Droits de l’enfant

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 novembre 2009

Accueil 20 novembre 2009 – Par Laure Heinich-Luijer

Droits de l’enfant : interdit de fesser, permis d’incarcérer

 

La fessée (Montage/Flickr).

Le 20 novembre 1989, à travers l’ONU, le monde consacrait les droits de l’enfant dans une Convention Internationale.

Dix-huit ans plus tard, Nicolas Sarkozy faisait campagne pour l’élection présidentielle et martelait qu’il voulait réformer l’Ordonnance de 1945 qui régit le statut des mineurs devant la justice française, les mineurs de 1945 n’étant plus les mineurs de 2007 et blablabla et blablabla…

Aucun journaliste ne lui avait rétorqué que cette Ordonnance avait bien naturellement été abrogée, amendée, modifiée à de nombreuses reprises, qu’elle n’avait plus de 1945 que le nom comme le Code civil s’appelle le Code Napoléon.

Vingt ans plus tard, le Comité des droits de l’enfant des Nations unies a examiné le bilan de la France pointant, en particulier, le recours excessif aux mesures répressives à l’incarcération des mineurs, et ce par défaut de structures alternatives.

Vingt ans plus tard, la Justice française célèbre donc les droits des petits d’hommes à sa manière : en annonçant la suppression du Défenseur des enfants, en incarcérant de plus en plus et de plus en plus jeune, en niant le statut des mineurs pour les juger comme des majeurs.

[Article complet : Rue89]

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy