Nouveau suicide à France Telecom

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2009

Nouveau suicide à France Telecom dans ECONOMIE 0

4e suicide depuis le 14 juillet !
 

 

Article paru le 13 août 2009

Souffrance au travail . À Besançon, un jeune technicien de vingt-huit ans s’est suicidé mardi matin. Pour les syndicats comme pour ses collègues, les conditions de travail sont en cause.

Besançon (Doubs), correspondance particulière.

Nicolas, vingt-huit ans, est venu s’inscrire sur un bien sinistre tableau noir. Il est le vingtième salarié de France Télécom à se suicider depuis février 2008. Le jeune technicien, contractuel à l’unité d’intervention technique de Besançon (Doubs), a mis fin à ses jours mardi matin. Un geste désespéré, inadmissible pour ses 150 collègues réunis hier dans la cour de l’entreprise pour un ultime hommage. « C’est trop dur », déclare un collègue. Personne n’entend s’étendre sur les raisons de ce geste insensé par respect pour sa famille mais, à demi-mot, on perçoit leur colère : « Ils sont en train de bousiller des vies ». Le « Ils », ce sont les dirigeants de France Télécom montrés du doigt par l’immense majorité des personnes présentes ce mercredi matin. Dans le petit local de la FAPT-CGT, Thierry Andrey, secrétaire du CHSCT qui connaissait bien Nicolas, exprime, la larme à l’oeil, son indignation : « Un euro et soixante centimes ! C’est le dividende promis par action à chaque actionnaire, ce foutu chiffre, fixé par notre PDG, qui fait que des salariés de l’entreprise se rendent malades à en mourir. Et pour cela, pas de secret : ce sont les salariés de la boutique qui iront chercher ces surplus financiers et peu importe comment pour la direction. Enfin si, elle demande à ses cadres de générer des gains de productivité. Faire travailler plus les salariés et en faisant abstraction de toutes les contraintes. Il vaut mieux être actionnaire de France Télécom que salarié. »

Lire la suite

Le 14 juillet, un salarié s’est suicidé à Marseille en mettant en cause dans une lettre son travail au sein du groupe et notamment la « surcharge de travail » et le « management par la terreur ». (Source : 20 minutes.fr)

Interview du Secrétaire fédéral de SUD PTT, Patrick Ackermann qui anime l’Observatoire du stress et des mobilités forcées à France Télécom : ICI

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy