• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 8 août 2009

La Titrisation

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 août 2009

Publié par :

Accueil du site Alternatives Economiques

Titrisation

La Titrisation dans SOCIETE 1246628492_A282069A

Extrait du cahier spécial : « Les mots de la crise » illustré par Gérard Mathieu issu du dernier numéro d’Alternatives économiques juillet/août 2009

La titrisation, en voilà un mot que personne ou presque ne connaissait, il y a encore un an. Il a d’abord fallu apprendre à le prononcer, puis tenter de comprendre de quoi il s’agissait puisque, nous disait-on, c’était un mécanisme majeur dans le déclenchement de la crise…

La titrisation, disons-le franchement, c’était une sacrée bonne idée. Tellement bonne que, même aujourd’hui, il n’est pas question de l’interdire. Mais d’abord, expliquons : imaginez que vous êtes banquier. Votre métier, c’est de prêter de l’argent en faisant une petite marge au passage. L’argent prêté vient se déposer dans vos caisses, ce qui vous permet de faire de nouveaux crédits. Mais le système a ses limites. Les autorités vous interdisent de prendre trop de risques. Notamment, les crédits que vous accordez ne doivent pas être un multiple trop élevé de vos capitaux propres, c’est-à-dire de l’argent qui est vraiment à vous, ou plutôt à vos actionnaires. Ainsi, si certains emprunteurs font défaut, vos pertes pourront être prises en charge en puisant dans votre capital, sans remettre en cause votre capacité à rembourser les sommes que vos clients ont déposées dans vos caisses ou qu’ils vous ont prêtées.

Comment alors prêter plus pour gagner plus? Comment trouver une astuce qui permette d’avoir davantage d’argent à remettre dans le circuit tout en réduisant les risques? C’est là que la titrisation entre en scène.

Lire la suite

 

Publié dans SOCIETE | Pas de Commentaire »

Les « New Fabris » à Châtellerault

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 août 2009

 Publié par :
L'expansion.com

Social

« New Fabris, c’est un gâchis industriel »

Propos recueillis par Florence Méréo -  31/07/2009  

Alors que les salariés licenciés viennent de signer la fin du conflit et recevront une prime de 12 000 euros, Michel Ducret, secrétaire de la fédération de la métallurgie à la CGT, dresse le bilan de la lutte des New Fabris. 

Les salariés viennent de voter à une grande majorité la fin de leur mouvement, sans obtenir les 30 000 euros demandés. Etes-vous satisfait de ce dénouement ?

On est satisfait sans l’être. Si les salariés ont décidé qu’ils en avaient marre et qu’ils souhaitaient la fin du conflit, alors ils ont eu raison d’y mettre un terme. De toute façon, la somme de 12 000 ou de 30 000 euros ne masque pas la réalité finale : la perte d’un emploi et le chômage. Il faut savoir que le secteur de Châtellerault est un bassin industriel très impacté. Le plus dur est à venir pour les gens qui ont été licenciés. Beaucoup vont devoir déménager et s’armer de patience pour retrouver du travail.

Lire la suite

 

La manifestation du 30 juillet à Châtellerault

Plus de 3 000 personnes ont défilé parcourant les 4 km séparant l’usine du centre ville.

Devant l’usine :

dscn4925.jpgdscn4923.jpg

 Les couturières d’Aubade de St Savin étaient également présentes : 104 emplois menacés sur 132 !

dscn4930.jpgdscn4931.jpgdscn4932.jpg

dscn4934.jpgdscn4937.jpgdscn4940.jpg

Devant l’Hôtel de ville : prise de paroles des représentants des nombreuses délégations venues soutenir les « Fabris »

dscn4942.jpgdscn4946.jpgdscn4949.jpgdscn4948.jpg

 

Publié dans ECONOMIE, Luttes, PRECARITE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Chômage

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 août 2009

Lu sur : Plume de presse Chômage  dans Politique nationale arton1194-afcce

 

Chômage et opérateurs privés : coûteux et inefficace

5 août, par Olivier Bonnet 

Confronté à une explosion du chômage qu’on tente tant bien que mal de camoufler et à la faillite totale d’un Pôle emploi complètement débordé, le gouvernement a décidé un recours massif au privé : confier jusqu’à 250 000 chômeurs par an à des Opérateurs privés de placement (OPP), selon le chiffre avancé par Laurent Wauquiez, secrétaire d’Etat à l’Emploi, dans une interview au Parisien. Evidemment, on songe tout de suite qu’il serait tout de même préférable que les agents de Pôle emploi soient plus nombreux – et mieux formés -, et puis on se souvient être en Sarkozie.

Lire la suite

 

Publié dans Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

MOLEX : la véritable agression, c’est celle dont sont victimes les salariés menacés de licenciement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 août 2009

A qui profite la fermeture de Molex ?

Communiqué commun :
syndicat CGT de Molex,
union départementale CGT Haute-Garonne
fédération CGT des travailleurs de la métallurgie

Les salariés de MOLEX sont révoltés par la décision de la direction, de fermer l’entreprise, prenant prétexte des incidents de ces dernières heures. On peut se demander si la ficelle n’est pas un peu grosse.

Les salariés contestent la version de la direction concernant des violences physiques qu’aurait subies un dirigeant de l’entreprise. En revanche, une véritable violence est exercée sur les salariés quand le mardi 4 aout, la direction annonce la rupture unilatérale des négociations avec un repreneur potentiel du fait « qu’il n’y a rien à vendre ». Les salariés contestent cette décision puisque l’étude du cabinet d’expert Syndex sollicité a conclu que l’usine était viable. La direction de Molex s’entête dans son plan de « casse » alors même que Monsieur Estrosi exprimait, la semaine dernière, son espoir de voir aboutir les négociations avec ce repreneur.

Les salariés s’étonnent de la réaction du Ministre qui condamne les salariés, alors même qu’une enquête est en cours. Ils constatent par contre, qu’il n’a aucune réaction sur le refus de l’entreprise d’une reprise de l’activité sur le site.

La direction de l’entreprise Molex a délibérément attisé la tension dans l’entreprise en engageant des vigiles, avec la présence permanente d’un huissier et enfin par sa déclaration de la rupture avec le repreneur. La volonté de la direction est claire : délocaliser la production coûte que coûte, d’abord annoncée en Slovaquie, puis en Chine et maintenant aux Etats-Unis. Elle veut décrédibiliser l’action des salariés qui défendent leur outil de travail et leur stock.

La véritable agression c’est la politique menée par la direction de Molex qui condamnerait 300 familles de salariés si la fermeture prévue de l’usine en novembre devenait effective.

En grève depuis le 7 juillet, les salariés avec leurs organisations syndicales exigent le maintien de l’activité de l’entreprise et de ses emplois sur le site de Villemur Sur Tarn.

Villemur sur Tarn, le 6 août 2009

Lire les articles de l’Humanité :

Molex-verrouille

Molex : La-direction-se-calfeutre

 

Publié dans Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Mouvement étudiant : répression a posteriori

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 août 2009

Accueil

Conseil de discipline pré-rentrée pour 10 leaders étudiants

En pleines vacances, une dizaine d’étudiants stéphanois de l’université Jean-Monnet, meneurs des mouvements de grève de cette année, ont eu la bonne surprise de recevoir un courrier recommandé avec accusé de réception daté du 21 juillet leur signifiant une convocation en section disciplinaire du conseil d’administration. La suite

Publié dans Enseignement superieur, LIBERTES, Luttes | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy