• Accueil
  • > Archives pour septembre 2009

1976, quand la grippe porcine terrorisait les États-Unis

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 septembre 2009

 Article paru dans l’Humanité – 7 septembre 2009

Après plusieurs cas apparus dans un camp militaire, les autorités avaient lancé, dans la précipitation, une campagne de vaccination massive.

La dernière éclosion d’une épidémie de grippe porcine a eu lieu dans la base de Fort Dix (New Jersey). Le 5 février 1976, le soldat David Lewis se plaint d’une extrême fatigue, et décède le lendemain. D’autres soldats sont hospitalisés avec les mêmes symptômes. Les autorités annoncent alors qu’il s’agit bien de cas de grippe porcine.

Au mois de mars, le président de l’époque, Gerald Ford, craignant une pandémie, ordonne une campagne de

vaccination massive : 46 millions d’Américains seront vaccinés. Très vite, des réactions au vaccin apparaissent : décès par arrêt cardiaque quelques heures après injection, et surtout de nombreux cas de complications pulmonaires liées au syndrome de Guillain-Barré. Le 16 décembre, le gouvernement décide de mettre met fin à la campagne de vaccination. Un tiers de la population aura tout de même été vacciné.

Trois ans plus tard, c’est une bataille juridique qui débute. 4 000 Américains, victimes des effets néfastes du vaccin, demandent réparation pour 3,5 milliards de dollars. Dans les deux tiers des réclamations, les gens souffraient de dommages neurologiques, et certains en étaient morts. Voilà sans doute pourquoi, trente-trois ans plus tard, les labos chargés de produire les fameux vaccins ont obtenu, au début de l’été, par décret, de la secrétaire américaine à la Santé, Kathleen Sebelius, une totale immunité, histoire de se prémunir contre toutes nouvelles poursuites.

À l’époque, les médias locaux évoquaient le « fiasco de la grippe porcine ». La chaîne de télévision américaine CBS mettant l’accent, dans une émission diffusée le 4 novembre 1979 (et visible sur Internet), sur l’empressement du gouvernement américain à lancer cette campagne de vaccination. Le virus de la grippe porcine ne s’était pourtant pas propagé hors de l’enceinte de Fort Dix.

M. O.

Publié dans INFOS, SANTE | Pas de Commentaire »

Christian Poveda : assassinat d’un journaliste « engagé mais sans parti pris »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 septembre 2009

Dans la nuit du 2 septembre, le reporter-photographe et documentariste Christian Poveda a été assassiné au Salvador. Il venait de terminer « La Vida loca« , son film sur les « maras », gangs de jeunes salvadoriens ne connaissant qu’une seule règle :  «vive para matar, mata para vivir» («vis pour tuer, tue pour vivre»).

Christian Poveda, réalisateur du film La Vida Loca, pendant le tournage du documentaire.

 “La Vida loca” s’inscrit dans son action militante, il voulait sauver les générations futures, promouvoir des mesures sociales. Il s’opposait à la répression comme seule politique. Il avait établi un dialogue avec le président du Salvador qui a été élu en juin et il était aussi, à la demande des chefs, le médiateur entre “La 18” et “La MS”. Il lui fallait une grande force psychologique. Il était tellement exposé. Mais il n’avait pas peur, il disait qu’il ne risquait rien, que ceux qui étaient en danger, c’étaient les jeunes et il voulait les aider à sortir de là.» (Carole Solive, la productrice du film )

Source : slate.fr/

Source photo : DR / http://www.lexpress.fr/

Christian Poveda, pendant le tournage de La Vida Loca.

 Publié sur :
Christian Poveda : assassinat d'un journaliste

 

Christian Poveda, un journaliste « engagé mais sans parti pris »

 

Christian Poveda, 54 ans, retrouvé tué par balles au nord de San Salvador, était un photographe et auteur de documentaires indépendant, spécialiste de l’Amérique latine, qui avait signé dans les plus prestigieuses publications, El Pais, L’Observer, le New York Times, Paris Match, Stern ou Time Magazine.

[...]

Fils de républicains espagnols réfugiés en France, Christian Poveda avait démarré sa carrière de photographe en 1977 en couvrant la guerre du Front Polisario au Sahara occidental.

Il avait enchaîné avec des reportages sur Cuba, le conflit Irak-Iran, la guérilla au Salvador ou la fin de la dictature militaire en Argentine.

En 1981, le photographe s’était tourné vers la caméra pour réaliser le premier des 16 documentaires qu’il a signés jusqu’à « La Vida Loca », un long métrage de 90 minutes sur un gang au Salvador. Le film, le premier qu’il avait spécifiquement réalisé pour le cinéma, sort en salles le 30 septembre.

[lArticle complet]

Voir également sur lematin.ch : Assassinat de Christian Poveda : les maras, cauchemar de l’Amérique centrale

 

Lire également sur l’humanite.fr : Devoir de colère de_Patrick-Bard-Photojournaliste-ecrivain

 

Voir la bande annonce du documentaire réalisé par Christian Poveda

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans INFOS | Pas de Commentaire »

L’Armée du crime en salle mercredi 16 septembre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 septembre 2009

Entretien réalisé par Michel Guilloux

Robert Guédiguian à la tête de son « Armée du crime »

L’Armée du crime, son dernier film, sera en salles mercredi 16 septembre prochain. Le cinéaste sera à la Fête de l’Humanité ce week-end pour présenter cet hommage « d’aujourd’hui » au groupe Manouchian. Tour d’horizon avec l’auteur de l’esprit de résistance, au communisme et à l’état de la gauche.

« Si on ne pense pas qu’un jour le monde appartiendra au monde, on ne peut pas se battre au jour le jour. »

[...]

« Il faut être dans les luttes, d’accord, mais il faut plus que suivre les gens dans tous les combats, par-ci par-là. Il faut un programme, y compris dans la forme et le discours. Il faut présenter un nouveau monde. Et pour le présenter, il faut le connaître. Si l’on veut que des jeunes gens de quinze, seize, dix-huit ans viennent dans une forme parti, il faut les séduire, leur proposer de la lumière. Il faut faire rêver. »

[Article complet]

 

Publié dans Culture | Pas de Commentaire »

Charles Hoareau partiellement relaxé

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 septembre 2009

Publié sur :

Charles Hoareau partiellement relaxé dans Justice BandeauHautN01TRANS

 

arton4005-c5015 dans Luttes

lundi 7 septembre 2009

RM : Alors Charles quel est le verdict et ton sentiment sur celui-ci ?

CH : Je suis relaxé de deux des 3 chefs d’inculpation pour lesquels je comparaissais à savoir les injures et les menaces, menaces que le procureur avait souhaité voir requalifiées en menaces de mort. Si la juge avait suivi le procureur sur ce point j’étais passible d’une peine de prison. Concernant plus particulièrement ces dernières la juge a invoqué, et c’est une bonne chose le contexte social de l’affaire, qui aurait pu expliquer si tel avait été le cas, des propos de colère. Je rappelle que les salariés passaient en justice pour la 19ème fois (sans compter les reports !) pour obtenir le paiement de leur salaire bloqué depuis deux ans maintenant…et qu’ils n’ont toujours pas eu malgré 7 condamnations… [1]. J’ai par contre été condamné pour « violence légère ayant entraîné un arrêt de travail de moins de 8 jours », le fameux choc psychologique, à 500€ d’amende.
Malgré l’absence de témoin crédible, [2], je suis condamné de manière totalement incompréhensible. Au-delà de la version invraisemblable donnée par le plaignant [3], le caractère peu sérieux de ses certificats médicaux [4] et du fait qu’un policier a même déclaré à la presse : « la confrontation a montré qu’aucun coup n’a été porté ».

Je suis donc traversé par des sentiments contradictoires. La satisfaction que la justice m’ait reconnu innocent pour une grande part, mais que quand même elle me reconnaît coupable de faits sans avoir de preuve pour le faire.

[Lire la suite]

A (re)lire l’article de Rue89 :

Affaire Adoma : le curieux procès du syndicaliste Charles Hoareau

 

Publié dans Justice, Luttes, Politique nationale, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Rentrée : le florilège de « La Louve »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 septembre 2009

Publié sur : http://osemy.blogspot.com/

vendredi 4 septembre 2009

Rentrée : le florilège de

FLORILÈGE PAS LÉGER (MAIS SANS GAUCHE) DES

SALETÉS DE LA RENTRÉE


Décidément, les « rentrées » se suivent et se ressemblent depuis quelques années…

Enfin bon, elles se ressemblent… « en plus pire !« , comme disent les enfants.

Il y a tellement de nouvelles ahurissantes qui se succèdent depuis quelques semaines, quand elles ne sont pas franchement ubuesques, d’attaques féroces contre le « peuple », contre le lien social, contre les travailleurs, les femmes, les étrangers etc, tellement de cadeaux exorbitants à celles et ceux qui ont déjà tout, ou presque, qu’on pourrait croire que tout cela se déroule dans un pays imaginaire !

Ça pourrait être comme un bon roman ou un film de science-fiction, un truc comme « Brazil » ou « Dune »…mais non !!

Ce pays existe, et ce pays, c’est la France en 2009.

[Lire la suite…]

Publié dans Justice, LIBERTES, Luttes, Politique nationale, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Petites phrases sorties de l’université du Medef

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 septembre 2009

 

Publié sur : http://www.editoweb.eu/nicolas_maury/

Voilà le vrai visage de nos dirigeants

 

Petites phrases sorties de l'université d'été du MEDEF

- Laurence Parisot (présidente du MEDEF cad celle qui commande au Président de la République) : « Il y a deux sortes de bébés : ceux qui naissent avec un iPhone à la main et ceux qui naissent avec un Blackberry à la main. » Ceux qui n’ont ni l’un ni l’autre ont déjà raté leur vie.

- Guillaume Sarkozy (le fils du Calife) : Pour financer les retraites, « il faut que les jeunes et les vieux travaillent ». Si les retraités travaillent, leur retraite pourrait être assurée.

- Éric Woerth (ministre) : « Il faut combiner grand emprunt et rentabilité économique de la dépense publique. Avec un peu de social. » Un peu, accessoirement.

[Lire la suite…]

 

A lire également sur ce blog :

Strauss-Kahn (PS) soutient le coup d’état au Honduras !

 

Publié dans Politique nationale | Pas de Commentaire »

Casse de l’éducation : jusqu’où ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 septembre 2009

PCF Lille

Le scandale des lycéens sans lycée

Conséquence directe des coupes sombres dans les effectifs et les budgets de l’éducation nationale, 23 lycéens redoublants du lycée Faidherbe à Lille se retrouvent sans affectation pour la rentrée !

Réaction de Michelle Demessine au nom des élus communistes lillois :

3 septembre 2009

LE SCANDALE DES LYCÉENS SANS LYCÉE

En ces temps de rentrée scolaire, nous sommes révoltés mais néanmoins non surpris en découvrant les premières conséquences des réformes et vagues de suppression de postes de l’Éducation Nationale voulues par le Gouvernement depuis plusieurs années.

Des familles ont appris six jours avant la rentrée que leur enfant ne pourrait pas faire la deuxième langue qu’il avait choisiee voir commencée d’apprendre et/ou qu’il n’aura pas la possibilité de faire l’option souhaitée. Estime-t-on que le choix de l’enfant et parfois de la famille est le fruit d’un caprice dont il peut aisément se passer ? Il y a aussi tous ces lycéens dont l’affectation dans l’établissement voisin a été refusé. Pour quelle raison ? Et quel message leur fait-on passer à travers cela ? Quelle morale vont-ils en tirer ? Le Code de l’Education ne garantit-il pas l’affectation de l’enfant dans l’établissement le plus proche de son domicile, sauf demande de dérogation de sa part ?

Mais il y a pire : le lundi 27 août dernier, 23 terminales du lycée Faidherbe de Lille ont appris qu’ils ne seraient pas réaffectés dans leur lycée comme prévu ce 2 septembre. A cause des différentes suppressions de postes dans l’Éducation Nationale, il n’y a plus assez de professeurs. Une dizaine d’entre eux on été admis au lycée Gondecourt situé à plus de 20 km de leur ville. Quant aux autres, qui voulaient poursuivre leurs scolarité, ils n’ont eu d’autre recours que de s’inscrire dans un lycée privé.

Jusqu’où la République oubliera-t-elle ses principes et devoirs les plus fondamentaux ? Comment la laïcité peut-elle être prônée quand on abandonne au privé la responsabilité et l’honneur de former nos jeunes ? Quelle est cette société qui jette ses jeunes hors du système scolaire sous prétexte d’économie ? Jusqu’où acceptera-t-on les reculs que nous imposent le gouvernement et ses idéologues ? Renoncer à l’éducation de tous gratuitement, c’est renoncer à l’héritage que des Victor Hugo, Jules Ferry ou Jean Jaurès nous ont livré après tant de luttes. Et pendant ce temps, on nous annonce que Croix a « gagné » au hit-parade de la plus grande concentration d’ISF !

Nous demandons la création d’un fonds national contre les inégalités scolaires pour assurer la réussite de tous et de toutes, ainsi que le recrutement de 150 000 enseignants et 45 000 personnels d’encadrement en cinq ans. L’école doit redevenir une priorité pour notre société. L’inspecteur d’Académie Jean-Pierre Polvent espère « une rentrée qui se passe en douceur pour éviter les manifestations ». C’est mal parti.

Pour les Élu-e-s Communistes de LILLE Michelle Demessine Présidente du groupe

 

Publié dans Education nationale, PCF, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

La mémoire de Villeroy et Boch à Feignies : genèse de l’exposition

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 septembre 2009

Mémoire de Villeroy et Boch à Feignies

Par Colette DERESMES

Un jour, on me montre une photo de la colonie de vacances de Villeroy à Buronfosse. Dans le même temps, l’annonce de la vente du site, dans le cadre de la résorption des friches industrielles, se diffuse.

Il m’a alors semblé impossible que le souvenir de tant de vies au travail soit effacé, sans bruit, dans l’oubli le plus total.

L’idée d’une exposition était née approuvée par les élus et les anciens de l’usine que je connaissais. Et, peu à peu, notre groupe de travail a été constitué. Sur ses indications, j’ai rencontré d’anciens ouvriers et ouvrières qui ont accepté de témoigner de leurs conditions de travail, de leurs luttes…

Avec les documents reçus, il a été possible de présenter l’historique de l’usine, la fabrication des carreaux, la vie dans l’usine, la St Antoine, les oeuvres sociales du CE, et les actions syndicales (notamment au moment de la fermeture de l’usine).

L’inauguration aura lieu le 14 septembre à 18 h au centre Émile Colmant, rue Derkenne à Feignies.

L’exposition sera ouverte du 15 au 24 septembre de 9h à 12 h et de 14h à 16h . Vous pourrez également la visiter  le dimanche 20 de 10h à 12h et de 15h à 17h.

Soyez nombreux à découvrir ces documents qui témoignent de façon attachante d’un épisode de la vie du monde du travail !

img1.jpg

Publié dans INFOS, Infos Feignies | Pas de Commentaire »

Soudan : Loubna Ahmed Al-Hussein condamnée à une amende par le tribunal de Khartoum

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 septembre 2009

Cette journaliste soudanaise risquait la flagellation (40 coups de fouet) pour le port d’un pantalon. Elle avait été arrêtée, début juillet, en même temps que 12 autres femmes pour « tenue indécente ».

Loubna Hussein avait alors engagé une campagne publique pour abolir l’article 152 du Code pénal soudanais qui prévoit une peine maximale de 40 coups de fouet pour quiconque « commet un acte indécent, un acte qui viole la moralité publique ou porte des vêtements indécents ».

« Si certains se réclament de la charia pour flageller les femmes en raison de ce qu’elles portent, qu’ils me montrent les sourates du Coran ou les hadiths (paroles du prophète Mahomet) qui le stipulent. Je ne les ai pas trouvés »

Source : lemonde.fr/

48 femmes ont été arrêtées et certaines blessées lors de la manifestation de soutien qui a eu lieu à l’ouverture du procès.

Selon des sources officielles soudanaises, 43 000 femmes ont été arrêtées en 2008.

Voir le reportage de france24.com/fr/

Entretien diffusé sur France24 le 13 août dernier

http://www.dailymotion.com/video/xa5jh1

 

Loubna Hussein a ouvert un site pour faire connaître son combat, un combat contre une loi qui humilie et restreint les libertés des femmes soudanaises :   http://iamlubna.com/



Iambuna

We are the National and International Campaign to Eliminate article 152 of Sudan’s Criminal Code. This website is created in solidarity with all Sudanese women and with Lubna Hussien and the 12 women arrested on July 3, 2009 under article 152 for « indecent dress ».
We need your support. Please sign this petition to support women’s rights in Sudan.

Pour signer la pétition, cliquer sur le lien ci-dessus.

Publié dans AFRIQUE, Integrisme, Justice | Pas de Commentaire »

Retraite des femmes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 septembre 2009

L’Humanité – Yves Housson

La bataille pour la retraite des femmes est lancée

Le gouvernement menace de remettre en cause les compensations pour les mères de famille. Des syndicats et des associations se dressent contre vent debout.

Avis de tempête sur le front des retraites. La menace pesant sur les compensations accordées aux mères salariées du privé soulève une émotion grandissante. Des syndicats, comme la CGT et la CFTC, sont vent debout. Remontées aussi, les associations familiales, l’une d’elles, Familles de France, avertissant même, carrément, du risque de « déclencher des manifestations de rues de toutes les femmes de France ». Déjà, la mobilisation prévue par les mouvements féministes, le 17 octobre, pour les droits des femmes, s’annonce comme un premier grand rendez-vous de riposte. Le péril, en effet, ne peut être pris à la légère. Le gouvernement a décidé de réformer, à l’occasion du vote du budget 2010 de la Sécurité sociale, les dispositions accordant aux femmes salariées deux ans de durée d’assurance (MDA) par enfant élevé. « Ce n’est pas une volonté du gouvernement de mettre en cause » ce droit, « c’est une décision de la Cour de cassation », se justifie le Premier ministre dans sa récente interview au Figaro Magazine.

[Article complet]

 

  • Hors droits familiaux, la pension féminine moyenne du régime général serait inférieure d’au moins 41% à la pension masculine moyenne. Et malgré ce coup de pouce, les femmes restent pénalisées. Il faut savoir que les trois quarts des femmes perçoivent moins de 1200 euros de retraite en raison de leur carrière professionnelle hachurées (salaires plus faible, chômage, précarité, éducation des enfants…). Ainsi, malgré les correctifs qu’apportent ces droits aux carrières des femmes salariées, les pensions de celles-ci demeurent inférieures de 38 % à celles des hommes, un tiers d’entre elles font liquider leur pension après 61 ans et 20 % après 65 ans.

 

Source : miroirsocial.com/

CGT - vendredi 4 septembre 2009

 

Durée d’assurance des femmes

 

Pas question de résoudre un problème juridique sur le dos des femmes et des mères de

famille !

 

 

La Cgt* a été reçue le 3 septembre 2009 par le Ministre du Travail Xavier Darcos, dans le cadre des rencontres en vue de la réforme des majorations de durée d’assurance des femmes, qui devrait figurer dans le projet de loi de finances de la sécurité sociale.

La raison profonde qui justifie l’existence des MDA est avant tout d’ordre social. Les femmes qui ont eu des enfants se retrouvent, au moment de la mise à la retraite, avec des durées d’assurance beaucoup plus courtes que les hommes, et un salaire annuel moyen, servant au calcul de la pension, très inférieur à celui des hommes. L’écart global de pension pour la génération qui part aujourd’hui en retraite est de l’ordre de 30 % avec les hommes. Les réformes passées, qui ont conduit à l’allongement de la durée d’assurance requise pour le taux plein ainsi qu’à la prise en compte des 25 meilleures années ont accru la pénalisation des femmes. C’est la conjonction de ces différents éléments qui explique le faible niveau de pension des femmes, en particulier de celles qui ont eu des enfants. Ce sont ces mêmes éléments qui fondent, selon la Cgt, la légitimité des MDA et si l’on croise les dernières données dont nous disposons, cela risque de durer encore un certain temps. La position de la Cgt est donc de maintenir ce droit dans son intégralité, soit 8 trimestres par enfants, sans condition d’interruption de l’activité (interruption au-delà du congé maternité).

 

[Lire la suite sur cgt.fr/]

 


la plus grande des inégalités

Les retraites des Françaises sont très inférieures à celles des hommes, et souvent synonymes de minima, d’isolement et d’accentuation des inégalités, reflétant l’état actuel du marché du travail.

Un état des lieux alarmant

La retraite globale des femmes ne représente que 56% de celle des hommes, soit respectivement 822 et 1455 €. Ce chiffre est d’autant plus alarmant quand on sait que plus du quart de la retraite globale moyenne des femmes provient soit des droits dérivés (réversion, en moyenne 21,3 % de la retraite des femmes), soit des allocations du minimum vieillesse, soit d’autres avantages accessoires (bonification de pension pour enfants par ex.). De plus, près de 4 femmes sur 10 perçoivent moins de 600€ par mois, alors que ce n’est le cas que d’1 homme sur 10, ce qui explique pourquoi 63% des allocataires du minimum vieillesse sont des femmes. C’est en effet lors du décès de leur conjoint qu’elles deviennent particulièrement exposées à la pauvreté. Enfin, les femmes valident plus rarement des carrières complètes, leur permettant de bénéficier de retraites à taux plein. Si 34% des femmes ont validé moins de 25 ans à l’assurance vieillesse, les hommes ne sont que 4% dans ce cas. Un état des lieux alarmant…

[Lire la suite sur femmes-emploi.fr/]

Publié dans Politique nationale, PRECARITE, RETRAITES, Syndicats | Pas de Commentaire »

1...8910111213
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy