Travail de forçat dans le métro…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 octobre 2009

Article paru dans l’Humanité du 16 octobre

par Marie Barbier

 Métro, boulot, exploitation…

Une vidéo amateur révèle les conditions de travail scandaleuses de sans-papiers affectés à la rénovation du métro parisien.

« Y a pas de soleil sous la terre… » chantait Gainsbourg, qui s’imaginait en poinçonneur des Lilas. Sous terre, les gars qu’on croise et qu’on ne regarde pas, ce sont aussi ces salariés sans papiers qui, la nuit venue, rénovent les stations de métro parisiennes. Pour être vus, ils se sont filmés avec un appareil photo numérique, en train de travailler. C’était l’été dernier, à la station de métro Porte-de-Saint-Ouen.

http://www.dailymotion.com/video/xat2l5

 

Les images sont floues, mais pas assez pour qu’on ne puisse voir l’inimaginable : des ouvriers en baskets et capuche, un simple gilet jaune fluo sur le dos, portant à même la tête des plaques de béton (de 30 à 70 kg) et maniant le goudron en fusion avec des gants de jardinage… Quand il a vu la vidéo, Hervé Goix, de la CGT, en a eu « les larmes aux yeux » : « C’était viscéral. Voir des gens travailler comme ça, en 2009… Sans casque, ni chaussures de sécurité, maniant des produits toxiques et brûlants. Un travail de forçat. » Depuis lundi, vingt-trois de ces salariés ont rejoint le mouvement de grève et d’occupation des travailleurs sans papiers pour exiger leur régularisation. « On en a marre de travailler comme ça, souffle Sékou, Malien de trente-quatre ans, en France depuis 2001. Ils profitent de nous parce qu’on est sans papiers. On travaille parfois douze heures d’affilée, sans pause, pour 80 euros la nuit. »

[Suite de l’article sur le blog de Marie Barbier]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy