• Accueil
  • > EUROPE
  • > Le droit à l’avortement en ligne de mire des eurconservateurs

Le droit à l’avortement en ligne de mire des eurconservateurs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 octobre 2009

 
l’Humanite.fr/ - 23 octobre 2009 – CATHY CEÏBE

Les croisés anti-IVG se déchaînent dans toute l’Europe

Interdiction ou remise en cause de la légalité des IVG, désengagement des États. Sur fond d’offensive de l’Église catholique, le droit des femmes à disposer de leur corps est sujet à d’inquiétantes attaques sur tout le continent.

On défend les espèces en voie de disparition, mais qui défend les bébés ? Depuis plus d’un an, cette analogie grotesque et choquante sert de « support » à une campagne médiatique sans précédent des organisations « pro-vie » espagnoles, dans leur combat d’arrière-garde contre le droit des femmes à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Samedi dernier, cette mouvance s’est livrée à une véritable démonstration de force dans les rues de Madrid contre le projet de loi du gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero qui propose de libéraliser jusqu’à quatorze semaines l’IVG, et qui permettrait, dans certains cas, pour des mineures, de passer outre l’autorisation parentale.

Actuellement, l’avortement n’est autorisé qu’en cas de viol, de malformation du foetus, de risques physiques et de troubles psychiques pour la mère, cette dernière clause constituant aujourd’hui, pour les femmes, le principal recours à l’acte. Cette manifestation, la plus importante contre une réforme de Zapatero, illustre la virulence contre le droit des femmes à pouvoir disposer de leur corps.

Fin de l’article :

Quant à l’Union européenne, si prompte à déclarer sa non-ingérence dans les politiques nationales dans ce domaine, elle a désormais franchi la ligne rouge. Obsédée par la ratification irlandaise au traité de Lisbonne, elle n’a pas hésité à faire les yeux doux aux catholiques du mouvement Coir, anti-IVG notoires, en les confortant dans leur obsession du droit à la vie en échange de leurs voix lors du référendum. Il y a un an, pourtant, le Conseil de l’Europe invitait ses États membres à « garantir l’exercice effectif du droit des femmes (…) » et  » à respecter la liberté (de leurs) choix ». Lorsque le dogme libéral est en jeu…

[Article complet]

Selon des ONG polonaises, le nombre d’avortements clandestins pratiqués chaque année s’élèverait chaque année à 180 000 en raison de l’absence d’une politique adéquate d’éducation sexuelle, de prévention et de contraception. 

On estime qu’en Autriche, en Espagne ou encore au Portugal, le coût d’une IVG varie entre 300 et 800 euros.

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy