• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 14 novembre 2009

« Suspendre son savoir » pour comprendre et envisager de soigner les autistes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 novembre 2009

Article paru dans l’Humanité le 12 novembre 2009

LA CHRONIQUE DE PHILO DE CYNTHIA FLEURY

Le monde de l’autisme

 

Le nouveau secrétaire d’État aux Affaires européennes a quelque peu énervé nos amis anglais, à l’occasion d’une interview donnée au Guardian dans laquelle il qualifie les conservateurs britanniques d’autistes  : « They have one line and they just repeat one line. It is a very bizarre sense of autism. » Et de poursuivre  : « Autistic Tories have castrated UK in Europe. » Le compliment a été fort mal apprécié de toutes parts, les Anglais goûtant mal la comparaison pathologique, et le président français de Sésame Autisme encore moins, scandalisé devant la banalisation et l’instrumentation que subit le terme d’autiste en France  : « Les Anglais ont raison d’être choqués, et je félicite un pays qui réagit de cette manière. Je suis horrifié de voir les hommes politiques français se traiter d’autistes à la première occasion. »

L’anecdote contée et passée, celle-ci révèle néanmoins une compréhension pour le moins sommaire de l’autisme  : la vision d’un être muet, enfermé dans sa bulle, étranger à toute relation.

[Lire la suite]

Le site de Sésame Autisme.com/ 

Le site de la Fondation Autisme.org/

 

Oui, je signe la pétition de la Fondation Autisme, Agir et Vaincre

A voir sur : http://www.autisme.qc.ca/ (site de la Fédération québécoise de l’autisme et des autres troubles envahissants du développement), le Dossier sur l’autisme dans la revue «Le Massager»

Publié dans HISTOIRE, IDEES - DEBATS - PHILO, Sciences | Pas de Commentaire »

Pourquoi faut-il prendre au sérieux l’opération identité nationale de Sarkozy ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 novembre 2009

TRIBUNES & IDÉES

Derrière la manoeuvre électorale, la conquête d’une hégémonie

 

Par Alain HAYOT, ETHNOSOCIOLOGUE, DÉLÉGUÉ DU PCF À LA CULTURE

Pourquoi faut-il prendre au sérieux l’opération identité nationale de Sarkozy  ?

Le combat idéologique engagé par 
Nicolas Sarkozy autour de l’identité nationale peut-il être réduit à une simple manœuvre électorale contre la gauche ou politicienne vis-à-vis du Front national  ? Je ne le pense pas. Au-delà de la conjoncture actuelle il y a, me semble-t-il, la volonté chez lui de donner de l’ampleur à l’objectif qu’il s’était fixé dès sa prise de pouvoir au sein de l’UMP  : rassembler toutes les sensibilités de la droite française autour d’un projet qui refondrait, dans les conditions nouvelles de la mondialisation capitaliste, son efficacité sociale, idéologique et politique. Ce projet que l’on nommera, faute de mieux, libéral-populiste, a l’ambition, de rassembler sur la longue durée une majorité de notre peuple, particulièrement ses catégories populaires, autour des valeurs historiquement les plus conservatrices de la droite nationale en prenant la précaution de les teinter de modernité et d’obtenir la caution de personnalités prétendument de gauche  : la fascination pour la réussite individuelle, la valorisation inégalitaire du mérite au sein d’une concurrence définie comme naturelle, l’amour de la famille, de la terre et de la patrie, la passion du patrimoine, de l’argent et de la propriété, les attaques contre la laïcité prônant le retour du religieux comme mode de régulation sociale et comme référent symbolique, la légitimation de l’autorité dans toutes les sphères de la société, l’appel à la génétique pour définir les déviances sociales, sont autant de thèmes travaillés à longueur de discours et dont on aurait tort de sous-estimer l’impact par ces temps où la crise pousse à la perte et à la recomposition des repères.

(…)

« Réduire la campagne sur l’identité nationale à un simple électoralisme, c’est s’interdire de voir l’ampleur de l’offensive idéologique, ses contenus comme son ambition »

(…)

Plus largement, contre l’idéologie rétrograde de l’identité nationale, nous ne ferons pas, à gauche, l’économie d’une contre-offensive sur le terrain des idées qui suppose une refondation autour d’un projet politique réinventant l’utopie émancipatrice. Un projet de transformation sociale, écologique, démocratique et culturelle en opposition radicale avec le libéral-populisme sarkozyste et en rupture avec le soviétisme dont on célèbre la chute, il y a vingt ans déjà, comme avec la social-démocratie, dont on commence tout autant à percevoir l’échec.

[Article complet : ICI]

Sur le même thème, (re)lire :

Le sarkozysme sans Sarkozy : une analyse rigoureuse de la “pensée” sarkozienne par Serge Portelli

 

Publié dans Elections regionales, POLITIQUE, Propagande - Desinformation, SOCIETE | 1 Commentaire »

Frédéric Lefebvre et le lobbying ? Une polémique qui dure…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 novembre 2009

Publié sur : Le Post.fr/13 novembre 2009

200 000 euros pour Frédéric Lefebvre en 2008 : « Pas de conflit d’intérêts »

Le porte-parole de l’UMP touche de l’argent comme actionnaire de sa société de conseil.

On l’accuse de profiter de « lobbying« .

[Lire l’article sur : Le Post.fr/]

 

Canal+ – 11 décembre 2006 – « Les lobbies au coeur de la République »

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Menaces sur le droit à l’avortement : droit des femmes en régression

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 novembre 2009

Cécile Rousseau‚ et Anne Roy

À la une dans l\'Humanité

 France : régression pour le droit à l’IVG

 

Trente-quatre ans après le vote de la loi Veil, les fermetures de centres IVG se multiplient en France dans un contexte de recul idéologique inquiétant.

Témoignages de deux femmes qui ont vécu une expérience difficile.

Elle a été « révoltée » et même « horrifiée » par l’accueil à l’hôpital. Mathilde [1], vingt-quatre ans, a subi un avortement il y a deux ans dans un hôpital de province. Son expérience illustre, trente-quatre ans après l’adoption de la loi Veil sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG), toute la fragilité de cet acquis. Aujourd’hui menacé par les restrictions budgétaires et un retour insidieux de l’ordre moral. Á l’époque, le corps de Mathilde lui avait fait « une entourloupe ». Tombée enceinte sans l’avoir désiré, sa décision d’avoir recours à une IVG ne lui a posé aucune difficulté. Son parcours pour la mener à bien, beaucoup plus. « C’est un droit mais beaucoup de gens essayent de nous faire changer d’avis », résume-t-elle.

Tout commence sur Internet, dans les forums féminins vampirisés par les lobbies anti-avortement. « Ils essayent de dissuader celles qui viennent demander conseil pour avorter avec des réponses assez dures. » Mathilde, elle, a pris sa décision. Un tour par le planning familial, puis au bout de deux semaines, arrive le jour de son intervention. Là, surprise. L’ambiance à cet étage de l’hôpital est tout sauf rassurante. Sol dégoûtant, peinture écaillée et, surtout, un personnel désinvesti, voire désagréable. « Ils étaient indifférents, avec l’air de penser que les femmes font ça avec désinvolture. » Comble du mépris, on place Mathilde dans une pièce d’ou elle entend distinctement les cris des femmes qui accouchent… Des minutes insupportables. « Un médecin s’est même permis de montrer l’échographie du fœtus. Une image qui a profondément choqué mon compagnon. »

[Lire la suite]

PCF.fr/

 

Le droit à la maternité choisie suspendu au démantèlement des hôpitaux publics

Le Parti Communiste tient à affirmer son soutien le plus total à l’action et à l’occupation engagée par le collectif droits des femmes du 20ème arrondissement qui agit pour le maintien du centre IVG à l’hôpital TENON

En effet, plusieurs restructurations des services menacent les hôpitaux parisiens au nom d’objectifs de rentabilité, menaçant gravement le droit à l’interruption volontaire de grossesse pour les femmes. L’objectif poursuivi répond, non seulement aux critères économiques imposés par le Gouvernement en matière de santé publique, mais également à une certaine idéologie qui refuse de reconnaître le droit aux femmes de choisir leur maternité, d’être maîtresses de leur vie privée et sociale.

Les conséquences de tels choix politiques sont dramatiques pour les femmes qui souhaitent interrompre leur grossesse, les contraignant à subir des délais d’attente si importants qu’ils entraînent le déni de leur droit à l’IVG., Parallèlement, on assiste au non respect des tarifs réglementaires et dans certains cas au refus de prise en charge des mineures et des femmes immigrées. Ainsi, on estime à plus de 5000 femmes par an le nombre de celles qui continuent de se rendre à l’étranger pour avorter.

Avec d’autres, nous nous opposons fermement à la disparition des Centres IVG, notamment celui de l’hôpital TENON. Nous exigeons le respect des droits des femmes et appelons à participer à toutes actions pour le maintien et la création de nouvelles unités spécialisées dévolues à la contraception et à l’IVG. C’est ce que nous crierons haut et fort samedi 17 Octobre à la manifestation pour les droits des femmes.

Le Parti Communiste Français

Publié dans LIBERTES, PCF, Politique nationale, SANTE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

FEIGNIES ENSEMBLE novembre 2009

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 novembre 2009

FEIGNIES ENSEMBLE                                                                PCF

 

FEIGNIES POUR TOUS                                                                        novembre 2009 – N° 21

 

« Au lieu d’investir pour les dividendes des actionnaires des entreprises du CAC40, investissons dans l’économie locale, dans les services publics ! »

Alain Bocquet, député du Nord – Lille le 17. 10. 2009

 

On peut, on doit maintenir et créer des emplois en France

 

Exemple : la gare de triage de Somain avec 400 emplois

Dans ce triage, on forme des convois avec des « wagons isolés » et on en assure la circulation. Cela concerne les PME qui n’ont pas les moyens, ni les besoins d’affréter des trains entiers.

Pour la SNCF, dans une logique d’entreprise privée, ce n’est pas rentable.

Elle envisage aussi de vendre 80 gares dans le Nord. C’est l’application des directives européennes, avec l’ouverture au privé du fret ferroviaire depuis 2007 et du transport des voyageurs en 2011.

Ce service des « wagons isolés » sera assuré par « Géodis » sur la route !

-  Pour les cheminots de la SNCF, la sécurité est une priorité : 4 personnes préparent un convoi pendant 35 minutes avec essais de freins.

-  Dans le privé, moins de personnes, pendant moins de temps, préparent un convoi et les règlements sont moins respectés (la ligne Hazebrouck-Fretun est reconnue en dépassement de vitesse par le  privé ; un convoi privé ECR de 3020 tonnes s’est retrouvé sur une voie prévue pour 1800 tonnes !)

Certains conducteurs d’ECR (Euro Cargo Rail, filiale de Deutsche Bahn) font des journées de 16 h, voire 20 h et risquent d’être à l’origine d’accidents.

→ Les syndicats chiffrent entre 5 000 et 6 000 les suppressions d’emplois dans le pays avec l’abandon du fret par la SNCF

→ Cet abandon du fret de proximité, c’est 1 200 000 camions de plus sur les routes et davantage de pollution au CO2 .

La SNCF doit rester un service public pour tous, dans chaque région.

 

La Poste : Qui est le menteur ?

 

Plus de 2 millions de Français ont demandé un référendum sur le statut de La Poste ; le président n’a pas entendu leur voix : il faudra crier plus fort !

Le ministre Christian Estrosi affirme et garantit que « La Poste ne sera pas privatisable » grâce à l’inscription dans la loi qu’elle est un « service public national ».

MAIS dans le même temps, Henri Guaino, conseiller du président déclare : « il n’ y a jamais de garanties éternelles et c’est vrai pour toutes les entreprises publiques »… «  ce qu’une loi fait , une loi peut le défaire » Qui doit-on croire ? Car il y a forcément un menteur dans les deux !

 

Mars 2010 – Élections régionales des 14 et 21 mars

 

Vous aurez la parole. Citoyens, exprimez-vous !

Inscrivez-vous sur la liste électorale avant le 31 décembre 2009.

Votez pour l’emploi, le maintien des industries et des services publics dans notre région.

Le Nord ne doit pas devenir Misèreland !

 

Halte aux ravages du capitalisme, de plus en plus sauvage !

 

En France, 8 millions de personnes en situation de pauvreté, d’exclusion (moins de 910 euros/ mois).

En Europe, 7 personnes sur 10 estiment que l’Union européenne ne lutte pas suffisamment contre la pauvreté.

Dans le monde, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) :

-         2 milliards d’individus souffrent de malnutrition

-         1 milliard d’individus sont gravement sous-alimentés en 2009

-         9 millions meurent de famine chaque année

 

Selon la FAO, 30 milliards de dollars / an suffiraient à réduire cette malnutrition.

Mais aux États-Unis, la seule banque Goldman Sachs annonce pour 2009 la distribution de 23 milliards de dollars de bonus« Une véritable pieuvre vampire enroulée autour de l’humanité »

 

La Sécu : les malades encore mis à contribution

 

Le budget 2010 de la Sécurité Sociale a été voté ; le déficit atteindra 30,6 Milliards d’euros. Cette année, ce déficit était de 23,5 milliards dont 12 milliards de cotisations sociales en moins et 3 milliards non perçus de cotisations et taxes prélevées sur les plus-values financières et immobilières.

Pour rappel, la Cour des comptes de la République invite à remettre en question les exonérations de cotisations patronales (31,5 milliards d’euros en 2010 !)

Qui va payer ? LES MALADES !!!

  - 2 € de plus de forfait hospitalier (18€ au lieu de 16€ par jour d’hospitalisation).

  - Contrôle renforcé et pression sur les arrêts maladie et les transports sanitaires.

  -  Suppression du 100% au bout de 5 ans pour les malades « guéris » du cancer.

  - Contrats d’assurance-vie soumis aux prélèvements sociaux (CSG, CRDS) au décès de l’assuré, alors que jusqu’ici ils étaient exonérés de cotisations.

Les compensations pour enfant pour la retraite des mères de famille sont « sauvegardées » pour 2010 : et après??

 

 

Ces problèmes vous concernent.  Venez en débattre avec nous le dernier vendredi de chaque mois de 17 h 30 à 19 h, salle polyvalente, place de l’Église.

 

 

Publié dans PCF, PCF-Front de Gauche Feignies | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy