Sarkozy et l’histoire bling-bling

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 octobre 2009

Par Jérôme Lamy, historien des sciences.

Guy Môquet : comment Sarkozy asservit l’histoire

A l’heure où la lettre de Guy Môquet sera lue pour la seconde fois en classe, l’historien Nicolas Offenstadt analyse comment le président de la République tente de faire renaître un grand récit politique qui instrumentalise les grandes figures historiques hors de tout contexte. Une histoire bling-bling, en somme.

L’ouvrage de Nicolas Offenstadt propose, en dix chapitres, de revenir sur les épisodes les plus marquants de l’usage fait par le pouvoir sarkozyste des références historiques.

Le chef de l’État s’est fait une spécialité de mettre en scène une histoire nationale clinquante et sans profondeur, une histoire bling-bling, selon la juste expression de l’auteur. Fondée sur une mise en scène médiatique appuyée des lieux de la mémoire nationale, éclatée en un kaléidoscope de personnages historiques érigés en icônes et bâtie sur une chronologie sans clivage, l’histoire bling-bling de Sarkozy est d’abord une histoire vite consommée. Elle cherche à produire une adhésion et se tient en lisière de la réflexion critique.

L’instrumentalisation de la figure de Guy Môquet est à ce propos exemplaire. Oubliant volontairement l’importance de l’engagement communiste du jeune fusillé, le pouvoir a surtout cherché à promouvoir une cohésion nationale construite sur quelques réflexes émotionnels.

[Lire la suite]

L’Histoire bling-bling, Le retour du roman national, de Nicolas Offenstadt, Éditions Stock. 148 pages, 12 euros.

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy