Identité nationale : « Trop, c’est trop ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 décembre 2009

MAX STAAT

Les communistes dénoncent une campagne nauséabonde

Le PCF, autour de Marie-George Buffet, secrétaire nationale, tenait hier, dans l’urgence, une conférence de presse pour dire stop à l’escalade raciste, qui accompagne le débat sur l’identité nationale, voulu par le gouvernement.

C’est sous l’égide de la très belle Marianne africaine (1) trônant dans la salle des mariages de la mairie de Bobigny en Seine- Saint-Denis que le PCF tenait dans l’urgence hier matin une conférence de presse pour dire stop à la campagne du gouvernement sur l’identité nationale et toutes les dérives racistes qu’elle génère.

Catherine Peyge, qui se dit fière d’être maire de cette ville « où plus de cent ethnies se côtoient sans peur » ajoute « je suis bouleversée par l’association voulue et répétée des termes d’immigration et d’identité nationale comme si la première menaçait la seconde ».

« TROP, C’EST TROP »

Pour Pierre Laurent, responsable national du PCF « trop, c’est trop » il faut « stopper l’escalade du gouvernement ». Dernier épisode en date, la proposition de 103 députés de la majorité, sous l’égide du président du groupe UMP Jean-François Copé, d’interdire les drapeaux étrangers ou tout autre signe distinctif dans les mairies lors des mariages. Pour le responsable communiste, tous les actes « nauséabonds  » de cette campagne autour de l’identité nationale témoignent d’une volonté, celle « de présenter la France comme un pays de civilisation chrétienne, qui serait menacée aujourd’hui par les musulmans qu’il faudrait seulement tolérer ». C’est pourquoi, annonce Pierre Laurent, le PCF et ses élus refusent de participer aux débats organisés dans les préfectures par le ministre Éric Besson qui chaque jour apporte leurs lots de propos racistes, demandent la suppression du ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, annoncent leur volonté « de faire échec au projet Copé et de construire de larges rassemblements », de porter dans la campagne des élections régionales « la question du droit de vote des immigrés ».

Présente à cette conférence de presse, de même que la sénatrice communiste Éliane Assassi, Marie-George Buffet, députée et responsable nationale du PCF, dénonçait la nature et les objectifs de ce débat sur l’identité, lui préférant « un débat sur la nation et la République » car ainsi precise- t-elle « on parle de droits, de liberté, de démocratie et de progrès sociaux ». Et de rappeler qu’au cours de notre histoire notre nation, notre République « s’est enrichie des apports multiples des immigrations successives ». Marie George Buffet appelant pour finir « tous les élus de gauche à prendre le chemin de l’honneur pour dire non et arrêter cet engrenage dangereux ».

MAX STAAT

(*) Sculpture de Hervé di Rosae

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy