• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 15 septembre 2009

La scientologie sauvée par une loi ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 septembre 2009

Actualisé le 16 septembre

L’Humanité

Arnaque, crime et scientologie

On croyait l’Eglise de scientologie passible de dissolution pour escroquerie : que nenni ! La Miviludes a déniché lundi une réforme votée par la majorité UMP au mois de mai, qui supprime le délit d’escroquerie pour une personne morale. En clair : la Scientologie passe entre les mailles du filet.

 

Extrait

Des suspicions de complaisance

Le fait que cette loi soit passée deux semaines avant le procès de la scientologie soulève aussi bien des interrogation. Simple coïncidence ou volonté délibérée de protéger la secte ?

Jean-Marc Ayrault, député socialiste de Loire-Atlantique s’est interrogé ce matin sur BFM : « Qu’est-ce que c’est que ce travail ? Est-ce qu’il n’y a pas eu une forme de complaisance de la part de ceux qui ont rédigé ce texte, peut-être aussi du président de la commission des lois » (ndlr : Jean-Luc Warsmann, UMP), à l’origine de cette disposition ? ».

Le porte-parole des députés PCF, Roland Muzeau, quant à lui, a déclaré mardi 15 septembre soupçonner une « infiltration » de l’Eglise de Scientologie au ministère de la Justice.

L’avocat des victimes présumées de la Scientologie, Me Olivier Morice, et les deux principaux syndicats de magistrats ont demandé une enquête sur le vote du 12 mai à l’Assemblée. Eux aussi soupçonnent la Scientologie, groupement d’origine américaine très puissant financièrement et influent au plan international, d’avoir obtenu ce vote par des intrigues ou des appuis à l’Assemblée ou au gouvernement.

[Article complet]

 

« Qui est à l’origine de ce texte et pourquoi ce texte ? » (Maître Morice, avocat des victimes de la Scientologie)

« Depuis deux ans, je trouve qu’il y a beaucoup de coïncidences concernant la scientologie. » (Catherine Picard, présidente de l’Union nationale des associations de défense des familles et de l’individu)

Maître Morice demande qu’il y ait « une commission d’enquête parlementaire  pour que soit examinées très clairement les conditions dans lesquelles ce texte a été voté et la portée d’un tel texte ».

Pour l’instant, seul  Jean-Pierre Brard, député apparenté communiste et membre de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires ), a réclamé une enquête. Y aura-t-il un député pour demander une commission d’enquête parlementaire ?

(Source : francesoir.fr/)

L’avocat des parties civiles, Me Olivier Morice, a écrit un courrier à la ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie pour dénoncer cette « modification législative ».  »Le ministère de la Justice est pour l’instant incapable de nous donner des explications sur les raisons de cette modification. Cela veut dire qu’il y a quelqu’un chez eux qui a pondu un texte qui était totalement stupide et qui a été voté à toute vitesse à dessein de protéger les scientologues dans le cadre du procès qui était ouvert. C’est inadmissible , s’insurge-t-il sur LCI.fr. « Nous n’en sommes pas au premier dysfonctionnement au sein de la République dans cette affaire. Il y a déjà eu des disparitions de pièces et des délais anormaux d’instruction qui ont vu la France se faire condamner à plusieurs reprises », poursuit l’avocat  (Source : tf1.lci.fr/infos/)

Publié sur :
france inf /> accueil » /></a> 15 septembre 2009 – <b>Gilles Halais</b></p>
<p><img src=

 

Ce texte, voté le 12 mai 2009, supprime la peine de dissolution d’une personne morale en matière d’escroquerie. Et c’est exactement le cas de figure dans lequel l’Eglise de Scientologie pourrait se retrouver le 27 octobre, lorsque le tribunal correctionnel de Paris rendra son jugement dans le procès en escroquerie de l’organisation sectaire.

Lire la suite sur france-info.com/

 

Lire également :

La scientologie vient d’être sauvéefrance-info.com/

 

Publié dans Justice, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Chaffoteaux et Maury : « Après la mise à nu, la mise en voix » !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 septembre 2009

 Les Chaffoteaux chantent pour sauver leur emploi

http://www.dailymotion.com/video/xaexoa

 

Chanson des employés du site Chaffoteaux & Maury de Ploufragan (22 – Bretagne – France), co-écrite et composée par Francois Budet, en réaction au projet de fermeture de l’usine. Encore un abus du capitalisme ! Réagissons !  (François Budet, sur You Tube)

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Luttes, SOCIAL, Solidarite | Pas de Commentaire »

Hongrie : le retour des Croix fléchées ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 septembre 2009

Publié sur Médiapart

 Budapest, Hongrie. Le cauchemar xénophobe et antisémite (Extraits)

14 Septembre 2009 Par François Bonnet

Cela, l’Union européenne ne l’a pas empêché. «Oui, beaucoup de juifs, ici, ont peur. On se dit que tout peut recommencer, que les persécutions peuvent reprendre. Chacun a dans sa tête un plan : comment fuir le moment venu, dans quel autre pays partir s’installer…» Eva Gabor est une jeune femme d’une vingtaine d’années. Elle parle calmement, pesant ses mots, ne voulant céder ni à l’hystérie ni à la dramatisation. Elle dit pourtant l’insupportable, ce qui peut encore se produire au cœur de l’Europe. Ici, à Budapest, grande capitale de la petite Hongrie (10 millions d’habitants).

[...]

« Pendant la campagne européenne, Budapest était couverte de leurs affiches“La Hongrie est seulement pour les Hongrois”. Pour eux, les roms, les gitans, les juifs ne sont pas des Hongrois, ils parlent de nettoyer le pays, expliquent que les juifs volent l’argent du gouvernement tandis que les roms ne vivent que de crimes…» 

Lire la suite sur mediapart.fr/

 

Durant la deuxième guerre mondiale, plus de 400 000 Juifs hongrois furent déportés à Auschwitz. 

« L’Album d’Auschwitz« , livre de photographies prises par deux gardiens SS du camp, témoigne de ces déportations.

Pour voir l’album, suivre ce lien

Histoire de l’album

 

Relire l’article publié le 27 mars sur notre blog  :

Le fascisme en Europe : la bête immonde n’est pas morte !

La 5ème vidéo (cliquer sur cette vidéo pour la réactiver) de cet article montre une parade de la Garde hongroise à Budapest. Cette organisation d’extrême droite, aile paramilitaire, du mouvement ultranationaliste, xénophobe et antisémite Jobbik, a été dissoute le 2 juillet 2009 par la Cour d’appel de Budapest pour des actes discriminatoires envers la minorité tzigane de Hongrie.

« Les membres de l’Association culturelle et traditionnelle de la Garde hongroise ont créé une atmosphère de crainte, alors que ses activités — comme les défilés de ses membres et les discours de ses dirigeants au sein des villes ou villages habités par les Tziganes — violent la dignité de la minorité tzigane », avait indiqué le Tribunal municipal de Budapest…
…Revêtus d’uniformes copiés sur ceux des membres des Croix fléchées* (formation nazie hongroise de la Deuxième Guerre mondiale), les membres de la Garde organisent régulièrement des défilés avec des discours virulents pour défendre la nation hongroise. (Source : blog des mardis hongrois de Paris)

Interdite comme association, la Garde s’est reconstituée comme mouvement dès le 11 juillet et continue à parader dans Budapest.

SOS Hungarian Gipsy ! No more Magyar Garda !

Image de prévisualisation YouTube

1 million de Roms vivent en  Hongrie ce qui représente environ 10 % de la population de ce pays.

Ils subissent de nombreuses discriminations et sont  la minorité la plus pauvre ; 80 % de leurs enfants n’ont pas accès à l’enseignement secondaire.

Ils sont victimes de persécutions de la part d’organisations de type néo-nazi telle la Garde hongroise.

Beaucoup de leurs organisations réclament l’autonomie.

* LE PARTI DES CROIX FLÉCHÉES

Publié sur : voixautre.be/

Hongrie : le retour des Croix fléchées ? dans EUROPE ArrowCrossFlag.svg-e5534

Le Parti des Croix fléchées (en hongrois : Nyilaskeresztes Part Hungarista Mozgalom) est un parti politique hongrois fasciste, pro-germanique, antisémite, dirigé par Ferenc Szálasi, qui gouverna la Hongrie du 15 octobre 1944 à janvier 1945. Les Croix fléchées soutinrent de tout temps Hitler, jusqu’en octobre 1944 où celui-ci, perdant son influence sur le régent Horthy, leur ordonna de prendre le pouvoir. Pendant l’occupation de Budapest par l’Armée rouge, ils sont traqués et jugés par des tribunaux de fortunes, comme leur homologues un peu partout en Europe.

Le parti est fondé en 1935 par Szálasi en tant que Parti de la volonté nationale mais fut interdit deux ans après pour son radicalisme. Il fut reconstitué en tant que Parti des Croix fléchées, modelé sur le parti national-socialiste allemand : Son iconographie est similaire à celle des nationaux-socialistes allemands ; L’emblème des Croix Fléchées est un ancien symbole des tribus magyares, et qui représentent la pureté de la race hongroise, comme les Aryens représentent la pureté de la race allemande pour les nationaux-socialistes.

L’idéologie du parti est similaire à celle des nationaux-socialistes : nationalisme, promotion de l’agriculture, anti-capitalisme et anti-communisme, et antisémitisme profond. Elle souscrit également à l’idée d’une race supérieure qui, selon les vues de Szálasi, inclurait les Hongrois, les Allemands et les Japonais, et à une conception de l’ordre basée sur le droit du plus fort – Ce que Szálasi appellera « réalisme étatique brutal ».

Aux élections de mai 1939, le parti obtint plus de 25% des votes ainsi que 30 sièges au parlement hongrois devenant ainsi un des partis les plus puissants de Hongrie.

Après la guerre, de nombreux dirigeants des Croix fléchées furent capturés et jugés pour crimes de guerre. De nombreux, y compris Szálasi furent exécutés. (Source : Wikipedia )
 

 

Publié dans EUROPE, HISTOIRE, POLITIQUE, Racisme - Xenophobie | 1 Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy