• Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

France Télécom : le travail des « nettoyeurs » : 22 000 suppressions en trois ans !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 septembre 2009

Publié sur :

Bakchich.infoSur le fil / 18 septembre / Anthony Lesme, Lucie Delaporte

 

France Télécom : « Orange stressé »

 

 Avec le journaliste Ivan du Roy*, épluchons les différentes peaux de l’Orange stressé. Au centre du rouleau compresseur : l’État qui épouse des logiques libérales extrêmes.

http://www.dailymotion.com/video/xais68

 

 Extrait :

Le volet « social » du plan NEXT (Nouvelle expérience des télécoms) est baptisé ACT (Anticipation et compétences pour la transformation) par la direction des ressources humaines.

[...]

En clair : il faut, d’une part, continuer à pousser des salariés vers la sortie en inventant une kyrielle de dispositifs pour les y inciter et, d’autre part, muter au gré des multiples réorganisations, fermetures et ouvertures de site, une grande partie du personnel en place. Derrière l’alléchante vitrine de ses performances commerciales et financières, le plan NEXT se traduit par 21 602 suppressions nettes d’emplois, si l’on se réfère à l’évolution de l’effectif social permanent de l’entreprise, présenté dans son bilan annuel. Soit 17 % du personnel. « En trois ans, de 2005 à fin 2008, 22 000 emplois, la plus forte restructuration depuis la crise de la sidérurgie du début des années 1980 ont été supprimés sans aucune négociation ni même concertation, avec les organisations syndicales ! Une première en Europe ! Une première également dans le monde occidental ou dans les économes avancées ! [7] », commente Pierre Morville, délégué syndical de la CFE-CGC et membre de l’Observatoire du stress. De son côté, Le Figaro évoque une « véritable révolution » pour « rester compétitif dans un secteur des télécommunications très concurrentiel [8] ». France Télécom fait même mieux que le ministère de l’Éducation nationale, dont les suppressions de postes d’enseignants s’élèvent à 21 500 sur la même période, de 2006 à 2008.

[7] Pierre Morville, « Le gâchis humain à France Télécom », in Observatoire du stress et des mobilités forcées, Orange stressé, agir contre le stress chez France Télécom, op. cit.

[8] Le Figaro, 14 juin 2007.

[Article complet sur bakchich.info/]


* Ivan du Roy est journaliste à Témoignage Chrétien et du site Internet Basta !. Il est l’auteur de l’ouvrage « Orange stressé, Le management par le stress à France Télécom » qui sortira le 1er octobre prochain aux Editions La Découverte. Pour E24, il explique les raisons du stress des salariés de l’entreprise au sein de laquelle les suicides se multiplient.

Lire l’article de E24 : A France-Télécom, les salariés sont des « lignes comptables »

 

Publié dans ECONOMIE, Politique nationale, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Liberté de la presse : Il ne fait pas bon être journaliste à Verdun !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 septembre 2009

Article publié par  rue89.com/

Le maire de Verdun se prend pour le DRH de L’Est Républicain

L’initiative ne manque pas de culot. Lundi soir, Arsène Lux, maire de Verdun, a fait voter en conseil municipal une « motion de défiance » à l’égard d’un journaliste de L’Est Républicain, Walérian Koscinski. Motif invoqué : son travail « d’activiste militant » 

[Article complet sur rue89.com/]

 

L’éditorial paru dans l’Est Républicain

Publié dans Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Grippe A : se vacciner en toute connaissance de cause…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 septembre 2009

Publié sur le site du SNPI  (Syndicat National des Personnels Infirmiers)

Vaccination H1N1 : méfiance des infirmières

Le syndicat des infirmières SNPI CFE-CGC estime qu’une vaccination massive contre un virus grippal relativement bénin, présente des risques, du fait d’un vaccin développé trop rapidement, et d’un adjuvant susceptible de déclencher des maladies auto-immunes.

 » il est de notre devoir d’infirmières d’informer correctement la population, pour que chacun prenne sa décision en toute connaissance de cause, par un consentement libre et éclairé, et non par une campagne de publicité et des discours alarmistes » ( Thierry Amouroux, le Secrétaire Général du SNPI, le Syndicat National des Professionnels Infirmiers.)

[Article complet sur : syndicat-infirmier.com/]

 

Un peu d’humour avec Stéphane Guillon sur France Inter
  »Le gouvernement rate sa grippe » 

http://www.dailymotion.com/video/xahrv5

Publié dans Politique nationale, SANTE | Pas de Commentaire »

Les mineurs grévistes licenciés en 1948-52 déboutés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 septembre 2009

Les anciens mineurs des Houillères du Nord-Pas-de-Calais, qui demandaient réparation pour leurs licenciements à la suite de grèves durement réprimées en 1948 et 1952, ont été déboutés par les prud’hommes de Nanterre, leur action étant jugée « prescrite ».

Dans cette affaire atypique, les anciens mineurs demandaient à la justice de reconnaître le caractère discriminatoire des sanctions, car à l’époque le droit de grève était déjà inscrit dans la constitution.

Mais soixante ans après les faits, et malgré une intervention de la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) en leur faveur, le conseil des prud’hommes de Nanterre s’en est tenu à une application stricte de la loi et a débouté les 17 demandeurs, dont certains, décédés, étaient représentés par leur famille.

Chaque requérant réclamait 60.000 euros de dommages et intérêts aux Charbonnages de France, l’ancien employeur, et à l’Agence nationale pour la garantie des droits des mineurs (ANGDM), l’établissement public créé en 2004 pour prendre en charge leurs droits sociaux.

D’après le jugement affiché au tribunal, la loi d’amnistie de 1981, qui réhabilitait les anciens mineurs, n’a pas interrompu le délai de prescription fixé à 30 ans. Le conseil des prud’hommes a donc jugé « irrecevable » l’action « sur le fondement du caractère discriminatoire de la sanction (…) imposée ».

[Lire la suite]

 A lire également l’analyse de Pierre Outterick sur la grève de 1948 dans : 
Les Cahiers d’Histoire sociale de l’Institut CGT

http://www.ihs.cgt.fr/IMG/pdf_DOSSIER-3.pdf

 

 Le 4 octobre 1948, la grève est totale dans les houillères. La répression est brutale. Le 7 octobre, premier mort en Moselle. Le 13, six femmes de grévistes sont blessées par les CRS à Forbach.

grdegrevetrs.jpg

 

Dans la Loire, la situation s’envenime dès le 18 octobre. Le 20, des heurts importants ont lieu à Firminy et La Ricamarie. Le 21, à Firminy, la police ouvre le feu : Antonin Barbier est tué, Goïo blessé. Il décédera plus tard de ses blessures. A Montceau-les-Mines, une centaine de CRS sont faits prisonniers !

Le 23 octobre, une quinzaine de journalistes et photographes signent à Firminy une lettre dans laquelle ils déclarent que dans l’affaire Barbier, les forces de police ont tiré sans sommation.
Le 28 octobre, le maire communiste de Firminy est révoqué.

Selon Jules Moch, alors Ministre de l’Intérieur, 4000 soldats furent déployés à Saint-Etienne. 35 000 dans tout le Nord Pas-de-Calais, 50 000 dans toute la France.

Selon Joseph Sanguedolce, dans son ouvrage « Parti pris pour la vie », 460 mineurs ont été arrêtés. 368 ont été condamnés. 20 délégués-mineurs ont été révoqués, ainsi que deux administrateurs, pour le seul département de la Loire.    (Source : forez-info.com/)

 

Publié dans HISTOIRE, Justice | Pas de Commentaire »

Le mobbing, vous connaissez ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 septembre 2009

La vidéo ci-dessous est une fiction mais elle renvoie à une situation bien réelle. Selon Loïc Scoarnec, il existe maintenant des « nettoyeurs » dont le rôle inavoué est de faire craquer des salariés, dans le cadre d’une restructuration d’entreprise.

Extrait n°1 sur 10. De gré ou de force, un téléfilm de Fabrice Cazeneuve (France, 1998 –86 mn) Scénario : Laurent Chouchan, Sarah Levy.

Medic-Hall, filiale de la GFI (Générale financière d’investissement) spécialisée dans la vente de matériel médical, regroupe une dizaine d’employés. Dans le cadre de la restructuration du groupe, la GFI décide de se débarrasser du personnel de Medic-Hall en utilisant une méthode qui permettra d’éviter toute indemnité de licenciement. Traque systématique de la moindre faute professionnelle, humiliations, tâches ingrates, tous les moyens sont bons pour pousser à bout les employés transformés en victimes. Ce jeu de massacre est orchestré par Sébastien Jalabier, redoutable spécialiste du « dégraissage »… Liquidation totale

Avec : Julien Boisselier (Vincent), Philippe Duclos (Jalabier), Laurent Arnal (Philippe Gentais), Marie Desgranges (Nora), Philippe Faure (Max), Joseph Falcucci (Joseph), Isabelle Habiague (Corinne), Christian Pereira (Charles).

Pour voir la vidéo, suivre ce lien

En cliquant deux fois sur la vidéo, vous arriverez sur le site de Daily Motion et vous pourrez ainsi accéder aux autres extraits.

 

Quelle est aujourd’hui la valeur d’un être humain dans le monde du travail ?

 

Cette question, Arte la posait déjà en février 2001, dans son émission Théma consacrée au harcèlement moral au travail.

http://archives.arte.tv/societe/mobbing2/ftext/thema.htm

 

Extrait de la page : MOBBING : INTRODUCTION – DEFINITIONS

http://archives.arte.tv/societe/mobbing2/ftext/definition.htm

 

Bien que le harcèlement moral au travail soit aussi vieux que le travail lui-même, ce n’est que dans les années 1980 qu’il a été identifié par Heinz Leymann sous le terme de « Mobbing », terme anglais qui signifie « l’action d’une foule assaillant une personne ».
Selon un avis de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme du 29 Juin 2000, le Mobbing remet en cause les principes contenus dans les textes fondateurs des Droits de l’Homme et constitue une atteinte à la dignité du salarié, à l’intégrité de sa personne et à son droit au travail. Il met en danger, non seulement l’équilibre personnel, mais également la santé de l’individu et de sa famille.

De nombreuses définitions du Mobbing ont été données, afin de montrer la complexité du phénomène, nous vous en proposons quelques unes d’entre elles ci-dessous.


Le mobbing, vous connaissez ? dans ECONOMIE point Pour Heinz Leymann, psychosociologue suédois, « le concept de Mobbing » (qu’il a qualifié de psychoterreur) Le mobbing désigne une relation conflictuelle sur le lieu de travail, aussi bien entre collègues qu’entre supérieurs et subordonnés. La personne harcelée, la victime, est agressée de façon répétitive sur une période de six mois au moins, le but étant de l’exclure.
Cette définition est accompagnée d’une liste de quarante-cinq comportements pouvant caractériser la mise en place d’un Mobbing.

point dans SOCIAL La proposition de loi déposée par le groupe communiste dirigé par le Député Georges Hage propose de définir le harcèlement moral au travail comme  » un harcèlement par la dégradation délibérée des conditions de travail « .  (Voir l’interview)

point dans Souffrance au travail Pour l’association Mots pour Maux au travail, le harcèlement moral est un ensemble de conduites ou d’agissements infligeant une souffrance sur le lieu de travail, de façon durable, répétitive et/ou systématique par une ou des personnes à une autre personne, par tous les moyens relatifs aux relations, à l’organisation, aux contenus ou aux conditions de travail en les détourant de leur finalité, manifestant ainsi une intention consciente ou inconsciente de nuire ou d’exclure.

point Pour Philippe Ravisy, juriste, le harcèlement professionnel est un comportement fautif répété dont le caractère vexatoire, humiliant ou attentatoire à la dignité perturbe l’exécution du travail de la personne qui en est victime.

point Pour Christophe Dejours, un des premiers chercheurs français à s’être intéressé aux conditions d’exécution du contrat de travail et à la socio-psychologie de la relation de travail, estime que « le harcèlement moral est une forme clinique de l’aliénation sociale dans le travail résultant de contraintes psychiques exercées de l’extérieur sur un sujet par l’organisation du travail, par les modes de gestion et d’évaluation ou de direction de l’entreprise « .

point Pour Marie-France Hirigoyen, psychiatre, le harcèlement moral au travail est : »toute conduite abusive se manifestant notamment par des comportements, des paroles, des actes, des gestes, des écrits, pouvant porter atteinte à la personnalité, à la dignité ou à l’intégrité physique ou psychique d’une personne, afin de mettre en péril l’emploi de celle-ci ou dégrader le climat de travail ».

 

 Musique

Sur un air de rock festif, le Groupe de Rock Virtuel Ecchymose a composé la chanson « M’Harcel » dont les paroles mettent au grand jour ce que beaucoup vivent d’une manière cachée.

http://www.dailymotion.com/video/x89vro

 

Publié dans ECONOMIE, SOCIAL, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Harcèlement au travail : Injures, humiliations, mises au placard… le quotidien d’un nombre de plus en plus grand de salariés du privé et du public

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 septembre 2009

« On peut tuer quelqu’un sans même le toucher du doigt, en attaquant son âme avec des armes morales : chagrin, soucis lancinants, douleurs. Et beaucoup plus de personnes sont assassinées par cette méthode que par la violence ». (Jérémias Gotthelf) 

(Source : http://rhmt.free.fr/)

 

Rue89 publie un article sur le harcèlement moral au travail qui permet de bien comprendre ce que subissent les salariés de nombreuses entreprises privées ou d’État. Je vous invite à lire cet article et à écouter la vidéo de Loïc Scoarnec, président de HMS (Harcèlement Moral Stop). Ce qu’il décrit c’est ce qui se vit quotidiennement à France Télécom et à la PJJ.

A lire également à la suite de cet article, en page 2 des commentaires, le texte intitulé : « L’aigle a déployé ses ailes », extrait du titre inédit : « La consolation » – chapitre 4, mis en ligne par « uleski ».

 

A noter que cet après-midi, se tient à Lyon le procès au pénal de l’entreprise de messageries DHL et de l’un de ses cadres de Vénissieux poursuivis par trois employées de cette plate-forme qui affirment avoir subi de la part de ce cadre des pressions psychologiques répétées sur leur lieu de travail.

C’est en 2007 que le CE de DHL Vénissieux et l’union locale CGT avaient décidé de porter plainte. La direction de DHL nie les faits mais les témoignages sous le couvert de l’anonymat de plusieurs autres employés semblent bien révélateurs de  tensions au sein de cette plate-forme.

 

Accueil par David Servenay – 18 septembre 2009

Avec la crise, on harcèle plus, plus vite et plus fort

 L’association Harcèlement moral stop (HMS) recense 3 150 cas en un an (+40%). Tous les salariés sont concernés.

Ils sont désormais légion : en moyenne, 262 « signalements exploitables » reçus chaque mois par HMS. En clair, des cas avérés de harcèlement moral au travail. Loïc Scoarnec, président de HMS lance en guise de préambule :

 

« Avant de présenter ces données statistiques, il faut souligner le nombre très important et en nette augmentation des arrêts maladie pour syndromes dépressifs réactionnels. »

Histoire de rappeler que le harcèlement moral a des conséquences graves et durables dans la vie des salariés qui en sont atteint.

[Lire la suite sur eco.rue89.com/]

 

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89

 

Marie Pezé interviewéé par Rue89 : « Revenons vers la solidarité au travail »
http://www.dailymotion.com/video/x6wexw

 

« Ce sont les salariés les plus attachés au travail qui craquent en premier »

http://www.dailymotion.com/video/x6wf96

 

Marie Pezé a publié : « Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés« . Après avoir mis en garde le lecteur, « Vous n’en sortirez pas indemne », elle décrit au fil des pages « une orgie de violence sociale ».

Derrière l’Ukraine et les USA, la France est le troisième pays où les dépressions au travail sont les plus nombreuses. A travers trois secteurs professionnels – la banque, les plateformes téléphoniques, la sidérurgie –, le réalisateur Paul Moreira dissèque ces méthodes de travail, de management, d’organisation au pouvoir destructeur. Devant la caméra, les témoignages d’hommes et de femmes écrasés, usés, brisés par leur vie professionnelle. Travailler à en mourir, un documentaire Infrarouge poignant et alarmant.

Travailler à en mourir (cliquer sur les liens ci-dessous)

http://www.dailymotion.com/video/x58vnl_travailler-a-en-mourir-partie-3_news

http://www.dailymotion.com/video/x58v36_travailler-a-en-mourir-partie-1_news

 

Publié dans ECONOMIE, Politique nationale, SOCIAL, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

Protection judiciaire de la Jeunesse de Paris : Autoritarisme, Maltraitance des Personnels, Souffrance professionnelle, Ça suffit !!!

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 septembre 2009

 

Tentative de suicide de la directrice départementale de la Protection

judiciaire de la Jeunesse de Paris

Mardi matin, la Directrice départementale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) a tenté de se suicider en se jetant par la fenêtre du 3e étage des bureaux de la PJJ. Cet acte désespéré est le résultat des pressions insupportables et permanentes que subissent les personnels. À la PJJ, comme à France Télécom, le management est, semble-t-il, souvent brutal et génère angoisse et stress.

Le SNPES-PJJ FSU, syndicat majoritaire à la PJJ, a décidé d’interpeller Michèle Alliot-Marie, Garde des Sceaux, et le  Directeur de la PJJ.

Lire le communiqué du SNPES-PJJ FSU

Publié dans Justice, Politique nationale, SOCIAL, Souffrance au travail | Pas de Commentaire »

« Les agitateurs du Web débarquent en kiosques »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 septembre 2009

Mercredi 23 septembre, Bakchich Hebdo sera dans les kiosques.

Bakchich Hebdo en kiosques le 23 septembre - JPG - 50.1 ko

 

Comme tous les sites de presse indépendants, Bakchich est à la recherche de l’équilibre financier qui lui permettra de poursuivre ses activités et de développer sa capacité d’investigation. Pour sauver le site indépendant des grands groupes financiers, Nicolas Beau, son directeur, lance en kiosque un hebdomadaire papier de 20 pages couleur au prix de 1,80 euro.

Souhaitons à toute l’équipe de Bakchich info de réussir cette nouvelle aventure.

Abonnez-vous, dès aujourd’hui !

http://www.bakchich.info/J-8-avant-parution-Bakchich-hebdo,08684.html

 

Publié dans Presse - Medias | Pas de Commentaire »

USM-CGT des chantiers de Saint-Nazaire : « Le temps des négriers est révolu ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 septembre 2009

Publié sur : http://bellaciao.org/fr/

ISP, des salariés qui souffrent et décident de se battre  !
jeudi 17 septembre 2009

USM-CGT des chantiers de Saint-Nazaire :

de USM-CGT Saint-Nazaire

Les salariés d’ISP, sous-traitant de STX, exigent le respect de leur dignité, la fin des pressions et la fin de la répression anti-syndicale dont sont victimes les élus CGT.

Les directions de STX et d’ISP sont responsables de la situation.

Dès l’arrivée d’ISP sur le site, l’USM-CGT avait dénoncé que l’appel d’offres aux rabais, sans contenu social allait fortement peser sur les conditions de vie et de travail de ces salariés.

Les salariés rondiers et gardiens d’ISP ont très vite constaté une détérioration considérable de l’ambiance de travail depuis l’arrivée du nouveau Chef de Site.

De nombreuses agressions morales sont quotidiennement exercées depuis contre plusieurs salariés d’ISP.

Mais il y a plus grave. La volonté de ce responsable à étouffer l’action syndicale est devenue flagrante.

L’USM-CGT n’a eu de cesse, au cours de ces deux années, de dénoncer auprès de la direction de STX et de l’inspection du travail ce terrorisme antisyndical.

Aujourd’hui, par delà les bonnes paroles et les discours lénifiants des directions d’ISP et de STX, l’évidence s’impose  : qui ne dit mot consent. La direction de STX soutient la politique de casse sociale et d’intimidation des salariés poursuivie avec brutalité par la direction de d’ISP.

Ces faits sont graves et méritent l’attention de l’ensemble des salariés du site naval.

[Lire la suite…]

Publié dans ECONOMIE, Luttes, SOCIAL, Souffrance au travail, Syndicats | Pas de Commentaire »

PCF : la proposition de loi contre les licenciements boursiers doit revenir à l’Assemblée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 septembre 2009

Le PCF demande la remise en débat immédiate

de la proposition de loi contre les licenciements boursiers

Ce matin, des salariés de l’automobile en lutte contre les licenciements boursiers se réunissaient à la Bourse (Paris) pour manifester.

Présent à cette manifestation, j’ai pu mesurer la colère montante des salariés, contre le saccage des emplois et de notre industrie.

Nous avons sous les yeux un exemple très précis : depuis 11 mois, les salariés de Molex (31) se battent pour conserver leurs emplois. Seulement 15 emplois et peut être 50 avant la fin de l’année sur 280 vont être conservés par le fonds  d’investissement repreneur, HIG. Il est intolérable et totalement indécent que le Gouvernement à travers son « Ministre des ouvriers », Christian Estrosi, ose parler de « dénouement heureux » alors qu’il s’agit de mettre à la porte de leur entreprise des centaines de salariés.

Au nom du PCF, je demande la remise en débat immédiate de la proposition de loi déposée par les communistes à l’Assemblée Nationale, pour l’interdiction des licenciements boursiers. Cette proposition apportera une réponse immédiate aux urgences exprimées par les salariés.

Pierre Laurent, Coordinateur national du PCF

Paris, le 17 septembre 2009.

 

vidéo du 29 mai 2009, lors de la présentation des lois à l’Assemblée Nationale

http://www.dailymotion.com/video/x9fj18

 

Publié dans Luttes, Non classé, PCF, SOCIAL | Pas de Commentaire »

1...34567...13
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy