• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 14 octobre 2009

Un petit instant de bonheur…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 octobre 2009

Découvert sur :

http://www.yetiblog.org/

 

TIME AFTER TIME
http://www.dailymotion.com/video/x5d4

Publié dans Musiqe | Pas de Commentaire »

Retraités de la Fonction publique (État, Collectivités territoriales et Hospitalières)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 octobre 2009

Mme Paula Lamer, Secrétaire de la Sous-section d’Avesnes, vous invite à la réunion qu’elle organise :

 

Mardi 20 octobre 2009,

à 10 heures,

salle Gérard Philipe,

à FEIGNIES.

 

Publié dans INFOS, Infos Feignies, RETRAITES | Pas de Commentaire »

Mieux vieillir en France ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 octobre 2009

Les personnes les plus fragilisées ne doivent pas subir les conséquences des choix politiques

du gouvernement (bouclier fiscal, exonérations patronales…).

D’après un article paru dans Le Courrier du Retraité (Fédération Générale des Retraités de la Fonction Publique)

L’État a transféré la gestion des soins aux personnes âgées dépendantes aux départements sans leur transférer les crédits correspondants. En outre, la CNSA (Caisse Nationale de solidarité pour l’Autonomie), loin de remplir le rôle qui lui était assigné exerce une rétention des fonds qu’elle a prélevés au lieu d’améliorer les conditions de vie des personnes en difficulté vivant à domicile ou en établissement. Aucun justificatif de l’utilisation des fonds n’est prévu et plus de 1,2 milliard d’euros provenant du jour férié supprimé (le fameux lundi de Pentecôte !) reste dans ses caisses.

En 2005, la Cour des Comptes de la République rappelait que les besoins des personnes âgées, en France, ne sont couverts qu’à 50 %.

 

 

    CNSA (Caisse Nationale de solidarité pour l’Autonomie)

    Quelques chiffres :

 

    Plus d’1,2 milliards d’euros (soit 50 000 emplois) provenant du jour férié supprimé (Lundi de  Pentecôte) n’ont  pas été dépensés comme prévu :

 

     Plus de 500 millions ont été consacrés à la construction de structures alors qu’ils devaient permettre le recrutement de salariés.

                              

     Plus de 700 millions ont servi à diminuer l’engagement de l’Etat et de l’Assurance Maladie dans le secteur, au lieu d’améliorer les conditions de vie des personnes âgées vivant en établissement ou à domicile…

 

(Source Association des Directeurs au service des Personnes Agées)

 

 

 Les personnes âgées les plus fragilisées doivent pleinement bénéficier de la solidarité

 

nationale, par l’intervention de l’État.

 

 

Publié dans Politique nationale, PRECARITE, RETRAITES, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Irradiés : une loi d’idemnisation à minima

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 octobre 2009

PIERRE-HENRI LAB

Irradiés : l’État veut indemniser au minimum

Le projet de loi d’indemnisation des victimes des essais nucléaires devrait être adopté mercredi par le Sénat. Les associations le jugent insatisfaisant.

« Une brèche dans le négationnisme des retombées des essais nucléaires ». C’est par ces mots que le président de l’Association des vétérans des essais nucléaires (Aven), Michel Verger, a commenté le projet de loi d’indemnisation qui doit être examiné et adopté aujourd’hui par le Sénat. (…)

Mais le projet de loi du ministre de la Défense, Hervé Morin, laisse en effet aux victimes un goût d’amer. (…)

Au total « ce projet de loi crée un dispositif inférieur à celui, lui-même encore imparfait, qui encadre l’indemnisation des victimes de l’amiante. Il refuse d’accorder des droits aux victimes et aux ayants droit que les tribunaux administratifs leur reconnaissent pourtant », assène Jean-Paul Teissonnière, avocat de l’Aven. Autant d’« insuffisances » et de « manquements » qui font dire à Michel Verger comme au président de l’association polynésienne Moruroa e tatou, Bruno Barrillot, que « leur combat est loin d’être terminé ». (…)

 

La France a procédé à 210 essais nucléaires entre 1960 et 1996. Le premier, baptisé Gerboise bleue s’est déroulé sur la base de Reggane, dans le Sahara algérien, le 13 février 1960. À partir de 1966, les essais se poursuivront dans le Pacifi que sur l’atoll de Mururoa, en Polynésie française, et ce jusqu’en 1996, date à laquelle la France a ratifi é le traité international interdisant les essais nucléaires. Plusieurs incidents ont émaillé ces opérations. Le plus important d’entre eux s’est produit le 1er mai 1962, lorsqu’un nuage de poussière radioactive s’est échappé du souterrain dans lequel il venait d’être procédé à un tir.

[Article complet : l’ Humanité]

Publié dans Politique nationale | Pas de Commentaire »

Pétition de soutien à un cinéaste poursuivi pour délit de solidarité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 octobre 2009

Pétition de soutien à un cinéaste poursuivi pour délit de solidarité dans LIBERTES arton2752503-78208

 José Chidlovsky, réalisateur d’un documentaire sur les sans-papiers a hébergé une jeune Algérienne pendant son tournage.

Il fait l’objet d’une procédure judiciaire pour délit d’entraide aux sans-papiers et encourre 5 ans de prison plus 30.000 euros d’amende s’il était mis en examen.

Son documentaire, Journal de sans-papiers, traite des conditions de vie des sans papiers et témoigne de leur quotidien.

Signez la pétition de soutien à José Chidlovsky : Pétition

Article paru dans l’Humanité du 6 octobre : Un cinéaste poursuivi pour délit de solidarité

 

Publié dans LIBERTES, PETITION, Politique nationale | Pas de Commentaire »

L’argent public livré aux patrons

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 octobre 2009

 On peut, on doit maintenir et créer des emplois en France !

 

NEXANS – Chauny (Aisne)

L'argent public livré aux patrons dans ECONOMIE fsiLe Fonds stratégique d’investissement (FSI) était l’« arme anticrise » de Sarkozy. Voilà qu’elle s’est transformée en bombe contre l’emploi : dans l’Aisne, la multinationale Nexans va raser l’un de ses berceaux avec l’aide de l’argent public. Un scandale qui tient à deux chiffres : 60 milliards d’euros et 387 chômeurs !

L’usine de Chauny, 1ère en Europe et 2ème au niveau  mondial, était spécialisée en coulée de cuivre continue. Il y a quinze jours, c’est l’annonce de la fermeture de la coulée et de la tréfilerie Nexans (220 licenciements à Chauny, sur 387 suppressions d’emplois au total en France).

Ce cataclysme social, encore en germe, ne devait pas arriver. C’était impossible. Á en croire les promesses présidentielles, les gars de Chauny, c’est le sourire qu’ils auraient dû avoir aux lèvres : début juillet, la multinationale française Nexans (22 400 salariés dans le monde, dont 3 000 en France, une marge opérationnelle à 8,9 % et 195 millions d’euros de profits en 2008) a bénéficié d’un investissement de 60 millions d’euros de la part d’un actionnaire pas tout à fait comme les autres, le Fonds stratégique d’investissement (FSI) tant vanté par Nicolas Sarkozy comme sa véritable « arme anticrise » censée défendre le travail et les usines en France.

« Mettons l’argent public pour le travail. Je veux que l’on garde en France nos usines. Je veux que l’on arrête le processus de délocalisation. L’État est là, et naturellement quand la situation sera meilleure, on revendra notre part. S’il le faut, on prendra un bénéfice, tant mieux pour le contribuable ! Cela, c’est la première vocation de ce fonds. » (N. Sarkozy à Montrichard, le 28 novembre 2008)

 

68,36 % , c’est ce que l’action Nexans a gagné depuis l’entrée du FSI dans le capital de la multinationale.

56 millions d’euros, c’est que Nexans a distribué à ses actionnaires !

387 suppressions d’emplois, c’est qu’il réserve aux salariés !

 

Paroles de syndicalistes et d’élus :

« N’ayant aucun pouvoir réel dans la gouvernance du FSI, nous ne disposons que de l’information qu’ils veulent bien nous donner. Manifestement, le patron de Nexans se sert du FSI pour améliorer ses fonds propres, mais après, c’est vraiment : “Circulez, y a rien à voir !” »

« Le groupe a trois coulées continues de cuivre en Europe et celle de Chauny est à la fois la plus performante et la plus productive, . Chez nous, toutes les installations sont doublées, c’est unique au monde ! Mais la direction de Nexans s’en fiche, ils ont décidé qu’on était en surcapacité et que, de toute façon, cette activité ne produisait plus assez de valeur ajoutée. »(David Quillet)

« Le groupe Nexans est en excellente santé financière, il distribue des dividendes de plus en plus conséquents. On ne voit vraiment pas au nom de quoi le FSI se désintéresserait des conséquences des choix industriels des groupes dans lesquels il investit ! » (Jean-Luc Lanouilh, conseiller général PCF)

(Source : « L’État boursicote, les salariés trinquent » – Thomas Lemahieu – l’Humanité – 13 octobre 2009)

L’argent public doit permettre de garder des usines en France.Il faut interdire les

licenciements boursiers !

 

Publié dans ECONOMIE, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy