• Accueil
  • > PCF
  • > La Voix du Nord rencontre « Geo le bolcho »

La Voix du Nord rencontre « Geo le bolcho »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 septembre 2009

La Voix du Nord rencontre

 Georges Hage, le 20 juin 2009, lorsqu’il fut nommé Chevalier de la

Légion d’Honneur :

« Je ne suis peut-être qu’un petit flambeau rouge,

mais d’un rouge inaltérable,

celui du drapeau de la Commune de Paris »

 

« Nous sommes maintenant aux prises avec un capitalisme de plus en plus prédateur dont l’Europe est le cheval de Troie. L’honneur qu’on me rend aujourd’hui ne sonne pas la fin de mon combat politique. Je reste auprès de ceux qui luttent.

Il n’y a aucune raison d’abandonner le communisme en rase campagne quand le talon de fer du capitalisme se fait tous les jours plus écrasant. Vieux « bolcho » je suis, vieux « bolcho » je resterai. »

Élu sans interruption à l’Assemblée nationale de 1973 à 2007, Georges Hage a été de toutes les grandes lois sociales initiées par la gauche. On lui doit notamment la loi sur le harcèlement moral au travail. (voir l’article : Le mobbing, vous connaissez – 18 sept.)

*************************

Après trente-quatre années au Palais Bourbon,

la nouvelle vie de l’ex-doyen des députés, Georges Hage

 

Article paru le 20 septembre 2009 – PAR JEAN-LUC ROCHAT

 

 Suite de notre série sur les personnalités qui ont été placées au coeur d’une forte actualité. Aujourd’hui, rencontre avec le Douaisien Georges Hage, élu à l’Assemblée nationale de 1973 à 2007.

 À huit jours près, on aurait pu souhaiter un bon anniversaire à Georges Hage qui a fêté le week-end dernier ses 88 ans à son domicile douaisien. 88 ans, dont 34 passés au Palais Bourbon, de 1973 à 2007, suite à huit élections gagnées dans la 16e circonscription du Nord, une des deux du Douaisis. Une carrière parlementaire longue et riche : « J’ai été six ou sept fois vice-président. À ce titre, j’ai dirigé des séances. J’adorais ça : vous arbitrez, vous placez un bon mot, vous coupez la parole s’il le faut… » Des vice-présidents il y en a eu beaucoup, c’est vrai. Mais les vice-présidents communistes ont été une denrée rare.

[Suite de l’article sur lavoixdunord.fr]

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy