• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 3 novembre 2009

« Avant de brûler les livres, on commence toujours par brûler les mots »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 novembre 2009

Publié sur :

Chronique de l’humanité ordinaire

Photo

Le blog de Serge Portelli, magistrat et vice-président du Tribunal de Paris

L’extrême-droite comme si vous y étiez

Que le combat pour la démocratie passe d’abord par les mots; qu’il faille, inlassablement, mener cette lutte, dérisoire, dirait-on, pour conserver son sens au langage que nous partageons et leur réalité à ces valeurs que nous défendons: les jours sombres que nous traversons et qui nous attendent nous rappellent à ce devoir essentiel. Avant de brûler les livres on commence toujours par brûler les mots.*

Le sarkozysme n’est pas la droite classique. L’idéologie qui l’anime n’est pas celle que nous connaissions. Le discours qu’il développe n’est en rien celui que nous entendions, avec tant de variantes pourtant, de De Gaulle à Chirac, en passant par Pompidou ou Giscard d’Estaing. Le vocabulaire qu’il utilise – avec soin – n’est pas celui de la droite républicaine. Son dictionnaire ordinaire emprunte de plus en plus au langage de l’extrême droite et ce langage – qui s’impose insidieusement grâce à l’empire et l’emprise médiatique du système – nous habitue progressivement au pire.

[Lire la suite]

 Serge Portelli est l’auteur de :

·  Ruptures, d’abord diffusé sur internet, mars 2007, puis édité sous le titre Nicolas Sarkozy, une République sous très haute surveillance, éditions L’Harmattan, mai 2007.

·  Récidivistes. Chroniques de l’humanité ordinaire, Grasset, 2008

(Voir l’article de La Voix du Nord )

 Pour mémoire :

« Là où on brûle les livres, on finit par brûler des êtres humains » (Heinrich Heine dans la pièce Almansour, 1821)

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Sans les femmes, pas de démocratie !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 novembre 2009

 Réforme des collectivités locales

A propos du projet de loi sur la réforme des collectivités locales les journaux parlent des effets financiers mais ont peu parlé du mode de scrutin très complexe proposé pour les élections des conseillers territoriaux à dater de 2014 ;  ce projet doit être examiné mi-décembre au Sénat, il marque clairement une régression démocratique (majorité écrasante assurée d’office arithmétiquement pour le parti au pouvoir) et une régression pour les femmes (moins de 20% de femmes dans les conseils).

 

Voir sur :

  l’Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes, l’article : « Projet de Loi relatif à l’élection des conseillers territoriaux : La parité mise en danger« 

 

  Elles Aussi.org, le communiqué de presse du 24 OCTOBRE 2009 :

Le projet de réforme des collectivités territoriales :
Une régression pour la démocratie, une régression pour les femmes.

Le réseau pluraliste Elles aussi s’associe pleinement aux déclarations conjointes des Présidentes des trois délégations aux droits des femmes, celles de l’Assemblée nationale, du Sénat et du Conseil économique et social, sur le risque d’inconstitutionnalité du projet de loi relatif à l’élection des futurs conseillers territoriaux et sur la grave régression en matière de parité que représenterait son adoption en l’état.

[Lire la suite]

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Main basse sur le courrier

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 novembre 2009

FANNY DOUMAYROU

 Des facteurs privés à la barbe du monopole

Main basse sur le courrier dans ECONOMIE alt

 

Depuis deux ans, la société Alternative Post distribue du courrier de moins de 50 grammes, en principe réservé à La Poste. Sans que l’Arcep, le gendarme de la concurrence, ne lève le petit doigt.

 

Ils s’appellent « facteurs », ils distribuent du courrier à vélo, mais leur tenue est rouge et noir et ils ne travaillent pas pour La Poste. Depuis septembre 2007, la société Alternative Post étend sa toile, encore modeste, sur le marché postal. Basée à Lyon, c’est dans cette ville qu’elle a lancé dans les rues ses premiers facteurs, avant d’élargir en 2008 son activité à l’Île-de-France, à Toulouse, Nantes, Clermont-Ferrand, Saint-Étienne et Angers. L’entreprise emploie aujourd’hui 350 personnes dont 300 facteurs, distribue 2 millions de plis par mois et proclame son ambition de devenir le « leader de la distribution postale alternative privée ».
Marcher sur les plates-bandes de La Poste est aujourd’hui parfaitement légal… dans une certaine mesure. Les directives européennes ont depuis dix ans progressivement libéralisé le marché, en réduisant par paliers le monopole accordé à l’opérateur historique. Depuis le 1er janvier 2006, ce pré carré est limité aux envois de moins de 50 g, et ce jusqu’à la prochaine étape du 1er janvier 2011, où le secteur sera totalement ouvert à la concurrence.
[Lire la suite]

Publié dans ECONOMIE, La Poste, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy