• Accueil
  • > Agriculture
  • > Agriculture : L’Élysée veut importer une main-d’oeuvre à prix cassé

Agriculture : L’Élysée veut importer une main-d’oeuvre à prix cassé

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 novembre 2009

Des Roumains au tarif de la Roumanie…

Nicolas Sarkozy veut introduire la directive Bolkenstein dans l’agriculture française et payer les salariés européens aux

mini-tarifs de leur pays d’origine.

Voir l’article ci-dessous.

Sarkozy invente les travailleurs low-cost

Par Gérard le Puill

Agriculture : L'Élysée veut importer une main-d'oeuvre à prix cassé dans Agriculture agric
Á deux reprises en quelques jours, l’Élysée a fortement suggéré aux producteurs de légumes de recourir à des contrats précaires de type Bolkestein pour embaucher à vil prix des travailleurs d’Europe centrale dans les serres et dans les champs.

L’information qui suit ne devait pas sortir. D’ailleurs, l’Agence France-Presse ne s’y était pas encore intéressée, hier, en milieu d’après-midi. La veille, pourtant, Reuters indiquait dès 16h16 depuis Strasbourg que le conseiller agricole de l’Élysée avait suggéré aux producteurs français de légumes « de faire venir des intérimaires polonais aux conditions du pays d’origine » pour travailler dans les champs de légumes et dans les serres de l’Hexagone…
L’information a été donnée à notre confrère Gilbert Reilhac par Denis Digel, producteur alsacien de légumes et administrateur de Légumes de France, un syndicat spécialisé de la FNSEA. Récemment, Denis Digel accompagnait à l’Élysée Angélique Delahaye, présidente de Légumes de France. Évoquant les propos du conseiller agricole de l’Élysée Christophe Malvezin, le maraîcher alsacien a déclaré à Reuters : « Ils souhaitent nous aider à créer des structures d’intérim à l’étranger pour faire venir des salariés. Ce n’est pas ce que veut la profession. On l’a toujours dénoncé (…), on ne peut pas tolérer qu’on fasse venir des travailleurs étrangers dans nos entreprises alors qu’on se bat pour le développement de l’emploi local »

On peut donc dire aujourd’hui que l’Élysée fait le forcing pour que le syndicalisme agricole majoritaire collabore afin de mettre en place un système de précarisation massive.

[Lire la suite]

A lire également sur :

france-info.com/ : Des travailleurs d’Europe de l’Est à bas prix dans les champs ? (extrait audio de l’émission en milieu d’article)

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy