• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 9 octobre 2009

« Main basse sur l’école publique » : un ouvrage salutaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 octobre 2009

Lu sur : sauvons-lecole.over-blog.com/

  »Main basse sur l’école publique » : à lire d’urgence

 

In France2
23 septembre 2008

image_46577338 dans Politique nationale

A l’heure où est discutée la loi Carle, il faut lire et relire « Main basse sur

l’école publique »

Pour les auteurs de cet essai paru en 2008 chez Démopolis, l’actuel gouvernement entend saper les bases de l’école publique républicaine et pousser peu à peu classes moyennes et supérieures vers le privé.

Malheureusement aussi étayé que convaincant, leur livre est plus que jamais d’une brûlante actualité.

Les auteurs se sont penchés sur la généalogie des idées gouvernementales en matière d’Éducation nationale. Celles-ci vont puiser dans un vivier idéologiquement marqué, qui emprunte aussi bien au Club de l’Horloge (extrême-droite) qu’à l’Opus Dei.

Catholiques conservateurs et droite ultra-libérale se sont rejoints, expliquent Eddy Khaldi et Muriel Fitoussi, pour prôner « le chèque éducation » (aux Etats-Unis, « school voucher »): un coupon donné à l’école de son choix. L’école remet le coupon au gouvernement, qui le convertit en argent. On se doute des conséquences d’une telle mesure : appauvrissement de l’école publique, enrichissement des écoles privées les plus prisées, baisse générale du niveau des enseignants, fin de toute mixité sociale.

Deux heures d’enseignement hebdomadaires supprimées dans les écoles publiques

L’ex-ministre de l’éducation nationale Xavier Darcos s’est bien gardé, expliquent les auteurs, d’appliquer d’emblée une mesure si brutale. Pour affaiblir l’école publique et préparer les esprits, mieux vaut avancer masqué. Il s’agit d’abord, martèle le gouvernement, de faire des économies. Sans guère susciter de réaction, deux heures d’enseignement ont ainsi été supprimées en 2008 dans le primaire (le samedi matin). Notons que cette suppression ne s’applique pas automatiquement aux écoles privées sous contrat : certaines offrent aux élèves 26 ou 27 heures de cours pour tous, au lieu de 24 heures dans les écoles primaires publiques ( plus deux heures de soutien, mais pour certains élèves seulement).

Suppression également de 11.200 postes d’enseignants dans l’Éducation nationale en 2008, et 13.500 en 2009. Détail rarement souligné, mais relevé par nos auteurs (pages 69 et 78) : le gouvernement a ôté, en proportion, moins de postes dans le privé (les enseignants des écoles sous contrat sont payés par l’État), que dans le secteur public.

[Lire la suite]

 

« Main basse sur l’école publique » Eddy Khaldi et Muriel Fitoussi (Demopolis, 20 euros).

Le 28 septembre 2009, les auteurs ont publié un article sur la loi Carle,  « Nanterre paiera pour Neuilly », sur le site Bakchich.


Les auteurs :

Muriel FITOUSSI, journaliste spécialisée dans les sujets de politique et de société (Dossiers du Canard Enchaîné, Libération, Paris Obs…). Elle a publié en 2007 « Femmes au pouvoir, femmes de pouvoir » chez Hugo & Co 2007.
Eddy KHALDI, enseignant, militant syndicaliste et associatif, suit depuis 25 ans les questions de société et de laïcité relatives à l’école, auteur de plusieurs articles sur ces questions.

arton7651-e43b4 dans SERVICES PUBLICSLe livre :

TABLE DES MATIÈRES

Introduction

1 - Un gouvernement sous influences
La laïcité remise en question au sommet de l’État
Le ministre et son armée des ombres
Des mesures inspirées
SOS Education au service du ministre
L’enseignement catholique à l’affût

2 - L’essor du privé entre stratégie catholique et logique libérale
Les stratégies de l’enseignement catholique
Financer le privé avec l’argent public
Le maquis des structures
Le nouveau « caractère propre »

3 - Les guerres scolaires depuis 1970
1970-1977 : la révolution libérale de l’enseignement catholique
1977-1986 : l’échec du grand service public de l’éducation nationale
1988-1992 : la gauche complexée
1993-1995 : la droite décomplexée
2002 : la « République des proximités » libérales de Raffarin

4 - Les nouvelles fabriques de doctrine
La campagne présidentielle de 2007 : un révélateur
Les antipédagogues récupérés
Le bricolage scolaire

Conclusion pour l’école publique

Bibliographie

Notes

Source : altermonde-sans-frontiere.com/]

 

 

Publié dans Education nationale, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | 1 Commentaire »

Mort d’un grand maître de la photo

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 octobre 2009

Lucie Servin

Le photographe Irving Penn est mort à New York à l’âge de 92 ans

Irving Penn, le grand photographe de mode est mort mercredi 7 octobre à son domicile à New York, à l’âge de 92 ans. Ce maître de l’élégance doit sa réputation au magazine Vogue pour lequel il commence à réaliser des couvertures dans les années 40.

La nouvelle a été annoncée par un représentant des galeries Pace-MacGill où il avait exposé ses photos. Le grand photographe de « Vogue » est mort mercredi 7 octobre, à New York à l’âge de 92 ans. Sacré roi du glamour, Irving Penn n’en était pas moins un grand photographe, qui avait su créer un style bien à lui et qui depuis a fait école.

[Suite de l’article]

Vous trouverez des photos de cet artiste en suivant les liens ci-dessous :

http://www.lexpress.fr/styles/diapo-photo/styles/mode-beaute/mode/irving-penn-en-images_793263.html

http://alaintruong.canalblog.com/archives/2009/10/08/15350925.html (sous l’article)

 

Publié dans Culture | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy