chambres de torture et des pouponnières pour les bébés arrachés dès leur naissance aux détenues.

Alfredo Astiz, cinquante-huit ans, ex-capitaine de frégate, s’était fait remarquer en infiltrant un groupe des « folles de la place de Mai », qui cherchaient leurs fils et filles enlevés. En décembre 1977, douze personnes sont arrêtées à la sortie de l’église de Santa Cruz, dont trois des fondatrices des Mères de la place de Mai – parmi elles, Azucena Villaflor – et deux religieuses françaises, Alice Domon et Léonie Duquet. Elles seront sauvagement torturées puis jetées dans l’océan.

Condamné à perpétuité par contumace en France en 1990, en Italie en 2007, Astiz est également accusé d’être impliqué dans la disparition de l’Argentino-Suédoise Dagmar Hagelin. Le cas des « nonnes volantes », comme les appelaient avec cynisme les militaires, est le plus connu des dossiers que traitera le tribunal lors de ce procès dont « l’ouverture prouve que le peuple argentin n’a jamais renoncé à exiger que justice soit rendue contre les atroces crimes de la dictature », a affirmé Graciela Daleo. Elle est l’une des rares survivantes de l’Esma.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Amerique latine, Justice, Monde | Pas de Commentaire »

A Noël, Sarkozy ne compte plus, il dépense… les Français paieront !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2009

Frédéric Durand 

« Grand emprunt » : les investisseurs vont gagner quand les Français vont payer

22 milliards d’euros seront levés sur les marchés, pour remettre « du carburant dans l’économie » dixit Sarkozy. Ce sont les Français qui le paieront in fine, puisque les services publics devront financer les intérêts de l’emprunt par des suppressions de postes.

La répartition des 35 milliards d'euros du grand emprunt

Cet emprunt sera financé à hauteur de 13 milliards par les remboursements des banques aidées par l’État pour faire face à la crise, le reste (22 milliards) étant levé sur les marchés, « avec les meilleurs financements ».

- Les universités bénéficieront le plus de la manne du grand emprunt (11 des 35 milliards), afin de « faire émerger une dizaine de campus d’excellence (8 milliards). Un « gigantesque campus » sera notamment créé à Saclay (Essonne).

- Une enveloppe de 500 millions d’euros sera également réservée à l’apprentissage, avec notamment 20.000 places en internat d’excellence.

- Huit millions d’euros seront par ailleurs dédiés à la recherche (biotechnologies, nanotechnologies), dont 3,5 pour la « valorisation » des brevets et 2,5 pour la santé.

- Troisième priorité : le soutien à l’industrie et aux PME (6,5 milliards) : aéronautique, spatial, automobile, ferroviaire, construction navale…

- Autre priorité : le développement durable (5 milliards), avec un effort particulier sur les énergies renouvelables. Il a ainsi annoncé que l’actuel CEA allait devenir le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives.

- Enfin, 4,5 milliards seront consacrés à l’économie numérique.

La répartition des 35 milliards d’euros du grand emprunt

lemonde.fr/grand-emprunt-les-choix-de-m-sarkozy

L’État va dons s’endetter de plus de 20 milliards d’euros alors que les cadeaux fiscaux aux contribuables les plus riches, n’ont cessé de s’accumuler depuis deux ans, sans qu’ils soient remis en cause.

« L’absence de tout volet social dans cet emprunt est préoccupante. Comme si l’on pouvait préparer l’avenir en ignorant les besoins sociaux, les exigences de qualification, l’amélioration des conditions de travail, la satisfaction des besoins de santé publique. », a ainsi réagi la CGT.

[Lire les réactions à gauche]

Publié dans ECONOMIE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Message d’ICAN France : Campagne pour le désarmement nucléaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2009

 

Signez la Cyber-Lettre adressée à l’Elysée

pour une Convention d’élimination des armes nucléaires

Message d'ICAN France : Campagne pour le désarmement nucléaire dans PETITION logoICAN-FR
logoICAN-transp130 dans SOCIETE
Signez la cyber-pétition en ligne

Depuis l’entrée en vigueur du Traité de Non-Prolifération nucléaire en 1970, le désarmement nucléaire est une obligation internationale. Les puissances nucléaires – dont la France – s’y sont engagées « à œuvrer de bonne foi (…), à des mesures de désarmement (…), à une date rapprochée ».

Depuis 10 ans les ONG ont travaillé à un modèle de convention d’élimination des armes nucléaires soutenue aujourd’hui par 127 pays, mais pas par la France. permettant de compléter les insuffisances du TNP en termes de date et de mesures concrètes. Cette convention déposée comme document officiel de l’ONU par la Malaisie et le Costa Rica est

La Conférence d’examen du TNP de mai 2010 pourrait relancer un processus de désarmement. Nous vous invitons à écrire au Président de la République, aux ministres des Affaires Etrangères et de la Défense pour que la France s’engage dans un processus de désarmement et soutienne à l’ONU le modèle de Convention d’élimination des armes nucléaires.

Une centaine de citoyens de France se rendront à l’ONU en mai 2010, porteurs de cette exigence.

Pour cela :

  • Signez la cyber-pétition en ligne qui sera envoyée en votre nom à l’Elysée et aux ministres concernés – cela ne prend que quelques instants;

  • Faites suivre ce message (en format html) à vos connaissances.

Nous comptons sur vous.

 

Le collectif « ICAN France / Campagne pour le Désarmement Nucléaire »

www.icanfrance.org

 

Publié dans PETITION, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Les années d’hiver de Felix Guattari

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2009

Publié sur : ARTICLE XI - 11 décembre 2009 – Lémi

Les années d'hiver de Felix Guattari dans IDEES - DEBATS - PHILO guattarivignette-2 En plein cœur d’un débat sur l’identité nationale pourri à la racine, gouverné par une bande d’ignobles qui chaque jour repousse plus loin l’infamie et le mortifère, se frotter à l’œuvre et à la vie de feu Félix Guattari est aussi rafraichissant qu’anxiogène. Certes, ça remet les neurones en place. Mais très vite, tu paies cette incursion par une interrogation lancinante : qui pour prendre la relève ?

 

« Années d’hiver » : un Guattari vous manque et tout est dépeuplé

 

Ce matin, à l’heure où blanchissait la campagne, je parcourais un texte limpide de Félix Guattari datant de 1981 et intitulé Contre le racisme à la française. Une perle de concision, ni hermétique ni anachronique, un texte qui résonne encore d’une justesse sans appel. Et, pour être franc, le relisant admirativement, je ne savais pas si je devais en rire ou en pleurer. Mitigé, que j’étais. D’un côté, le plaisir précieux de parcourir un texte intelligent, humain et rentre-dedans. De l’autre, l’impression que l’intelligence ici mise en branle n’avait servi à rien. Que notre monde n’avait pas su éviter, malgré les cris d’alerte, ces écueils qui déjà surnageaient à l’orée des années 1980, qu’il les avait au contraire aggravés jusqu’à la nausée.

les_annees_d_hiver-12299 dans IDEES - DEBATS - PHILO

[...]

Ce texte provient d’un recueil d’articles du philosophe et psychanalyste français que l’excellente maison d’édition Les Prairies Ordinaires vient de publier sous le titre Les Années d’hiver, 1980-1985. Je ne te cacherais pas mon enthousiasme : la grande majorité de l’ouvrage décape terriblement. Il a beau être constitué de textes consacrés à ces connasses d’années 1980, barbares et stupides, envahies par les huiles goudronneuses du reaganisme et du thatchérisme, cela n’empêche rien, on dirait qu’il a été spécialement écrit pour notre temps.

[Article complet : ICI]

Lire également :

« Contre Le Racisme à la française » : un texte de Félix Guattari

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy