• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009

Guerre d’Espagne : L’Odyssée du Winnipeg

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 octobre 2009

GILLES HERTZOG

 

Guerre d'Espagne : L'Odyssée du Winnipeg  dans HISTOIRE winni-_-2

2500 réfugiés républicains espagnols furent embarqués à Bordeaux pour Valparaiso à bord du cargo Winnipeg, à l’été 1939, grâce au courage du poète chilien Pablo Neruda et des Français de la compagnie France Navigation.

Gilles Hertzog témoigne du sauvetage auquel participèrent ses parents, Paul Hertzog et Marcelle Herzog-Cachin, médecins à bord. L’aller vers le Chili fut un succès. La facette méconnue de cette histoire est la répression vécue au retour en France.

À se trouver ici, le 3 septembre dernier, pour le soixante-dixième anniversaire de l’arrivée du Winnipeg au Chili, à Isla Negra, face à l’océan Pacifique, dans la demeure de Pablo Neruda perchée sur les rochers, mon émotion est grande. Les Chiliens rendent hommage à Neruda, alors ambassadeur du Chili en France, qui, durant l’été 1939, fit venir 2 500 réfugiés républicains espagnols au Chili. Soixante-dix survivants sont là, devant la tombe du poète, et, par centaines, leurs enfants et petits enfants les entourent. Un chœur de vieux Galiciens chante les chansons du pays natal, l’Espagne de jadis, d’avant Franco… Seul étranger dans toute cette assemblée, je suis venu rendre hommage aux 150 Français, marins, personnel de bord, médecins et infirmiers, dont mes parents, Paul Hertzog et Marcelle Hertzog-Cachin, médecins du bord, qui mirent à exécution au cours de l’été 1939 l’idée du grand poète chilien.

[Lire la suite]

Publié dans HISTOIRE | Pas de Commentaire »

17 octobre à Lille : 2 000 manifestants à l’appel du PCF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 octobre 2009

 

http://www.dailymotion.com/video/xaui1m

envoyé par F. Provost
vdn17oct2009.jpgphoto VDN la Voix du Nord du 17 octobre 2009, édition Maubeuge, édition Lille

Près de 2000 personnes ont manifesté samedi avec le parti communiste à Lille !

 

photo16.jpgphoto17.jpgphoto15.jpgphoto12.jpg

 

 

photo1132.jpgphoto14.jpgphoto19.jpgphoto118.jpg

 

Publié dans PCF, PCF-Front de Gauche Feignies | Pas de Commentaire »

Urgent : charter pour les Afghans mardi 20 à Lesquin

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 octobre 2009

Vu sur : bellaciao.org – 19 octobre 2009

Charter Londres-Lille-Kaboul mardi 20 octobre 09

La Cimade vient de transmettre l’info selon laquelle une nouvelle tentative de départ en charter vers Kaboul aurait lieu ce mardi.

Le départ de Lille-Lesquin aurait lieu à 22h.

Environ 50 Afghans sont dans les CRA de Palaiseau (91), de Coquelles (66), du Mesnil-Amelot (77), de Nice (06), de Lille (59) et de Paris-Vincennes (75).

Comme la dernière fois :

Rassemblement 20h à l’aéroport de Lesquin.

De : patrice bardet

Publié dans Politique nationale, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaire »

Travail des femmes : Témoignages

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 octobre 2009

Travail des femmes : Témoignages dans SOCIETE livre Exploitées ? Le travail invisible des femmes

Aux Éditions

Les Points sur les i

0066.250 dans SOCIETE

Elles ont beau travailler, se former, assumer la double journée, elles sont souvent invisibles. Exploitées. Discriminées.

25 femmes témoignent de ce travail au féminin : des obstacles rencontrés ; des ressources déployées pour y faire face. Leur vécu nourrit l’analyse, le diagnostic sans complaisance des dysfonctionnements du monde du travail.

Pas de plaintes, mais un constat précis et des propositions élaborées collectivement pour changer le regard et les pratiques du travail ; pour construire l’égalité entre les femmes et les hommes ; pour transformer la société.

Un livre engagé, pour nourrir le débat.

Ce livre est le fruit d’un projet d’éducation populaire et citoyenne mené par l’association Éclats de Voix (eclats2voix@free.fr).

Nadine Jasmin est maître de conférences de littérature française à l’Université de Strasbourg. Elle a fondé l’association Éclats de Voix.

Voir la vidéo sur : http://www.canalmarches.org/spip.php?article997

Voir le communiqué de presse

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

Journée pour les droits des femmes : une mobilisation inédite depuis 13 ans

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 octobre 2009

 » Ensemble pour une réelle égalité »

A l’appel du Collectif national pour les droits des femmes (CNDF) et de l’association Femmes solidaires, plusieurs milliers de personnes ont défilé dans les rues de Paris pour réaffirmer l’égalité des femmes et des hommes. Une égalité sur le papier, mais pas dans les faits, ont tenu à rappeler les manifestants, à l’instar des pratiques observées pour les salaires ou en politique, pour ce qui est de la parité. 

La vidéo de la manifestation vue par le Parisien
Publié par :
leParisien.fr 17 octobre 2009 – J. Cl.

 

Des milliers de manifestants pour le droit des femmes

 

L’idée est juste : rappeler aux hommes que les femmes sont leurs égales. Mais en 2009, il faut de nouveau battre le pavé pour le dire, le clamer, en espérant le faire concrètement reconnaître. A , sous de grosses gouttes de pluie froide, des milliers d’hommes et de femmes ont répondu à l’appel du du collectif national pour le droits des femmes (CNDF) et de l’association «Femmes solidaires» pour défendre les droits de 51,4% de la population française.

A l’heure où, à , l’ catholique défile en masse contre une réforme du droit à l’avortement, 15 000 personnes se sont mobilisées à Paris, selon les organisateurs, 2600 selon la préfecture de police. Mais on n’avait pas vu une telle mobilisation depuis 1996, quand le CNDF s’était constitué.

[Lire la suite]

Publié dans Politique nationale, PRECARITE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Et oui, on peut s’inquiéter pour le Président !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 octobre 2009

Article publié par : lepost.fr/ – 18 octobre 2009 – Bruno Roger-Petit

 

Nicolas Sarkozy Nagybocsaï a-t-il vraiment la nationalité française ?

Extraits

Cette semaine, à part le prince Jean (dans les films de Robin des Bois, c’est le méchant) il a été aussi question de ces Français qui découvrent un beau jour qu’ils ne sont plus Français. C’est arrivé à un militaire dont le cas fut débattu à l’Assemblée nationale (merci Jean Glavany) et la dernière victime un peu connue en date de ces tracasseries absurdes n’est autre que la romancière Tatiana de Rosnay.

(Voir le cas de Tatiana de Rosnay sur Rue 89)

Au delà de ces cas exemplaires et médiatisés, il apparaît que des milliers de gens se retrouvent dans cette situation ubuesque : ils ont toujours été Français, et un jour, à l’occasion d’un renouvellement de passeport ou de carte d’identité, voilà que l’administration se met à leur demander de prouver leur nationalité because ils sont nés en France, mais de parents Français nés à l’étranger. C’est ubuesque, inique, odieux, stupide et tout ce qu’on veut, mais voilà le fruit de quinze années de Pasquaïo-sarkozo-bessonisme.

Du coup, tous les citoyens Français nés de parents d’origine étrangère s’inquiètent. « Vais-je moi aussi tomber dans un no-man’s land national lors du renouvellement de mon passeport ? Moi aussi va-t-on me dire: « toute personne née en France de parents français, mais nés à l’étranger, doit prouver sa nationalité »? » (…)

Du coup, moi aussi je m’inquiète. Je connais quelqu’un qui a fait une belle carrière en France. Son père, Pal est né en Hongrie (d’un père jugé pour détournements de fonds) et a immigré en France, suite aux tourments de la seconde guerre mondiale, mais aussi dans le but de fuir le service militaire au sein de l’Armée Rouge. Arrivé à Paris, après bien des péripéties, il s’y installe, se marie, fait trois enfants (tous nés -en 1951, 1955 et 1957- d’un père apatride) et se fait naturaliser (enfin!) vingt ans plus tard.

C’est là que je m’inquiète. (…)

[Article complet : lepost.fr/]

 

 

Publié dans Humour, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Les décrets liberticides de la Sainte Edwige

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 octobre 2009

PNG - 156.1 ko

Non, aux clones d’EDVIGE

Les récents événements de Poitiers, savamment orchestrés et médiatisés, ont permis à Brice Hortefeux de préparer l’opinion à accepter le passage en force de deux nouveaux décrets ultra sécuritaires.

Pour mémoire, la CNIL avait été saisie dès le 27 mars 2009 au sujet de ces deux projets de décret, peu après qu’ils aient été annoncés par N. Sarkozy  le 18 mars à Gagny (Seine-Saint-Denis). C’est dire qu’ils avaient été élaborés bien avant les incidents de Poitiers. Mais ceux-ci étaient nécessaires pour provoquer l’émotion et la réprobation des citoyens prêts, dès lors, à accepter ces décrets liberticides.

« La dictature constitutionnelle, avec la complicité de ses médias relais, utilise ou crée en permanence des évènements pour faire diversion, empêcher que l’attention des individus se cristallise sur leur mécontentement personnel, et différer éternellement toute résolution possible des problèmes sociaux. Ces évènements renforcent et légitiment le rôle de la dictature constitutionnelle comme unique rempart entre l’individu et un monde extérieur caricaturé jusqu’à la paranoïa, d’où ne ressortent plus que des dangers potentiels. » (Michelle Meyer- La dictature constitutionnelle)

« Edvige est mort, il n’est pas question de le remplacer » (Brice Hortefeux – mardi 13 octobre). Edvige est mort mais l’acte de naissance de ses deux clones a été signé le 16, jour de la Sainte Edwige, signe de l’humour légendaire de notre sinistre ministre de l’Intérieur. Signe également du mépris du gouvernement et de Nicolas Sarkozy pour le Parlement, alors même que la Commission des lois de l’Assemblée nationale a déposé une proposition de loi depuis juillet 2009.

 Un million de salariés concernés par ce fichage

Les décrets publiés dimanche 18 octobre au Journal officiel portant création de deux nouvelles « bases de données » de police précisent le type de données qui peuvent y être recensées, ainsi que les dérogations possibles.

 

Dans le fichier relatif à la « prévention des atteintes à la

sécurité publique », figureront :

- Motif de l’enregistrement
- Photographies
- État civil
- Nationalité
- Profession
- Signes physiques particuliers et objectifs (ce sont les tatouages, les piercings,votre  manière de vous habiller, etc…)
– Adresses physiques et électroniques
- Numéros de téléphone
- Titres d’identité
- Immatriculation des véhicules
- Informations patrimoniales
- Activités publiques
- Comportement et déplacements (le terme est suffisamment flou et vague pour nous inquiéter de ce que les descriptions policières subjectives en feront)
- Agissements susceptibles de recevoir une qualification pénale
- Personnes ayant entretenu des relations directes et non fortuites avec l’intéressé (se limitant à leur identité, sauf si elles-mêmes présentent un risque d’atteinte à la sécurité publique).


En outre, « à titre dérogatoire et dans un cadre strict », selon une circulaire du  ministère de l’Intérieur adressée dimanche aux préfets, pourront être indiqués :

  -Signes physiques particuliers et objectifs « pris comme éléments de signalement » (tatouage, cicatrice, couleur de cheveux)
-  Origine géographique ou appartenance à un même quartier (ce n’est ni plus ni moins que la stigmatisation des populations par leur quartiers et leurs orgines)
- Activités politiques, philosophiques, religieuses ou syndicales ( l’attaque  gouvernementale est là clairement explicite contre les mouvement sociaux).

 

 

  Dans le second, consacré aux « enquêtes administratives

liées à la sécurité publique », seront seulement enregistrés :

 

Motif de l’enquête

Photographies Etat civil Nationalité
Profession


Adresses physiques et électroniques
Numéros de téléphone
Titres d’identité

 

    Pourra également, « à titre dérogatoire », être fait mention d’éléments à caractère  politique, philosophique, religieux ou syndical si y est lié un comportement « incompatible avec l’exercice des fonctions ou missions envisagées ».

Des mineurs peuvent y être inscrits, s’ils ont plus de 16 ans et ont fait l’objet d’une  enquête administrative les concernant directement dans le cadre d’une procédure de recrutement.

  L’inscription sera automatiquement supprimée cinq ans après son enregistrement « quel qu’ait été le résultat, favorable ou non de l’enquête »

 

Sources : http://nantes.indymedia.org/article/18436 et  Mille Babords.org/spip.php?article1235

 Lire :

Adieu Edvige, bonjour Edwige²

sur : bugbrother.blog.lemonde.fr/

Publié dans LIBERTES, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Où l’on voit poindre la « démocrature »… : quelques définitions

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 octobre 2009

Sommes-nous encore en démocratie ?

Définition de dictocratie et démocrature

Etymologie : ces deux mots sont formés par l’association et condensation de dictature et de démocratie.

La dictocratie (ou démocrature) désigne un régime qui, sous l’apparence d’une démocratie, fonctionne en réalité comme une dictature. Une constitution est en place, des élections ont lieu régulièrement, la liberté d’expression est garantie dans les textes, cependant les élites en place manipulent ces institutions afin de conserver leurs privilèges. Cela peut être aussi le cas lorsqu’il existe une collusion entre les médias et le pouvoir en place.

Source : http://www.toupie.org/

La démocrature (condensation des mots « démocratie » et « dictature » – ou parfois de « caricature »-) est un régime qui s’autoproclame démocratique, qui se pare de nombreux oripeaux démocratiques mais fonctionne en réalité comme une dictature.

C’est un régime où existe aussi des pressions et des contraintes sur les personnes (notamment sur des journalistes ou des juristes hors cadre), et où les médias fonctionnent étroitement avec les pouvoirs en place.

Le terme sera utilisé, par différents auteurs, au sujet de régimes d’Amérique latine, d’Europe de l’est (actuellement du régime russe de Poutine) ou de l’ouest (Il est utilisé pour définir la situation actuelle de la France ), d’Afrique ou d’ailleurs.

Source : fra.anarchopedia.org

Définition du despotisme

Etymologie : du grec despotês, maître.

Le despotisme est la forme de gouvernement dans laquelle la souveraineté est exercée par une autorité unique (une seule personne ou un groupe restreint) qui dispose d’un pouvoir absolu. Le despotisme implique souvent un pouvoir autoritaire, arbitraire, oppressif, tyrannique, sur tous ceux qui lui sont soumis.

Le despotisme est l’une des trois formes de gouvernement (avec la république et la monarchie) que Montesquieu distingue dans « L’esprit des lois ». Pour lui le despotisme, qui est le mal absolu, est le pouvoir d’un seul homme, sans règle, si ce n’est celle de son bon plaisir, pouvoir fondé sur la crainte. Le philosophe en déduit la nécessité de la séparation des pouvoirs afin d’éviter le despotisme et de préserver la liberté.

Source : toupie.org/

Définition de la démocratie

Etymologie : du grec dêmos, peuple, et kratos, pouvoir, autorité.

La démocratie est le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple (principe de souveraineté), sans qu’il y ait de distinctions dues la naissance, la richesse, la compétence… (principe d’égalité). En règle générale, les démocraties sont indirectes ou représentatives, le pouvoir s’exerçant par l’intermédiaire de représentants désignés lors d’élections au suffrage universel.

Les autres principes et fondements de la démocratie :

Source : toupie.org

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Aux Editions CNRS : « Berlin 1942, Le voyage d’un collabo au coeur de la Gestapo »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 octobre 2009

Publié sur :
Accueil 17 octobre 2009 – Pascal Riché

Comment, à Berlin en avril 1942, on devisait  sur la solution finale

C’est un document très étonnant et dérangeant que publie CNRS Editions sous le titre « Berlin 1942, le voyage d’un collabo au coeur de la Gestapo », présenté par l’historien Laurent Joly.

Un court récit, très détaillé, à mi-chemin entre le journal intime et le PV de police, d’un séjour forcé à Berlin, dans les salles d’interrogatoire de la Gestapo.

L’auteur est un flic des RG, un peu trouillard, un peu fragile, un peu salaud, très ordinaire : le visage de cette « banalité du mal » que Hannah Arendt a si bien su décrire.

Louis Sadosky a été arrêté par des policiers SS au début du mois d’avril 1942, ainsi que son ancien chef, Christian Louit, et embarqué en train vers l’Allemagne. La Gestapo s’intéresse à un agent polonais qui a été leur informateur.

Là-bas, les deux hommes, qui ne cessent de se chamailler, passent par diverses épreuves psychologiques et interrogatoires, avant d’être raccompagnés en France un mois plus tard. Au passage, Sadosky est informé des techniques et méthodes de la Gestapo.

[Article complet : Rue89]

Berlin 1942, Le voyage d’un collabo au coeur de la Gestapo présenté par Laurent Joly – CNRS Editions – 20€

Publié dans HISTOIRE | Pas de Commentaire »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 octobre 2009

 

« La liberté d’une démocratie est en danger si le peuple tolère l’emprise

croissante de puissances privées au point où elles possèdent plus de

pouvoir que l’État démocratique lui-même.

C’est l’essence même du fascisme – la mainmise sur le gouvernement

d’un individu, d’un groupe ou de tout autre pouvoir de contrôle privé. »

- Franklin D. Roosevelt

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12345...12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy